Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > Technologies > Corée du Sud : les robots envahissent le pays !

Corée du Sud : les robots envahissent le pays !

Si le Japon vient à l’esprit derrière le mot robot dans la tête de beaucoup, la Corée du Sud avance doucement mais sûrement en toile de fond. Quatrième producteur mondiale, le Pays du Matin Frais construit des robots,certes, mais les met à disposition de la société civile. Les professeurs robots, les guides robots et tout autre robot de services sont désormais réalité...

Quel est le rapport entre le groupe K-Pop sud-coréen Girls' Generation et la robotique ? Tout simplement leur dernière danse qui ressemble à celle d'un robot, une entrée en matière pour une décennie 2010-2020 qui s'annonce comme l'ère du lancement de la robotique... Mais à quoi sert un robot ? Jusqu’au début du nouveau millénaire, le robot n’était utilisé qu’en industrie et son utilité était plus que primordiale pour la conception de produits. Mais en termes de robots à la maison, rien n’allait au-delà du chien Sony dont peu ont reconnu une véritable utilité dans le foyer. Depuis quelques années, la robotique s’est appliquée à de nouveaux secteurs comme le médical, l’agriculture, les transports, la sécurité ou encore la défense. Les robots humanoïdes ont également rapidement pris forme avec, dans la tête de chacun, les démonstrations nippones de robots faisant un pas, puis parlant, puis faisant 5 pas, puis soulevant un objet, puis marchant, parlant et agissant. Mais si le Japon est reconnu pour sa maîtrise de la robotique, la Corée du Sud a fait de ce domaine l’une ses priorités pour l’avenir de la société.

Il
faut noter que le marché est florissant : si l’on prend en considération le vieillissement de la population et l’augmentation du coût du travail, le ministère de l’économie et du savoir estime que le marché international de la robotique de services (et non pas industrielle) devrait être multiplié par 28 entre 2008 et 2018 atteignant 85.5 milliards de dollars contre 3.2 milliards de dollars il y a deux ans. Sur le marché de la robotique en général, le chiffre des ventes devrait atteindre les 190 milliards de dollars d’ici une dizaine d’années. Selon la fédération internationale de la robotique, basée à Francfort, près de 8.7 millions de robots de service auraient été vendus en 2009 découpé en deux tranches avec 64% de robots ménagers et 35% de robots de loisirs et d’enseignement.

En Corée, le marché était estimé à 1 020 milliards de wons (917 millions de dollars) en 2009, soit une augmentation de +23% par rapport à l’année précédente. Malgré des coûts élevés et une limitation aux accès à certaines technologies, le marché ne cesse de croître. L’institut de recherches économiques Samsung estime de son côté que la robotique de services sera le levier du secteur tout entier, voyant « des opportunités fantastiques pour les entreprises coréennes dans ce domaine ». Aujourd’hui positionnée en quatrième position dans le monde derrière le Japon, l’Allemagne et les USA avec 10% de parts de marché, la Corée du Sud considère la robotique comme l’un des 10 moteurs de croissance de prochaine génération. En décembre, le gouvernement annonçait une nouvelle enveloppe de 30 milliards de wons (26.7 millions de dollars) dédiée uniquement à ce secteur sur les sept années à venir. En juin dernier, c’était 11 consortiums de fabricants (Samsung Techwin, Nautilus Hyosung, Future Robot, etc.) qui étaient choisis pour mener à bien des projets pilotes financés à hauteur de 2.1 milliards de wons par le gouvernement.

Mais concrètement, où sont les robots ? Il suffit d’aller faire un tour en grande surface pour en trouver. Les plus répandus dans les foyers sont les robots-aspirateurs. A l’heure actuelle, ce sont eux qui permettent aux fabricants de s’y retrouver financièrement tout en offrant un produit utile et efficace. Légèrement au-dessus des 500 millions de dollars en 2009, le marché global de ce produit devrait atteindre les 2 milliards de dollars d’ici 2016 selon l’agence Winter Green Research. En Corée du Sud, c’est LG Electronics qui a pris le pas sur la concurrence avec son RoboKing qui représente depuis mars dernier 52% du marché local. Le dernier produit de la marque lancé fin 2009 détient deux caméras, de nombreux détecteurs et une batterie au lithium polymère. En novembre 2009, Samsung entrait dans la danse avec Tango, une version mise à jour des Hauzen et Furot. D’autres marques pénètrent également le marché local avec Roomba ou encore Ottoro. Les prix restent élevés mais accessibles pour les revenus les plus aisés (entre 400 et 900 000 wons en moyenne).

La prochaine étape sera cependant la plus dure à passer. Avec les nombreux films sortis ces dernières années sur la robotique et la prise de pouvoir des robots sur l’être humain (Terminator, I Robot, etc.), la perception de l’intelligence artificielle et de la robotique de service fait encore peur. La Corée du Sud a néanmoins décidé de franchir le pas avec les enfants qui n’ont pas cette vision craintive des adultes. Pour en avoir un aperçu, il suffit de se rendre dans une école de la ville de Daegu où les professeurs d’anglais n’ont pas de cheveux ni de poils, mais plutôt des LED et des puces. Depuis la semaine dernière, 21 écoles se sont équipées de robots baptisés Engkey pour un projet pilote de trois mois. Le robot est dirigé par un enseignant anglophone dans la salle de classe. Développé par le KIST (institut coréen de science et de technologie), ce robot parle aux élèves, lit des livres et danse dans la classe. Si l’unité coûte 10 millions de wons, les ingénieurs travaillent dur pour arriver à un tarif plus proche des 5 millions de wons. Pour les Séouliens qui veulent parler à un robot, la solution passe par Sarangchae, le musée à proximité du palais présidentiel (Maison Bleue), où Tiro (ci-contre) introduit les visiteurs à la culture coréenne, indique les directions et répond aux questions en quatre langues.

AROSMIK - 20110119
Toute l'info sur encoreedusud.blogspot.com 
Suivez l’actualité de Corée du Sud sur Twitter ou Facebook


Liens sur la robotique sur "Bienvenue en Corée du Sud"
IROBI, le robot coréen pour les enfants (2 février 2010)
Les robots coréens efficaces dans l'enseignement (19 mars 2010)
Le récent naufrage booste la robotique (20 avril 2010)
La Corée se lance dans la robotique aquatique (25 mai 2010)
Robocop sur le 38e parallèle (25 juin 2010)
Quoi de neuf en Corée du Sud - robotique (10 décembre 2010)
Plus en tapant "robotique" dans l'onglet recherche en haut à droite...

Liens sur la robotique 
Fédération internationale de la robotique
Institut coréen de la science et de la technologie (KIST) 
Institut coréen pour l'industrie robotique avancé (KIRIA)
Centre d'étude coréen de la robotique (KROS)



Sur le même thème

L'Homme perdra-t-il sa place face aux humanoïdes ?
Duane Andrews et la SAIC
Exploration spatiale : préparer l’arrivée de l’homme sur Mars
Rêve d'employeur...
Le partage de l’Afrique – saison 2 – épisode 1 : IBM


Réactions à cet article

  • Par Kalki (---.---.---.180) 19 janvier 2011 11:42
    Kalki

    "La prochaine étape sera cependant la plus dure à passer. Avec les nombreux films sortis ces dernières années sur la robotique et la prise de pouvoir des robots sur l’être humain"

    Est ce que vous avez votre mot a dire ?

    NON

    Si on remplace des travails, premièrement vous n’en aurez pas conscience, ( comme ce fut le cas pendant des siècles ) : ce sera systèmique, au nom du progrès.

    Deuxièment on pourrait vous acheter ou vous faire taire : le peuple n’a pas son mot a dire.

    Ca s’appelle le progrès, et l’individu, ou la masse n’a encore rien opposé a son avancé : le choix de la liberté est trop difficile pour des chiens habitué a la facilité. Quand on est pris pour robot, quand on vit comme des robots, on pas la solution pour dire non a son remplacement contre des robots plus efficaces

    ALLLLOOOOOOO

    Le progrès monsieurs, ca commence pas avec des être mécanoides :
     * la technologie permet de délocaliser , avec les transport, on délocalise
     * La technologie permet d’avoir call center en tunisie au lieu qu’en france, des ingénieur en roumanie ou en inde au lieu qu’en france : on le fait

     * Le travail de service est réellement le point amusant de l’avenir : c’est le seul travail qu’il reste : ET IL DISPARAIT : le travail de service c’est aider des cons qui n’y comprennent rien, a faire de truc qu’ils ne veulent pas faire ni ne savent comment, mais ils doivent décider. ( le client est par ailleur le problème mais ca c’est encore autre chose qui se réglera également, par un double effet : le destruction totale de l’économie humaine ) : UNE MACHINE PEUT LE FAIRE

    • Par Kalki (---.---.---.180) 19 janvier 2011 11:47
      Kalki

      Des acteurs virtuels plus VRAIE QUE NATURE : pour aussi faire de l’information a la télé, ou des films, CA EXISTE

      DEs androids, pour jouer la comedie, faire la secrétaire, faire la prostitué , la vendeuse, FAIRE LE CHEF DE PROJET A LA CON : CA EXISTE

      Des robots pour opérer tout seul, ( sans aucun docteur ), des solutions a toutes les maladies, des robots conquérir les planetes, faire la guerre dans les airs et sur terre : CA EXISTE

      Des robots pour faire de la recherche TOUT SEUL, CA EXISTE

    • Par Kalki (---.---.---.180) 19 janvier 2011 11:49
      Kalki

      LES ETRES HUMAINS SONT 100% TERMINES

    • Par Kalki (---.---.---.180) 19 janvier 2011 11:53
      Kalki


      Les hommes connaissent tous l’utilité d’être utile, mais aucun ne connaît l’utilité d’être inutile.

    • Par soulmanfred (---.---.---.221) 19 janvier 2011 13:11

      Pour les robots en chirurgie c’est pas encore ça :

      http://serge.glorian.free.fr/windows/Merci%20Serre.jpg

    • Par Kalki (---.---.---.180) 19 janvier 2011 15:00
      Kalki

      Mais oui vivez dans le déni : ca vous sera ( PAS )

      Les chiens resteront pour beaucoup des chiens.

      Encore des bougres qui croient connaitre, mais qui en fait a peur : et qui ne sait pas quoi faire, a part être un chien, vivre dans le déni : ( ne pas quelque chose de constructif avec du courrage ).

      Un système fait tout en mieux qu’un humain : et le système a un taux d’erreur inférieur a humain, un taux controlé, de l’efficacité assuré

      Contrairement a nos chère docteurs qui ont des morts sur la conscience, bien qu’ils essayent ( souvent ) de faire de leur mieux : mais pas toujours en sachant comment.

      Tu auras peur.

      http://www.sciencedaily.com/release...

      Aucune expertise, aucun savoir ne reste dans le domaine de bougre hyppocrithe qui ont déjà vendu les 3/4 de l’humanité : maintenant c’est a votre tour. le travail est mort

      Tout ce qui peut etre reproduit sera reproduit

      Et tout est reproduisible.

      http://www.youtube.com/results?sear...

      http://www.youtube.com/watch?v=kE4y...

      Opération sans docteur

    • Par Ruut (---.---.---.197) 25 janvier 2011 13:51
      Ruut

      Nous aurons besoin d’une robotique performante pour maintenir notre technologie spatiale lors de la conquête de l’espace.

       

      L’humain viendra en complément à la machine pour les situations imprévues ou nouvelles.

       

      Par contre l’économie devra être repensée et l’économie de marchée risque de s’effondrer au profit d’une économie a la chinoise étatisée.

      Le SMIG deviendra le salaire commun pour rester à la maison.

  • Par zelectron (---.---.---.88) 19 janvier 2011 13:08
    zelectron

    Il y a tout de même un sacré retard à l’allumage de l’opinion publique et de l’industrie française (sauf de rare « défricheurs ») Pour moi qui ai dévoré Asimov et quelques autres (+ de 3000) dans les années 60, je mesure le temps qu’il faut à une technologie de cette sorte pour devenir mature. Les outils, certes de plus en plus sophistiqués étaient là depuis une décennie mais le marché non. Aujourd’hui seuls les pouvoirs publiques restent timorés mais à leur décharge le personnel politique vient du marigot juridique, financier ou à la rigueur enseignant, mais pas de scientifique, pas d’ingénieurs, pas de chefs d’entreprise ; la « société civile » reste absente des rangs de nos élus, alors pourquoi s’étonner des carences qui seront, à terme d’un seule décennie, irrécupérables.
    @kalki
    voyez Vaucanson.
    Essayez par ailleurs d’aligner 300 ouvriers français en face de 300 chinois et faites les comptes... (petit détail : les robots arrivent en Chine et en masse !)

  • Par parkway (---.---.---.169) 19 janvier 2011 13:24

    "Essayez par ailleurs d’aligner 300 ouvriers français en face de 300 chinois et faites les comptes... (petit détail : les robots arrivent en Chine et en masse !)"

    expliquez ou vous voulez en venir, zelectron..

    • Par zelectron (---.---.---.88) 19 janvier 2011 14:46
      zelectron

      Il s’agit du secteur manufacturier industriel et agroalimentaire ; les salaires des uns ne sont pas comparables aux autres, et par conséquent je préfère plutôt que de licencier 300 personnes garder 30 ou 40 d’entre eux avec une robotisation adéquate plutôt que le désastre. Certain petits malins préconisent de garder les 300 travailleurs/euses payés (par l’état ?) à compter des allumettes....jusqu’à la saint Glinglin  ?

    • Par Kalki (---.---.---.180) 19 janvier 2011 15:15
      Kalki

      IL faut alller PLUS LOIN : IL FAUT PASSER LE CAP

      Il faut dire : le travail est mort, il faut une économie ASYMETRIQUE

      Les gens auront tous du pouvoir d’achat : meme si ils ne travailent pas.

      Ou alors on tue 99% de la population pour être tranquille

      AU CHOIX

      A VOUS DE CHOISIR

      Je prend pas un extrème au hasard : l’être humain est 100% dépassé : 100% inutile ! : personnellement je veux qu’il vive ( ce n’est pas le cas de tout le monde et certain veulent controler tout le monde a l’ancienne : un bon système totalitaire : mais ca n’as pas d’intéret ).

      Combien faut il d’humain pour produire autant de richesse , de savoir, de service sur terre , comme actuellement : ZERO ETRE HUMAIN !

      Combien faut il d’humain pour en profiter ? ZERO OU UN ETRE HUMAIN

      La folie c’est de ne pas s’arretter

      la folie ca serait le système totalitaire, le fn, sarkozy ou le megamonde des merdes économiques nouveaux riches du monde.

      LE MONDE DU PARTAGE DOIT REMPLACER LE PARTAGE DU MONDE

      Ca ne veut pas dire qu’on doit faire ensuite un giga babyboom : NON il faut une démographie en adéquation avec la productions pour les besoin primaire. Et le CNRS , et les anglais l’ont recalculé récemment...

      Il faut une allocation universelle,
      Il faut que vous appreniez a être des Grands, qui ne feront pas des enfants pour le plaisir de faire comme les autres, ou parceque la télé le dit comme en 50 !

  • Par NeverMore (---.---.---.92) 19 janvier 2011 14:12

    Les robots intelligents (style androides à cerveau positronique) à la Asimov ne sont pas pour demain, sauf révolution dans l’électronique et la connectique miniature (on sait presque faire des équivalents neurones, mais on ne sait pas les interconnecter massivement, et les simulations sur puces actuelles, malgré des applications convaincantes avec peu de neurones, sont trop inefficaces).

    L’avenir le plus proche pourrait être dans la manipulation génétique pour faire des « post-humains » meilleurs que nous ou bien bridés (sans jeu de mot - je veux dire dans le sens du « meilleur des mondes »).

    Le présent c’est le chinois consentant à son sort, pour le moment, dans des usines plus ou moins automatisées (de plus en plus, cependant), selon les besoins.

    • Par zelectron (---.---.---.88) 19 janvier 2011 14:58
      zelectron

      @NeverMore,
      Vous n’avez jamais travaillé dans les domaines des machines spéciales, automatiques et autres produits servo-commandés : en gros, ce sont d’autres appellations pour le terme robotique et je vous prie de croire que sans faire appel aux cerveaux positroniques les « balbutiements » en réalisation de mécanisation font des progrès considérables, des cadences hyper-élevées d’exécutions à vous faire pâlir (et même et surtout un chinois) une qualité avec « epsilon » défauts et tout à l’avenant...

    • Par Kalki (---.---.---.180) 19 janvier 2011 15:27
      Kalki

      Processeur quantique, je vous conseil d’appeller le centre processeur quantique de google.

      Processeur bayesien , je vous conseil d’appeller le DARPA

      Processeur magnétique, pas mal pour un réseau de neurone

      Processeur automate cellulaire

      Non il n’y a pas que CPU, GPU, FPGA

      oh hein ? ah bonnnnnn

      Encore vous voyez, j’ai lu un article d’une personne soit disant experte, mais qui ne n’était pas informé des nouveaux processeurs, des nouvelles oppurtinnité, des nouvelles RECHERCHES DANS SON PROPRE DOMAINES

      L’intelligence artificielle

      pardon : mais les experts sont dépassé, il n’y a plus d’expertise : en tout cas elle ne se mesure pas en diplome ou en poste

      Le cerveau humain, n’est peut être pas si puissant qu’on le pense

      Alors si vous le comparé a un CPU : alors oui il vous encore dix ans pour qu’un superordinateur le rattrape

      OUAI MAIS BON

      si vous prennez autre chose que de la logique mathématique pure, de la logique flou , des propabibilité

      la ca va beaucoup plus vite

      Pour faire le système de traitement visuel des robots, il vous faut un matériel adapté

      Ca vaut pour tout

    • Par Kalki (---.---.---.180) 19 janvier 2011 15:31
      Kalki

      Vaut mieux pas se surestimer

      L’évolution technologique est une exponentielle ce n’est pas linéaire, quand vous dites : ah ca pour dans des années : vous vous trompez

      OU alors vous

      NIEZ,

      J’imagine que c’est un moyen de se réconforter, de repousser le problèmes pourtant devant vos yeux

      Ca ne change rien

    • Par NeverMore (---.---.---.92) 19 janvier 2011 23:17

      Détrompez vous, j’attends avec impatience que l’intelligence de type humain actuelle soit dépassée, et je crains simplement de n’être plus là pour le voir.

      J’ai commencé ma carrière dans l’analogique (guidage d’engins) , et il a fallu longtemps avant qu’un circuit numérique dépasse un petit circuit analogique bien conçu. Mais bien sûr le numérique à un potentiel supérieur (selon les techniques actuelles).

      Quand aux dernières techniques que vous citez tous, je les connais (plus ou moins pour certaines), mais les quantités et performances mises en jeu dans un cerveau bologique donnent la mesure du travail restant à accomplir (je parle de conscience et d’intelligence, pas de tâches parcellaires mêmes complexes où les jeux sont déjà faits).
      .

  • Par JL (---.---.---.22) 19 janvier 2011 14:48
    JL

    Les vrais robots aujourd’hui sont les multinationales, ces « machines autonomes » dotées du statut de personnes morales. Le libéralisme leur a accordé les droits accordés aux humains, et dans tous les cas où la loi du plus fort est de mise, celui de tuer impunément. Ce sont de fait, des « individus » psychopathes, prédateurs, et terriblement dangereux.

    Ces robots ne sont pas au service des hommes, ce sont les hommes qui leurs sont dévolus. Cf. le Minotaure.

  • Par Kalki (---.---.---.180) 19 janvier 2011 16:10
    Kalki

    La « nouvelle génération », doit réussir partout ou la « génération 68 » a échoué : et elle a échoué presque partout :

    a par une idée de l’écologie : déjà détourné en religion capitaliste et politique, et donc inutile

    Par ailleurs la vision économique et sociétale, de ces vieux est le plus grand danger pour l’humanité, et la nouvelle génération

    les vieux tuent les jeunes

    les jeunes doivent tuer les vieux

    C’est une image biensur , allons : bien entendu

    • Par Kalki (---.---.---.180) 19 janvier 2011 16:18
      Kalki

      C’est aussi une question de survie,( et de vie)

      SOIT :
      Le système totalitaire pour que des nantis soient les seuls vivant avec de la liberté ( attention je dis pas les petits bourgeois, mais les superiches : les petits seront traités comme les autres ... vous êtes prévenu : il y a pas de place pour le gris dans un système totalitaire, il y a pas de place pour la demimesure dans un système totalement controlé * )
      Soit le système anarco capitaliste et libertaire : UNE REALITE OU LA VIE PREND SON SENS : MAIS OU DETRUIRE LA VIE D’AUTRUI N’EST PAS NECESSAIRE NI AUTORISE : on continue la route

      MAIS DANS TOUS LES CAS IL Y A PAS DE PLACE POUR LES CHIENS

      Passé par le système totalitaire, c’est disons TUER beaucoup de gens pour rien : pour rien du tout

      Choisir le système totalitaire c’est vraiment manquer de conscience, être un humain moyen, un imbécile, quelqu’un qui a surement PEUR, un chien qui a besoin MAITRE

      * Je ne vous parlerai pas des moyens de controles, il y en a qui dépasse surement votre imagination.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Arosmik

Arosmik
Voir ses articles

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès