Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > 6 inventions qui révolutionnent l’accès à l’eau (...)

6 inventions qui révolutionnent l’accès à l’eau potable

On lit souvent que le manque d’eau potable pourrait devenir la première cause de conflits armés au XXIème siècle. En réalité, une série innovations récentes laissent penser qu’il sera bientôt possible de produire de l’eau potable à volonté.

Menacées par le changement climatique, par l’agriculture intensive ou les pollutions industrielles, l’état des ressources en eaux douces de la planète incite plutôt au pessimisme. D’autant que l’eau reste encore un bien rare pour un tiers de la population mondiale, soit 2,3 milliards d’individus qui n’ont pas accès à l’eau potable. En Afrique, 40% des habitants n’ont pas d’accès à l’eau potable. Un enfant meurt toutes les 21 secondes après avoir consommé une eau impropre à la consommation (dysentries, choléra, etc.) Quelques inventions pourraient toutefois changer la donne dans un avenir très proche.

Le panneau solaire qui produit de l’eau potable

C’est l’un des projets les plus enthousiasmants pour créer de l’eau potable, du fait de son accessibilité et de sa simplicité. Imaginé par le designer italien Gabriele Diamanti, il permet de transformer de l’eau de mer salée en une eau douce et potable, par le simple jeu de la condensation. Il cible les populations – notamment africaines – qui vivent sur le littoral sans accès à une eau potable. On place l’eau de mer dans une chaudière, elle même alimentée par un système de panneau solaire. L’eau chauffe pendant la journée et s’évapore progressivement. Puis la vapeur d’eau passe par un tuyeau, avant de se transformer en eau douce issue de la condensation, dans le bac inférieur.

L’appareil, appellé Eliodomestico, permet de produire 5 litres d’eau par jour. Il est présenté par son auteur en open-source, c’est à dire que chacun est libre de produire ce système ou de l’adapter, sans risquer de procès.

L’éolienne qui produit de l’eau potable en plein désert

Transformer le vent en eau, c’est une innovation aussi révolutionnaire que poétique. A tel point que l’on a dû mal à comprendre pourquoi son inventeur, Marc Parent, un français qui a bricolé son système de climatisation aux Antilles, ne suscite pas plus d’enthousiasme dans son propre pays (on apprend au détour de plusieurs articles qu’il développe ses prototypes à Dubai et qu’il serait courtisé pour installer son entreprise en Suisse).

Imaginez une simple éolienne en plein désert. Reliée à un condensateur, le cœur des appareils frigorifiques utilisés dans notre climatisation, son énergie permet de faire baisser la température et de récupérer l’humidité de l’air pour obtenir de la rosée.

En plein désert de Dubai, les prototypes testés auraient permis de produit 60 litres d’eau potable par heure. Le tout dans des conditions climatiques très difficiles, et alors que la société annonce qu’elle peut augmenter le rendement en combinant énergie solaire et éolienne. Cette entreprise des Alpes Maritimes, encore artisanale et familiale – n’aurait levé que 3 millions d’euros pour développer son prototype. Ses éoliennes pourraient produire 1 000 litres d’eau par jour, de façon totalement autonome et sans rejeter le moindre polluant dans l’atmosphère !

Le générateur qui produit l’eau potable pour l’armée

Forcément moins poétique, car développée par les armées israeliennes et américaines pour fournir de l’eau potable à leurs soldats dans des zones désertiques, le système Watergen doit pourtant être pris au sérieux. Il utilise comme le projet d’éolienne français, le potentiel de condensation des systèmes de climatisation pour capter l’humidité ambiante. Mais contrairement au système d’éolienne, il est alimenté par un générateur installé sur un char, on suppose donc (la vidéo ne le précise pas) qu’il marche au gazoil et rejette des gaz à effet de serre. Toujours est-il que ses résultats sont spectaculaires : l’un des modèles proposés par la société permet de produire 450 litres d’eau par jour, à une température ambiante de 25°C et dans des conditions d’humidité de 55%. Il pourrait également être utilisé en cas d’urgence humanitaire après des catastrophes humanitaires.

Au delà de la production d’eau, l’autre axe de développement consiste à portabiliser des processus de traitement pour les eaux impropres à la consommation.

Le Jerican qui transforme l’eau sale en l’eau potable

Conçu par Petra Wadström, une biochimiste suédoise, ce jerican transforme l’eau sale en eau potable. Son principe ? Dans beaucoup de pays en développement, on fait chauffer l’eau pour la rendre consommable. Une technique connue depuis l’Antiquité, puisque la majorité des microbes et bactéries ne résistent pas une température supérieure à 45°C. Après avoir versé l’eau dans un jerikan, un système de panneau solaire permet de faire chaufer l’eau. Pour 149 euros, ce jerikan permet de purifier 10 litres d’eau en 3 heures.

La paille qui rend l’eau boueuse potable

On comprend rapidement l’intérêt de cette paille qui permet de filtrer les eaux boueuses ou impropres à la consommation partout dans le monde. Pour un prix de seulement 2$, la paille parvient à filtrer 100% des bactéries et 99% des virus. Elle agit avec efficacité durablement, puisque son filtre peut traiter 700 litres d’eau par an, soit l’équivalent de la consommation d’une personne.

L’embout qui filtre l’eau sale

Très proche du système de paille, il s’agit d’un embout que l’on peut placer sur une bouteille en plastique ou une gourde, préalablement remplie d’eau boueuse ou impropre à la consommation. Inventé par Jeremy Nussbaumer, un étudiant de Zurich, le système fonctionne avec 3 couches de filtres qui permet d’éliminer virus et bactéries. Le produit appellé Drink Pure devrait être commercialise d’ici 2015.


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • wawa wawa 11 septembre 2014 13:26

    bon article. 

    Il manque les plaques horizontale de ciment au dioxyde de titane permettant de débarrasser l’eau de la pollution organique ou bactériologique à l’aide des UV du soleil.
    (les metaux lourd ne sont par contre pas supprimés)

    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 11 septembre 2014 16:03

      Ayant (avec un succès restreint) essayé de traiter le même problème, je suis heureux de voir que des progrès se font dans cette direction.


      • César Castique César Castique 12 septembre 2014 12:47

        « ...je suis heureux de voir que des progrès se font dans cette direction. »



        ...avec la prolifique stimulation qui en résultera pour la démographie des pays concernés. 

        Quand on pense que, depuis la famine des années 80, la population de la Corne de l’Afrique n’a fait que doubler, on se surprend à déplorer le triplement raté en raison du manque d’eau potable...


      • sleeping-zombie 11 septembre 2014 18:20

        Hello,
        Loin de vouloir doucher l’enthousiasme..

        a. le panneau solaire qui produit de l’eau potable
        Vu le cout des panneaux solaires, c’est pas ceux qui en ont le plus besoin qui vont en profiter le plus. De plus, je ne suis pas sûr du tout que de la simple eau de condensation soit à considérer comme potable. Déssalée oui, mais potable...

        b.l’éolienne qui fait de l’eau en plein désert
        Si j’ai bien compris, elle s’arrange pour condenser le peu de vapeur d’eau qu’il y a dans le vent, donc elle assèche l’air. C’est ton voisin en aval du vent qui va être content de ne plus jamais avoir de pluie (dans l’hypothèse d’une utilisation à grande échelle)

        c. le générateur qui produit de l’eau pour l’armée
        me parait très énergivore. l’armée n’est d’ailleurs pas connue pour sa démarche écologique. Ca tombe bien, c’est pas ce qu’on lui demande non plus

        d. le jerrican qui transforme l’eau sale en eau potable
        (ton lien est mort) une pasteurisation, c’est déjà pratiqué, on remplace juste le feu par des panneaux solaires. Mais comme pour le a, là où on en a le plus besoin, on trouve plus facilement du combustible que des terres rares...

        e. la paille qui filtre
        un filtre qui traite 700 litres, je veux bien le croire, mais 2L par jour pendant un an, c’est pas le même problème, puisque ça laisse 1 an aux bactéries pour proliférer. Donc j’y crois pas. Après, si c’est pour changer la paille toutes les semaines, ça devient moins intéressant. Et puis filtrer les virus et bactérie, c’est une chose, mais quid des minéraux ? (sel, nitrates, métaux...)

        f. l’embout.. mêmes remarques que la paille.

        ...
        mais si finalement, l’eau potable a volonté, ça reste un mythe


        • sleeping-zombie 11 septembre 2014 20:09

          D’abord pas militant pour un sou, pas « écologiste » pour un sou non plus. Mais avant de crier à la révolution, j’essaie de voir si la nouvelle trouvaille est applicable a grande échelle.
          Ensuite, vous pouvez me reprocher avec raison de ne pas chiffrer, mais dans ce cas ne faites pas pareil :)
          Enfin, de tous les points évoqués, c’est celui qui me semble le plus « fumeux », et puisqu’on parle de chiffres, j’aimerai bien avoir l’avis de quelqu’un qui a un minimum de base en physique pour confirmer ou non qu’une éolienne ayant à peu près 10m d’envergure puisse dégager assez d’énergie pour condenser 1000L d’eau par jour...


        • Zip_N Zip_N 14 septembre 2014 20:08

          Oui et trop de minéraux est aussi mortel je connais pas la proportion maxi par litres ! il y a pas que le manque, j’imagine que la paille ne filtre pas l’eau de mer non plus pour la rendre potable ? L’eau potable à volonté partout dans le monde c’est pas un mythe mais cela coute très, trop cher.


        • Gnostic GNOSTIC 11 septembre 2014 19:05

          A l’auteur


          je veux bien vous croire mais ça parait trop beau pour être vrai 

          Il y a tant de gens qui manquent d’eau potable !

           smiley

          • César Castique César Castique 12 septembre 2014 12:49

            « Il y a tant de gens qui manquent d’eau potable ! »


            ..et qui sont, par là même, empêchés de se reproduire autant qu’ils le pourraient dans des conditions optimales.

          • trevize trevize 11 septembre 2014 19:48

            L’invention N° 1 utilise l’énergie solaire mais pas de panneau photovoltaïque. Allez voir le lien. En gros c’est une jarre améliorée en terre cuite avec un couvercle en fer (qu’on pourrait peut être aussi fabriquer en terre cuite). Ce qui est utilisé, c’est la chaleur directe du soleil, sans passer par l’énergie électrique.100% écologique, 100% faisable localement

            A noter qu’effectivement, ce genre de dispositif nous donne de l’eau distillée, puisque seule l’eau s’évapore, les minéraux restent au fond. Mais en se condensant à la surface de la terre cuite, elle va absorber à nouveau des minéraux. Et si ce n’est pas suffisant, une poignée de sable propre ou quelque chose dans ce goût-là, redonne assez de minéraux à l’eau.

            Boire de l’eau déminéralisée est mortel, cela va diluer la concentration en minéraux dans le sang et le milieu intracellulaire. Il faut toujours la re-minéraliser avant de la consommer.


            • Croa Croa 11 septembre 2014 22:59

              « Boire de l’eau déminéralisée est mortel »

               smiley Faut pas exagérer smiley Que je sache il n’y a pas de tête de mort sur celles que l’on vend en bouteille. Là c’est pareil. Boire que cette eau certainement par contre oui mais ce serait idiot !


            • trevize trevize 12 septembre 2014 13:42

              Désolé, merci pour la précision. Evidemment, une petite gorgée, ou un verre ça ne fait rien de grave. Les problèmes viendront si on ne boit que ça.


            • Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL] Le Kergoat 11 septembre 2014 21:57

              C’est intéressant votre article.

               L’eau, ne sera jamais apportée de Chine par Internet !

              On oublie parfois ce qui est vraiment indispensable !


              • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 12 septembre 2014 08:21

                @ l’Auteur

                Intéressant votre article. Je le reproduis dans mon blog :

                7 inventions qui révolutionnent l’accès à l’eau potable

                J’avais contacté un Italien, inventeur d’un autre procédé intéressant.

                Pour faciliter l’accès à l’eau potable dans les régions arides, le designer italien Arturo Vittori a conçu des tours qui captent l’humidité présente dans l’atmosphère pour fournir jusqu’à 100 litres d’eau par jour.

                http://www.wedemain.fr/Warkawater-la-tour-qui-transforme-l-air-en-eau_a544.html


                • volpa volpa 12 septembre 2014 08:24

                  Exposer 6 heures une eau placée dans une bouteille en plein soleil permet de consommer une eau impure à l’origine.


                  • Croa Croa 12 septembre 2014 12:20

                    Ton eau ne sera que stérilisée et certainement encore plus dégueulasse !  smiley

                    (Pour boire ça il faudra avoir très soif !!! )


                  • volpa volpa 12 septembre 2014 12:51

                    @Croa,

                    Entendu il y a environ deux mois sur France Inter.

                    Un spécialiste de ces problèmes.


                  • trevize trevize 12 septembre 2014 13:45

                    Les ultraviolets du soleil tuent les bactéries dans l’eau. Je ne suis pas sûr que ça ait un effet sur les amibes et autres protozoaires. De plus, les UV dégradent fortement le plastique des bouteilles (c’est pourquoi il faut les stocker loin de la lumière), et on se retrouve à boire un condensé de produits chimiques.
                    Donc la solution bouteilles d’eau au soleil est loin d’être la meilleure ; mais c’est toujours mieux que de boire de l’eau croupie.


                  • soi même 12 septembre 2014 11:36

                    Le défis n ’est pas en soit de trouver de l’eau potable dans des lieux désertiques, c’est rendre vivant des d’eaux gravement pollué qui va être le défis majeur des prochains millénaires !

                    Décontaminé une eaux radioactive, les essais à Fukushima on montré à partir d’un seuil, cela n’est plus réalisable à partir d’un certain taux de radioactivité.

                    Fukushima : arrêt du système de décontamination de l’eau radioactive
                     http://french.ruvr.ru/news/2014_02_27/Fukushima-arret-du-systeme-de-decontamination-de-leau-radioactive-8030/
                     .
                    Je ne crois pas qu’il existe un procéder pour dépolluer d’eau douce qui est utilisé pour le lavement des terres rares ? Et qui font des ravage important sur l’environnement !

                    http://books.google.fr/books?id=div-AgAAQBAJ&pg=PT28&lpg=PT28&dq=Chine+pollution+eaux+terres+rares&source=bl&ots=XYNJEY5C88&sig=xOKnDdQTIZn5X2J5A_TbBIg0Opg&hl=fr&sa=X&ei=2bgSVJmhLtfYarWsgeAP&ved=0CHIQ6AEwDQ#v=onepage&q=Chine%20pollution%20eaux%20terres%20rares&f=false .

                    Et vous évoquez même pas comment nous allons dépolluer l’eau de la fracturation hydraulique ?

                    Car si dans des lieux fragiles, arides et désertique , l’on peut trouver de l’eau, en aucun cas, elle est vierge de toute absence de pollution, elle peut se révélè potable au microscope et polluer par la radioactivité rémanent et résiduelle de cette pollution qui augmente visiblement de jour en jour et qui occupe tous l’espace de notre globe !
                     
                    http://www.laradioactivite.com/fr/site/pages/Nuage_de_Fukushima.htm

                    Trouver de l’eau, à part des endroits très particulier, ce n’est plus vraiment un problème apparemment, es qu’elle est pour autant potable ? Pure, vierge, de toute polllution ?

                    Dommage que vous n’abordez pas la question en profondeur ?

                     


                    • L'enfoiré L’enfoiré 12 septembre 2014 12:27

                      soi-même ;


                      « c’est rendre vivant des d’eaux gravement polluée qui va être le défis majeur des prochains millénaires ! »’

                      Exact. J’ai personnellement pu constater à une certaine époque, que dans des de beaux pays exotiques comme la République Dominicaine, il ne faut pas chercher bien loin ces « eaux gravement polluées ».
                      Une mer de jade avec des détritus qui flottent, ce n’est plus vraiment du « jade ».
                       

                    • soi même 12 septembre 2014 12:54

                      En Martinique, il y a eu un tel abus de produit phytosanitaire, qu’il y a plus une source qui est vierge de polution .
                      D’ailleurs, si je ne trompe c’est le cas d’une grande partie de notre territoire, pensé que l’eau contenue dans l’air , serra plus consommable que de l’eau de source, c’est méconnaitre ce qu’apporte une véritable eau de source, des sels minéraux que l’on trouve pas dans cette eau distiller, mis dans ces eaux dépolluer, clarifier avec des remèdes de cheval !

                       


                    • L'enfoiré L’enfoiré 12 septembre 2014 12:24

                      Très bien.


                      • christophe nicolas christophe nicolas 13 septembre 2014 06:25

                        J’ai beaucoup mieux :


                        Vous construisez un petit édifice

                        Dans la salle secrète en haut, vous mettez cette machine

                        Vous regardez la théorie de Philippe Lheureux, mais l’eau monte au lieu de descendre. Elle sort purifiée, minéralisée et magnétisée... et gratuite.

                        Les gens vivaient longtemps avec cette eau, ça ressemblait au jardin d’Eden mais une femme a mis le merdier. Une certaine Eve s’est laissée séduire par la connaissance du bien et du mal qu’un serpent lui a inspiré, elle est devenue manipulatrice et soupçonneuse au lieu d’être sincère et aimante....

                        Depuis, il faut s’échiner au travail et la femme accouche dans la douleur... le serpent est revenu, la femme ressemble à ça ou ça et utilise ça ou ça pour tenter de connaître le bien et le mal.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès