Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Recherche de stupéfiants : les collégiens en première ligne

Recherche de stupéfiants : les collégiens en première ligne

 Des uniformes et des chiens. Etrange façon de créer des liens entre la jeunesse et les forces de l’ordre de la République. Les opérations de recherche de stupéfiants se multiplient sur les collégiens. Témoin d’un contrôle dans l’Hérault, Daniel Guichard, indigné tente de mobiliser les médias. En vain.

 Pas très jolie la France de 2008. La scène décrite par Daniel Guichard n’est hélas pas isolée. A l’inverse, elle tend à se banaliser ce qui témoigne bien du délitement des valeurs dans notre société.

Lundi matin Daniel Guichard en papa ordinaire emmène ses enfants à l’école. Il est 7h30, il passe devant le collège de Vendres (Hérault). Une scène insolite attire son attention. Des enfants sont alignés contre un mur, encadrés par des gendarmes. Les enfants des cars de ramassage scolaire attendent leur tour pour descendre et se mettre face à un mur, afin de permettre aux chiens de renifler leur cartable pour y découvrir d’éventuels stupéfiants. En l’espèce, ils ne trouveront rien.

Choqué, Daniel Guichard, s’oppose à un gendarme et prend une photo avec son téléphone portable. Il contact le quotidien régional, le Midi Libre qui consacrera un article au sujet. Interpellé, le commandant du groupement de gendarmerie de l’Hérault répond par voie de presse : “Cette recherche de stupéfiants s’est faite dans un cadre judiciaire clair, avec l’aide du Groupe d’intervention cynophile de Montpellier. On a bien travaillé en amont avec la principale. Et tout s’est parfaitement déroulé. Au vu de cette polémique, je crains qu’il y ait un décalage entre des positions idéologiques de certaines personnes et ma réalité de terrain. D’autant que dans la lutte contre la délinquance, les stupéfiants occupent une bonne place. En ce qui me concerne, je me dois de protéger la jeunesse ”.

La dérive ne doit pas effectivement être incriminée aux forces de l’ordre qui ne font qu’obéir à des directives mais bien aux commanditaires de l’opération. En l’espèce le procureur de la République de Béziers mais surtout, la direction du collège qui s’est félicitée des excellentes conditions dans lesquelles s’est déroulé le contrôle.

Plutôt qu’un succès, cette situation traduit un triple échec. En premier, celui des parents qui se défaussent de l’éducation de leurs enfants sur la société en général et l’école en particulier.

En second, celui des pédagogues qui, faute d’autorité naturelle acceptent de façon insidieuse une militarisation de l’éducation nationale. Dans le Gers, les contrôles s’inscrivent dans le cadre d’un partenariat entre l’Education nationale et le ministère de la Justice.

En troisième enfin, celui enfin des forces de l’ordre qui, incapables de juguler le marché des stupéfiants et ses heureux bénéficiaires, jouent les gros bras auprès de gamins de 14 ans sous prétexte de les sensibiliser et de ne pas abandonner le terrain aux stupéfiants. Autant demander à des boxeurs de faire de la dentelle.

A la suite de l’opération anti-drogue survenue le 19 novembre dans un autre collège à Marciac, dans des conditions décriées, le Syndicat national des médecins scolaires et universitaires (SNMSU-Unsa) avait dénoncé ce genre de méthode et indiqué que la prévention par la terreur est inefficace et nuisible, qu’elle peut créer devéritables chocs psychologiques préjudiciables à la santé de jeunes élèves“.

Et le syndicat de rappeller  :”La prévention, l’éducation et la promotion de la santé ne s’improvisent pas. Les médecins de l’Education nationale ont reçu une formation spécifique à ce sujet, ils sont conseillers techniques pour l’Education nationale sur les questions de santé. Il faut savoir utiliser leurs compétences, pour élaborer en équipe, des projets de santé dignes de ce nom dans les comités d’éducation à la santé et à la citoyenneté des établissements scolaires“.

Un son de cloche différent de ceux qui privilégient l’éducation aux contrôles de police. Juste histoire de former les bons petits citoyens de demain.


Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 18 décembre 2008 12:01

    ils ont rien trouver......
    donc leur soupcons etaient bidons
    il ne s’agit plus de prevention mais de flicage


    • Alpo47 Alpo47 18 décembre 2008 12:51

      Et, 4e dérive, celle du pouvoir qui met en avant la répression, y compris à l’encontre d’enfants.
      Ce qui n’est pas anecdotique, c’est de constater l’évolution des tenues et équipements des "forces de l’ordre", mi Robocops, mi soldats clonés de la "guerre des étoiles".
      Surprotégés, suréquipés... de plus en plus loin du citoyen qu’ils sont censés protéger. Effrayants !


    • foufouille foufouille 18 décembre 2008 14:08

      c’est le debut, bientot ils auront des drones comme dans los angeles invasion


    • Gazi BORAT 18 décembre 2008 12:02

      Que les forces de police, se sentant couverte par l’ambiance qui règne en France depuis l’arrivée au pouvoir de Nicolas Sarkozy se permettent des opérations qu’elles n’osaient même pas de l’époque de Marcellin, cela n’étonne malheureusement plus personne.

      Ce qui est amusant, par contre, c’est l’intervention de Daniel Guichard, ex-chanteur de ritournelles populaires et qui, vbient d’écoper d’un article au titre paradoxal :

      http://www.lepost.fr/article/2008/12/17/1359507_l-ultra-gauche-a-une-nouvelle-recrue-le-chanteur-daniel-guichard.html

      .. lorsque l’on sait que le chanteur, durant sa traversée du désert des années quatre vingt, se mit à devenir compagnon de route du... FRONT NATIONAL !

      gAZi bORAt


      • 5A3N5D 18 décembre 2008 12:06

        "Dans le Gers, les contrôles s’inscrivent dans le cadre d’un partenariat entre l’Education nationale et le ministère de la Justice."

        Non, monsieur ! Dans le Gers, comme dans les autres départements, il existe effectivement des conventions, mais celles-ci ne concernent pas le volet "répressif", seulement le volet "prévention". 

        http://eduscol.education.fr/D0203/protocole_2004.htm


        • Gilles Gilles 19 décembre 2008 11:42

          Ou, j’avais entendu le principal d’un collège perquissitionné ditre que les gendarmes avaient présenté leur intervention comme une mission de sensibilisation aux drogues, type deux képis passent dans les classe pour expliquer que la drogue c’est pas bien et que c’est un délit

          Ce qui à priori est moralement acceptable, même si l’efficacité est sûrement proche de zéro

          Mais sensibilisation pour eux, c’était leur montrer comme eux les gendarmes, agissaient avec les potentiels criminels : on le srafle, on les traite sans ménagement et, puisque ce sont de pauvres nazes, les humilient pour montrer qui commande et instiller la peur du flic dans les jeunes cerveaux ;

          Croient-ils ainsi faire peur aux enfants ? Quels nazes..........

          Voilà comment la "prévention" va créer une génération d’anti-flic primaires....et on s’étonne que les lycéens continuent leur révolte contre le gouvernement


        • 3°oeil 18 décembre 2008 13:44

          et le chien toxico il a été faire un tour dans le bureau du proviseur et la salle des profs juste pour voir ?


          • Gazi BORAT 18 décembre 2008 14:45

            Ce type de mésaventure est arrivé il y a maintenant plus d’un an, à la maison d’arrêt de V...

            Une équipe cynophile, avec un chien dressé au dépistage de stupéfiants, se dirigeait pour un contrôle vers un bâtiment de détention au petit matin.. Sur le chemin entouré de barbelé qui meanit aux cellules, le chien aboie, s’énerve, devant un surveillant porteur d’un sac de sport....

            ... qui contenait un kilog et demi de "résine de cannabis" !

            gAZi bORAt


          • spartacus1 spartacus1 18 décembre 2008 14:48

            Je crois qu’il serait bien qu’il aille faire un tour du côté de l’Élysée, tout au moins s’il est éduqué pour détecter la coke.


          • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 18 décembre 2008 15:32

            Ces opérations sont faite pour habituer les gamins à la répression et à la terreur étatique...

            Sarko l’a bien dit « les héritiers de Mai 68 avaient imposé l’idée que tout se valait, qu’il n’y avait donc désormais aucune différence entre le bien (lui et ses copains gangsters, Balkany et Bolloré) et le mal (les citoyens), aucune différence entre le vrai (ce qu’il dit) et le faux (ce que pensent ses opposants), entre le beau (son acteur favori Sylvester Stalone) et le laid (l’art la culture). Ils avaient cherché à faire croire que l’élève valait le maître, que la victime (les flics et les juges) comptaient moins que les délinquant ».

            Non seulement ce type a un discours de démago arriéré et des idées de crétin mais en plus il les applique...


            • Jean TITOUPLIN Jean TITOUPLIN 18 décembre 2008 15:34

              Puisque les 25 % des 11 / 24 ans qui ont déjà fumé du cannabis ne se trouvent pas dans les écoles, c’est que la prévention mise en place est efficace.

              Ne changeons rien et continuons à expliquer que la répression et plus nocive que le cannabis.
              Après tout, le Subutex n’arrive qu’en on onzième position dans la liste des médicaments le plus remboursé par la CNAM. En s’y mettant tous on doit pouvoir le pousser dans le top-ten.


              • Gazi BORAT 19 décembre 2008 07:37

                @ Jean Titloupin

                Pourquoi invoquer le SUBUTEX, produit de substitution à l’héroïne, dans un article consacré à une autre substance, le cannabis ?

                Celà revient à affirmer que la consommation du cannabis, drogue douce, mêne fatalement à celle de l’héroïne, drogue dure.

                On pourra évidemment trouver majorité d’héroïnomanes avouant avoir consommé précédemment du cannabis. Le cannabis, stupéfiant plus accessible car moins cher, plus courant que l’héroïne se trouvera fatalement placé dans les premières étapes de l’évolution d’un toxicomane vers des produits plus dangereux..

                Mais on peut en dire tout autant de l’alcool - drogue dure et légale. La majorité des héroïnomanes en aura fatalement consommé avant de passer à la poudre blanche..

                Alors, l’alcool mêne-t-il à l’héroïne ?

                Les parents inconscients qui font boire à l’enfant, au réveillon de Noël sa première coupe de champagne sous l’approbation du petit cercle familial, fabriquent-ils le dangereux délinquant qui les égorgera plus tard pour se procurer le prix de sa dose de poudre ?

                Un peu de sérieux tout de même..

                Mince ! Je trouve plus mes allumettes !

                gAZi bORAt


              • JONAS Virgule 18 décembre 2008 16:31

                @ L’Auteur :

                Vous auriez dû titrer  : " La bêtise stupéfiante en première ligne ".

                Entre notre Gouverneur qui a perdu son Karcher, les Gauchos qui veulent renverser ce Gouvernement pour le remplacer par quoi ? Une nouvelle chienlit, ils n’ont aucun programme ! Sauf celui de la mairesse de Lille, qui réserve des heures spéciales pour le bain des Musulmanes dans ses piscines municipales ! ? Je ne vois pas de raisons valables pour remplacer ce Gouvernement par d’autres marchands d’illusions.

                Ah ! Oui, j’oubliais, les contrôles de police dans les lycées et collèges pour " l’herbe ".

                Les émeutes des banlieues de 2005, sont consécutives aux recoupements des cartes grises des Caïds domiciliés dans ces cités.

                Soutiens de familles, banquiers occasionnels, les habitants des quartiers sensibles, ne pouvaient accepter que l’on touche à leurs sponsors.

                Le Karcher à donc disparu, il faut dire que plus de 700 cités de types Villiers le Bel, où il a fallu 1 500 hommes entraînés et équipés pour calmer 200 " jeunes gens " et ne pas avoir recours à des armes à feux, si l’on fait les comptes pour environ 700 cités se soulevant simultanément, il faut plus d’1 million de flics.

                Le commerce a pu reprendre sans encombre….La police passe pour leur souhaiter la bonne nuit ! Le calme règne.

                Le commerce lucratif de " l’herbe", qui intéresse particulièrement lycées et collèges perdure, alors la police ne pouvant arrêter les marchands, s’est attaqué aux clients ! Horreur ! Comment, c’est un scandale, on ne peut plus se fumer un petit joint ? Même certains profs sont clients ! Rien ne va plus. Depuis 1968, il est interdit d’interdire.

                Vous êtes incorrigibles, alors arrêtez de pleurnicher ! Vous ne récolterez que ce que vous avez semé ! Devenir des Indiens, comme aux USA.

                L’alcool vendu par les pionniers ou cow-boys, aux Indiens, a fait plus de victimes que la Cavalerie Américaine ! Vous faîtes un choix pour vos enfants, et comme dit le proverbe : aux mêmes causes, les mêmes effets.

                Bonne journée.

                 


                • jkw 18 décembre 2008 19:22

                  propos de con pour propos de con :

                  les vieux aussi ça coûte cher !
                  il faudrait les tuer à la naissance !


                  • jkw 18 décembre 2008 19:24

                    s’en prendre à des gamins de 12-14 ans au lieu d’arrêter les gros bonnets...c’est plus facile et on prend moins de risque !

                    bande de couillles molles !


                    • E-fred E-fred 18 décembre 2008 21:24

                      bravo henri pour votre billet.

                      celà résume assez bien la situation :

                      Plutôt qu’un succès, cette situation traduit un triple échec. En premier, celui des parents qui se défaussent de l’éducation de leurs enfants sur la société en général et l’école en particulier.

                      En second, celui des pédagogues qui, faute d’autorité naturelle acceptent de façon insidieuse une militarisation de l’éducation nationale. Dans le Gers, les contrôles s’inscrivent dans le cadre d’un partenariat entre l’Education nationale et le ministère de la Justice.

                      En troisième enfin, celui enfin des forces de l’ordre qui, incapables de juguler le marché des stupéfiants et ses heureux bénéficiaires, jouent les gros bras auprès de gamins de 14 ans sous prétexte de les sensibiliser et de ne pas abandonner le terrain aux stupéfiants. Autant demander à des boxeurs de faire de la dentelle.


                      Et merci de rappeller que : " La dérive ne doit pas effectivement être incriminée aux forces de l’ordre qui ne font qu’obéir à des directives mais bien aux commanditaires de l’opération. En l’espèce le procureur de la République de Béziers mais surtout, la direction du collège qui s’est félicitée des excellentes conditions dans lesquelles s’est déroulé le contrôle."

                      Ben oui, forcément, à forcer les citoyens français de se comporter en mouton pour mieux les tondre, forcément, question éducation et repère, celà n’est pas étonnant que nos jeunes hésitent entre échappatoir aux supéfiants ou ultra violence gratuite...et qu’il faut une "super nani" ou un grand frère dans une émission télévisée pour nous montrer comment faire...ben oui, parceque finallement il faut quand même en avoir une paire pour servir de repère...et pendant que maman pleure devant grey’s anatomy ou fantasme devant Dr House et que papa reluque les jeunesses sur le net, les enfants se "construisent" seuls...c’est pas Rusty James...


                      Effectivement, je comprend que celà a fait réagir certains parents, et je serais le premier aussi à faire de même (un peu nul le titre de l’article, mettre D.G. en pétard...ho ho ho...humour dans la presse locale...)
                      mais force est de constater que : " « La majorité des parents présents a d’ailleurs approuvé l’initiative et le déroulement de cette intervention. » Et oui, comme ça, la paire peut continuer à sécher au fond du pantalon, la police et l’éducation nationale s’occupe de tout, et oui, si déjà "on" est parents, "on" va pas encore être responsable de nos gamins, non ?
                       



                      • finael finael 18 décembre 2008 23:42

                        J’avoue que c’en est stupéfiant !

                        Et me voilà tout esbaudi !  smiley


                        • Gilbert Spagnolo dit P@py 19 décembre 2008 09:46

                          	 	 	 	 	 	

                           

                          Pour détecter les consommateurs et les consommatrices de cannabis, je serais plutôt partisan de la détection salivaire

                           

                          http://www.google.com/search?source=ig&hl=fr&rlz=&=&q=d%C3%A9tection+du+cannabis&btnG=Recherche+Google&meta=lr%3D

                           

                           

                          Ah ! zut..... ça coûte nettement plus cher

                           

                          @+ P@py


                          • JONAS Virgule 19 décembre 2008 10:51

                            @ Tous :

                            Entre notre Gouverneur qui a perdu son Karcher, les Gauchos qui veulent renverser ce Gouvernement pour le remplacer par quoi ? Une nouvelle chienlit, ils n’ont aucun programme ! Sauf celui de la mairesse de Lille, qui réserve des heures spéciales pour le bain des Musulmanes dans ses piscines municipales ! ? Je ne vois pas de raisons valables pour remplacer ce Gouvernement par d’autres marchands d’illusions.

                            Ah ! Oui, j’oubliais, les contrôles de police dans les lycées et collèges pour " l’herbe ".

                            Les émeutes des banlieues de 2005, sont consécutives aux recoupements des cartes grises des Caïds domiciliés dans ces cités.

                            Soutiens de familles, banquiers occasionnels, les habitants des quartiers sensibles, ne pouvaient accepter que l’on touche à leurs sponsors.

                            Le Karcher à donc disparu, il faut dire que plus de 700 cités de types Villiers le Bel, où il a fallu 1 500 hommes entraînés et équipés pour calmer 200 " jeunes gens " et ne pas avoir recours à des armes à feux, si l’on fait les comptes pour environ 700 cités se soulevant simultanément, il faut plus d’1 million de flics.

                            Le commerce a pu reprendre sans encombre….La police passe pour leur souhaiter la bonne nuit ! Le calme règne.

                            Le commerce lucratif de " l’herbe", qui intéresse particulièrement lycées et collèges perdure, alors la police ne pouvant arrêter les marchands, s’est attaqué aux clients ! Horreur ! Comment, c’est un scandale, on ne peut plus se fumer un petit joint ? Même certains profs sont clients ! Rien ne va plus. Depuis 1968, il est interdit d’interdire.

                            Vous êtes incorrigibles, alors arrêtez de pleurnicher ! Vous ne récolterez que ce que vous avez semé ! Devenir des Indiens, comme aux USA.

                            L’alcool vendu par les pionniers ou cow-boys, aux Indiens, a fait plus de victimes que la Cavalerie Américaine ! Vous faîtes un choix pour vos enfants, et comme dit le proverbe : aux mêmes causes, les mêmes effets.

                            Bonne journée.


                            • Gilles Gilles 19 décembre 2008 11:35

                              "Et le syndicat de rappeller :”La prévention, l’éducation et la promotion de la santé ne s’improvisent pas. Les médecins de l’Education nationale ont reçu une formation spécifique à ce sujet, ils sont conseillers techniques pour l’Education nationale sur les questions de santé. Il faut savoir utiliser leurs compétences, pour élaborer en équipe, des projets de santé dignes de ce nom dans les comités d’éducation à la santé et à la citoyenneté des établissements scolaires“.

                              Sauf que......ma tante, médecin scolaire à Montpellier décrit ses conditions de travail assez dramatique et empirant depuis un bon moment. Ils ont tellement peu d’effectifs, les administratifs ayant été sabré, les personnels du social aussi, qu’ils doivent prendre en charge ces tâches et du coup ne peuvent assurer leur tâche principale (la santé). Ils se trouvent plus dans le rôle d’assistants sociaux vis à vis des cas les plus gravos....les autres ils n’ont pas le temps de les voir en détail et les expédie. Elle suit je ne sais plus combien de centaines ou milliers d’élèves dans un paquet d’établissement divers, alors suivre s’ils consomment du shit.....pfff

                              Vu que les personnels d’encadrement des établissements éducatif ne sont plsu considérés comme utiles, mais des charges coûteuses, ils disparaissent.

                              Ensuite, c’est au flic de prendre la relève au moindre problème que l’on a laissé traîner trop longtemps. Et les flics aiment ça, vu que contrôler un lycée, doit ramener des "délits" en masse et améliorer leurs stats



                              • brieli67 19 décembre 2008 16:23

                                nous parle régulièrement d’hélicos "bourrés" faisant la navette Montpellier- fermes royales du Maroc.

                                Vrai ou faux ? 

                                Chez nous en Alsace un capitaine de police-dealer
                                http://www.rue89.com/2008/11/13/strasbourg-dix-ans-ferme-pour-lex-policier-devenu-dealer

                                Une "infiltration" qui a mal tourné ? Ou qu’une "chèvre" un bouc émissaire pour d’autres cas ?


                              • night 19 décembre 2008 16:40
                                Et en route la démagogie... les fantasmes de la gauche bien pensante et les clichés...

                                la vraie question : l’action des fonctionnaires en présence a t’elle respectée le droit français et les procédures ? ( de telles actions ne sont jamais menées sans l’autorisation de la direction de l’établissement, quand ce n’est pas elle qui en fait le demande… )
                                 
                                Exit les rumeurs et que les témoins fournissent les détails à la justice. Quand il s’agit de criminels de droit commun on parle du « temps de la justice » mais quand se sont des policiers ou des gendarmes ce n’est pas le même traitement… bizarre.
                                 
                                Maintenant petite mise au point concernant le suréquipement des forces de l’ordre – mdr.
                                 
                                La police française est sous équipée et sous payée. Parce que les français aiment bien la sécurité mais pas la payer et qu’il faut bien trouver de l’argent pour le reste. Un policier ça fait rarement grève… ça obéi aux ordres ( et les gendarmes c’est pire… ).
                                 
                                Un exemple me semble parfait : la police scientifique.
                                 
                                La France est le premier pays à l’avoir mise en place au début de ce siècle ( la première identification ayant eu lieu bien avant en 1883 ). Méthode, formation, fichier anthropométrique… au début une dizaine de personne. Une vraie révolution suivis mondialement. La France leader mondiale dans l’action raisonnée des forces de l’ordre.
                                 
                                80 ans plus tard, l’Allemagne démocratique compte plus de 1000 « policiers scientifiques ».
                                Ou en est la France ? Quelques dizaines de personnes... Parce que des moyens pour la police c’est pas populaire...
                                 
                                Dans les années 80, un gouvernement de gauche ( Ministre de l’intérieur Pierre Joxe ) s’aperçoit que c’est vraiment n’importe quoi ( ridicule et on passe pour des arriérés dans les autres capitales). Révision des effectifs, des méthodes, on investit… enfin faut faire attention quand même. Tout ça, ça coute cher. C’est très cher d’effectuer des analyses techniques.
                                 
                                Alors pour éviter les dérives budgétaires, pas de modification dans les lois et donc dans la culture policière. En France, l’objectif d’une enquête reste l’aveu. Les seules preuves ne sont pas considérées comme pouvant apporter des certitudes. La pression est donc portée sur l’accusé, directement. Et les dérives d’un tel système sont connues… depuis le début du siècle.. en fait c’était la raison de la création de la police scientifique en France.
                                 
                                Alors on se plain des comportements policiers en générale sauf que pour faire mieux, il faudrait plus d’argent donc… dérive sécuritaire dans la vision française… sauf qu’on ferait simplement pareil que nos voisins dont les méthodes sont connues comme efficace et respectueuses des individus.
                                 
                                Comparez les budjets police + gendarmerie + justice + administration pénitentiaire par habitant avec les autres pays. Vous verrez !

                                • night 19 décembre 2008 17:05

                                  Erreur de sujet au moment du post, désolé.

                                  Etrangement, mon texte concernant les moyens et le cadre de l’action des forces de l’ordre qui en découle semblent coller :p

                                  Un sujet récurant en somme...


                                • judel.66 21 décembre 2008 22:53

                                  il faut arreter de sortir des aneries .....les gendarmes ont agi sur ordre du procureur lui meme saisi par une demande du chef d’etablissement scolaire.......6 eleves ont été trouvés en possession de drogue et l’un d’eux avait des balances de labo c’etait donc le vendeur.......tous les journalistes qui se preparaient a faire des gros gros articles ont été mouchés et on n’en a rapidement plus parlé 

                                  alors mouchez vous .........les gendarmes n’ont fait que ce qui leur avait été prescrit ....làoù cela leur avait été prescrit.....pour faire suite a la demande du chef d’etablissement au parquet....et contrairement a ce que croit foufouille des porteurs de drogue ont été trouvés........


                                  • judel.66 22 décembre 2008 17:54

                                    6 interpellations de porteurs de drogue dont un vendeur muni de balances de précision.........mouchez vous comme l’ensemble des journalistes qui etaient prets a monter cette opération réussie en abus de droit........

                                    agora ........vous annoncez 24 commentaires et vous les avez fait disparaitre avez vous jugé opportun de censurer les aneries de foufouille et consorts gauchistes

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès