Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Facebook étend sa toile

Facebook étend sa toile

En dépit de son demi-milliard d’utilisateurs, Facebook ne reste jamais sur sa faim. Mark Zuckerberg a crée un empire dont les frontières reculent sans cesse. Le réseau social évolue dans une logique de croissance perpétuelle, et cherche à étendre sa domination sur le quotidien des internautes. Aujourd’hui, 350 millions d’utilisateurs échangent régulièrement des messages via Facebook. Chaque mois, un milliard de photos sont chargées et dix millions de vidéos. Aux Etats-Unis, l’audience de Facebook dépasse désormais celle de Google. 

Facebook : indispensable ou mode éphémère ? Déjà chez les jeunes (les adultes de demain, ne l’oublions jamais) Facebook est devenu une nécessité. Discussion en ligne, boîte de réception, photo, vidéos : il se substitue petit à petit à tous les autres moyens de communication qu’étaient Windows Live ou Hotmail. C’est la logique du tout en un : Facebook rassemble tout ce dont ont besoin les adolescents sur le même site.

 Reste que dans cette époque internet où tout va plus vite et où les modes sont marquées par le sceau de l’éphémère, Facebook sait qu’il doit aller plus loin dans sa logique de monopolisation des outils informatiques des internautes. Il doit tout contrôler pour se rendre indispensable.

facebook-places-02.jpgDevenir le maître de la géolocalisation Facebook a ainsi décidé de mettre en place depuis l’été dernier (septembre en France), un service de géolocalisation : Places (Lieux en Français). Rien à voir avec les précédentes expériences s’étant toutes soldées par un échec, et qui semblaient sonnaient le glas du principe de géolocalisation.

Avec Places, il est possible de voir où sont allés ses amis, quand, ce qu’ils en ont pensés. Il suffit de s’identifier quelque part pour que l’info apparaisse sur son profil et donc dans le fil d’infos de tous ses amis.

Certaines boutiques, conscients du pouvoir de ce système, proposent aux Etats-Unis de rembourser partiellement les clients si ces derniers s’identifient dans leur magasin. En effet, imaginez que John Smith, qui comptabilise 650 amis, s’identifie au Levi’s Store : tous ses amis seront avertis, et verront cette information sur la page d’accueil de leur Facebook. Une excellente publicité ! 


557271.jpgUn service de messagerie révolutionnaire 
Mais ce sur quoi Facebook mise gros c’est son nouveau service de messagerie prochainement en ligne. Le principe est assez abstrait. Il ne propose aucune évolution technologique mais conceptuelle. Ainsi, l’actuelle boîte de réception Facebook devrait rassembler une messagerie instantanée, des emails et des SMS. La communication se fera via Facebook.

Comment ? Tous vos e-mails, quelque soit votre compte (Gmail, Hotmail, Yahoo etc...) seront disponibles via Facebook à condition, évidemment, comme sur un smart phone, de donner son mot de passe. Vos SMS, également à condition de communiquer votre 06 (ou 07). Votre messagerie facebook rassemblera donc toutes vos communications dans un même outil. De plus, Facebook connaissant vos connaissances et vos relations plus que quiconque, triera automatiquement vos messages en fonction de votre degré de proximité avec l’émetteur.

La compagnie de Mark Zuckerberg veut donc centraliser sur sa plateforme tous les moyens de communication pour mieux les contrôler. Imaginez la puissance qu’aurait Facebook si vous passiez par lui pour envoyer sms, textos et e-mails ! En outre, la possibilité vous sera offerte de créer une adresse mail @facebook.com . 

banned.jpgUne croissance dangereuse pour les utilisateurs Imaginez que Facebook parvienne à ses fins en se rendant indispensable, via la centralisation de tous les moyens de communication notamment. Le risque pour les utilisateurs est que Facebook reste un réseau social où un compte est nécessaire à son utilisation et que donc, contrairement à un portable, on peut être banni de ce site. 

Aujourd’hui, une exclusion du réseau social ne peut pas vraiment porter préjudice. Mais si Facebook devenait, à l’instar des emails, un outil professionnel, cela pourrait être vraiment handicapant. Je me souviens avoir moi même été victime d’un bannissement du réseau social, il y a un an et demi de cela : je n’en connais toujours pas les raisons.

D’où le danger d’un Facebook omnipotent qui bannisse ses membres sans travail de vérification au préalable. Aujourd’hui, le mécanisme d’exclusion des membres laisse songeur : un algorithme permet d’identifier les possible spammeurs ou auteurs de contenus dits "illicites", puis, les équipes facebook étudient le dossier et statuent sur l’exclusion de tel ou tel membre. Reste qu’officieusement, il ne fait pas de doute que des robots viennent donner un coup de main aux équipes facebook. Arbitraires les exclusions de Facebook ? Espérons qu’elles tendent à ne plus l’être...

 

Retrouvez ce billet dans son contexte original sur http://offensif.net


Moyenne des avis sur cet article :  2.78/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • alain le lapin 26 novembre 2010 11:04

    Aaa facebook... le progrès... faire partie d’un ’réseau social’, même si celui-ci est virtuel... ce site marche principalement en jouant sur la fibre perverse qui dort en chacun de nous... voir des photos de gens qu’on ne connaît parfois même pas, qu’on a croisé en soirée ou un ’ami d’un ami’ (sont mes amis...).

    Comment s’étonner que Zuckerberg veuille pousser le vice si cela fait vendre ? On est devenu accroc à un truc inutile (j’ai l’impression d’avoir 60 ans quand je dis ça mais je le pense sincèrement) et on s’en rend tous compte, mais bon fatalité quand tu nous tiens...

    Pour ma part je n’accepte plus personne comme ami (encore moins ma copine), mais ça m’arrive de me connecter pour voir des liens vidéos, musique ou autre...


    • ZenZoe ZenZoe 26 novembre 2010 12:13

      Bon article, qui est à mettre en relation avec la Une du jour sur Agoravox : bêêêê,...Panurge smiley


      • Pingu 26 novembre 2010 12:38

        Ne crachez pas sur des bannissements plus ou moins arbitraires, ils représentent le salut.
        Même si facebook se garde bien de supprimer tous les éléments accumulés, et en profite pour revendre ces infos.


        • François51 François51 26 novembre 2010 14:04

          Facebook formidable mouchard au service des néomondialistes. inscrivez vous vite ! en attendant la nano puce sous cutané qui sera placé dès la naissance. (pour bientôt).


          • glopy1 26 novembre 2010 18:35

            c’est pire, c’est de la collaboration enthousiaste


          • zototo 26 novembre 2010 15:17

            Facebook : le rêve de staline, hitler et tant d’autres...


            • Kalki Kalki 26 novembre 2010 17:09

              et bill gates ... msn aurait du être cet internet fermé


            • D€FR€ defre 26 novembre 2010 17:24

              « Facebook »ou la chasse aux amis
              Que vont-ils faire pour nous ? Rien
              Qu’allons nous apprendre d’eux ? Plein de choses

              Des choses intéressantes ?... humpff smiley

              Le côté voyeur aux tendances moqueur de certains savourent Facebook, tout comme les nouvelles commères qui faute de se trouver sur la « place du village » se fondent sur la trame. Certains paradent comme des coqs, d’autres pleurent sur leur sort.


              Facebook, on y met les informations qu’on veut bien y mettre. Si certaines personnes sont suffisamment bêtes pour y laisser leur numéro de carte de crédit, leur détails personnels et leurs occupations de chaque instant, qu’ils fassent. 

              Mais Facebook aussi rend addicte ses utilisateurs par ses nombreux jeux extrêmement débilitants où des heures et des heures sont nécessaires pour progresser, à répéter à maintes et maintes reprises les mêmes manipulations... pour finalement se trouver bloquer ! Car arrive un stade où il est sous entendu de mettre la main à la poche afin de débloquer bonus et autres âneries.
              Ah, je connais bien car ma femme y passe des heures et des heures dessus... elle peut y passer 6h de suite sans sourciller... 

              Maintenant que la télé poubelle perd de plus en plus de ses consommateurs, on traque les fugitifs sur la toile !

               

              • apopi apopi 26 novembre 2010 17:42

                 Intéressant article, merci. Maintenant je serais curieux de savoir quelle proportion d’adolescents ont les moyens d’accéder à facebook ou autres réseaux sociaux. Quant à ce qui est de la propagande ou autres endoctrinements les techniques sont au point depuis très longtemps. Voir entre autres les massacres perpétrés par adeptes des différentes religions depuis la nuit des temps et qui continuent de nos jours sans que personne ne s’en émeuve outre mesure. Facebook à coté c’est le pays des bisounours, pour l’instant....car je suis sûr que le docteur Goebbels aurait adoré les réseaux sociaux. Son ou ses successeurs ne sont peut-être pas loin, méfiance quand même.


                • Hijack Hijack 26 novembre 2010 23:19

                  Très bon article, va au fond des choses.
                  Bien que je n’utilise ce média que très partiellement, j’ai bcp appris en lisant ce billet.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

AJ


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès