• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Slogan de Paris 2024 : c’est Coubertin qu’on assassine

Slogan de Paris 2024 : c’est Coubertin qu’on assassine

« Made for sharing  » : voici donc le slogan que le comité pour la candidature de Paris pour l’organisation des Jeux Olympiques de 2024 ! Ce choix effarant de la langue de Shakespeare a heureusement déclenché un tollé, jusqu’à l’Académie Française. Mais il est tellement symbolique des dérives de l’époque.

 

Cette globalisation qui applatit tout
 
« Venez partager  » ou « Faits pour partager  » n’auraient-ils pas sonnés au moins aussi bien ? En outre, il était possible d’entourer un slogan en français d’une multitude de traductions, en espagnol, italien, allemand, chinois, japonais, portugais, hindi, russe ou anglais. Le plus effarant, c’est que notre langue est une des deux langues officielles du CIO, après avoir été la seule au début, héritage du rôle du français Pierre de Coubertin comme fondateur des Jeux Olympiques modernes, comme le rappelle Jack Dion, de Marianne, dans un papier qui remet les pendules à l’heure.
 
Quel choix effarant du comité d’organisation que d’opter pour cet anglais bulldozer qui écrase toutes les autres langues sur son passage ! Quand même MacDonald’s ou Coca-Cola font l’effort d’utiliser un slogan en français dans notre pays, le comité Paris 2024 n’y pense même pas, comme tant de marques françaises, Evian, qui préfère promettre de vivre jeune en anglais, ou L’Oréal, qui vend du make up et plus du maquillage. Il est tout de même scandaleux qu’Anne Hidalgo ou Valérie Pécresse n’aient pas bloqué un tel choix, indigne du pays de la francophonie.
 

 

Ce choix a au moins le mérite de révéler les fondements de cette globalisation : loin de l’ouverture dont elle se drape, elle promeut une uniformisation sur le plus petit dénominateur commun, qui vient écraser bien des spécificités et des différences, au nom de la commodité marchande… Et face à cela, non seulement nos dirigeants ne nous protègent pas, mais ils accentuent le mouvement.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.8/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Etbendidon 18 février 09:51

    Hiiiiiii
    MADE FOR SHARING
    What a good motto
    Oh my god, It’s TOP of the world !
    Faut mettre ton logiciel (MAC) à jour Man !
    English is Esperanto of tomorrow
    YES WE CAN create a NEW WORLD ORDER
    TOGETHER
    Waouhhhhhhh
     smiley


    • Alren Alren 18 février 13:42

      @Etbendidon

      Salve sclave !!!


    • hunter hunter 18 février 10:51


      Pour info :

      Le communiqué de l’Académie face à ce merveilleux acte de soumission de nos « zélites », avec en tête la démente Hidalgo, qui veut marquer l’histoire de son nom et de la dette gigantesque qui va encore plomber tous les citoyens (et pas seulement les abrutis de Paris qui ont voté pour cette hystérique), mais c’est pas grave, tant qu’on aura du « festif » à refiler aux bobos qui s’emmerdent tellement dans leur nouvelle ville-citadelle !

      Après le mur en verre autour de la tour de Gustave, je suggère à la Hidalgo’s bobo team, de bâtir un énorme mur autour du grand Paris, pour bien se protéger du peuple populiste, des sans-dents (expression de son ancien amant), bref de cette France périphérique qui fait peur à cette brillante élite et sa cohorte de larbins qui croient que s’ils cessent de s’agiter, forcément la planète cessera de tourner !

      And at last, special message to the Hidalgo’s bobo team....you wanna use English, well ok for me...you know what guys.... ? FUCK OFF and burn in hell !

      Voici le message de l’Académie :

      Communiqué sur le slogan retenu par le comité de candidature de la ville de Paris aux Jeux olympiques

      Le 16 février 2017

      Langue française

      Communiqué de l’Académie française sur le slogan retenu par le comité de candidature de la ville de Paris aux Jeux olympiques adopté à l’unanimité de ses membres dans sa séance du jeudi 16 février 2017  

       

      Le comité de candidature de la ville de Paris pour les Jeux olympiques de 2024 a retenu comme slogan « Made for sharing ». Il a été dévoilé le vendredi 3 février lors d’une projection géante sur la tour Eiffel.

      Ce slogan a déjà été utilisé lors de campagnes publicitaires pour les bonbons de la marque Quality Street, les biscuits « Cadbury Snaps » et les pizzas à découper de la chaîne Burger King.

      Or les Jeux olympiques modernes ont été fondés en 1894 par le baron Pierre de Coubertin.

      L’article 23 de la Charte olympique dispose que « les langues officielles du Comité international olympique sont le français et l’anglais » – dans cet ordre.

      Même si le comité de candidature a prévu une version seconde de ce slogan, en français – « Venez partager » –, l’Académie française exprime à l’unanimité sa réprobation devant la décision du comité d’accorder la priorité à la langue anglaise pour porter la candidature olympique de la ville de Paris.

      Adishatz

      Secession vite !

      H/


      • Fergus Fergus 18 février 11:25

        Bonjour, Laurent

        Je partage totalement votre indignation : l’usage - et l’affichage sur la Tour Eiffel - de ce slogan en anglais est un bras d’honneur à la culture française et le reniement du français comme langue officielle des JO.

        Honte sur les promoteurs de la candidature de Paris et les élus de la capitale d’avoir cédé à cette globalisation anglophone !


        • Alren Alren 18 février 13:44

          @Fergus

          Il reste à espérer que Paris ne sera pas choisi comme ville olympique !
          Ils auraient encore plus bonne mine, ces ennemis de la France !


        • cevennevive cevennevive 18 février 11:34

          Peut-être pourrions-nous répondre : Fuck you ! Après tout c’est de l’anglais !


          Cette bêtise me rend triste... La France se ridiculise même dans les situations les plus terre à terre.
           


          • alain_àààé 18 février 14:19

            mais nos malheur ne vont arrivé que par ces gens ; que ce soit la maire de paris née en espagne dont binationaux avec valls espagnol aussi ; et la grosse vache el....... comment ministre du travail qui est née au maroc mais nous fait revenir au siecle dernier elle est binational AVEC LE CODE DU TRAVAIL ;UN TERRORISTE CEGETISTE MAIS DONT LA FAMILLE DEPORTE A AUSWITCH


            • Enabomber Enabomber 18 février 14:27

              @alain_àààé
              A TES SOUHAITS.


            • Enabomber Enabomber 18 février 14:32

              Qu’ils aillent se faire fuck, ça ils comprendront.


              • devphil devphil 18 février 14:37

                En Russe la traduction donne ça

                сделал для совместного использования

                Ca a plus de classe quand même que Made for Sharing et puis on en aurait plus entendu parler.
                Imaginez encore un coup de Russes qui piratent le slogan des JO de Paris .....

                Philippe


                • Sergio Sergio 18 février 15:24

                  « Venez partager  » aurait été beaucoup trop incitatif à vouloir faire partager par tous, le gâteau tant convoité par une minorité de nantis. 


                  Non !

                  ON NE PARTAGE PAS AVEC TOUT LE MONDE

                  « Made for sharing  » conviendra beaucoup mieux. 

                  Pourtant en France on a l’art de la nuance, et là on dirait que nos mots ne conviennent plus. J’ai comme l’impression que ce slogan traduit en français ne peut s’adresser à nous !

                  • zygzornifle zygzornifle 18 février 15:40

                    On coupe le cou a bertin ......


                    • zygzornifle zygzornifle 18 février 15:42

                      « Made for sharing  ». !!! et pourquoi pas allah akbar pendant qu’on y est ?.... 


                      • JP94 18 février 16:11

                        D’un côté c’est choquant , et d’un autre ça montre le sens qu’ont pris les JO pour le CIO et le pouvoir politique, et les sponsors tous unis pour l’occasion : du business et du shopping pour clientèle anglophone.L’anglais est la langue du commerce.

                        Parce qu’on ne vient pas pour partager, mais pour dépenser ...

                        Ecrire en français « venez pour partager » c’était beaucoup moins commercial.
                        La Mairie de Paris vise à attirer le chaland, et les businessmen !
                        En fait l’idée était « venez vous partager le gâteau, y a du fric à se faire ! Investissez ! » 
                        Mais ça ne tenait pas sur la Tour Eiffel, et en anglais, un peu compliqué. Tout doit être rapide : lire 3 mots, pas une phrase, ça oblige à réfléchir !
                        Donc un slogan publicitaire...

                        • OMAR 18 février 18:25

                          Omar9

                          @Laurent : "...il était possible d’entourer un slogan en français d’une multitude de traductions, en espagnol, italien, allemand, chinois, japonais, portugais, hindi, russe ou anglais.« 

                          Vous avez parfaitement raison.

                          Sauf que, vous avez pensé à des langues parlées par un seul pays, comme l’italien, l’allemand ou le russe.
                          Mais pas à l’arabe, parlé dans plus de 30 pays et prés de 400 millions de personnes.

                          Et là, ce n’est n’est surement pas  »au nom de la commodité marchande....".

                          Et vous vous étonnez de votre complexe d’infériorité vis-à-vis de l’anglais ?

                          PS : Cherchez pourquoi Phillipe Smet est plutôt connu sous Johnny Halliday, ou Claude Moine comme Eddy Miychell...


                          • Louve Louve 18 février 18:32

                            Avec Hidalgo, on peut toujours être assuré du pire. 


                            Entre nous, même en Anglais ce slogan n’est pas très judicieux...

                            On dirait qu’ils nous vendent un Happy Meal au Mac Do ! 

                            • TSS 19 février 10:11

                              Inutile de s’enerver ! en 2024 nous aurons un autre president ,nous

                              ne connaissons pas quel sera l’etat de la France à cette epoque ,peut

                              être en guerre civile ou guerre tout court.Peut être seront nous en

                              cessation de paiement ... !!

                               Idem pour la candidature de Meribel pour les championnats du monde.

                               Les marionnettes qui nous gouvernent(?) sont prêtes à tout pour garder

                               leurs prerogatives ,pas le pouvoir ,il y a bien longtemps qu’ils n’en ont plus.

                               


                              • TSS 19 février 10:36

                                L’auteur

                                 Coubertin est effectivement celui qui relança l’Olympisme mais il

                                 voulait un olympisme BLANC comme un un certain Adolph plus tard... !!


                                • zygzornifle zygzornifle 20 février 13:49

                                  on aurait pu choisir un slogan en Syrien ,c’est alla mode en ce moment .......


                                  • zygzornifle zygzornifle 20 février 13:54

                                    faut être couillon Made for sharing est une pizzeria en Angleterre , les rosbifs vont se foutre carrément de notre gueule 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires