Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Temps de travail : Oui nous travaillons trop en France !

Temps de travail : Oui nous travaillons trop en France !

Encore une fois c'est en voyageant à l'étranger que je m'en suis aperçu. J'étais récemment en Irlande, un "paradis libéral" tel que le rêvent le medef et les philanthropes du figaro-magazine... et pourtant, comme dirait Aznavour, la situation semble bien différente des fantasmes de nos intellectuels de Neuilly sur Seine. Les sans-abris sont nombreux à Dublin, les incivilités aussi marquées qu'à Paris et les trottoirs aussi sales sinon plus. Mais revenons au "travail" fourni par nos forçats galvanisés à la guiness pour le plus grand bonheur des banques et de la "city"... on est surpris d'apprendre que le salaire médian serait de 3050 euros par mois (contre 2100 euros en France !) pour un temps de travail équivalent sinon moindre... des exemples ? Les bureaux de poste n'ouvrent qu'à 9h30 pour fermer à 18h00 tapantes... c'est ainsi dans toutes les administrations. Les écoles ferment à 14h30 (les femmes travaillent peu il est vrai dans ce pays catholique et s'occupent de leurs enfants). Le secteur marchand ? A la distillerie "Guiness" que l'ont peut visiter le temps de travail des employés est aussi de... 35heures ! C'est la norme conventionnelle pour un temps plein à Dublin où le SMIC est par ailleurs équivalent au notre... par ailleurs à l'hôtel où je suis descendu le personnel était souriant, sympa et agréable, personne ne semblait "harcelé" ou ne tirait une tronche de déterré comme un salarié français, habitudes culturelles obligent...

Mais alors pourquoi nous gonfle-t-on avec NOTRE temps de travail ? Les français ne sont pas moins bosseurs que les autres au contraire. Nous sommes un pays à bas salaires par rapport au monde germanique et anglo-saxon. Un pays où travailler est stressant : absence de solidarité entre collègues, arrivisme, égoisme... toutes les joies de l'individualisme post-soixantuitard franchouillard qui pourrit la vie dans les lieux de travail. C'est en France qu'il y aurait parait-il (mais cela dépend des sources) le plus de plaintes pour "harcèlement au travail"... 

Travailler 30, 35 ou 40 heures de toutes les manières quand de toutes les façons vous êtes en concurrence avec le tiers-monde où l'ouvrier trime pour peu... au fait le travailleur chinois est-il plus "solide" que le français ? Figurez-vous que cela peut se discuter... passons la piètre qualité des produits made in China pour examiner le temps de travail des héritiers de Confucius (et surtout de Mao à la sauce libérale). On trimerait 70 heures par semaine dans les usines chinoises ? Qui tiendrait le coup dans des conditions pareilles ? Peu de gens car cette idée reçue est fausse, ou plutôt déformée comme savent le faire les propagandistes de la presse économique. 70 heures par semaine c'est dans les camps de travail pour les forçats et les opposants (situation dénoncée par amnesty internationnal) où dans les boites tenues par les triades mafieuses en dehors du contrôle de l'état. Mais pour le chioins lambda, le régime général est celui du système 15/15, à l'image de ce qui se faisait en RDA il y a 30 ans... autrement dit vous bossez 2 semaines bloquées 6 jours sur 7 et vous avez 15 jours de repos ; c'est une façon d'aménager le temps de travail pour limiter les déplacements du salarié. La retraite chinoise démarre en outre à 55 ans...

C'est un prof en poste à Shangai qui m'a appris cela... et j'accorde plus de crédits à ses propos qu'à ceux des vendus de la presse liée au CAC 40... entre mon pote qui bosse en Chine et l'aboyeur de service du JT de TF1-Bouygues-Vivendi je choisi son point de vue qui me semble plus logique et cohérent...

De toutes les manières le travail ne sera jamais une fin en soi. Nous vivons pour nous, pour nos proches, nos concitoyens et nos loisirs... nous n'accepterons jamais de mourir au travail pour l'idéal bancaire. Si des idiots le souhaitent ça les regardent, mais qu'ils n'imposent pas leurs théories économiques fumeuses aux autres... d'ailleurs rassurons-nous le temps de travail d'un journaliste du figaro ou de TF1 ne doit pas être si violent que cela... en outre quel journaliste a crû bon de relayer les thèses de ce professeur allemand d'économie qui recommande la semaine de 30 heures ?

Les luttes sociales à venir dépasseront les clivages politiques. Ceux qui lisent mes points de vue savent que je ne me reconnais pas dans les partis. Je serai donc, comme beaucoup d'entre vous j'espère, dans la rue au mois de septembre pour exiger la réduction de notre temps de travail et le juste retour à la retraite à 60 ans... maintenant place à l'action, rendez-vous à tous à la rentrée !


Moyenne des avis sur cet article :  3.94/5   (64 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • bibou1324 bibou1324 16 juillet 2013 11:15

    Voici un tableau récapitulatif des temps de travail hebdo moyens en Europe ...


    On voit que la France est pile à la moyenne de la zone euro, bien au dessus de l’Allemagne par exemple.

    • titi 16 juillet 2013 11:53

      Mouais...

      Vous mélangez les temps pleins et les temps partiels...

      En Allemagne, les emplois à temps partiels ont une fiscalité particulière qui n’engage pas à dépasser un certain quota d’heures et/ou de revenus.


    • bibou1324 bibou1324 16 juillet 2013 14:07

      Un temps de travail moyen c’est un temps de travail moyen. Les gens qui travaillent à temps partiels ne sont pas des citoyens, selon vous ? En France aussi, la fiscalité est « spéciale ». Comme dans tous les pays du monde, en fait.


    • titi 16 juillet 2013 22:18

      Bah non Bibou.

      Le temps partiel est essentiellement féminin. Et la place de la femme dans le monde du travail n’est pas la même partout.

      La seule chose qui est comparable ce sont les temps plein.
      Et encore faut il tenir compte du nombre de semaines travaillées dans l’année.


    • bibou1324 bibou1324 17 juillet 2013 11:37

      Si j’ai bien compris votre propos, les femmes étant des sous-hommes sans valeur, elles ne sont pas comptabilisables dans les statistiques, c’est bien ça ?


      Je ne dis pas qu’une moyenne est représentative des conditions de travail, je dis qu’une moyenne ne prenant pas en compte l’ensemble des travailleurs n’est simplement pas une moyenne.

      On remarque d’ailleurs que plus un pays est riche (Norvège), moins les gens travaillent. A moins que la cause et l’effet soient inversés : moins les gens travaillent, plus ils sont efficaces et plus la valeur ajouté à leur travail est importante.

    • olfe olfe 17 juillet 2013 13:45

      Oui Titi, la moyenne du temps de travail, c’est la somme des heures travaillées globalement, divisée par le nombre de salariés, temps complets et temps partiels !!!
      Si on retirait tous les temps partiels, on trouverait une moyenne pour les temps complets bien supérieure à la moyenne actuelle, qui est déjà bien supérieure à la durée légale de 35 h/sem.
      Il faudrait d’urgence réduire de façon drastique le temps de travail et supprimer les heures supplémentaires afin d’éradiquer enfin le chômage, résolvant par là-même les problèmes des retraites, de la sécu, des hopitaux, de l’éducation ...


    • titi 23 juillet 2013 15:18

      « Si j’ai bien compris votre propos, les femmes étant des sous-hommes sans valeur, elles ne sont pas comptabilisables dans les statistiques, c’est bien ça ? »

      Bah non Bibou. Vous n’avez rien compris.

      D’un autre coté, cela m’aurait étonné.


    • Graffias Graffias 16 juillet 2013 11:53

      Prenons acte de se qui se passe par exemple au Japon ou les femmes sont dissuadées par leurs employeurs d’avoir un enfant en maintenant une cadence de travail élevée. Moi aussi j’ai voulu profiter des 35h en France pour faire du sport le soir hélas cela était très mal vu de mes supérieurs qui préféraient me donner des heures supplémentaire le soir et du travail le samedi et le dimanche sans état d’ame en intervenant chez les clients, j’étais technicien informatique pour une multinationale. Devant mon refus s’en est suivi un harcelement moral pendant 3 années et la mise au placard en m’obligeant d’accepter des postes à l’autre bout de Paris. J’ai tenu bon 5 années d’ancienneté mais psychologiquement je suis maintenant incapable de retrouver un emploi, je suis moralement atteint. Je me suis reconverti dans culture des plantes aromatique !

      je souhaite bon courage à tous ceux qui entrent dans la vie active ...


      • escartefigue 16 juillet 2013 11:58

        En Chine pendant qu’ ils travaillent ils chantent «  Nuit de Chine nuit d’ amour  » 


        • Pyrathome Pyrathome 21 juillet 2013 23:22

          Alors capitaine, toujours aussi bourré ?


        • Libertarian Libertarian 16 juillet 2013 12:26

          Et oui !! Les idées reçues sur les temps de travail...

          Je reviens de déplacement professionnel en Chine. Avant mon départ, je discute avec le responsable de la zone Asie de mon groupe, je souhaite écourter un peu le voyage de deux semaines et donc je lui propose, comme le week-end, je le passe sur place, de faire les formations les samedi et dimanche. Celui-ci me répond du tac au tac : « Tu plaisantes !! Les chinois sont très à cheval sur leurs week-end !! ». Malgré mon regard très suspicieux envers la soupe que nous servent les médias, je m’étais quand même fait avoir... Sur place, je discute avec mes collègues chinois et, à ma grande surprise, je me rend compte que leur temps de travail est équivalent au mien (environ 40 heures par semaine) et qu’en plus de cela, le stress au travail, ils ne connaissent pas... Si ce n’est pas fait aujourd’hui, ce sera fait demain... Pas grave...

          Une petite rectification concernant le : « passons la piètre qualité des produits made in China », j’achète beaucoup de produits en Chine pour mon boulot et aussi quelques babioles pour mon usage personnel (valises, etc...), force est de constaté que la qualité des produits « Made in China » est en constante amélioration, je ne parle pas des faux mais bien des marques locales où le prix est souvent divisé par 5 par rapport à l’Europe et où la tenue dans le temps est équivalente.


          • jako jako 16 juillet 2013 12:26

            ALors, temps de travail vaste sujet, car il y en a plusieurs, ceux des gens « postés » en usine ( celles qui restent) ou type caissière, la le temps de travail est encadré et correspond à la loi (38h) ou alors vous avez un contrat de 20h et vous devez faire pour abattre le travail 25 heures mais seules les 20 du contrat sont enregistrées.

            Puis il y a le temps de trajet non comptabilisé souvent plusieurs heures

            puis il y a aussi l’absentéisme max 10% en France parfois atteint 20% en Belgique

            puis il y a le respect des horaires, certes les Allemands commencent en général assez tôt le matin et finissent autour de 15h... pour allez au bord de l’Isare etc donc difficile de comparer mais à mon avis je constate que le français travaille bien beaucoup et est « fiable »

             


            • Libertarian Libertarian 16 juillet 2013 12:38

              « Puis il y a le temps de trajet non comptabilisé souvent plusieurs heures »
              Et quand tu demandes des jours de repos compensatoires comme c’est écrit dans ta convention collective, on se renseigne auprès des avocats de la boite et on te prend la tête comme si tu voyageais pour ton propre plaisir... Mon retour d’Asie a duré prêt de 40H (sans réellement dormir) entre les différents transfert en avion et la nuit passée sur un banc en zone de transit parce que le guichet de transfert était fermé... Je peux m’assoir sur ces heures supplémentaires, je pense...


            • jako jako 16 juillet 2013 12:40

              Bien vû effectivement même pour les trajets moyens, les 10 heures de trajets porte à porte sont presque vû comme du temps de loisir, la RH nous a même dit : vous avez le temps de faire du shopping !


            • Gemini Gemini 16 juillet 2013 12:56

              Intéressant, ces retours d’expérience de l’étranger.

              Les seuls dont je dispose pour ma part sont du Japon, et là-bas, très clairement, ils travaillent bien plus que nous. La personne que je connais était plutôt dans des horaires genre 8h-23h. mais de là à dire que c’est un exemple à suivre …

              Je souhaite par contre revenir sur la comparaison des salaires : quel est le coût total en Irlande pour le salaire de 3050 € évoqué, et le coût total pour le salaire de 2100 € évoqué en France. Comparer de simples valeurs absolues n’a que peu de sens.

              Citons un exemple : je préfère avoir moins en France avec notre niveau de couverture sociale, de retraite, de politique familiale et de niveau de service public, qu’un salaire net bien plus élevé aux États-Unis sans tous les avantages français que je viens de citer.

              Le sujet est vaste et comparer n’est pas si aisé qu’une simple comparaison mathématique. Ce serait très intéressant si vous pouviez développer.


              • spartacus spartacus 16 juillet 2013 13:03

                L’auteur se trompe, sur de nombreux points

                Nous sommes un pays à haut salaires. Plus que les pays anglo saxons et allemands.

                Son analyse se base sur un salaire net. A 15% de charges en Irlande versus 80% en France c’est pas la même chose.
                Par ailleurs, en Irlande, les impôts sont payés à la source. Pour 3000€, le salaire comporte une ligne négative qui est l’impôt négatif. Une sorte de prime pour l’emploi.

                Une moyenne ne reflète pas un pays. La France est particulièrement un pays inégalitaire en droits sociaux, principalement sur le temps de travail, un gouffre sépare les salariés des petites entreprises des fonctionnaires ou sociétés de service public. 11 semaines de congés à la mairie de Paris par an. Controleurs aériens, etc...



                Pour la chine, le débat sur les retraites est comme en France. Les groupes de pression fonctionnarisés obtiennent plus que la population du privé.
                Sur Shangai, les nouveaux entrants sur le marché du travail cotisent sur une retraite qui vient de passer à 60 ans sur 2010. A Hong Kong elle est à 62 ans.
                Les USA curieusement apparaissent les plus égalitaires en droits. Une seule caisse de retraite pour tous (OASI)


                • tf1Goupie 16 juillet 2013 14:14

                  Spartacus,

                  Tu as oublié les entreprises privées où l’on dépasse les 13 semaines de congés payés avec le Compte Epargne Temps ; le le lundi de Pentecôte est offert par l’entreprise bien sûr.

                  Et enfin les saisonniers qui ont 6 mois de vacances par an.

                  Ton détecteur à injustices est complètement déréglé, va le faire réviser.

                  Et le petit chef d’entreprise qui fait construire sa maison sur son temps de travail tu le comptabilises comment ?


                • Pyrathome Pyrathome 16 juillet 2013 15:53

                  Avec spartacul, l’égalité, c’est travailler beaucoup plus et plus longtemps pour avoir beaucoup moins....
                  Jadis, Spartacus défenseur des esclaves, aujourd’hui, défenseur des tortionnaires....
                  .
                  50 millions de mangeurs de soupe populaire aux us, c’est un excellent bilan pour la plus grande démoncrassie du monde et de l’univers, les petits martiens en restent coi......


                • spartacus spartacus 16 juillet 2013 16:26

                  Que vous aimez l’inégalité en droits.


                  Une inégalité en droits c’est les plus du noble sur les cerfs. Le plus des régimes spéciaux sur les régimes généraux.

                  La grande différence tf1goupie entre vos exemple et les régimes obligatoires. Les uns sont la liberté de l’entreprise, les autre sont inégalitaires par obligation. Les uns ne coute pas à la collectivit"é toute entière, les autres vivent avec l’argent de la collectivité.

                  Que vous me faite sourire les fonctionnaires majoritaires sur ce site, l’inégalité c’est jamais vous. Comme quoi quand on goutte aux privilèges on ne peux plus s’en passer !

                • olfe olfe 17 juillet 2013 14:03

                  « Une inégalité en droits c’est les plus du noble sur les cerfs. Le plus des régimes spéciaux sur les régimes généraux » :
                  N’importe quoi !!! Les inégalités ne sont pas des différences de 10% ou 20%, voire même 50% entre différentes catégories de salariés !
                  Les inégalités, ce sont des différences de revenus de 1 à 100 (10 000%), voire de 1 à 1000 (100 000%) entre la classe des salariés et des petits commerçants, artisans, TPE, et la classe des riches banquiers, actionnaires, grands patrons du CAC et assimilés, et autres rentiers de tout poils qui ne font que placer leur argent (et le nôtre à leur seul profit), pas pour soutenir les investissements des entreprises, mais pour gagner le plus de pognon possible en dividendes


                • TSS 21 juillet 2013 10:15

                  Tu as oublié les entreprises privées où l’on dépasse les 13 semaines de congés payés avec le Compte Epargne Temps ; le le lundi de Pentecôte est offert par l’entreprise bien sûr.

                  Donnez moi quelques exemples ? Moi qui ai travaillé 42 ans dans le privé je n’ai jamais vu ni

                  même entendu parler de personnels prenant 3 mois de congés payés,y compris avec les

                   RTT,par an.



                   


                • ZenZoe ZenZoe 16 juillet 2013 13:12

                  L’auteur a raison sur l’ambiance au travail. Pas terrible en France. Les gens se tirent dans les pattes depuis que des managers modernes ont voulu copier les Etats-Unis et créer une compétition entre salariés pour accroitre la productivité. Exception culturelle oblige, en plus en France on y a ajouté notre spécifité nationale : la culture du petit chef, dictatorial avec ses subordonnés (surtout si ce sont des femmes) et lèche-bottes avec ses supérieurs.
                  Objectif atteint en tout cas, les salariés français sont parmi les plus productifs au monde, et les mieux qualifiés - enfin, ceux qui restent. Les autres, ils sont en dépression, ou licenciés, ou carrément suicidés.
                  Pour le reste, le temps de travail, impossible à savoir. D’abord il y a la théorie, avec la réglementation officielle, et il y a la pratique, avec la réalité de terrain, bien différente et moins rose. Et il y a les différences entre domaines, entreprises, métiers etc.
                  Ce que je sais, qq pays parmi les plus cools pour bosser (il y a des exceptions bien sûr) : Canada, Australie, Nouvelle-Zélande, Inde,
                  Et parmi les plus durs : Japon, States.


                  • kitamissa kitamissa 16 juillet 2013 13:33

                    notre Fabien Bonaparte n’a pas l’air écrasé de boulot ni par les heures...tous les jours un article !


                    on se demande même si il bosse réellement !

                    bah, ça nous fait de la lecture, en en plus c’est moins cher que les feuilles de choux en vente dans les kiosques !

                    • Pyrathome Pyrathome 16 juillet 2013 15:55

                      Va bosser feignant, et arrête de siroter tes Kronembourg....


                    • tf1Goupie 16 juillet 2013 13:44

                      " Je serai donc, comme beaucoup d’entre vous j’espère, dans la rue au mois de septembre pour exiger la réduction de notre temps de travail et le juste retour à la retraite à 60 ans..."

                      Pas la peine de défiler (comme tous les ans) : vous pouvez partir à la retraite à 50 ans si vous le désirez.
                      La seule question est de savoir quelle retraite vous voulez toucher.

                      Au fait, vous avez parlé du temps de travail ; est-ce que votre prochain article parlera des grèves ??

                      Est-ce que le temps de grève rentre en compte dans le calcul du temps de travail ?

                      Est-ce que nous faisons trop la grève en France par rapport à la Chine ?


                      • Le chardon Le chardon 16 juillet 2013 16:22

                        Je n’ai pas lu l’article mais avec un pseudo pareil et un tel titre, j’étais bien obligé de voter pour smiley


                        • Auxi 16 juillet 2013 16:35

                          On ne fait pas assez grève en France TF1 Groupie, c’est bien pour ça qu’on est dans la merde. À propos, tu prends des vacances ? Oui ? Tu le dois à des GRÉVISTES, car les congés payés n’étaient pas au programme du Front populaire, contrairement à une légende tenace. C’est la RUE qui les a imposés. Tu craches sur les grévistes ? À ton aise, mais ne prends pas de vacances, alors, soit au minimum un peu honnête avec toi-même ! Bien beau de cracher ta haine de tout ce qui est vivant, heureux, chaleureux, ça ne t’empêche pas de PROFITER des combats sociaux d’hier et d’aujourd’hui ! smiley


                          • escoe 16 juillet 2013 17:50

                            On ne fait pas assez grève en France TF1 Groupie, c’est bien pour ça qu’on est dans la merde


                            En octobre 2010 j’arrive à Mexico avec 48 heures de retard à cause d’une grève chez Iberia à Madrid. Hé bien, je me suis fait engueuler à cause des grèves incessantes en France et patati et patata. Comme quoi les clichés ont la peau dure.

                          • tf1Goupie 16 juillet 2013 21:58

                            A t’écouter Auxi on aurait l’impression que toutes les grèves sont utiles smiley  smiley  smiley.

                            Change de disque un peu.
                            Les congés payés n’ont été possibles que parce qu’il y avait l’argent pour, révise un peu ton histoire.

                            La grève annuelle de rentrée des enseignants ça donne quoi tous les ans à part emmerder ceux qui ont des enfants et qui travaillent (ce qui ne doit pas être ton cas) ?


                          • Auxi 17 juillet 2013 14:14

                            @ TF1 Groupie : J’ai commencé à travailler à l’âge de seize ans… J’en ai cinquante-sept aujourd’hui… Ça te va ? Non, ça ne te va pas car :


                            MÉTRO, BOULOT, CAVEAU, tel est le programme !

                            Tiens, je vais en rajouter : je suis aujourd’hui en invalidité (bidon, cela va de soi ! Avec la complicité d’un médecin véreux, bien sûr !), et je vis avec 880 euros par mois. Suis-je assez pauvre à ton gré ? Je m’en voudrais de priver les patrons du CAC 40, avec ma gloutonnerie parasitaire ! Et ces pauvres spéculateurs qui m’ont à charge, quelle honte !

                          • tf1Goupie 17 juillet 2013 14:28

                            Auxi,

                            Là tu nous parles de ton cas particulier, qui n’est pas vraiment le sujet central de l’article.

                            Maintenant, si tu as 57 ans c’est que tu n’as participé à aucune manif ou grève qui ont permis de faire progresser significativement les acquis sociaux.
                            Pour mes vacances je ne te dois rien.

                            Par contre tu as peut-être participé à des manifs qui ont bloqué la France et empêché d’entamer un redressement des comptes publics.


                          • h2b1 16 juillet 2013 17:38

                            Dommage que tu ne te retrouves pas dans les « partis »...
                            essaye les syndicats, mais reste engagé ! au mois de septembre, camarade.


                            • Attilax Attilax 16 juillet 2013 19:15

                              Effectivement et contrairement aux idées reçues, la France a un des plus gros taux de productivité/horaire au monde, et ce depuis un moment, déjà. Oui, on bosse, et bien. Sauf qu’il y a de moins en moins de boulot et que ceux qui en ont en ont désormais beaucoup trop. Les « placards », c’est bien fini, je vous l’assure. Je ne compte plus les « burnouts » dans mon entourage. Des gens vidés, pressés comme des citrons, qui abattent le boulot de trois ou quatre personnes, et qu’on a du mal à reconnaître quand ils s’effondrent. Après, c’est deux ou trois ans pour se sortir de la dépression (pour ceux qui y arrivent)... Va retrouver un taff derrière !
                              On va pas aller très loin comme ça : à l’asile !


                              • plexus plexus 16 juillet 2013 19:26

                                Oui ! Oui ! Auxi, c’est à des grévistes que nous devons l’amélioration des conditions de travail.
                                Dans le temps....., où les syndicalistes se battaient pour, et avec leurs camarades.
                                Ce n’est plus la même chose !!
                                Leur but essentiel est de sauvegarder le statut du délégué syndical, qui, avec le cumul des heures de délégation, de formation, etc.. est payé à ne rien foutre, face à des patrons sans rien dans le pantalon, il faut le dire !.
                                Un petit coup d’accélérateur de temps en temps, avec mégaphones et drapeaux, et on repart pour un tour !!!
                                On a gagné !!
                                Sauf que les comptes d’exploitation n’ont pas d’état d’âme, et qu’une perte est une perte.
                                Sauf que, si les « forces de travail » avaient conscience de leur représentativité, et de leur efficacité, il y aurait beaucoup plus de cotisants.
                                Nos syndicats vivent sur les fonds de l’Etat, tu parles d’une représentativité !!
                                Comparons avec l’allemagne, où les deux syndicats majoritaires ont une vue beaucoup plus réaliste et intelligente que nos braillards patentés.
                                Je parles en connaissance de cause, dites moi le contraire ???


                                • TSS 17 juillet 2013 10:27

                                  Leur but essentiel est de sauvegarder le statut du délégué syndical, qui, avec le cumul des heures de délégation, de formation, etc.. est payé à ne rien foutre

                                  Cela m’a couté beaucoup plus que rapporté (plan de carriere et salaire) !

                                  Sauf que, si les « forces de travail » avaient conscience de leur représentativité, et de leur efficacité, il y aurait beaucoup plus de cotisants.

                                  les gens preferent de loin laisser autrui faire le boulot à leur place et recolter le fruit des

                                  negociations tout en restant planqué et en caressant leur chef dans le sens du poil !

                                  Nos syndicats vivent sur les fonds de l’Etat, tu parles d’une représentativité !!

                                  Vous confondez avec les permanents,je n’ai jamais touché un sou des syndicats et j’ai même

                                   fait des formations sur mon temps et à mes frais !

                                  Je parles en connaissance de cause 

                                  Non ! justement... !!


                                • Auxi 17 juillet 2013 14:21

                                  Eh bien non, hélas, je ne peux pas dire le contraire… Mais je me méfie de cette notion de « réalisme », qui a trop servi et sert encore à bien des reniements. On en appelait déjà au « réalisme » du temps de Zola… un peu court, et trop commode.

                                  J’ai moi-même été délégué syndical, et ce n’était pas « Caméra Café », crois-moi…
                                  Mais les salariés, eux, sont-ils prêts à bouger vraiment, et surtout ENSEMBLE, toutes branches confondues ? J’ai bien peur que non, mais je voudrais bien me tromper.

                                • plexus plexus 17 juillet 2013 16:22

                                  Respect au syndicaliste de base, qui y croit, qui s’est battu, et qui n’a ramassé que des gnons...et pas forcément l’estime de ceux qu’il a aidé......
                                  Ce n’est pas du tout antinomique, j’y vois même comme une confirmation de ce que j’ai dit...en toute connaissance de cause.
                                  Et même sans parler de certains comités d’entreprise, contre lesquels la justice a rendu les armes.
                                  Cordialement.


                                • smilodon smilodon 16 juillet 2013 20:04

                                  Si « le travail c’est la santé »...... Alors, à quoi sert donc la « médecine du travail » ????!!!.......


                                  • Esclarmonde Esclarmonde 17 juillet 2013 10:05

                                    Je suis actuellement au RSA... Ce n’est pas un vrai choix mais comme disait Graffias plus haut, je n’arrive même plus à m’adapter au « marché du travail » et à garder un emploi à force d’échecs et d’ambiances délétères, écoeurées aussi par l’âme d’esclaves de nombreux employés qui, même pendant leurs périodes de loisirs, de vacances ou même de congés maternités, ne savent parler que de leur travail tel une personne que je connais qui vient de bénéficier d’un congé parental de trois ans, dont le bébé doit naître le mois prochain mais qui se fait du soucis quant à la gestion du personnel de son entreprise !!! Comme si elle n’avait pas autre chose à penser d’autant plus qu’en tant que simple employée, elle n’est absolument pas responsables de la gestion calamiteuse de son entreprise !


                                    Incapacité semble-t-il, de profiter pleinement de cette prochaine naissance et des moments qu’elle va passer avec ce bébé.... Je trouve cela à peine croyable.

                                    J’ai travaillé un an en Grande-Bretagne, pays qui n’est pas franchement réputé pour ses conditions de travail et les droits des travailleurs, j’étais employée dans un établissement scolaire. Là-bas, les enseignants ont généralement un statu précaire. N ’empêche que j’avais une relation de confiance avec les enseignants, j’étais assistante de français et prenait des élèves en petits groupes pour les faire progresser en français. Personne ne m’a soupçonné de ne rien faire ou de faire n’importe quoi, je ne me sentais pas fliquée comme cela se passe généralement en France. Les profs, pendant la pause de midi, savaient mettre leur travail entre parenthèses et parlaient d’autre chose....

                                    Je finis par regretter en vous lisant de ne pas être restée là-bas ou d’avoir tenté ma chance dans un autre pays. Ma vie professionnelle depuis, est une vraie catastrophe (quand j’en ai une)

                                    Et le témoignage de l’auteur de l’article sur l’Irlande (un pays que j’aime mais dont je ne connais pas les conditions de travail) montre que, plus, que la capacité des travailleurs à se défendre, c’est la mentalité collective d’un peuple qui a le plus d’influence sur les conditions de travail et les relations des travailleurs entre eux. En France, à force de singer les Américains et d’être, pour les femmes, influencées par un certain ultra féminisme, on en arrive à ce que décris l’article !

                                  • escartefigue 17 juillet 2013 16:08

                                    Ca fait plaisir à lire un mec qui est heureux dans ses baskets .


                                    Ce résultat on ne l’ obtient qui si au départ c’ est très dur , et qu’ on est allé voir ce qui se
                                    passe ailleurs . 
                                    Bravo à vous .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès