Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Arguments pour la mise en place du libre

Arguments pour la mise en place du libre

Pour convaincre les décideurs il faut savoir que les élus redoutent tout changement de logiciel. Tout dépendra de l’expert au PS, ou de la compétence de l’élu au PC. La droite ne négocie que peu avec la population. Il est possible de s’exprimer lors d’ateliers participatifs internes ou publics en apportant des arguments convaincants et compréhensibles.

Certaines des structures publiques, notamment la cartogrpahie et des archives, louent des logiciels pourtant très simples. Windows est aussi en location car on est obligé de le changer à terme. Des logiciels libres français ou mondiaux peuvent les remplacer, avec évidemment toute possibilité d’amélioration. Le logiciel libre c’est la pérennité car c’est partagé.

Une structure de Rennes, www.greencodelab.fr, a écrit deux livres sur l’éco-conception des machines et des logiciels. Il est important de savoir que Windows est l’environnement responsable du rachat d’ordinateurs neufs remplaçant des ordinateurs fonctionnels. La facture environnementale de Windows devient conséquente. Linux est un environnement capable de fonctionner avec n’importe quelle machine largement diffusée. Beaucoup d’outils libres sont capables de consommer peu.

La principale cause des inconvénients de Linux est due au fait qu’il ne soit pas suffisamment diffusé. Alors utilisons les logiciels libres Linux afin d’économiser, au lieu de payer des agences pour la plupart américaines. Par exemple il est possible maintenant de lire des documents de Libre et Open Office sur Microsoft Office maintenant que ces logiciels libres sont beaucoup téléchargés. Le partage d’un logiciel libre permet de favoriser la créativité en modifiant le logiciel. La pratique créative manque cruellement dans notre pays.

Les services ne permettent plus d’économiser car ils sont soumis aux mêmes règles de croissance que les industries. Cela est dangereux. Ainsi des SSII vendent qu’on peu élaborer l’essentiel d’un logiciel en au maximum 15 jours, alors qu’il est possible de créer l’essentiel d’un logiciel de gestion avec des outils libres en 2 jours.

Certaines associations rennaises proposent des formations sur des logiciels payants. Comment peut-on proposer d’acheter des logiciels, ou pire, de les pirater, alors que les logiciels libres et gratuits permettent de faire aussi bien ?

Il est possible de se passer de la SACEM en s’abonnant modiquement voire gratuitement à des sites web de musiques libres ou à propriété collective. Ces sites web ont des publications d’auteurs censurés.

Vous avez aux éditions Framabook un livre libre intitulé « Un monde sans Copyright », où vous trouverez toute information politique sur une mise en place de la propriété collective des œuvres. Ce livre est évidemment du côté des auteurs et du public.

La présentation des logiciels libres ne change que si elle est inadaptée. Les logiciels payants connus voient leur présentation changer pour mettre en place des formations payantes.

Il est possible d’investir dans un logiciel libre quand on s’aperçoit qu’il lui manque peu. On peut participer au logiciel libre pour permettre de remplacer un futur achat de logiciel payant.

Il est intéressant de communiquer sur la mise en place de fondations de logiciels libres, permettant la réutilisation de machines ou outils non libérés, afin de continuer à utiliser ces machines ou outils.


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Le Yeti Le Yeti 27 avril 2012 18:29

    « L’élu au PC » ...
    Tu parles du responsable informatique ? smiley


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 27 avril 2012 21:39

      Le libre, merci bien...

      J’ai essayé les variantes Libres des logiciels que j’ utilise et je suis toujours revenu aux versions payantes.

      Pourquoi ?

      Par soucis de compétence. CHAQUE logiciel libre que j’ai essayé était soit buggué, soit moins performant que son équivalent issu d’un éditeur de logiciel. Les lenteurs d’ OpenOffice à l’ouverture, la mise en page qui change sans que je sache pourquoi, les logiciels qui plantent, j’ai assez donné !

      Seul Firefox est resté. Tout le reste, poubelle !


      • matthius matthius 28 avril 2012 08:31

        Je préfère l’utilité à la performance. Si vous voulez améliorer un logiciel libre vous pouvez le faire.

        La lenteur est essentiellement due à Windows. En effet la copie Linux est 4 fois plus rapide.


      • NoNameYet 27 avril 2012 23:00

        Linux n’est que le noyau (grosso modo, les pilotes)
        Pour être correcte, il faut dire GNU/Linux
        La partie visible pour le grand public est l’environnement graphique : il y a beaucoup de choix KDE, Gnome, XFCE, Unity, LXDE, etc

        Beaucoup de logiciels libres sont de grandes qualités pour :
        - les utilisateurs lambda : Firefox (navigateur web), VLC (lecteur multimedia), smplayer (lecteur multimedia), LibreOffice (suite bureautique), Amarok (lecteur de musique), ... agrégateur de flux RSS, mail, discussion instantannée, jeux
        - les utilisateurs « avancés » : Inkscape (dessin vectoriel), GIMP (traitement d’images), Blender (3D), mplayer / mencoder (encodage vidéo), GCC (compilateur), LaTeX (composition de documents), ...

        Ça fait 5 ans que je n’utilise que GNU/Linux donc @Mmarvinbear, la phrase « Tout le reste, poubelle ! » est juste fausse ;)


        • Mmarvinbear Mmarvinbear 28 avril 2012 02:24

          Je crois que je connais mon disque dur mieux que toi... Seul Firefox a survécu à la grande purge. Je retenterai VLC si je vois qui’l a résolu ses problèmes de stabilité mais pour le moment, Quicktime règne en maître.


        • NoNameYet 28 avril 2012 10:52

          Oki lorsque tu dis « Tout le reste, poubelle ! », tu parles de suppression/désinstallation sur ton ordinateur.
          Je pensais que c’était une grosse généralité d’un type super intolérant, autant pour moi.


        • Eusèbe 26 mai 2012 21:59

          Quicktime plutôt que VLC : une nouvelle définition du masochisme ?


        • titi 28 avril 2012 00:17

          Moi cette semaine j’ai été amené à utiliser LibreOffice...

          Ca a été un fiasco : mes mises en page en tableaux sont parties en vrille.
          C’est déjà ce que j’avais vécu avec OpenOffice.

          Donc je garde mon Word...


          • matthius matthius 28 avril 2012 10:52

            Il faut directement sauvegarder ton fichier Word en format Libre Office. Là tu peux modifier sans problème. Il peut y avoir les mêmes problèmes quand on change de version de Word.


          • Betov 28 avril 2012 08:23

            L’histoire du logiciel libre est celle d’un immense gaspillage :

            http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/8c/Gldt.svg

            Dans cette folie, la règle est que ce qui fonctionne aujourd’hui ne fonctionnera plus demain, du fait que n’importe quel idiot peut modifier n’importe quoi n’importe quand, comme on vient encore de le vérifier avec Ubuntu.

            Cette folie va peut-être prendre fin avec l’arrivée imminente de Rosa :

            http://www.rosalab.com/

            Il s’agit, si j’ai bien compris, d’une distribution gouvernementale Russe reprenant les acquis de feu Mandriva. Une distribution gouvernementale, donc, dotée d’un peu d’argent qui effectuera sans doute le travail sérieux mais ingrat (comme on peut déjà le voir...) et non la cosmétique des tarés des distros habituelles. Ceux-là rendent le libre inutilisable tant pour des raisons techniques (développements explosifs à tous les niveaux) que pour des raisons de morale élémentaire (Exemple : les distros Zora ou Mint, compromises avec Isra-Heil ou avec l’empire).


            • matthius matthius 28 avril 2012 09:46

              Foutaise. Connaissez-vous la sécurité informatique ? Il est possible d’utiliser des systèmes sécurisés comme un Linux Debian ou un BSD. D’ailleurs DEBIAN est largement utilisé sur les serveurs en connaissant moins de problèmes que Windows Azure.
              Aussi il est possible de modifier Windows avec de l’assembleur. Ça crée 400 virus par jour sur cet environnement.


            • matthius matthius 28 avril 2012 09:07

              Je me suis un peu mépris sur la SACEM. La Quadrature du net pense qu’il est possible de créer une SACEM moins couteuse :
              http://www.france-analyse.com/Arguments-pour-la-mise-en-place-du


              • Betov 28 avril 2012 10:03

                Les outrances ouvertement mensongères ne rendent pas service. Citations :

                « Le logiciel libre c’est la pérennité car c’est partagé »

                Outchhhh !!!... Oh la belle bleue !... 

                « Linux est un environnement capable de fonctionner avec n’importe quelle machine largement diffusée ».

                Mais c’est bien sûr ! Et quand un ordinateur dédié à Linux refuse telle ou telle distribution, c’est parce qu’on a mal lu le mode d’emploi...

                « La principale cause des inconvénients de Linux est due au fait qu’il ne soit pas suffisamment diffusé. »

                Refuser les évidences est ridicule. Les inconvénients de Linux sont parfaitement identifiés. Dans l’ordre :

                1) La sécurité. S’il était un dixième aussi chiant que Linux avec la sécurité, Windows serait totalement indestructible. Par contre, lorsqu’il faut que j’entre trois fois mon nom pour avoir l’immense privilège d’écrire sur une clé USB sous Linux, je dois admettre que je n’accepte cette torture que par pure idéologie : Plutôt crever que d’utiliser Windows.

                2) La diversité. Rien que pour prendre connaissance des Distributions principales, il faudrait qu’un utilisateur passe plus de temps les tester qu’il ne le fera jamais à en utiliser une seule. Et vu la malhonnêteté ambiante, ce choix ne peut s’appuyer sur rien.

                3) La ligne de commande qui ramène l’utilisateur 40 ans en arrière.

                4) La malhonneté qui présentera les trois précèdants comme des avantages (!).


              • Eusèbe 26 mai 2012 21:56

                Mon pauvre Betov, que d’ânerie en si peu de lignes.
                Auncun de mes Pc (boulot ou perso), ou ceux de ma famille, de mes amis n’ont refusé un linux depuis 10 ans.
                Aucune distrib linux ne vous demande « 3 fois votre nom » pour écrire sur une clé usb, pas même Debian, pas même une fois.
                Personne ne vous oblige a utiliser la ligne de commande, c’est juste plus rapide quand on connait.
                Quant à la diversité, je crois comprendre que vous avez un mac avec une souris 1 bouton, ca explique beaucoup de choses.

                Bref, votre exemple est une belle preuve de malhonneté intellectuelle.
                 


              • matthius matthius 28 avril 2012 10:28

                1) Etes-vous un collectionneur de virus ?
                La sécurité Windows vista et 7 fonctionne sur le même principe que les systèmes UNIX, à savoir demander 2 ou 3 fois la confirmation d’altération de Windows, au lieu d’une une fois pour toute sur Linux.
                Il existe un logiciel nommé UnetBootin plus performant que l’outil dont vous parlez, et que ne demande pas le mot de passe.

                2 et 3) La ligne de commande permet de faciliter les modifications sur l’environnement. Ainsi une astuce Linux pourra plus facilement fonctionner sur l’ensemble des distributions. Sinon tout existe aussi en graphique.

                4) Essayons d’échanger au lieu de porter des jugements de valeur. Êtes vous payé par Microsoft ?


                • Betov 28 avril 2012 10:45

                  « Il existe un logiciel nommé UnetBootin plus performant que l’outil dont vous parlez, et que ne demande pas le mot de passe »

                  Prendre les gens pour des idiots n’est pas la marque d’une intelligence supérieure.

                  « La ligne de commande permet de faciliter... Êtes vous payé par Microsoft ? »

                  Je pensais le port du casque à pointe révolu depuis longtemps. Mathius, plutôt que de tenir des propos absurdes, tu ferais beaucoup mieux d’essayer de comprendre ce que tes lecteurs te disent. Jouer le casque à pointe ne rends pas du tout service au libre.


                • matthius matthius 28 avril 2012 10:58

                  Je ne porte pas de jugement de valeur moi.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès