Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Comment les médias manipulent l’information

Comment les médias manipulent l’information

Dans Matrix, le film des frères Wachowskis, l'humanité est connectée à un programme informatique qui simule la réalité. La matrice détourne les esprits pour cacher aux Hommes leur véritable condition : la servitude dans un système dominé par les machines. Le film est l'exemple le plus radical de ce qu'on appelle la construction de la réalité, une notion qui peut paraître encore ésotérique mais qui a de vraies bases théoriques et qui est prise très au sérieux par les conseillers de Georges Bush, comme le rapporte un article du New-York Times : « Nous sommes désormais un empire, et quand nous agissons, nous créons notre propre réalité. Et pendant que vous étudierez cette réalité — de manière judicieuse, sans aucun doute — nous agirons à nouveau, créant d’autres nouvelles réalités, que vous pouvez étudier également. »

Organisation des médias de masse

L'augmentation de la productivité des suites du fordisme va permettre une augmentation sans précédent du volume de production, auquel il faudra évidemment trouver des débouchés. En effet, la production de masse n'est rentable que si elle produit de manière constante et croissante. L'offre industrielle ne peut plus se contenter, comme au siècle précédent, de simplement répondre à la demande du consommateur, il faut qu'elle crée elle même sa propre demande. Pour ce faire, l'industriel doit rester en contact permanent avec le grand public, il doit donc connaître sa psychologie dans les moindres détails. Les progrès faits en matière de psychologie des foules, suite aux travaux de Gustave Le Bon, vont permettre ce rapprochement.

Sous l'impulsion d'Edward Bernays, qui connaît parfaitement les principes de la psychanalyse, une nouvelle forme de propagande apparait. Au lieu de s'attaquer de front aux résistances de l'opinion par l'adresse directe ( « achetez mon produit ! » ), la nouvelle propagande s'efforce de les supprimer en créant, par le recours aux bons leviers émotionnels, les circonstances objectives qui vont faire naitre la demande. Dans les années 20, l’American Tobbacco Corporation veut étendre son marché de la cigarette aux femmes, mais à l'époque il est socialement tabou pour elles de fumer. La firme décide donc d'embaucher Bernays pour remédier à ce problème. En 1929, ce dernier profite de la Easter Parade à New York pour créer un événement qui va changer l'image de la cigarette dans l'opinion publique. Il embauche des actrices pour les faire participer à la parade et fumer devant tout le monde. Aux journalistes, il lance le slogan : « elles allument des flambeaux pour la liberté », les médias s'emparent de l'affaire ; la cigarette devient un symbole féministe et les femmes se mettent à fumer. On voit ici que l'industrie n'a pas attendu que les femmes expriment le désir de fumer, elle a crée ce désir de toute pièce.

Dans ce processus, les médias de masse (tv, radio, presse écrite) jouent évidemment un rôle central. Leur capacité de pénétration dans les foyers va permettre de promouvoir et de faire acheter les produits de l'industrie. D'autant que le temps passé devant le poste de télévision ne fait qu'augmenter depuis sa démocratisation pour atteindre aujourd'hui 4h par jour, soit étalé sur une vie de 80 ans, 12 ans, comme nous l'avons montré dans un précédent article. L'organisation technique de la production nécessite donc une organisation technique du loisir qui assure des débouchés aux marchandises en créant les conditions de sa propre demande. De plus, les acquis du marketing vont mettre à jour le potentiel que représente la manipulation de l'opinion pour le pouvoir politique. Et les théories de Bernays vont être essentielles dans la mise au point d'une nouvelle forme de gouvernance politique.

La construction de la réalité comme gouvernance politique

En théorie, le politique consiste d'appliquer un programme de valeurs issu du peuple, un idéal qu'on s'efforcerait ensuite de faire advenir dans le réel. En pratique, les choses sont totalement différentes. Souvent la règle n'émane pas du peuple, elle lui est imposée, mais surtout depuis plusieurs décennies, les grands principes philosophiques ne sont plus les instruments du pouvoir politique. En effet, le politique ne se fonde plus sur le dépassement des contradictions par le débat (langage) et la loi (symbole), mais sur la gestion des groupes et l'automatisation des comportements, bref sur la science. En bon gestionnaire, un dirigeant politique devra donc minimiser au maximum le risque, soit l'imprévisibilité de ses sujets. Pour ce faire, il dispose, depuis les années 20 et des progrès du marketing, du management ou de la cybernétique, d'une véritable ingénierie qui consiste peu ou prou à faire rentrer les individus dans une réalité virtuelle pour assurer un contrôle optimal de la population. Pour comprendre ce nouveau mode de gouvernance, il faut se pencher sur la question de la perception. En effet, nous n'interagissons pas directement avec le réel, notre rapport au monde est médiatisé. Plus précisément, notre cerveau fonctionne sur le modèle de la carte et du territoire1. Si le territoire représente le monde objectif, nous avons besoin d'une carte pour le déchiffrer, exactement comme une carte routière qui nous indiquerait le bon chemin. Cette carte est constituée de signes auxquels nous avons donné un sens d'une manière totalement conventionnelle, et qui ne nous dit rien du monde tel qu'il est. Dans une même langue il existe des mots différents (synonyme) pour décrire le même objet. Un mot seul peut aussi décrire des réalités différentes au fil de l'histoire et au fil des peuples : le mot Liberté n'a évidemment plus le même sens aujourd'hui que pendant l'antiquité à Athènes où l'on privilégiait l’intérêt de la collectivité. En d'autres termes, le mot n'a aucun lien naturel avec l'objet qu'il désigne.

Comme dit plus haut, le temps libre réservé à la télévision est colossal, et les médias ont acquis, depuis l'effondrement du pouvoir universitaire, une légitimité intellectuelle inédite. Partant, en fonction de la confiance qu'on accorde aux informations données par les médias (et elle est élevée pour beaucoup), ceux-ci sont en mesure de contrôler le sens que l'on donne aux signes, autrement dit de falsifier notre carte, soit en définitive de construire notre réalité. Dès lors, si notre carte est falsifiée par un tiers, notre rapport à la réalité est totalement faussée et peu importe nos efforts pour aller vers plus de vérité, si l'on conserve cette carte, nous resterons prisonniers d'une réalité fictive. Un exemple de construction de la réalité est la création de faux problèmes. Que ce soit les questions sociétales, ou les questions d'identité, il est devenu politiquement déterminant pour les partis de se positionner sur le harcèlement sexuel au travail ou sur le port du voile à l'école, tout cela pour évidemment cacher l'éviction en douce de la seule question qui fâche, la question sociale. Très vite l'on se surprend à faire attention à la couleur de peau de son voisin, à l'orientation sexuelle de son coiffeur, à la misogynie des uns et des autres ; à avoir des débats, à être pour ou contre, à faire des efforts pour adopter la position juste... Alors même qu'avant, ces données relevaient d'une importance largement secondaire par rapport au critère déterminant de la classe sociale. Bref le réel a été totalement dépolitisé, notre attention détournée vers un leurre ; une réalité a été créée. Un autre exemple est le renversement du vocabulaire. Une technique baptisée Novlangue par Orwell (ou le politiquement correct aujourd’hui) et qui consiste à désigner quelque chose par son contraire afin de paralyser l'esprit critique. On parlera ainsi « d'intervention humanitaire » et non de guerre coloniale, de « populisme » et non de revendication démocratique, de « croissance » et non d'accumulation du capital. Encore une fois ici, une réalité absolument fictive est créée, une réalité positive et dénuée de toute dimension polémique. En effet, comment s'indigner contre une industrie produisant les bio-cides à l'origine de la destruction de 90% de la bio-masse en Europe, lorsque cette industrie décide de se baptiser « science de la vie » ?

Qui contrôle les mots, contrôle les esprits. Et tant que l'on utilise un vocabulaire faussé qui nous est imposé, nous sommes prisonniers d'une fiction. Une fois la prise de conscience de ces manipulations effectuée, une question survient...

Peut-on encore s'informer ?

Après tout, la TV, la presse ou la radio ne sont que des médias, des supports et quelqu'un de bien intentionné devrait pouvoir les utiliser à bon escient afin de propager la vérité. Les expériences récentes ne confirment pas cette idée. Au cours des années 60, le SDS, un mouvement étudiant, a cherché à manipuler les médias à ses propres fins. Les membres du SDS se sont vite rendus compte que l'attention que leur portaient les médias modifiait la nature même de leur mouvement voire les poussait à servir d'autres intérêts. Todd Gitltin a analysé en détails ce processus2. Il montre comment la recherche par les médias des porte-paroles les plus télégéniques influença la stratégie du mouvement et sa structure. L'expérience du SDS et son analyse par Gitlin nous permettent de comprendre que la diffusion d'un message subversif par les médias de masse est impossible. C'est une organisation en vase-clos qui ne sert que ses propres intérêts, une caste qui rejette tout ce qui lui est étranger, un miroir. De là, le vrai sens de la formule de McLuhan « The medium is the message », le média devient le message certes, mais surtout renforce la concentration du pouvoir et le besoin de hierarchie, donc uniformise le discours. Ainsi peut-on dire avec Christopher Lasch que le développement des technologies de la communication, loin de développer les moyens de communication, empêche la possibilité même de communiquer3.

En réaction à cela, Internet a été, et continue d'être, le lieu d'une déconstruction de ces réalités fictives. De nombreux sites proposent des grilles de lectures différentes, et font un travail considérable pour remettre en cause les versions officielles et resituer les séquences historiques occultées. Mais pour combien de temps encore ? Le pouvoir médiatique a déjà commencé son entreprise de discrédit en assimilant tout travail d'investigation indépendant, sur le 11 Septembre ou sur les intrigues bancaires de Wall Street, au complotisme (autre exemple de Novlangue) soit aux pires fantasmes des ufologues ou des adorateurs de Raël. La recherche des faits exacts mènerait donc à la psychiatrie, au djihadisme voire pire à l'anti-sémitisme, le doute cartésien et la négation des chambres à gaz étant lié par les médiations logiques dont seuls les chiens de garde ont le secret. Le premier ministre vient d'ailleurs de partir en croisade contre la liberté d'expression sur internet, sous couvert de lutte contre le racisme et l'anti-sémitisme. Bien sur, comment pourrait-on ne pas être d'accord ?

Avec ou sans internet, il faut se rappeler que c'est la culture populaire et le mode de vie autonome des communautés rurales, dont la solidarité et l'entraide étaient les supports, qui fut le principal obstacle au développement de ce programme de contrôle politique des masses par la consommation et le divertissement4. Le meilleur moyen de se protéger est donc de faire passer la désinformation et la propagande par le tamis d'une quotidienne expérience des rapports sociaux venant la contredire, de conserver en somme un noyau de réalité réfractaire à cette incroyable masse d'images et d'idées fausses qui constitue depuis bientôt un siècle notre seule fenêtre sur le monde.

 

Notes

1. KORZYBSKI (Alfred), Une carte n'est pas le territoire : Prolégomènes aux systèmes non aristotéliciens et à la sémantique générale, Éclat, 2007

2. GITLIN (Todd), The whole world is watching, University of California Press, 2003

3. LASCH (Christopher), Culture de masse ou culture populaire ?, Climats, 2011

4. Ibid


Moyenne des avis sur cet article :  4.94/5   (64 votes)




Réagissez à l'article

57 réactions à cet article    


  • rhea 1481971 22 avril 2015 10:46

    Cela relève de l’inconscience chez la majorité des journalistes, inconscience qui est gouverné par un environnement très favorable pour leur égo, surtout dans les médias nationaux. Il évacuent sans même le réaliser tout ce qui pourrait remettre en cause cet environnement. Comment voulez vous tenir un système financier quand les principaux pays qui y participent sont endettés jusqu’au cou, en suggérant que tout va bien et en orientant les débats de société sur des problèmes secondaires qui ont été créés de toute pièce.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 avril 2015 21:15

      @rhea 1481971
      Ils sont « managés » par les services spéciaux, c’est ce qu’explique dans ces deux articles Udo Ulfkotte, journaliste allemand :
      « L’Allemagne n’est pas un Etat libre et souverain »


      « L’ Islam est utilisé dans le monde entier pour déstabiliser les Etats et pour que ces Etats soient occupés par eux mêmes ».

    • nours77 nours77 22 avril 2015 13:58

      Comment ? On martèle de infos sans importance ou secondaire, pour évité de parler de ce qui importe vraiment, on ne peut lutter contre ce que l on ignore...
      Bien sur que l on peut toujours s informer, des sites d infos alternatives sont en pleines essors au grand damne des journaux dit main stream qui coule a petit feu, ils perdent des lecteurs trop vite qui fondent comme neige au soleil au profit de site d infos alternatif (d ou je pense les lois pour filtrer le net... il n y a plus de secret des affaires, c est embêtant pour eux...)
      ils sont maintenu en vie par injection de masse de capitaux (pour maintenir leur outil de propagande) mais coule inexorablement.(http://lesmoutonsenrages.fr/2015/04/18/guerre-de-linformation-la-frequentation-des-sites-internet-des-medias-subventionnes-seffondre/)

      En tout cas il est facile de trouver toute sorte de site d infos alternative, quelques exemples (http://info.pinterac.net/) pleins de blog d infos... mais ils y en a pleins d autrse qui ne sont pas ici, a vous de chercher celui qui vous convient... c est aussi ça l infos, avoir envie de savoir et chercher un peu...


      • Lucide bdpif@laposte.net 22 avril 2015 19:56

        @nours77



        Les medias mainstream, c’est une toute petite minorité dans l’ensemble des moyens d’informations mondiaux. En democratie, avec la liberté de la presse, il y a des multitudes de titres différents, des grands, des petits journeaux, de droite, de gauche, du pour, du contre. E tle lecteur peut se faire un avis objectif.

        A contrario, regardons les medias de l’empire du style SPoutnick.com, reseau voltaire et toute la floppée de sites satellites, là l’information est controlée par l’état, autocencuré par la menace de mort des journalistes. Là l’info est controlée, et la propagande bat son plein.

        Il est donc très important de lire plusieures sources d’ informations ;)

      • rotule 24 avril 2015 10:28

        @bdpif@laposte.net

        mainstream : en français on peut écrire banals,

        pluriel de l’adjectif banal (ordinaire, habituel, sans dénaturer le sens ... au contraire.


      • files_walQer 22 avril 2015 14:13

        Avez-vous remarquez que le film Matrix n’a pas été rediffusé depuis un bout de temps...


        On sait jamais cela pourrait permettre de faire (un peu trop) réfléchir.

        Files_walQer (qui a avalé la pilule rouge quelques temps après le 11 septembre).

        • tRivi 24 avril 2015 11:43

          @files_walQer

          Et depuis combien de temps des films comme 1984 / Brazil ne sont ils pas passés sur une « grande » chaîne télévisé ?



        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 avril 2015 21:22

          « La démocratie se soigne par une injection massive d’informations correctes. » article de Cippola sur les incultes en économie. ’L’eau mouille et le chômage tue".


          Un très bon site de ré-information : celui de l’ UPR, 2e site politique le plus consulté de France.
          Il faut aussi aller dans les librairies. Moins surveillée que les médias dominants, les journalistes et enquêteurs y publient ce qu’ils ne pourraient pas publier dans les journaux.

          • Lucide bdpif@laposte.net 22 avril 2015 21:48

            @Fifi Brind_acier


            Il faut faire attention Fifi là dessus : «  Moins surveillée que les médias dominants, les journalistes et enquêteurs y publient ce qu’ils ne pourraient pas publier dans les journaux. »

            En France et dans nos democraties, il y a des lois portant sur la diffamation portant sur les journeaux. Par exemple, aujourd’hui, j’ai vu une dame qui portait plainte contre un magazine pour avoir raconté n’importe quoi sur son petit fils. Donc nos journeaux (en democraties) ne peuvent pas raconter n’importe quoi sans se ramasser une plainte et des dedomagements. Sur les sites alternatifs sur le web, ils peuvent raconter n’importe quoi, c ’est pratiquement impossible de les trainer en justice puisque souvent ces sites sont basés à l’étranger exemple SPoutnik, reseau voltaire et tout leurs sites complotistes satellites qui souvent ne font que du recopier entre eux. 


          • Lucide bdpif@laposte.net 22 avril 2015 21:58

            @bdpif@laposte.net


            Je vais vous donner un exemple précis ; lorsqu« on lis sur agoravox » Le negre obama est l’equivalent de Adolf Hitler", dans la presse, s’en suit automatiquement un proces pour racisme, diffamation et l’auteur est condamné par la loi avec une peine de prison et une grosse amende. Sur le Web, certains se permettent d’ecrire celà, parce que souvent sous des noms d’emprunts souvent dans des commentaires et donc à l’abri de spoursuites . Donc attention, site alternatifs= très souvent info poubelle et propagande, et medias globaux et diversifiés mais legalement responsable= Info fiable sur les faits, au lecteur de faire la synthese des interprations de faits.

            VOilà pourquoi tout les fafs, les pro poutines, pro Assad, ne peuvent ecrire que sur des sites alternatifs, parce qu’aucun journeaux ne voudrait assumer des proces pour diffamation sur leurs ecrits

          • Lucide bdpif@laposte.net 22 avril 2015 22:07

            @bdpif@laposte.net


            Un dernier exemple ; Vous vous rappelez à la mort de Netsmov, l’opposant à poutine, le site SPoutnik mettait en premiere page l’implication de la CIA comme resposable de son meurtre. Sans preuve, sans aucuns elements affirmant la chose. Juste un tour de passe passe en faisant parler un chef militaire pro poutine. Evidement, c’est de la diffamation, mais c’est inataquable puisque les serveurs sont russes, et qu’il faudrait que ce soit la justice russe qui prene la plainte. Les medias russes etant sous les ordres du pouvoir, peu de chance que cà arrive. En france, un journal francais titre cà, d’une part, il perds ses lecteurs, et il se ramasse une plainte au penal pour diffamation

          • Croa Croa 22 avril 2015 23:44

            À bdpif@laposte.net
            *
            Impossible de lire sur un article AgoraVox « Le negre obama est l’equivalent de Adolf Hitler" »... La stasi veille ! Et les articles les plus engagés ne passent généralement pas, hélas !  smiley ( Les forum sont par contre plus durs à surveiller. Mais là aussi il y a une censure.)
            *
            Admettons tout de même que ça passe... Effectivement il n’y aura certainement aucune poursuite. Ce non pas parce que l’auteur serait anonyme ( remonter à la source est plus facile que tu te l’imagine ) mais parce que ce serait faire trop de publicité à des marginaux, tout simplement !
            *
            Et à propos de tes « medias globaux » ( « = Info fiable sur les faits, ») t’es réellement naïf ou tu nous prend pour des imbéciles ???


          • Lucide bdpif@laposte.net 23 avril 2015 00:16

            @Croa


            Je vous prends pour des imbeciles effectivement, qui pensent embobiner les gens et qui s’y prennent plus que mal. Pour des imbeciles qui pensent que l’ensemble de la presse mondiale est tenu par une organisation quelconque. Qui pensent par exemple que le journal « L’humanité » est tenu par la CIA. Pour des imbeciles qui pensent que ce qu’ecris spoutnik est vrai, qui pensent que ce qu’assad dis est vrai. Qui pensent que Poutine est là pour contrer le capitalisme, que Gazprom media est une association caritative. Que le 4 eme reich est anglo saxon et américain. Que la guerre en ukraine est un conflit entre Nazis et force antifachistes Russes. Qui pensent que ce sont les Russes qui ont libérés la france. Que le 11 septembre n’a jamais existé, ni meme les deux tours d’ailleurs.

            Pour des imbéciles qui ralent sur le tafta et sur l’ingérence des USA en Ukraine et qui ne disent pas un mot sur le financement du Front national par la Russie qui est le principal parti faschiste en france.

            Et qui pensent convaincre les gens, et qui pensent que les gens n "y voient que du feu.
            Pour des imbeciles qui prennent les gens pour des imbeciles. Et votre derniere reflexion en est la preuve. Et inutile de me montrer les exceptions qui confirment la regle sur la liberté de la presse et la fiabilité de l’info. J’ai des amis dans la presse. J’ai fait partie d’un journal (cà se voit pas à mon orthographe, mais sur agoravox, j’ecris en général pour un public d’ilmbéciles manipulateurs qui ne méritent pas un soin de l’orthographe. CE QUI EXPLIQUE QUE JE NE ME RELIS JAMAIS ICI, car on repete tout le temps la meme chose, ce qui est le jeu des manipulateurs, faire ecrire et reecrire pour contrer les mensonges jusqu’à l’epuisement) et on a jamais vu l’ombre de la CIA dans les journeaux de presse en France. Et par exemple pour les infos sur la tunisie, pour citer ce cas recent, on est directement partis chercher les sources là bas. Pareil pour la Syrie. Alors vos théorie sur la manipulation des medias sont mensongers. Qu’il y ait des journeaux sous influence, oui, il y en a pour tout les gouts, mais votre théorie de lensemble de la presse mondiale qui est manipulée, c’est un gros gros mensonge dont seul des imbéciles pensent qu’ ils vont convaincre l’opinion public de cette théorie fumeuse.

            Et qui ralent parce que la majoritée de la presse mondiale est libre et qu ils ne peuvent pas la controler nireecrire les faits et qui donc passent leur temps à lui cracher dessus espérant ramener le doux flots des imbeciles dans les medias de propagande.

            Quand à l’antisemitisme et le racisme, il est flagrant dans les commentaires d’agoravox

            Je pense avoir répondu à votre question ;)

            Cordialement


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 avril 2015 07:19

            @bdpif@laposte.net
            Répondu à la question ? Pas du tout.
            Vous avancez des certitudes que vous êtes bien incapable de sourcer et de prouver.


          • boris boris 23 avril 2015 07:49

            Prenez un troll comme @bdpif@gadget.net, et constatez sa jeunesse , ils doivent être recrutés dans les collèges.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 avril 2015 09:39

            @bdpif@laposte.net,
            Ce sont les agences de « relations publiques » qui fabriquent l’ info quand il faut mentir aux citoyens.
            PSYWAR LA GUERRE PSYCHOLOGIQUE- le film.


            Par exemple, pour la chute de Tripoli, la vidéo a été tournée avant ... au Qatar
            C’est le Président de la Libye qui le reconnaît.

            Maïdan a été financé par Soros. C’est lui même qui le dit ; Israël reconnaît utiliser Al Nostra contre Assad ; Hollande reconnaît avoir livré des armes aux rebelles syriens etc

            Mais même quand les responsables le reconnaissent, vous continuez à dire le contraire !

          • alinea alinea 23 avril 2015 10:59

            @bdpif@laposte.net
            La Russie (!) ne finance pas le FN ! Une banque privée russe leur prête à taux élevé ; c’est quand même un peu différent !!


          • Lucide bdpif@laposte.net 23 avril 2015 11:08

            @Fifi Brind_acier


            Et bien fifi, votre commentaire n’a surtout rien à voir avec le sujet hélas.

            Il vous manque la fiole d’urine de colin powell pour completer le sujet.
            Ce sont les américains qui ont d’ailleurs relevés la supercherie.

            Ce n’est pas par agoravox que j’ai su que des ONG américaines étaient en oeuvre en Ukraine mais par des journeaux américains/ COmme quoi l’info est là, disponible pour qui veut aller là chercher.

            Cà mets à zéro la valeur de l’argument du grand complot mondial des medias controlés et manipulés. Oui, il y a des medias controlés, manipulés partout dans le monde, mais il sont tous contrecarrés par le reste de la presse mondiale, donc ils peuvent pas ecrire n’importe quoi non plus.

            On fait une petit tour des journeaux francais le splus présent dans nos kiosques :

            Journeaux régionaux (ils vont chercher l’infos dans les agences de presses pour l’internationale)
            Figaro . Tendance droite (pour l’internationale, ils envoient leurs propres journalistes,donc info plus fiable)
            Humanité : tendance gauche (pour l’inter, c’est un peu différent, c’est un peu du reseau associatif communistes)
            Le monde : Tendance atlantiste
             etc, etc ...

            Et tout les petits journeaux independants qui prennent leurs sources de journalistes independant et de contributions.

            Et c’est tout cà la presse mondiale ...

            Et ils sont pratiquement tous unanime sur les grands sujets ; Poutine est un dictateur, Assad est un salopard ; les américians sont des ingérents



          • Lucide bdpif@laposte.net 23 avril 2015 11:11

            @bdpif@laposte.net


            Et face à toute l’unanimité de la presse mondiale, il reste les media spropagandistes comme spoutnik. Com ; mais qui ne sont pas vraiment là pour convaincre, dans nos pays, mais pour donner matiere à caution pour les arguments de propagandes pour les propagandistes qui se parlent entre eux, histoire de dire, vous n’etes pas tout seul à penser vos conneries les gars.

            Les fameuses sources, lol.

          • Lucide bdpif@laposte.net 23 avril 2015 12:27

            @bdpif@laposte



            Non non, la Russie finance bien directement le Front National en France. Un petit résumé ici :


          • Croa Croa 23 avril 2015 22:46

            @bdpif@laposte.net
            *
            T’as répondu en effet ; Je reconnais que tu n’es pas vraiment naïf mais que tu reste un excellent sujet pour ’’nos élites’’... Il en faut !

            (Inutile et vain de reprendre ta réponse en détails.)


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 avril 2015 07:19

            @bdpif@laposte.net
            Vous confondez Poutine avec l’extrême-droite russe !!
            Poutine ne fait pas partie de l’ extrême droite russe.
            D’ailleurs Marine vient d’avoir les honneurs du TIME, journal financier et pro NOM +++, et pas par Poutine.... !


          • jmdest62 jmdest62 24 avril 2015 07:48

            @bdpif@laposte.net

            « ..la mort de Netsmov, l’opposant à poutine... » 

            justement parlons en ...

            avez vous remarqué que cette « ENORME » affaire n’intéresse plus nos super médias pourquoi ? tout simplement parce que le soufflet s’est dégonflé quand les gens ont compris que le fameux Nemtsov n’était pas le SUPER opposant qu’ils ont voulu nous vendre...
            .« ..Sans preuve, sans aucuns éléments affirmant la chose. Juste un tour de passe passe en faisant parler... » un ou deux témoins sortis du chapeau...«  ..Evidement, c’est de la diffamation, mais c’est inataquable puisque les témoins sont russes... » et toujours anonymes « ..En france, un journal francais titre cà il perd ses lecteurs... » : c’est exactement ce qui arrive

            CQFD

            @+


          • iago 24 avril 2015 14:48

            @bdpif@laposte.net
            Les russes n’ont pas libéré la France mais c’est eux qui ont changé la tournure de la guerre. La CIA n’est pas derrière les journaux, ce les grands groupes financiers qui s’y trouvent. Et dans ces journaux les mensonges par omision font legion. Par ailleurs la novlangue est très a la mode.


          • Charly83 24 avril 2015 19:35

            @boris C’est vrai que ses positions sont tellement caricaturales et tellement déconnectées de la réalité qu’elles « ne sonnent pas vrai ». Collégien ? Non, je penche plutôt pour lycéen. Il s’exprime bien, je trouve. L’extrême naïveté des opinions qu’il n’a pas honte d’avouer sont, à mon avis, le fait d’un esprit immature et endoctriné. Moi ça m’attendrit. Et quand il traite les autres d’imbéciles, je ne le prends pas mal, au contraire je trouve ça mignon...


          • Lucide bdpif@laposte.net 26 avril 2015 10:57

            @Charly83


            C ’est gentil, merci Charly !
             Bien evidement personne n’est capable d’argumenter. D’habitude on me (nous) ressort qu’on a une maladie de la tete et qu’ un petit stage dans les prisons russes ou les camps de reeducations chinois est la seule facon de nous rééduquer. Avec des traitement par l’electricité.

            Vous vous etes plus sympa, vous me rajeunissez :)

            COrdialement, donc


          • Rygar Rygar 26 avril 2015 16:21

            @Fifi Brind_acier



            Simpliste de faire des analyses dans un sens après coup.
            Encore que cette analyse peut etre biaisé elle aussi !

            Rien ne me prouve que ce que Soros dis est l’entière vérité.
            Rien ne me prouve également dans l’absolu les dires du président Libyen.
            Rien ne me prouve le contraire également !

            Dans des événements aussi complexes que vous mettez en avant 
            c’est l’accumulation de fait avérés que se recoupent qui permet de déterminer
            un schéma proche de ce qui est vrai. 

            Sauf que l’analyse de ces faits diffère suivant les personnes qui prennent le temps, ou dont c’est le métier, de le faire et c’est bien la le problème.

            Beaucoup y voit de la manipulation ; moi j’y vois de l’incompétence et du manque de rigueur
            quand on y rajoute pas des positions politiques ; bref un intérêt particulier qui biaise ces analyses !
            Le Film Psywar par exemple est exactement dans cette proportion.

            Donc on travaille son esprit critique on multiplie les sources d’informations et on se fait un avis.
            dans le mesure de capacité intellectuelle et de la volonté de prendre le temps de le faire.
             




          • Croa Croa 23 avril 2015 00:15


            « cacher aux Hommes leur véritable condition : la servitude dans un système dominé par les machines.  »
            *
            Oui, la réalité dépasse souvent la fiction.
            D’ailleurs depuis un certain 11 septembre 2001 le genre films catastrophe ( « la tour infernale », etc... ) a prit un sacré coup de vieux !
             Inutile par ailleurs d’exagérer ces réalités... ! smiley 
            Ou ces fictions.... Car si les hommes-sujets ne sont pas encore sous le joug des machines cela ne les empêchent pas de subir celui d’un système totalitaire libéral tout en se croyant citoyens d’une supposée démocratie...
            *
            À croire que le réel soit insaisissable !!!
            Dans un sens ou dans un autre... Peut être parce que dépasser un manichéisme naturel c’est trop demander ? 


            • erichon 23 avril 2015 08:02

              Très bon article , qui a su mettre des mots sur ce que je ressent sans jamais pouvoir l’exprimer.


              • ddacoudre ddacoudre 23 avril 2015 08:17

                bonjour humain enraciné

                un bon article, les « découvertes scientifiques » sont toujours avant tout exploités qui ont suffisamment d’informations emmagasinées dans leur mémoire,, c’est à dire ceux qui ont appris, ceux qui dispose d’un savoir, ceux qui se projettent dans la réflexion, en un mot ce qui pensent en utilisant la perception de ce qui fait leur environnement pour arriver à se fabriquer l’arc qui va leur permettre de tuer le gibier qu’ils convoitent mais qui cours plus vite qu’eux. c’est ainsi depuis que l’homme est entré dans la dynamique de la transmission de l’apprentissage. mais comme tu le souligne ce n’est pas toujours à des fins humanistes, et c’est toujours le cas. c’est en cela que je dis souvent que le capitalisme, une construction de la réalité sur la base de notre organisation émotionnelle, n’est qu’un comportement de l’homme préhistorique que nous sommes toujours.
                Ton article soulève un problème de fond de la perception de la réalité, car notre cerveau ne fait pas la différence entre son regard sur le monde réel et sur le monde virtuel, car nous ignorons ce qu’est le monde objectif, nous devons lui apprendre là où c’est la réalité et là où ce situe le virtuel pour disposer du discernement nécessaire.
                La machine n’est pas un danger, nous sommes passés du ciseau à la plume, au stylo, au net maintenant, ce ne sont que des simplificateurs, comme la télé que tu soulignes, il ne prennent de l’importance que si l’on a un cerveau « vide ».
                http://ddacoudre.over-blog.com/2015/03/essai-de-1999-remunerer-les-hommes-pour-apprendre-7.html

                cordialement.


                • Fergus Fergus 23 avril 2015 08:50

                  Salut, ddacoudre

                  « notre cerveau ne fait pas la différence entre son regard sur le monde réel et sur le monde virtuel, car nous ignorons ce qu’est le monde objectif, nous devons lui apprendre là où c’est la réalité et là où ce situe le virtuel pour disposer du discernement nécessaire. »

                  Excellente observation Cela dit, ce n’est pas systématique, mais en effet cette confusion existe et tend à prendre le pas sur la réflexion analytique critique. Toutefois, plus que de réalité virtuelle, je parlerais de « représentation de la réalité », celle-ci variant selon l’histoire de chacun et la nature de son rapport aux médias.

                  A noter, et peut-être faut-il y voir une source d’espoir (même si cela a ensuite mal fini) qu’il arrive qu’un corps social puisse collectivement entrer en résistance contre une vérité officielle, assénée non seulement par tous les médias mainstream, mais également par la plus grande partie du corps politique ; à ma connaissance, cela n’est arrivé qu’une fois en France dans les dernières décennies : en 2005, lors du rejet par référendum du projet de traité constitutionnel européen.

                  Bonne journée.


                • ddacoudre ddacoudre 23 avril 2015 15:03

                  @Fergus
                   représentation d la réalité ,me vas bien merci bonne journée aussi, je te fais un mot entre de pose de carrelage !
                  cordialement.


                • Fergus Fergus 23 avril 2015 08:37

                  Bonjour, Humain enraciné.

                  En matière de « novlangue », vous auriez pu également citer la « consolidation des droits sociaux » qui masque un détricotage en règle des acquis.


                  • Nemo9 Nemo9 23 avril 2015 08:47

                    J’ ai fait un travail de recherche pour savoir si les médias étaient objectifs dans le traitement de l’ information.
                    Je pense que cette vidéo est un bon complément d’ information pour cet article smiley
                    Au menu : Ligne éditoriale et clause de conscience.

                    https://www.youtube.com/watch?v=ZjVxps0RlwM


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 avril 2015 09:43

                      @Nemo9
                      On pourrait aussi parler des Instituts de sondages...
                      Hollande est dans les choux, mais il se trouve à chaque réforme proposée par son gouvernement, soit disant , plus de 60% de Français qui sont POUR. Cherchez l’erreur...


                    • Fergus Fergus 23 avril 2015 10:59

                      Bonjour, Fifi Brind_acier

                      Il faut arrêter avec ce fantasme sur les sondages. Qu’il soit ici et là appuyé sur le crayon pour forcer un peu le trait des résultats est probable. Mais cela ne va pas au delà.

                      La réalité est que, même impopulaire (voire très impopulaire), n’importe quel chef d’état ou de gouvernement peut obtenir des sondages d’approbation élevés sur des projets qui sont en accord avec ce que veulent les Français. A cet égard, le soutien apporté par nos compatriotes au projet de loi sur le renseignement - auquel je suis opposé à titre personnel - ne m’étonne absolument pas, la majorité de nos concitoyens estimant qu’ils n’ont rien à cacher et ne peuvent, par conséquent, pas être concernés par une telle loi.


                    • esote esote 24 avril 2015 21:18

                      @Fergus
                      Bonjour
                      Les sondages aussi participent de la création d’une réalité virtuelle parfaitement contrôlée qui conduit les gens à « penser ce que l’on souhaite qu’ils pensent ». Les techniques de manipulations y sont sensiblement les mêmes que celles utilisées pas les grands médias. Les donneurs d’ordres, sans doute, aussi, y défendent les mêmes intérêts..
                      Une fois le sondage bouclé, on peut afficher le résultat : « les français pensent que.. bla bla... » dont l’effet de renforcement du stimuli n’est plus à démontrer... Esprit moutonnier oblige.
                      Et, passez muscade ! C’est à dire : une loi liberticide sur le renseignement, par exemple...


                    • alinea alinea 23 avril 2015 10:54

                      Et lire un tel article, et le plaisir que cela donne, même si on savait, ça relève d’une création de réel ? smiley
                      Dommage que Mélenchon ne m’ait pas entendue, lui qui s’est fourvoyé jusqu’au bout dans le piège médiatique !!
                      Dommage que beaucoup aujourd’hui prennent Ford pour le bon capitalisme à papa !
                      La solitude imposée, au travail, dans sa petite maison au jardinet bien muré, même dans son couple avec le travail médiatisée des fausses féministes, ça marche comme sur des roulettes !
                      Impressionnant.


                      • Fergus Fergus 23 avril 2015 11:02

                        Bonjour, Alinea

                        « Dommage que Mélenchon ne m’ait pas entendue, lui qui s’est fourvoyé jusqu’au bout dans le piège médiatique !! »

                        Ô combien ! Cela m’a valu durant la campagne présidentielle de nombreuses volées de bois vert d’Ariane Walter, à l’époque amoureuse du leader du Front de Gauche.


                      • alinea alinea 23 avril 2015 11:07

                        @Fergus
                        Il gardait le même rôle, provoqué par la même situation ! et j’essayais de le défendre !! encore raté ! smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Humain Enraciné

Humain Enraciné
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès