Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Conférence-débat équilibrée sur ACTA et la liberté du Net ! (26/03 (...)

Conférence-débat équilibrée sur ACTA et la liberté du Net ! (26/03 19H15)

L'ACTA est au cœur de l'actualité : en témoignent les manifestations anti-ACTA dans toute l'Europe. Mais il manque un véritable débat pour comprendre et discuter des enjeux de l'ACTA en prodondeur. C'est pourquoi Inside Electronic Pipo organise une conférence exceptionnelle ouverte à tous à Sciences Po, Paris, le 26/03 2012.

L’association Inside Electronic Pipo s’est récemment beaucoup impliquée dans le débat sur ACTA et sur la liberté de l’Internet, apportant, avec ses nombreux articles sur le sujet, des pistes de réflexion pour tous afin que le débat se démocratise. Cependant, cela n’était pas suffisant. C’est pourquoi nous avons décidé d’inviter des intervenants spécialistes du sujet pour débattre de la pertinence du traité ACTA, et plus généralement, de la liberté sur Internet.

Nous avons donc le plaisir de vous inviter à ce débat/conférence exceptionnel, qui aura lieu le lundi 26 mars de 19h15 à 21h15 dans le célèbre amphi de Sciences Po, l’amphi Emile Boutmy (27, rue Saint Guillaume, 75007).

Nous avons l’honneur d’annoncer que seront présent/e/s à ce débat/conférence :

  • Mme Amelia Andersdötter, députée européenne du Parti Pirate Suédois
  • Mme Marielle Gallo, députée européenne du Parti Populaire Européen et membre de la commission JURI dont l’objectif est de développer une réflexion sur le droit d’auteur dans le cadre législatif de l’Union européenne.
  • M. Pedro Velasco Martins, chef adjoint de l’unité Propriété Intellectuelle à la DG Trade de la Commission Européenne. Il négocie le traité ACTA pour la Commission Européenne.
  • M. Jérémie Zimmermann, porte-parole de la Quadrature du Net

Le débat/conférence aura lieu majoritairement en Français, mais Mme Andersdötter pourra parler en Anglais grâce à un interprète.

Cette conférence se déroulera en trois parties principales :

  • La première est focalisée sur ACTA, ses controverses, ses enjeux et sa possible adoption par l’Union Européenne.
  • La seconde, plus ouverte, sera constituée d’un débat sur les évolutions futures du Web et ce que les différents modèles possibles impliquent pour les droits des internautes, artistes, industriels.
  • Un temps conséquent sera également dédié aux questions et remarques du public, qui pourront être utilisées afin de poursuivre le débat.

 

L’inscription est obligatoire et ouverte à tous !

Pour s'inscrire, il suffit de cliquer ici.

Nous vous invitons à relayer massivement l'événement !

  

Plus d’informations sur ACTA

ACTA est un traité négocié à la base secrètement entre de nombreux pays, dont les Etats-Unis et la France. Aujourd’hui, ce traité est débattu au Parlement Européen et ratifié par plusieurs pays européens.

ACTA suscite une grande opposition pour plusieurs raisons :

  • Le traité impose aux fournisseurs d’accès Internet (FAI) de communiquer des informations personnelles sur les usagers soupçonnés de piratage informatique (téléchargement illégal, contrefaçon, etc.) sans recours à un juge : c’est donc une mesure extra-judiciaire.
  • La contrefaçon pourra aussi être vérifiée aux frontières : le matériel informatique, mais aussi les médicaments génériques pourront être examinés et détruits s’ils sont suspectés de contrefaçon.
  • L’ACTA va jusqu’aux sanctions pénales : censé être un accord commercial, le traité contient aussi un volet pénal et imposera des sanctions pénales en cas de violation "à l’échelle commerciale"

Malgré cela, de nombreux individus et groupes politiques sont favorables à l’ACTA — au moins en partie — car ils souhaitent renforcer la protection des ayants-droits, notamment l’industrie du divertissement victime du téléchargement illégal.

Un débat s’impose : les véritables enjeux de l’ACTA et ses conséquences importantes sur la démocratie, sur le fonctionnement du Net, sur la liberté et le respect de la vie privée en ligne, mais aussi sur le droit d’auteur et son respect, doivent être clarifiés.

Le débat public ne s’est pas encore réellement saisi de la question de l’ACTA. Ce débat en est l’occasion : les citoyens doivent comprendre les enjeux de l’ACTA, et pouvoir se forger une opinion qui a de l’importance dans le cadre d’un processus de décision démocratique.

Au-delà de l’ACTA, c’est de l’avenir du Net qu’il conviendra de discuter : comment concilier liberté, vie privée d’un côté et respect du droit d’auteur et de la sphère marchande de l’autre ? Nous estimons que les partis politiques Français ne répondent que très vaguement à cette question pourtant essentiel, à la fois sur le plan juridique, économique et social. Cette conférence sera donc également l’occasion de proposer des alternatives et de réfléchir sur le Web de demain.


Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • bigglop bigglop 21 mars 2012 13:15

    Bonjour @Inside Electronic Pipo,

    Pourriez-vous me dire si vous réaliserez une vidéo de cette conférence diffusable sur Youtube ou ailleurs ?


    • Inside Electronic Pipo Inside Electronic Pipo 21 mars 2012 13:54

      Oui, nous attendons la confirmation de tous les invités mais nous devrions être en mesure de réaliser une vidéo qui sera diffusée sur notre site internet, www.insideelectronicpipo.com !


    • bigglop bigglop 21 mars 2012 19:37

      Merci de votre réponse et bon courage


    • Ruut Ruut 22 mars 2012 08:34

      Encore une conférence pour une décision prise depuis longtemps sans l’aval du peuple.


      • Inside Electronic Pipo Inside Electronic Pipo 22 mars 2012 11:55

        Cher Ruut,

        - « Encore une conférence » : vous avez vu beaucoup de conférences sur le sujet ? Nous non. C’est justement pour cela que nous avons conçu ce projet non pas uniquement de conférence, mais bien de DEBAT-conférence, pour que chaque partie puisse exprimer son point de vue en public.

        - « une décision prise depuis longtemps » : vous êtes trop pessimiste ! Si le traité a bien été ratifié par 22 pays de l’UE le 26 janvier, il n’est pas encore en application et l’on peut donc encore agir à son encontre ! A ce propos, nous vous invitons à aller (re)lire notre article sur le sujet.

        En espérant vous voir lundi,

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès