Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Y a-t-il encore un espoir pour le Français Serge Atlaoui ?

Y a-t-il encore un espoir pour le Français Serge Atlaoui ?

« Je ne peux me résoudre à voir un homme qui crie son innocence être condamné à la mort, à voir son épouse et sa famille rongées par la douleur. Notre monde vaut mieux que cela. » (Anggun, 22 avril 2015).

_yartiAtlaouiE01

En début mai 2016, j’avais fait état d’une préparation, en Indonésie, de nouvelles exécutions. Après de nouvelles rumeurs circulant la veille, le bureau du procureur général de Jakarta a confirmé le 14 juin 2016 que seize condamnés à mort seraient exécutés « immédiatement après le ramadan ».

Le Ministère indonésien des Affaires religieuse avait annoncé que le ramadan commençait le lundi 6 juin 2016. Il devrait se terminer le mardi 5 juillet 2016.

Contrairement à la dernière vague d’exécution le 29 avril 2015, aucun nom n’a été révélé pour désamorcer toute polémique internationale concernant la pertinence de telles exécutions par rapport aux relations diplomatiques avec les pays dont seraient ressortissants, le cas échéant, les condamnés à mort étrangers. Jusqu’à maintenant, le gouvernement indonésien a été sourd aux pressions diplomatiques, et le Président indonésien Joko Widodo avait même suspendu le moratoire des exécutions le 18 janvier 2015.

Tout laisse penser hélas que le Français Serge Atlaoui, originaire de Metz, ferait partie de ces seize condamnés à mort.

Ceux qui penseraient qu’il faudrait l’oublier parce que d’autres malheurs existent dans ce triste monde, comme le massacre d’Orlando, le double assassinat de Magnanville, les centaines d’attentats islamistes qui ensanglantent le monde depuis une quinze d’années, ou d’autres malheurs, des catastrophes climatiques, etc., devraient se souvenir qu’une cause n’a jamais été incompatible avec une autre. L’existence de malheurs plus "graves" (selon une échelle plus ou moins objective ou subjective) n’a aucune raison d’en excuser les autres (considérés moins "graves") s’il est possible de les éviter. D’ailleurs, dès qu’on touche à la vie humaine, tout est grave.

Ceux qui penseraient qu’on ne doit pas critiquer la justice d’un grand pays souverain comme l’Indonésie ont raison, à ceci près que lorsque le prévenu n’est pas capable de s’exprimer dans la langue du pays et n’a pas bénéficié des services d’un interprète, sa défense est tout de même assez aléatoire et forcément sans efficacité. Les droits de l’Homme imposent une justice équitable.

Ceux qui penseraient que ce serait bien fait pour Serge Atlaoui d’avoir la peine qu’il mérite (il aurait joué, il a perdu) devraient se souvenir que la peine de mort est une peine irréversible et aussi prudente que soit la justice, elle ne pourra jamais revenir en arrière avec ce type de peine. De plus, ils devraient se documenter un peu plus sur ce qui est arrivé à Serge Atlaoui.

Car je le rappelle ici. Serge Atlaoui a certes commis des fautes graves, c’est évident. Il est un ouvrier soudeur de 52 ans qui avait travaillé il y a une douzaine d’années aux Pays-Bas où il a rencontré un Néerlandais qui lui a proposé un travail un peu louche mais bien payé, 2 000 euros par semaine. Cela se passait en Indonésie où il s’est rendu.

En septembre 2005, il a donc commencé à travailler pendant six semaines près de Jakarta sur la maintenance de machines outils sophistiquées qui nécessitait la compétence d’une personne qualifiée comme lui. Il croyait que ces machines avaient pour but la fabrication industrielle d’acrylique. La naïveté fut donc l’une de ses fautes, avec l’acceptation d’un travail au noir.

Le 11 novembre 2005, il a été arrêté lors d’une descente de police avec seize autres personnes dans son usine qui produisait en fait des pilules d’ecstasy. Il avait compris quelques minutes avant son arrestation que son travail ne sentait pas très bon…

_yartiAtlaouiE02

Son chef d’inculpation est très lourd : possession de 138 kilogrammes de méthamphétamine (drogue très addictive provoquant une euphorie et une simulation mentale très élevée), de 290 kilogrammes de kétamine (anesthésiant, analgésique et sédatif) et de 316 cylindres de substances précurseurs d’ecstasy.

Sa défense, c’était de dire qu’il travaillait de façon très ponctuelle (en intérimaire) pour entretenir le parc de machines sans savoir quelle en était la production, qu’il a enfreint aux lois sur le travail (travail clandestin), qu’il a été naïf en n’imaginant pas qu’il contribuait à la fabrication de drogues et qu’il était aussi négligent de ne pas avoir clarifié les conditions exactes de son travail.

Cette défense a-t-elle entendue par les juges indonésiens ? Pas sûr dans la mesure où il n’a pas pu bénéficier de la prestation d’un interprète pour s’exprimer lors de son premier procès.

Le 6 novembre 2006, Serge Atlaoui fut condamné à la réclusion à perpétuité pour trafic de drogue. Après appel, sa condamnation et sa peine furent confirmées. Après un pourvoi en cassation et un nouveau procès, Serge Atlaoui fut finalement condamné à la peine de mort le 29 mai 2007, comme huit prévenus sur les onze autres arrêtés dans la même affaire. Serge Atlaoui n’a jamais nié ses fautes : « Oui, j’ai fait une erreur en acceptant ce job. (…) Je mérite d’être puni, mais uniquement pour ce que j’ai commis. » (novembre 2010).

Le 28 janvier 2015, Joko Widodo rejeta la demande de grâce de Serge Atlaoui. Le 21 avril 2015, la cour a rejeté la demande de révision du procès, considérant que le condamné a été « de toute évidence coupable de distribution, transfert et négoce de drogues dont de l’héroïne pure ».

Le 22 avril 2015, la chanteuse franco-indonésienne Anggun Cipta Sasmi, qui est très populaire en Indonésie, a demandé au Président Joko Widodo la grâce pour Serge Atlaoui, mais sans succès.

_yartiAtlaouiE05

Dans sa lettre, elle a expliqué notamment : « Comme vous le savez, je vis en France depuis plusieurs années. J’ai cette chance incroyable d’à la fois puiser dans la fierté de mes racines indonésiennes et la richesse de ma culture natale javanaise, et vivre dans un pays berceau des droits de l’Homme, qui est une source d’inspiration pour la femme et l’artiste que je suis. Je sais à quel point les Indonésiens sont sensibles aux ravages de la drogue dans le pays et la région, et je ne peux que m’associer à leur légitime indignation à ce sujet. Mais je suis également convaincue que la peine de mort n’est en aucune façon une solution pour faire baisser la criminalité (…). La justice ne peut pas être la mort, quel que soit le crime. J’en suis viscéralement convaincue. (…) En Europe, l’Indonésie, [pays parmi les plus vastes et les plus importants du monde], est dorénavant associée à un pays qui condamne des hommes à mort. Mon cœur saigne à l’idée que c’est cette image qui est ainsi envoyée au monde alors que l’Indonésie est un pays tellement ouvert, tolérant et fraternel. Encore une fois, je ne me permettrais nullement de remettre en cause la souveraineté des lois de l’Indonésie et de l’exigence de ses citoyens de combattre avec force les fléaux de la drogue. Mais je ne peux me résoudre à voir un homme qui crie son innocence être condamné à la mort, à voir son épouse et sa famille rongées par la douleur. Notre monde vaut mieux que cela. » (22 avril 2015).

Le 23 avril 2015, les autorités indonésiennes ont annoncé que Serge Atlaoui faisait partie des douze condamnés à mort qui seraient exécutés le 29 avril 2015. In extremis, le procureur général a retiré son nom ainsi que celui d’une jeune Philippine, Mary Jane Veloso, le 25 avril 2015. Son recruteur néerlandais, lui aussi condamné à mort est mort en détention.

Le 22 juin 2015, l’appel sur le rejet de grâce présidentielle a été rejeté par la cour administrative de Jakarta. Par ailleurs, le 14 juillet 2015, la Cour suprême a rejeté aussi la demande en révision du procès.

Résultat, depuis onze mois, Serge Atlaoui, qui a été détenu déjà depuis presque douze ans, n’a plus aucun recours possible et aucune exécution n’a eu lieu depuis celle, avortée pour lui, du 29 avril 2015. Sa présence dans la liste des seize condamnés à mort qui seraient exécutés début juillet 2016 paraît donc fort probable.



Aucune pression internationale ne semblerait efficace pour éviter que le pire ait lieu. J’ai parlé de la situation de Serge Atlaoui qui a été, fort heureusement, médiatisée depuis un an, mais je pense aussi aux autres condamnés dont l’exécution est prochainement prévue et que rien ne justifie. Qu’ils soient effectivement coupables de ce qu’on les a accusés ou pas, leur mort, dans tous les cas, n’aura aucun effet sur la production de drogues en Indonésie ou ailleurs ; les trafiquants sont de toute façon dans une fuite en avant où l’appât du gain l’emporte largement sur le risque de perdre la vie.

Avec Serge Atlaoui, c’est tout le débat sur la peine de mort qui remonte en surface. La mobilisation des populations pourrait être, sans doute, la dernière arme face à une justice inflexible. Faute de mieux…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (16 juin 2016)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Encore un espoir ?
Pierre Bas, le député de l’abolition de la peine de mort.
François Mitterrand, pas si abolitionniste que sa réputation…
Compte à rebours ?
L'insoutenable légèreté de son avenir.
Les droits de l'Homme.
Vers un moratoire en Indonésie ?
Le pape résolument contre la peine de mort.
Les valeurs de la République.
Le rejet du dernier recours de Serge Atlaoui.
Serge Atlaoui échappe de peu à l'exécution.
Encore la peine de mort.
Chaque vie humaine compte.
Rapport d’Amnesty International "Condamnation à mort et exécutions en 2014" (à télécharger).
Il n’y a pas d’effet dissuasif de la peine de mort (rapport à télécharger).
Peshawar, rajouter de l’horreur à l’horreur.
Hommage à George Stinney.
Pourquoi parler des Maldives ?
Maldives : la peine de mort pour les enfants de 7 ans.
Pour ou contre la peine de mort ?
La peine de mort selon François Mitterrand.
La peine de mort selon Barack Obama.
La peine de mort selon Kim III.
La peine de mort selon Ali le Chimique.
Troy Davis.
Les 1234 exécutés aux États-Unis entre 1976 et 2010.
Flou blues.
Pas seulement otage.
Pas seulement joggeuse.
Nouveau monde.
Le 11 septembre 2001.
Chaos vs complot.

_yartiAtlaouiE04
 


Moyenne des avis sur cet article :  1.42/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • karibo karibo 16 juin 17:48

    Que cet homme soit encore en vie prouve que l’ Indonésie n’ est pas sourde, mais pour l’ exemple, elle se doit d’ etre inflexible et fidèle à ses lois& constitution .

    Contrairement aux eunuques qui nous gouvernent, demander à ceux qui en ont de faire comme si : ils n’ en avaient pas, en un mot faites comme nous : est tout simplement aussi risible que nous sommes tous charlie, car en face, ils vous répondront « eh bien vous allez tous crever » pôv kons !

    • keiser keiser 17 juin 10:49

      @karibo

      Peux tu recommencer dans le bon sens ? ...
       Je n’ai absolument rien compris.


    • Montdragon Montdragon 16 juin 18:08

      Loi indonésienne=sentence indonésienne.
      La mondialisation de la justice soft est en marche avec Sylvain R.


      • Albert123 16 juin 18:25

        « Sa défense, c’était de dire qu’il travaillait de façon très ponctuelle (en intérimaire) pour entretenir le parc de machines sans savoir quelle en était la production »


        à 2000 € hebdomadaire, ... et sans se soucier des gélules et cristaux qui composaient la demi tonne de came autour de lui.

        Je pense que la réaction du juge a été de condamner sévèrement un individu qui en plus c’est ouvertement foutu de sa gueule, peut être même de faire de ce monsieur un exemple contre l’arrogance des néo colonialistes qui pensent pouvoir faire n’importe quoi chez autres et qui ont une forte tendance à considérer comme inférieurs les peuples chez qui ils viennent poser leur crotte (un reste de culture cromwellienne sans doute).

        • Zolko Zolko 17 juin 14:22

          @Albert123 : pareil. Sa défense est la même que celle des gardiens des camps Nazis : « je n’ai fait que obéir aux ordres »
           
          reste qu’au lieu de le condamner à mort, ils pourraient le bannir après 10 ans de geôle : la leçon a du être apprise.


        • Albert123 17 juin 16:55

          @Zolko


          la peine de mort je suis pas un adepte non plus, mais elle s’applique là bas donc il faut faire avec, point barre.

          le droit des peuples à disposer d’eux même m’apparaît plus important que le fait de flatter les occidentaux en travestissant les lois qui s’appliquent dans un pays souverain voilà tout.

          étant donné que je fais parti de ceux qui pense que l’on ne peut pas se permettre de venir foutre la merde chez moi, j’aie la cohérence de penser que chez les autres je leur dois le même respect.

          une notion qui échappe à l’auteur et à d’autres de toute évidence.




        • fred.foyn Le p’tit Charles 17 juin 06:49

          La vie est faite de choix...il a fait le mauvais...qu’il assume.. !


          • ZenZoe ZenZoe 17 juin 10:20

            @Le p’tit Charles
            C’est tout à fait vrai, pour autant ce serait bien aussi que la justice tranche une bonne fois pour toutes au lieu de faire poireauter un homme pendant des années dans l’incertitude. Plus que la sentence, c’est la lenteur que je trouve maintenant inadmissible. S’il a été jugé coupable, qu’on en finisse et vite, la diplomatie s’en remettra c’est la vie. S’il y a un doute, que la justice le reconnaisse et le relâche. Trainer des pieds est tout autant décrédibilisant auprès du peuple indonésien (si c’est l’opinion du peuple indonésien qu’ils ont en tête).


          • mmbbb 17 juin 11:15

            @Le p’tit Charles ces francais devraient lire l ingénu de Voltaire avant de croire que ces pays adoptent la même mansuétude juridique. Quoiqu il en soit , il est idiot ou naif . A t il au moins juge des ravages des effets de ces drogues ? il faut assumer en effet.


          • Habana Habana 17 juin 14:40

            @Le p’tit Charles
            Il ne savait pas ! Il n’était au courant de rien ! Voyons !

            Dans un pays où une majorité de la population gagne 100 dollars par mois, lui en gagnait 2000 par semaine. Mais il croyait juste que son employeur était un grand philanthrope.
            Doit bien y’avoir une pétition à la con à signer quelque part ? Mais il aura pas ma signature !

          • fred.foyn Le p’tit Charles 17 juin 16:14

            @ZenZoe...En justice, il y a des recours, ce qui recule la date d’une exécution..Regardez aux USA certains recours font qu’un condamné attend 10 ou 15 ans avant d’être exécuté...voir plus.. !


          • papakill papakill 17 juin 13:01

            Bonjour à tous et à toi Sylvain,

            je suis d’accord avec cet article sur le fait que la peine de mort ne résoudra jamais le trafic de drogue en Indonésie.

            Je pense, cela reste un avis personnel, que la justice actuelle dans le monde a la grave défaut de ne jamais chercher les vraies causes des délits/crimes. Cela reste de la punition bête, sans grand intérêt que la peur, qui ne fonctionne que quand elle est plus grand que l’intérêt du délit/crime.

            Evidemment que M. Atlaoui savait qu’il travaillait pour quelque chose de pas clair, mais est-ce là le vrai problème. La justice devrait, au lieu de condamner à mort M. Atlaoui et n’importe quelle personne faire une recherche profonde, pour condamner le vrai responsable.

            Peut-être que si le fonctionnement de la justice était :
            Pourquoi il y a de la drogue ? Parce que les gens sont malheureux
            Pourquoi ils sont malheureux ? Parce que le système est injuste ?
            Pourquoi le système est injuste ? etc..

            Peut-être que le vrai responsable qui irait devant les tribunaux serait , non pas une personne, ni une société, mais une forme de gouvernement, ou une forme de système capitaliste ou autre, et que la peine serait alors de modifier cela pour trouver une réponse adaptée pour éviter les mêmes problèmes.

            Ne serait-ce pas cela une vraie Justice ?

            Evidemment si quelqu’un devient dangereux physiquement pour les autres, même si la faute ne lui en incombe pas totalement doit être gérer pour éviter de nouveaux crimes. Mais ça n’empêche pas de chercher plus loin.


            • Albert123 17 juin 14:09

              @papakill


              « Ne serait-ce pas cela une vraie Justice ? »

              non du tout, la justice ne consiste pas à dédouaner les individus de leur responsabilité et à charger « la société » a propos des maux qu’ils commettent, 

              c’est pas la société qui tague les murs, c’est pas la société qui deale, ce sont des individus bien définissables et qui se croient toujours au dessus des honnêtes gens qui trouvent les moyens eux de vivre certes chichement mais dans la dignité.

              vous êtes juste un enième promoteur du chaos et de la société des irresponsables, de l’inversion des valeurs, de ceux qui font la promotion de la lie de l’humanité pour mieux castrer ceux qui la bâtissent véritablement.

              défendre la criminalité et dévaloriser l’honnêteté, voilà ce que vous nous vendez, une putain d’impasse sociétale, 

              et c’est pas comme si on était pas déjà au fond du trou en ayant déjà mis le doigt dans ce putain d’engrenage que vous venez tenter de nous fourguer encore et encore 




            • Zolko Zolko 17 juin 14:26

              @papakill
               
              « Pourquoi il y a de la drogue ? Parce que les gens sont malheureux  »
               
              c’est faux : à mon époque d’étudiant j’étais très heureux et souvent défoncé.


            • papakill papakill 17 juin 14:45

              @Albert123

              Cela ne reste que votre opinion, l’opinion du dessus n’étant que la mienne.

              Je reste convaincu que sur 1000 personnes heureuses dont les besoins sont satisfaits, et que 1000 personnes malheureuses dont les besoins sont insatisfaits, il y aura de fortes chances qu’un nombre plus importants de crimes/délits seront commis par la seconde population pour justement atteindre le bonheur (ou son illusion) et combler ses besoins.

              Oui sur les 1000 bien sûr il y en a qui vont se satisfaire ou se contenter de ce qu’ils ont (moins que beaucoup d’autres, pour des raisons qui n’ont rien de juste selon moi).

              Besoin et bonheur définis et conditionnés par le marketing de notre société.

              Et non je ne promeuts pas le chaos, je promeuts une manière de vivre dans le bonheur pour tous ou le maximum possible.

              Vous pensez que cette voie conduit au chaos, moi pas.
              C’est une voie longue et difficile car elle conduit à la refonte totale de notre société, de l’éducation actuelle, aux valeurs enseignées, etc...

              Je suis d’accord pour dire que si tout d’un coup à un instant T on dédouanne chaque personne de ses actes, ça ne peut conduire qu’au chaos, c’est certain et encore, on ne sait pas ce que cela donnerait sur la durée.

              Ce n’est pas ce que je promeut, c’est une transition progressive, mais elle ne peut pas commencer si on ne cherche pas la source du problème.

              La seule différence, je pense, entre vous et moi c’est que vous pensez que chaque personne est responsable à 100% de ses actes et que moi pas. Je pense que le contexte de chacun influe très fortement.

              Et soit dit en passant, je suggère une solution pour éradiquer ou essayer au moins, la criminalité et vous dites que je défends la criminalité. N’essayez pas de faire dire aux autres ce qu’ils ne disent et ne pensent pas. La méthode diverge, peut être les deux sont bonnes, peut être une seule, peut être aucune.

              Si vous avez déjà toutes les réponses, grand bien vous fasse, moi je ne sais pas, j’essaie d’observer et de réfléchir.


            • Albert123 17 juin 16:40

              @papakill

              la criminalité vous la défendez car vous la justifiez et de la manière la plus sophiste qui soit. mais continuez avec votre relativisme consensuel, pour les prochains attentats on saura s’en souvenir.


              « Et non je ne promeuts pas le chaos, je promeuts une manière de vivre dans le bonheur pour tous ou le maximum possible. »

              avec des dealers, des proxos et des pédos, bah amusez vous bien et puis bon courage avec vos enfants par la même,

              bref encore un qui chérit les causes dont il déteste les conséquences

              « vous pensez que chaque personne est responsable à 100% de ses actes »

              oui et encore heureux, c’est ce qui fait un Homme et qui le distingue du trou du cul.

            • papakill papakill 17 juin 20:58

              @Albert123

              C’est fou la méchanceté des gens, c’est impossible de partager des points de vue sans se tirer dessus à boulet rouge ?
              Au moins j’ai compris que vous étiez certain des vôtres sans discussion possible.
              Aussi je vous souhaite une bonne soirée.


            • papakill papakill 17 juin 21:05

              @Zolko

              J’avoue que c’était un raccourci un peu rapide à cause d’un manque de temps évident pour étoffer mon argumentaire !!
              Au temps pour moi veuillez me pardonner, il peut exister beaucoup de raisons. Le malheur n’en étant qu’une.
              Le souci d’appartenance à un groupe, l’image, etc...
              Pour chacune il serait intéressant de voir comment la société pourrait lutter contre son origine.

              Bon j’ai bien compris que pour certain, un gars qui meurt de faim et un autre bien repu ont autant de chance de voler un pain car le contexte ne compte aucunement mais je ne partage pas cet avis, même si cela fait de moi « un trou du cul » pour reprendre l’expression.


            • Phoébée 17 juin 13:16

              Je rappelle pour mémoire que ce sont les occidentaux qui ont fait pression sur les pays d’Asie pour que le trafic de drogue soit vigoureusement combattu.... Ils ont réussi * Et le trafic se porte toujours aussi bien.

              .

              Evidemment peu me chaut qu’il soit coupable ou innocent....la peine de mort reste une saloperie *


              • Habana Habana 17 juin 14:35

                @Phoébée
                Une saloperie dont on se demande bien s’il ne faudrait pas la remettre en place ? Pour se débarrasser de vraies saloperies qui ne méritent pas de vivre et qui coûtent cher à la société !

                C’est marrant qu’on ai pas autant d’états d’âme avec les animaux ? (animaux qu’on préfère aux humains d’ailleurs).

              • dd78 (---.---.147.106) 17 juin 14:52

                Eh oui il a joue il a perdu la drogue c est aussi la mort donc il va etre execute et la France ne le sauvera pas


                • christophe nicolas christophe nicolas 17 juin 15:32

                  Vous vous fichez de nous, il savait que c’était louche à 8000 € /mois pour du soudage voyage compris au black sous les cocotiers. 


                  Maintenant, s’il n’était là bas que pour son travail, il ne mérite pas la peine de mort, c’est évident. S’il ne se met pas à table, il y a des pays où on vous met à mort pour mauvais esprit, ce n’est pas un pays Chrétien. Imaginez que vous fêtiez un Noël arrosé en Israël et que vous finissiez handicapé suite à un tabassage, vos bourreaux recevraient une réprimande avant d’être chaleureusement félicités en privé. A force, les citoyens juifs risquent de ne pas être bien accueillis dans le monde. On juge suivant les lois d’un pays, le mondialisme n’existe pas encore et n’existera jamais.Il y a 1,5 milliards de Musulmans, 2 milliards de Chrétiens, 1,5 milliard de Chinois qui se sont pris une micro bombe nucléaire à Tianjin et qui savent d’où ça vient, c’est délicat...

                  • kader kader 17 juin 17:13


                    Apparemment tout le monde est d’accord. Le seul problème c’est la sentence : la peine de mort.
                    Mais je ne pense pas qu’un grand pays comme l’Indonésie aille jusqu’au bout. Il fera plus de 20 ans de prison et sera extradé vieillard vers la France.

                    L’Indonésie est confronté à un vrai grave problème de drogue. Elle doit le régler avec fermeté mais sans excès.
                    Mais mon dieu qu’il faut être idiot pour faire ces choses la... encore plus en Indonésie.

                    Tuer un ressortissant français, même coupable ne se fera pas.

                    C’est un peu du bluff tout le monde l’a compris commuer une perpétuité en peine de mort, Cela permet de pouvoir faire un « geste humanitaire » au dernier moment, pour revenir à la case départ.

                     


                    • OMAR 17 juin 17:51

                      Omar9

                      @Rakotoarison  :« ...le massacre d’Orlando, le double assassinat de Magnanville... ».

                      Purée, que des saletés commises par des musulmans uniquement...
                      Et cette Indonésie qui est aussi musulmane...

                      Putain, ces assassins de la Gay Prade de Jérusalem, de cette député anglaise, ces émeutiers de Marseille, et même Hitler, pouvaient pas être des musulmans aussi ?
                      Pitoyable..

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès