Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Téléthon, Sidaction…le charivari de la Télé-charité

Téléthon, Sidaction…le charivari de la Télé-charité

Si l’on croit toutes les organisations d’action solidaire de notre pays ne bénéficiant pas de l’inflation de « com » marquant chaque année le Téléthon, notre pays riche atteint un seuil de pauvreté inégalé jusqu’ici. Des Restos du Cœur au Secours Catholique, en passant par Emmaüs ou le Secours Populaire, l’inflation serait plutôt alors celle des besoins alimentaires et vitaux de première nécessité. Il y aurait donc au minimum une dizaine de millions de pauvres en France. Chacun s’accorde aussi sur le chiffre de deux millions d’enfants qui ne mangent pas à leur faim au grand pays de l’art culinaire qui ne manquera pas lors des Fêtes commerciales de Noël de vérifier sa renommée internationale en la matière.

On apprenait il y a peu qu’il y aurait dans notre beau pays des Droits de l’Homme (et donc pas encore de la Femme ?) pas loin de deux millions de femmes battues chaque année, pour celles qui osent l’avouer.
 
L’illettrisme, les cas d’incestes et agressions sexuelles « battent » pareillement des records. La misère est multiforme et gigantesque, ici comme ailleurs.
 
Bien sûr qu’il est hors de question et abject de mesurer comparativement les souffrances entre elles. Il reste que les occasions d’ajouter un « thon » au mot Télé sont nombreuses. Il reste aussi que nos cœurs sont tous bouleversés lors des longues soirées d’hiver humain du Téléthon, et le dévouement du brave peuple ne peut pas nous laisser insensible. Bien sûr, au niveau du professionnalisme médiatique, les moyens coulent à flot en plateaux « live » en tous genres, l’animatrice vedette blonde est méritante et toujours aussi charmante, bref, un grand moment de Télévision, sur ce plan-là. Depuis plusieurs années la petite maison dans la prairie était idéale, et les oiseaux tous blancs de la générosité citoyenne volaient haut… et voilà que le Président de Sidaction, Pierre Bergé, rappelle précisément toutes les brebis concernées à un peu plus de « hauteur ». Chaque fois que l’on s’attaque à un rituel national ou à une de ces grand-messes statufiées de la fille aînée de l’église désormais reine de la laïcité agnostique, l’écho est surdimensionné. Pierre Bergé s’étonne en premier du « tsunami » suscité par ses propos.
 
Le parallèle, volontaire ou pas, avec la surabondance de dons constatée lors du « tsunami » est saisissant, des Organismes de Charité eurent alors le courage audacieux d’inviter à ne plus donner pour cette cause, renvoyant à toutes les autres nécessitant autant d’aides. Personne ne doute qu’avec leurs 104 millions d’euros annuels reçus en moyenne, les Patrons fraternels du Téléthon n’aient pas songé à un même appel solidaire, pareillement pour le Président du Sidaction (20 millions d’euros annuels). Evidemment, toutes ses causes missionnaires du salut de l’Homme exigent des dons par définition jamais suffisants, surtout lorsqu’il s’agit d’aider « la recherche », laquelle peut aussi n’avoir aucune fin. Il reste précisément que l’aide à la recherche sur l’Embryon Humain peut heurter les valeurs de certains donateurs au Téléthon, consacrant une partie significative des sommes récoltées à ces travaux scientifiques. La Science ayant la place première dans une société sans Dieu, à égalité avec l’Homme lui-même, nous touchons là encore à un tabou. Et la Souffrance en tant que telle permet en soi de dissuader bien des curiosités, sous peine d’être accusé d’égoïsme ou d’insensibilité les plus amoraux. Mais bon, gardons la noble invitation Biblique à ne pas afficher ou exhiber des actions charitables, perdant de fait toute réelle noblesse d’âme. Tel est d’ailleurs le cas pour tous ces Français anonymes qui consacrent 5 % de l’aide charitable annuelle totale, au Téléthon. Ce n’est pas rien. Il semble pourtant que ce soit offense de lèse Majesté que d’exiger de savoir en détails où va toute cette somme récoltée. Faisons confiance au noble sentiment de Fraternité qui anime l’entreprise du Téléthon.
 
Enfin, il y a le Spectacle médiatique de ce que l’on nomme avec dédain « le charity bizness », quand cela se passe chez le grand frère d’Amérique. Assurément, le concours des 24 heures passées en piscine, les courses de vélos en talons aiguilles et records sportifs divers et variés, les montagnes humaines sur les ponts de France…outre le manque de délicatesse absolue (voire, immonde) que cela peut représenter pour des êtres condamnés parfois à l’immobilité la plus totale, tout cela relèverait d’un état d’esprit bon enfant censé atténuer la gravité de la myopathie. Sur la chaîne « concurrente » (la Télévision reste dans le Marché avant tout !), il y aura donc l’exhibition des Miss privées de paroles, le contraste sera signifiant avec le brouhaha de paroles (parfois arrachées en gros plan disent les vilaines langues…) sur le « Service » Public. Mais chacun sait et devine toute la bonne bonté bienfaisante et désintéressée qui fondera essentiellement ce nouveau chapitre du Téléthon. Comme nous vivons dans une vraie Démocratie, les éventuelles critiques permettront une soirée, plus belle encore ! D’autant plus que Monsieur Pierre Bergé nous invitait à continuer de donner généreusement pour le Téléthon.
 
Chacun de nous a sa part d’ombre, il est difficile qu’il n’en soit pas de même pour ce genre de show. Continuons d’aider notre prochain, chacun selon nos moyens et talents, tous les jours de l’année. Loin des caméras de la Télé-charité. Et cet hiver de pauvreté sans pareille, en mémoire de l’appel de l’Abbé Pierre, lançons vite le PauvreThon !
 
Guillaume Boucard
 

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Bridgetten 30 novembre 2009 13:58

    ll est bon de souligner comme vous le faites les paradoxes de notre Beau Pays...

    Attention à la fin de ne pas décourager les « bonnes âmes » celles qui s’expriment à travers les « reines de la laïcité agnostique » ... à force de leur montrer l’inanité ou la petitesse de leurs gestes, il ne restera bientôt plus personne pour se sentir concerné et bienveillant.

    Si les tenants et les aboutissants sont controversés, si les moyens mis en oeuvre sont souvent regrettables, alors d’accord mais au bout du compte... que préconisez-vous... finalement, vous avez quelle solution à nous offrir ?


    • madfeet madfeet 30 novembre 2009 16:04

      Dans le cadre des grandes causes, voici un communiqué de presse de sidaction pour le titre de MADFEET ’restez couvert monsieur’.
      les médias, les radios et les tv refusent d’en parler ou de diffuser ? pourquoi ?

      Un clip vidéo a été également tourné. le seul but de cette présentation est d’apporter des fonds à l’association ’SIDACTION’.
      site officiel madfeet : http://madfeet.perso.neuf.fr
      madfeet@neuf.fr - tph 0148941782 - 0684486643

      Communiqué de presse
      Très sensible à la lutte contre le sida, le groupe Madfeet a décidé d’offrir tous les bénéfices de la vente du titre « Restez couvert Monsieur » à Sidaction.
      Ce Single est également en vente sur la boutique du site Internet de Sidaction www.sidaction.org au prix de 5 euros ainsi que sur le site officiel de MADFEET http://madfeet.perso.neuf.fr. Le téléchargement du titre est accessible sur : Fnac music - I tunes - Junodownload - Music me - Nokia music store - Starzik Virgin Megastore - amazone,com - Deezer (etc...) 60 centimes d’euros sont reversés à Sidaction pour chaque téléchargement en ligne.

      Sidaction remercie Madfeet pour son engagement à ses côtés. Les fonds nets collectés seront répartis à 50 % pour soutenir des programmes de prévention et d’aide aux malades et 50 % pour soutenir la recherche, notamment des jeunes chercheurs dès leur première année de thèse.

      Produit par Marie Deperthe Production, un label indépendant, Madfeet s’inscrit dans un univers celtique et néo classique atmosphérique. Le groupe Madfeet, composé de trois musiciens, tourne depuis une quinzaine d’années

      Grâce à son concept original, son ambiance prenante et sa composition poétique, « Restez couvert Monsieur » donne un message de prévention particulièrement efficace.

      Madfeet contribue à lutter contre une épidémie qui nous concerne tous, en France, au moins 150 000 personnes sont séropositives et plus de 30000 personnes ignorent qu’elles le sont, 2 jeunes de 15 à 24 ans découvrent chaque jour leur séropositivité.
      Contact presse : marie.deperthe@neuf.fr 01 48 94 17 82 - 0684486643


      • Bardamu 30 novembre 2009 16:14

        Merci pour l’article !

        Notre société est résolument « cordicole », néologisme qui comme nul autre est à même de la définir.
        « Cordicole », oui, acception qui se forme sur le radical : « coeur » !

        Ainsi, le Bien est-il omniprésent en notre monde, et l’homme semble bien s’y être débarrassé d’un cerveau, organe de réflexion, au profit d’un coeur, siège palpitant de la condescendance, de la tartuferie généreuse, de la bien pensance, comme de la tolérance affectée.

        Des restos du coeur à ce coeur d’où s’envole une colombe,symbole de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris, tout ici est générosité ostensiblement affichée, gentillesse hautement revendiquée, voire vivement conseillée.

        Cependant, il semble que tout ce Mal -antique et désuète valeur !- chassé par la porte revienne à grand renfort de bourrasques par la fenêtre de la maison monde !

        Oui, comment se fait-ce (prout !) que la Terre n’aille pas mieux malgré ces doses concentrées de miel qu’on tartine en sa croûte terrestre au quotidien ?

        Oui, malgré tous ces dons, tous ces gens du show biz engagés en de nobles causes ?
        Malgré les grands industriels qui oeuvrent de concert en de jolies fondations, jusqu’à Carrefour et son commerce désormais équitable et éthique ?

        Grand Dieu, il y a bien une couille en ce potage, quelques vagues en ce brouet d’huile bien pensant !

        La couille, elle est en effet là, grosse et poilue, rompant avec l’harmonie d’un corps social centré sur un coeur palpitant : elle s’appelle au choix tartuferie, mensonge, comédie humaine, commisération, condescendance, fin de l’Histoire, Nihil... tout simplement non vie.
        Car que peut un coeur sans viscères ?... un organe sans tripes ?


        • M.Junior Junior M 1er décembre 2009 00:12

          Le titre m’a alléché puis les premières lignes m’ont fait comprendre que le café du commerce avait encore le droit de citer sur AgoraVox. La liberté d’expression des imbéciles et de leurs amalgames. Oui c’est bien de toi dont je parle Guillaume Boucard et ton écris digne d’un certificat d’étude.

          L’illettrisme, les cas d’incestes et agressions sexuelles « battent » pareillement des records. La misère est multiforme et gigantesque, ici comme ailleurs.

          Pour ta gouverne, les cas d’incestes et d’agressions sexuelles battent des records dans les milieux sociaux et non comme celui des illettrés comme ta phrase le suggère.

          Pour le téléthon, le débat concerne les 207 millions d’euros placés sur des marchés volatiles et non la charity business.

          La question des dons ne pose pas en terme de zone d’ombre de l’ame humaine mais de l’information qui est donnée à une personne en vue d’un acte de générosité.
          Chez les avocats, on parle d’abus de confiance.

           


          • goc goc 1er décembre 2009 13:04

            special « coup de gueule »

            Ca fait déjà un bon moment que je ne donne plus aux « bonnes œuvres », d’abord parce que je ne vois pas pourquoi je devrais donner alors que le nabot se paye des vacances et des sorties « megalo » d’une valeur comparable a ce que récolte le telethon. Alors qu’il commence par reduire son train de vie, et je verrais a faire un effort.

            ensuite concernant plus particulièrement le sida, j’en ai marre de cette hypocrisie consistant a faire du misérabilisme avec des séropositifs hétéro, alors qu’on sait tres bien que si la communauté gay n’avait pas ete touché, on serait dans le cas des maladies « orphelines ». Alors franchement le comunautarisme j’en ai raz-la-casquette. J’en ait rien a foutre de la vie sexuelle des gens (majeurs et consentants), par contre j’en ai marre de l’arrogance d’une communauté, qui déjà réclame son droit a la différence et en même temps exige de nous, qu’on la traite comme les autres.elle veut le beurre, l’argent du beurre et le serveur, mais maintenant elle rajoute a ce « fascisme intellectuel » une nouvelle forme de violence verbale avec les propos honteux de bergé, transpirant de jalousie envers les autres ong, et reclamant une plus grande part du gateau, decidant ainsi de ponctionner, pour ne pas dire, de racketter les genereux donnateurs sans meme leur demander leur avis.
            alors qu’ils aillent se faire mettre, je ne donnerais pas un sou a ces gens-là !


            • fredleborgne fredleborgne 1er décembre 2009 13:08

              A aider les pauvres, nous signons notre perte.

              En effet, les pauvres le sont à cause des élites qui nous pillent et nous exploitent.

              Leur colère est indispensable. La preuve, le chèque de Noel est renouvelé tous les ans.

              Qu’ils aient faim. Qu’ils ouvrent leur gu... bouche, (je les respecte quand même), afin que nous puissions les voir, les entendre, et les soutenir quand ils s’inviteront de force à la télé ou à la table des élus locaux le soir de Noel.

              Qu’on n’organise pas de réveillon pour eux, qu’ils aillent investir tous les fouquet’s de France ce soir là s’ils veulent manger du foie gras et des huitres.

              Et qu’on jette les vieux dehors, qu’ils crèvent eux aussi de froid comme les clochards au lieu de mourir à petit feu avec un minimum retraite insuffisant. Que la belle France montre son vrai visage au lieu que les pauvres aident les plus pauvres qu’eux tandis que les politiques votent des boucliers fiscaux, des exonérations de taxes, des dons aux banques, des aides pour les artistes riches qui nous font rire ou rêver en fin d’année, des exonérations pour les grands sportifs (DIC merci Douillet), la suppression de la taxe professionnelle et l’augmentation massive des impots locaux qui ne touche pas ceux qui ont le bouclier fiscal.

              100 millions pour le téléthon ?

              Mais la Sacem demande juste 1 euro par mois et par abonnement aux FAI

              http://www.challenges.fr/high_tech/20091130.CHA9491/la_sacem_propose_une_ta xede_1_euro_pour_les_fai.html

              soit 250 millions au bas mot pour ajouter à la répartition équitable des artistes (en plus de la taxe sur les supports etc etc.)

              Coupez aussi la télé, avec ou sans thon !!!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès