Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Internet : Trucs et astuces

Internet : Trucs et astuces

L’informatique est à la portée de tous. Par sa simplicité d’utilisation, et son prix de moins en moins coûteux, disposer d’un ordinateur et d’une communication à Internet fait partie intégrante de notre mode de vie. Pour autant, leurs utilisateurs savent-ils comment fonctionne cet outil, et plus particulièrement Internet ? Connaissent-ils toutes les astuces qui peuvent leur permettre de surfer sur Internet sans aucun contrôle ?

I - Anonymat sur Internet

Faisons un peu mieux connaissance avec Internet dans un premier temps. Dans le domaine de l’informatique, relier des ordinateurs entre eux au sein d’un réseau impose des règles très précises, sur la façon dont les ordinateurs doivent communiquer entre eux. L’ensemble de toutes ces règles est appelé protocole. Internet, qui est un réseau, définit également son propre protocole, le protocole TCP/IP, qui se base sur la notion d’adressage IP, c’est-à-dire que chaque ordinateur possède une adresse IP qui permet de l’identifier au sein du réseau.

Pour autant, on ne peut garantir votre identité lorsque vous naviguez sur Internet. La version actuelle du protocole TCP/IP ne permet de garantir qu’il n’y ait qu’au plus environ 4.3 milliards d’ordinateurs différents reliés en même temps, et ce sur l’ensemble de toute la planète. De plus, beaucoup de ces adresses (ou identifiants IP) sont perdues ou inutilisées, ce qui réduit encore ce nombre. Et aujourd’hui, cette version du protocole TCP/IP qui arrive à bout de souffle, fait qu’un même ordinateur peut, à deux instants différents, avoir deux adresses IP différentes. Imaginez-vous qu’aujourd’hui on vous appelle Pierre pour communiquer avec vos voisins, avec lesquels vous avez tous un prénom différents, et que le lendemain, on vous appelle Georges parce qu’il n’y a pas assez de prénoms disponibles. C’est exactement ce qu’il se passe avec Internet aujourd’hui, considérez votre adresse IP comme le prénom de votre ordinateur, et c’est la raison pour laquelle il n’est pas possible de garantir avec certitude que vous aurez toujours la même adresse IP. Les adresses IP sont donc variables d’une connexion à l’autre, on dit qu’elles sont dynamiques. Sur cet aspect on n’est pas tous logés à la même enseigne, certains ont une adresse IP fixe et définitive, et d’autres en ont une qui peut être variable, que l’on appelle dynamique.

Pour savoir si vous avez une adresse IP fixe ou dynamique, il suffit de connaître la nature de votre abonnement Internet. Si vous ne la connaissez, il suffit de vous rendre sur cette page, qui vous indiquera toutes sortes d’informations concernant votre connexion, et votre adresse IP du moment par la même occasion. Ceux qui ont un abonnement qu’on appelle dégroupé ont une adresse IP fixe, les autres ont une adresse IP dynamique. Ceux qui ont une IP dynamique peuvent donc changer d’adresse IP très facilement. Pour certains, il suffit d’éteindre son modem (livebox ou freebox ou...) suffisamment longtemps (un délai maximal d’une heure suffit dans la majorité des cas), et il vous sera attribué automatiquement une nouvelle adresse IP. Sachez également que cette adresse IP, pour ceux qui ne sont pas dégroupés, peut changer alors même que vous êtes en train de naviguer.

Il est cependant possible de ne pas être identifié de manière définitive, même si l’on possède une IP fixe. Pour cela, on utilise ce qu’on appelle des proxys. Les proxys sont en quelques sortes des ordinateurs intermédiaires, qui vont naviguer pour vous, et donc qui vont s’identifier avec leur propre adresse IP, à votre place. Une fois qu’ils ont récupéré la page du site que vous leur avez demandé de visiter, ils vous retransmettent la page Internet qu’ils ont vu, et tout se passe comme si vous aviez visité le site vous-même. Imaginez un proxy comme un intermédiaire qui communique à votre place, comme lorsque vous êtes fâchés avec une personne, et que vous demandez à une autre personne de lui demander s’il peut vous passer le sel à votre place. Les proxys sont très efficaces, et en général indétectables. Un exemple très simple de proxy dont l’interface est un site Internet ici, où il suffit de rentrer l’URL de la page web que vous voulez visiter.

II - Vous êtes fichés

Il est une information capitale à faire passer auprès de tous les utilisateurs d’Internet. Aujourd’hui, on veut faire peur en faisant croire qu’on peut nous retrouver sur Internet, et connaitre exactement toutes les informations d’un visiteur. Ceci est de la désinformation pure. Vous ne donnez comme information que celle que vous voulez bien donner. En d’autres termes, il est tout à fait possible de manipuler les informations que vous donnez, afin de vous faire passer pour quelqu’un que vous n’êtes pas.

Si on ne s’en préoccupe pas, on peut effectivement donner beaucoup d’informations, comme vous avez pu le voir si vous avez cliqué sur le lien qui vous montre votre adresse IP et les informations sur votre fournisseur d’accès. Ces informations, adresse IP (dont vous savez maintenant que vous pouvez contrôler) mise à part, sont en réalité enregistrées dans une base de données, et en fonction de votre adresse IP, ce site récupère ces informations qu’il a déjà en sa possession. Faîtes le test derrière le proxy que je vous ai donné en lien, et vous verrez que tout de suite les informations n’y apparaissent plus.

De même, vous laissez des informations concernant le système d’exploitation que vous utilisez (Windows XP, Windows Vista, Ubuntu...) ainsi que le navigateur Internet que vous utilisez. Mais ce sont des informations que vous pouvez manipuler. Très simplement, firefox dispose d’un module complémentaire qui permet de faire croire que l’on utilise Internet Explorer par exemple. Vous pouvez aussi laisser beaucoup plus de traces, comme par exemple la largeur et la hauteur de votre écran, mais ne vous laissez pas piéger. En informatique, il y a une solution à chaque problème. Pour empêcher de vous faire répertorier de la sorte, dans la mesure où vous ne vous cachez pas derrière un proxy, il suffit de désactiver JavaScript pour le site en question. Un moyen très simple sur Firefox est d’installer le module complémentaire NoScript, et vous pourrez alors sélectionner exactement quels sites vous autorisez à ce qu’ils aient la possibilité de récupérer ces informations. Encore une fois, l’anonymat derrière un proxy garantit une désinformation et un anonymat total.

Donc sachez que contrairement à ce qu’on veut nous faire croire, on ne peut rien tracer sur Internet. Etant moi-même l’auteur d’un site Internet où j’ai réalisé une sorte de logiciel qui fait des statistiques sur le site en en question, il est possible de connaître certaines informations, mais uniquement celles que les visiteurs veulent bien donner, et il est actuellement impossible de retracer quiconque ne le souhaitant pas.

III - Récupérer des fichiers multimédias

Il est venu à tout le monde un jour l’idée d’essayer d’enregistrer sur son propre disque dur une vidéo ou une musique issue d’un site comme youtube ou dailymotion. Malheureusement, les personnes sont immédiatement arrêtées quand le clic droit ne permet pas d’offrir un menu-déroulant avec l’option enregistrer. Pourtant il existe des techniques très simples et très rapides à mettre en oeuvre, que sont la capture vidéo et la capture audio.

Deezer est un site Internet très populaire pour les contenus musicaux libres qu’il contient. Pour enregistrer une musique sur son propre ordinateur, il convient d’utiliser un logiciel qui réalise pour vous une capture de la sortie son de votre ordinateur, tel un magnétophone numérique. Un logiciel très connu dans ce domaine est le logiciel audacity. Il suffit de démarrer l’enregistrement du logiciel, de faire défiler la musique jusqu’au bout, et d’arrêter l’enregistrement du logiciel à la fin de la musique. Bien sûr, aucun son parasite (comme msn par exemple) ne doit entraver la lecture du morceau musical pour ne pas altérer l’enregistrement. Contrairement à une idée reçue, vous n’enregistrerez pas avec un volume de base plus fort si vous avez les enceintes réglées au volume maximal, les éteindre serait tout autant équivalent. Une fois l’enregistrement terminé, il suffit en deux clics de supprimer les blancs de début et de fin de morceau via l’interface du logiciel, et de finalement enregistrer sur votre disque dur.

La méthode est exactement la même pour les vidéos flash sur Internet. Un logiciel tel CamStudio capture pour vous une portion de votre écran que vous déterminez, et il suffit alors d’enregistrer en même temps que vous visionnez votre film. Si vous avez une connexion à faible débit, prenez soin de télécharger intégralement en mémoire tampon l’ensemble de la vidéo pour ne pas avoir de coupure sur votre enregistrement. En quelques clics, la vidéo est sur votre ordinateur.

IV - Echanger en toute liberté

En vue de futures lois qui s’annoncent comme étant restrictives quant au contenu des sites et des échanges possibles sur Internet, regardons des méthodes que des nombreux spécialistes utilisent déjà à travers le monde.

Supposons que vous décidiez de créer un simple blog, et qu’il vous est interdit, de par une loi française, d’y mettre un contenu particulier que vous souhaitez quand même diffuser. Pour cela, sachez que la loi française ne s’applique que sur quoi elle est destinée, c’est à dire le sol français, et les français. En d’autres termes, il suffit de créer un blog sur un site qui héberge dans un pays qui n’est pas la France pour se voir exempter de tout contrôle et donc de toutes sanctions, même si la société est française. Une société étrangère qui héberge sur le sol français n’est pas non plus soumise aux lois législatives françaises concernant le contenu de ses sites hébergés. Pour la création d’un site Internet, il en est de même, mais préférez choisir directement une société étrangère avec ses serveurs hors sol français pour héberger votre site et vous pourrez échanger en toute liberté.

Il est également possible d’échanger explicitement un contenu qui ne doit pas l’être, même pour un site français et dont la loi lui interdit. Pour cela, on utilise en informatique ce qu’on appelle un chiffrement, ou un cryptage. On crypte les données, de telle manière que seul les utilisateurs auxquels s’adresse le partage savent et connaissent comment le décrypter. C’est une méthode sophistiquée, mais qu’il faut connaître et avoir dans son kit pour être le parfait échangeur de données sur Internet.

V - Conclusions

Cet article pour préparer la communauté des internautes non encore initiés à un futur qui ne s’annonce guère glorieux pour la liberté sur Internet. Mais sachez que les politiques prennent actuellement des mesures d’un âge passé qu’ils souhaitent appliquer à un moyen moderne. Ces politiques, qui n’y connaissent absolument rien en informatique, comme l’a montré le pamphlet qu’a été l’avant première du site de Ségolène Royale, votent pourtant des lois, pour encadrer Internet, et mieux le contrôler, à des fins qui me paraissent justifiées uniquement par l’appât du gain.

Avec de l’espoir, il y aura un jour assez de gens courageux pour se dire que ce qui est annoncé comme impossible est en fait bien plus facile que cela, c’est-à-dire changer les choses.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.9/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

62 réactions à cet article    


  • fredleborgne fredleborgne 3 octobre 2009 10:36

    Article compliqué pour le commun des mortels, et franchement tourné vers la critique d’Hadopi, et les moyens de contourner cette loi.
    C’est dommage, même si l’intention de faire comprendre au lecteur que puisque il ne peut rien contre la force législative d’une majorité aux ordre, il a quand même les moyens, en se creusant un peu la tête, de continuer à « échanger » sans s’exposer à la procédure Hadopi.
    Cela n’évitera de toute façon pas l’abus de droit, et les erreurs d’identification qu’on ne pourra prouver non plus, et cela n’évitera pas d’être jugé en 5 mn par un njuge lui aussi incompétent en informatique.
    Cette loi en plus va aussi compliquer la vie des entreprises qui n’avaient pas besoin de ça, et désavantager les sites français, les hébergeurs français...On peut dire que les anglo-saxons viennent nous imposer leurs lois pour protéger leurs films alors que sur leur propre réseau, il n’y a rien de comparable. Ils tentent la même chose dans tous les pays européens, et personne ne leur dit « Trouvez la solution chez vous et on s’alignera ensuite ».
    S’ils ne veulent pas être piratés en europe, qu’ils gardent leurs films chez eux. Cela sauvera notre cinéma et notre musique nationales


    • Corbeau 3 octobre 2009 13:04

      « Article compliqué pour le commun des mortels »

      Faut quand même pas exagérer, cet article est très pédagogique !

      Le « commun des mortels » n’est pas si crasse que vous le pensez (bien sur, la mère Michu a tjrs des problèmes pour comprendre tout ça, mais de toute façon elle reste fidèle à sa télé !).


    • jps jps 3 octobre 2009 11:01

      excellent article, trés utile, didactique et qui oeuvre pour la bonne cause.


      • Manfred Manfred 3 octobre 2009 11:08

        Effectivement, il y a des parties de l’article qui peuvent sembler ardues, bien que j’ai essayé de les vulgariser au maximum. Elles sont cependant nécessaires à la compréhension d’une solution au problème donné...

        Un jour on m’a demandé si j’étais pour ou contre Hadopi ? J’ai répondu contre, mais également que cela n’avait aucune importance, et que le débat n’avait pas lieu d’être...

        Intrigué, on m’a alors demandé pourquoi ? J’ai alors répondu que je suis un expert, et qu’aucune loi ne saurait encadrer Internet. Du coup, je me suis dit qu’il était de mon devoir, moi qui connait très bien l’informatique, d’informer les gens qu’il existe des solutions très simples que même quelqu’un qui n’y connait pas grand chose peut mettre en oeuvre, et qui combattrait la désinformation ambiante qui amène à la proposition d’une telle loi.

        Pour ma part, je pense que Hadopi c’est comme une loi qui voudrait interdire le dopage, une utopie...


        • Flo Flo 3 octobre 2009 18:58

          Votre article est parfaitement clair et compréhensible.
          J’avais l’intention de m’inspirer de certaines parties pour un cours sur la notion de réseau informatique, destiné à des CM2.
          Mais il est vrai que des élèves de cours moyen comprennent mieux et plus vite que la majorité des électeurs et (surtout) élus de l’UMP... smiley


        • Bernie Bernie 3 octobre 2009 11:22

          Bonjour l’auteur, bon article très pédagogique, j’ai bien aimé l’image du passage de sel pour illustrer le proxy. Un lien pour ceux que le surf anonyme pourrait interesser.
          http://www.torproject.org/index.html.fr


          • Céphale Céphale 3 octobre 2009 11:33

            Merci à l’auteur. J’ai tout compris (pourtant je ne suis pas un génie de l’informatique). J’ai été content de voir que j’ai une IP dynamique, ce que j’ignorais, et qu’on ne peut pas m’espionner avec Internet. J’ai copié et archivé l’article.


            • Flo Flo 3 octobre 2009 19:01

              Attention ! Une IP dynamique est un élément plutôt favorable à la protection de votre identité et de vos données, mais aucunement une garantie de ne pas être espionné. Ne vous privez pas d’utiliser les autres outils indiqués par l’article, car aucun d’entre eux n’est superflu.


            • ramonjimenez ramonjimenez 3 octobre 2009 11:58

              Pour les vidéos flash Real Player installe une extension dans votre navigateur préféré , qui rajoute un onglet au dessus ladite vidéo qui dit ’télécharger cette vidéo" . en un clic elle est récupérée sans faire de capture.

              J’utilise çà tout le temps , ça marche très bien


              • Corbeau 3 octobre 2009 13:35
                DownloadHelperPour Firefox, bien sur...

                https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/3006

                Pour ceux qui ne connaissent que Internet Explorer, installez donc Firefox et votre cyber-vie va évoluer un peu dans la bonne direction - :)


              • goc goc 3 octobre 2009 17:50

                sinon, la seule solution qui marche dans tous les cas, c’est d’aller chercher le fichier video dans le cache, mais là faut etre un peu connaisseur dans la navigation de fichiers


              • Flo Flo 3 octobre 2009 19:05

                Certes, mais la méthode downloadHelper indiquée par Corbeau est très simple et efficace.
                Elle impose d’installer Firefox mais, très franchement, IE ne tient pas la comparaison et il serait dommage de s’imposer les limitations d’un si mauvais navigateur.


              • Corbeau 3 octobre 2009 13:28

                Attention à ne pas vous méprendre : une ip dynamique ne vous protège pas !

                Cela rend plus difficile le repérage de certaines activités surveillées dans le temps : par exemple si vous téléchargez beaucoup de musique « piratée » et surveillée (disons l’oeuvre de Johnny) via un réseau p2p, la surveillance Hadopi aura du mal à vous reconnaître sur le long terme car votre adresse ip change régulièrement.

                Par contre, si vous postez un jour sur un forum un commentaire frôlant l’injure envers un haut personnage politique très susceptible (je ne donne pas de noms), votre fournisseur d’accès (FAI) sera tenu de donner votre identité au juge qui en fera la demande. Votre identité est tjrs connue par votre FAI qui connait l’adresse ip qu’il vous a allouée ce jour là.

                Dans ce dernier cas, passez par un proxy server, comme il est expliqué dans l’article.
                Et un serveur plutôt hébergé à l’étranger...

                Ou encore mieux, utilisez un réseau crypté, comme il a été fait mention dans un post plus haut.

                Comme il a été dit maintes fois, tout ce battage Hadopi stupide pour essayer vainement de capter les $ d’une jeunesse qui a pris l’habitude d’écouter gratuitement la musique qu’elle aime va avoir pour effet immédiat de développer encore plus les réseaux cryptés. Qui vont faire le bonheur des gens vraiment malhonnêtes ou dangereux : mafia, réseaux terroristes ou que sais-je...


                • Internaute Internaute 3 octobre 2009 16:01

                  A votre pseudo on comprend que vous ayez besoin d’une protection maximale.


                • Corbeau 4 octobre 2009 15:31

                  Eh, le pseudo est déjà une protection !


                • brieli67 3 octobre 2009 13:43

                  oK ! spécialiste ......


                  Le web 2.O tu nous explique ? C’est un peu vieillot ce que tu nous donne...

                  Nous les pro nous crevons du spam dans les BAL les boites aux lettres....

                  Je dis régulièrement à mes correspondants à tout courrier mettez_moi un timbre poste artistique comme pièce attachée... UN JPG de 2oo sinon la correspondance passe à la trappe....
                  Marre de ces « bavardages de 2/3 Ko...

                  C’est con mais c’est comme celà dans notre pratique quotidienne..... Je suis obligé de passer à la snail_post avec le bon vieux AR _accusé de réception_ dès que je subodore une velléité d’échange et d’intérêt...

                  Foin de moralité et d’ éthique.... je spamme ou fait spammer comme les autres !! Pour qqs $$ on trouve un petit marocain ou mieux un étudiant pakistanais qui cible »humainement" le correspondant .... au potentiel commercial désiré.

                  L’Internet _ comme l’atavique Minitel _ sont des outils d’échanges et de commerce.

                  D-ailleurs... je ne fais que rappeler ici ... depuis peu il est possible à tout un chacun de négocier le prix dans la distribution ! ON MARCHANDE !!
                  Les prix fixes, les promotions ..... HA HA..
                  Faites comme moi .. la marée... n’arrive dans votre Hyper que le mardi matin... 
                  Le samedi ;; ; poissons moules huitres et....crustacés se négocient...
                  Faites miroiter les gros billets d’euros au petit stagiaire d’une école de commerce .... pour le périssable on tiendra compte de votre demande.

                  Il y a des fins de mois difficile .... 
                  Profitez_en !! du cash !!



                  • Flo Flo 3 octobre 2009 19:08

                    Vous avez essayé avec Audacity ?
                    Il y a un réglage, dans le menu préférences, qui vous permet de choisir la source de la musique et le type de fichier à produire à partir de celle-ci.
                    Ca devrait fonctionner correctement.


                  • L'enfoiré L’enfoiré 3 octobre 2009 15:33

                    Manfred,
                     Je ne connais pas votre profession, puisque votre fiche est vide. (une lacune d’après moi) quand on écrit sur un forum. Je crois que vous faites un amalgame entre l’Informatique et Internet et cela dès le départ.
                     Je sais que c’est facile de faire la confusion. Mais le premier est arrivé bien avant le second. L’Informatique ne sera jamais facile. Parce dans ce métier on ne consolide jamais. Pour des raisons commerciales. Maintenant si vous voulez avoir un peu plus d’histoire, passez sur mon site. Un eBook vous y attend.
                     Pour cela je vous moinsse. Désolé. Faudra recifier.


                    • Suldhrun Coyotin 3 octobre 2009 15:37

                      @ Manfred ... man ( ha ha said the clown )

                      Pour compléter votre information , j ajouterais ceci ...

                      Du temps jadis , nan l internet , les bibliothèques avaient parmi ou permis tant d autres , quelques livres très spécifiques , en général scientifiques , jamais lus , sauf par les connaisseurs , d ou la facilite de les cibler .

                      Pour de l actualité , c est de même


                      • Suldhrun Coyotin 3 octobre 2009 16:13

                        oups !
                        A Coyotin

                        cibler les lecteurs , vous lai je dire ...

                        et nan les livres


                      • herbe herbe 3 octobre 2009 15:37


                        Cet article énonce des faits techniques. Vous pouvez effectivement utiliser beaucoup de dispositifs techniques pour protéger votre anonymat sur le réseau et ce malgré ce que techniquement Hadopi (ou autre système de contrôle, en chine par exemple la bagarre de type obus/bouclier bat son plein ...) prévoit de mettre en place.

                        Mais le problème d’Hadopi ce n’est pas celui là, le vrai problème n’est pas un problème technique pur (beaucoup de commentateurs ont déjà affirmé qu’Hadopi est un faux nez ...), le problème se situe surtout dans les rapports de confiance entre tiers ou parties prenantes.

                        Et là ça devient un vrai problème de société, on choisit la défiance plutôt que la confiance.
                        Hadopi que vous soyez anonymisé ou pas (en fait il n’en a rien à faire) va pouvoir envoyer à tort ou à raison ses petites accusations ( pouvoir de mise en accusation quel que soit votre innocence ou culpabilité) ça va devenir en fait une histoire juridique avec toutes les batailles juridiques à venir que cela suppose (maitre éolas le décrit aussi sur son blog : ex : http://www.maitre-eolas.fr/post/2009/06/18/1452-hadopi-2-le-gouvernement-envisage-le-recours-a-l-ordonnance-penale).
                        Je rappelle que pro ou contre Hadopi, tous sont susceptible d’être tracassés dans le futur ( encore une nouvelle peste...), ah c’est les avocats qui peuvent se lécher les babines (mais vous avez peut-être remarqué comment cette profession est représenté dans les instances politiques ...)

                        Pourquoi ne pas avoir fait tout compte fait le choix judicieux qui a été fait pour le commerce électronique, votre numéro de carte bancaire si il est impliqué dans une transaction que vous refusez, votre banque vous donne le bénéfice du doute ? ...

                        A la lueur de ce sondage ( très discret !!!!) j’ai bien peur de bien comprendre .... :

                        http://fr.readwriteweb.com/2009/10/02/analyse/discret-sondage-ispos-qui-discdite-hadopi/


                        • Internaute Internaute 3 octobre 2009 15:59

                          Vous nous expliquez qu’on ne peut pas nous retrouver sur Internet. C’est vrai pour le boulanger d’en face dont je me fiche pas mal qu’il sache où j’habite. Par contre c’est faux pour ceux qui peuvent nous nuire réellement. Vous êtes attaché par votre ligne téléphonique, laquelle a un abonnement fixe qui n’est donné qu’après avoir montré patte blanche, nom prénom et certificat de domiciliation. Les connexions internet et téléphoniques sont écoutées pendant deux ans, comme en URSS. N’importe quel flic, juge ou membre du Betar Tagar peut exiger d’Orange et des autres FAI qu’il dénonce celui qui était derrière l’adresse IP xxx le 12 décembre 2008 entre 15 et 16 heures.

                          A propos des proxys.
                          Ils sont effectivement efficaces à quelques réserves prés. Par exemple anonymouse.ws est domicilié aux Seychelles en dehors de la juridiction française. Rien n’empêche cependant votre député d’avoir un site proxy pour vous piéger, y compris domicilié à l’étranger. Il vaut donc mieux les utiliser peu souvent et en changer assez souvent. La Russie est une bonne domiciliation car c’est encore un pays libre.

                          L’exemption de contrôle pour des sites étrangers est fausse dés que vous touchez des centres de pouvoir important. Par exemple des français se sont faits condamner pour des propos remettant en cause les fondement du rackett commis par le pouvoir juif sur un site pourtant situé aux USA. La loi n’est pas la même pour tout le monde.

                          Le meilleur moyen d’avoir la paix est de ne pas raconter trop de vérités qui dérangent ou alors de rester anonyme dès le début. Créez un site à l’étranger avec faux nom, fausse adresse et ainsi de suite. La protection du faible reste l’anonymat.

                          Pour ce qui est des fichiers une partie des vidéos de Youtube sont enregistrées en entier dans le cache. Il suffit de copier ce fichier puis de le convertir avec un logiciel comme celui-ci.
                          Le cache de FireFox se trouve en tapant « about:cache » dans la barre d’adresse. Les noms sont codés mais il suffit de copier le plus gros fichier en ayant soin de vider le cache avant l’enregistrement.

                          http://www.nchsoftware.com/prism/index.html


                          • herbe herbe 3 octobre 2009 16:20

                            Internaute, un article de l’époque qui donnent quelques pistes sérieuses de parades techniques :

                            http://linuxmanua.blogspot.com/2009/04/10-antidotes-anti-hadopi.html

                            ça va même plus loin, on peut se passer des providers :

                            http://www.zdnet.fr/blogs/digital-jukebox/hadopi-s-so-stupid-face-au-potentiel-insurrectionnel-des-reseaux-39707129.htm?xtor=RSS-1

                            Donc Hadopi techniquement « so stupid », mais socialement si retors ! Un nouveau chef d’accusation vient de naitre ...


                          • Bulgroz 3 octobre 2009 18:33

                            Moi aussi, je vais vous livrer une astuce.

                            Si vous êtes emmerdé par les limitations de vitesse en ville (par ex pas plus de 50 km/h), ben, vous poussez un peu le pied sur l’accélérateur et hop, ni vu ni connu, vous roulez au dessus des 50.

                            Génial, non ? Et en plus, votre auto vous le permet.

                            Bien sur, il y a la loi qui l’interdit et cela peut être relativement emmerdant si un radar vous chope, mais c’est pas grave, on compatira.

                            Bien sur, la loi a prévu que chaque citoyen sera suffisamment responsable de ses actes et qu’il respectera le code de la route. Dans le doute, la loi a prévu les PV, le permis à point et les radars.

                            La loi Hadopi a été votée : le téléchargement illégal est illégaL

                            Que certains puissent détourner la loi, est une autre affaire.

                            Chacun est face à sa conscience de citoyen.

                            Et face à ses responsabilités quant aux valeurs qu’il devra transmettre à sa glorieuse progéniture. Il devra notamment bien veiller à lui expliquer comment reconnaître les lois légales et les lois illégales avec lesquelles on peut se torcher.

                            Quant à moi, je pense que la loi sur les limitations des vitesse est absurde. Alors, on fait un deal ?

                            Vous téléchargez illégalement et moi je roule libre de toute entrave.

                            La citoyenneté à la carte, c’est génial.



                            • herbe herbe 3 octobre 2009 19:21

                              On l’a déjà répété mille fois : cette comparaison ne « tient pas la route ! » smiley

                              Bon trêve de plaisanterie pour espérer que malgré vos certitudes vous avez quand même essayé de lire d’autres avis que le vôtre, vous savez il y a des repentis ex pro Hadopi !!!

                              Et oui ça existe même si ça doit, vu votre position, vous étonner...

                              Je répète plein d’espoir : les anti hadopi ne sont pas des téléchargeurs de trucs illégaux ... à priori comme la plupart des français d’ailleurs. Avez vous lu le sondage récent dont j’ai donné le lien ci dessus, ça devrait vous rassurer sur le comportement de vos concitoyens, si citoyens finalement !, et tellement peu pirates !!! les pirates en fait ne sont pas là où on croit ...


                            • Bulgroz 3 octobre 2009 19:49

                              Très bien, Herbe, vous avez cet impressionnant sondage avec vous, moi, j’ai le gouvernement et la majorité de la représentation nationale avec moi.

                              Maintenant, la question ; êtes vous pour la liberté d’un artiste de décider de distribuer ses œuvres gratuitement ou non ?

                              Etes vous pour qu’un Etat garantisse ce droit aux créateurs ?

                               


                            • herbe herbe 3 octobre 2009 20:20

                              Oui à vos deux questions !!!

                              Nous sommes d’accord !!!

                              ET justement Hadopi propose une mauvaise réponse parce qu’il propose d’opposer les libertés des uns ( fondamentales) aux libertés des autres (tout aussi fondamentales).

                              Rien ne ferait plus plaisir je pense à une âme citoyenne de respecter la liberté des créateurs à condition que ce même créateur respecte la relation qui les lie (souvent passionnelle : voir fans) souvent faite de co création, c’est un devoir et c’est aussi un plaisir qui a encore lieu dans pas mal de cas...

                              Alors à quoi ça sert d’injurier un des camps à commencer par le terme « pirates » que je réserverais plutôt au voisinage actuel de la Somalie ... et qui plus est de bâtir une loi qui au final ne servira que les intérêts d’un troisième acteur « les intermédiaires » qui eux s’en foutent ,on l’a bien compris, de cette qualité relationnelle qui unit depuis des lustres le créateur avec son public ( on est en train de saboter une histoire d’amour et de raison aux noms d’intérêts bassement mercantiles ...)


                            • TSS 3 octobre 2009 21:36


                              le problème c’est que cette loi votée et qui fait appel à la conscience des utilisateurs l’a été par

                              des gens qui n’ont, eux, pas de conscience mieux qui n’ont aucun honneur ... !!


                            • Enola Gay Revival Enola Gay Revival 3 octobre 2009 21:38

                              Tu sais de qui tu parles ?


                            • herbe herbe 3 octobre 2009 21:45

                              @ Bulgroz,

                              Si il est une chose que je retiens c’est que nous sommes tous des défenseurs de la liberté.

                              Le gouvernement aussi d’ailleurs, si il trahit cette mission il s’expose à la résistance à l’oppression qui est aussi un droit inaliénable et sacré :

                              http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9sistance_%C3%A0_l%27oppression

                              http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9claration_des_droits_de_l%27homme_et_du_citoyen_de_1789


                            • TSS 3 octobre 2009 21:49


                              what ?...!!


                            • Farniente 3 octobre 2009 18:51

                              Moi,ce que j’aimerai savoir,c’est comment contourner efficacement la limitation géographique.
                              Parce que depuis la rentrée,ce n’est plus possible de regarder le rugby sur tf1.fr(depuis l’étranger).
                              Et changer de proxy pour un proxy en France ne fonctionne pas pour le streaming.
                              Je vis au Québec,et j’arrive à visionner des videos sur mtv.com(soumis a limitation géographique aussi) grace à l’extension Modify Headers de firefox,mais pour la France,je n’ai trouvé aucune solution viable.
                              Si quelqu’un a une idée,je suis preneur !


                              • krolik krolik 3 octobre 2009 19:13

                                Pour charger des vidéos de youtube, dailymotion et autres, il y a plus simple que d’enregistrer des images de l’écran, opération qui nécessite un matériel performant et qui oblige à visionner la vidéo en même temps alors que l’on peut devoir faire autre chose.
                                Un freeware qui a été recommandé récemment dans les « astuces » de 01net :
                                http://www.vdownloader.es/

                                @+


                                • Manfred Manfred 3 octobre 2009 20:02

                                  Bonsoir, ceci est une réponse générale à l’ensemble des commentaires que j’ai pu lire jusqu’à présent. Et je vous remercie déjà de vous être intéressé à mon article et d’avoir prit la peine de le lire.

                                  Pour ceux dont l’identité de l’auteur les préoccupe, je vais me présenter. Je suis étudiant en master informatique à l’université de Metz, j’ai 23 ans, et j’ai entre autre réalisé un site Internet pour une commune de Moselle. J’écris habituellement mes articles sur facebook, et ce n’est que très récemment que j’ai pris la décision de toucher un autre public, ceux qui ne sont pas forcément adpetes de facebook. Et je peux vous garantir, monsieur « l’Enfoiré », que je ne fais pas d’amalgame, et que je connais mon domaine au moins aussi bien que vous.

                                  Pour ceux qui sont effrayés par la possible saisie du fournisseur d’accès. Ceci est un contre-argument, car vous n’avez pas plus de chances d’être saisi de votre fournisseur, que d’être sur écoute téléphonique. Il faut déjà s’être découvert dans la société pour qu’une telle chose arrive. Vous savez que vous ne pouvez pas être retracé via votre adresse IP, et vous connaissez, par cet article, les moyens à mettre en oeuvre. Personne ne peut donc faire correspondre votre IP à FAI ni même à votre nom. La seule façon de se faire saisir son fournisseur d’accès est que l’orgnisme en question soit déjà en possession de votre nom. Et même si l’on est sur écoute du FAI, un simple chiffrement des données, et cela aura le même effet que d’avoir quelqu’un en garde à vue mais qui ne comprend et ne parle absolument pas la même langue que vous.

                                  Pour tous ceux qui se demandent comment allier proxys et p2p par exemple. La solution est simple et à rechercher dans la section IV de cet article.

                                  @ Léon : Flo devrait avoir répondu à votre questionnement.

                                  @ Bulgroz : Toutes les lois sont-elles légales ? Dans un régime totalitaire, il est des personnes qui s’opposent à leurs dirigeants qui ont fondamentalement raison. Toutes les lois ne sont donc pas incontestables. Et c’est au libre arbitre de chacun de qualifier les lois qui lui paraissent nuisibles, pour lui-même et pour la société en général.

                                  Cet article n’a pas la prétention d’exposer toutes les solutions, et je suis ravi de lire des commentaires qui en exposent certaines dont je n’ai pas fait mention. Cet article se veut l’exposition de certaines solutions à des problèmes qui peuvent être mises en oeuvre par tout un chacun, et de confronter le lecteur devant l’absurdité d’une telle loi comme Hadopi. Faut-il ou non discuter de la légitimité de Hadopi ? Ce n’est pas le but de cet article, et comme je l’ai dit dans mon premier commentaire, ce débat n’a pas lieu d’être pour moi. Par contre, faut-il discuter ou non de choses qui ne vont pas dans la société ? Ma réponse est bien sûr, mais malheureusement ce n’est pas non plus la vocation de cet article.


                                  • goeland86 4 octobre 2009 02:52

                                    « Vous savez que vous ne pouvez pas être retracé via votre adresse IP »

                                    FAUX ! FAUX FAUX FAUX !!!!

                                    Je suis moi même diplômé en informatique, et je réside aux Etats-Unis, d’où la recherche de coupables de téléchargements illégaux a démarrée.

                                    L’adresse IP permet, avec l’heure et la date du méfait de retrouver EXACTEMENT l’auteur responsable, à condition que le FAI fournisse, ou se fasse voler par piratage, l’information qui associe un compte abonné avec l’adresse IP pour la fenêtre temporelle fournie.

                                    Je vous signale d’ailleurs que malgré les lois sur la vie privée, il est souvent très facile de s’introduire dans les bases de données des FAI, ou d’acheter un renseignant qui vous fournisse ce qu’il faut.

                                    Ceci, bien sur, sans compter le fait que les FAIs se partagent des « tranches » d’adresse IP, et ceci souvent par découpement géographique, c’est ce que l’on appelle aux Etats-Unis la « geoIP ». On peut bien souvent déterminer dans quel quartier vous habitez rien qu’avec l’adresse IP. Rassemblée avec les autres « traces » sur le web que vous avez laissées et il est facile de recouper le nom de la personne recherchée.

                                    Je signales également qu’en informatique il y a énormément de domaines, et que tous les étudiants ne touchent pas forcément à tous les domaines. A moins d’être spécialisé en sécurité, par exemple, vous ne connaissez pas toutes les entrées et sorties dans un ordinateur via le réseau. Vous connaissez, certes, les moyens normaux, « officiels » disons, mais toutes les portes cachées vous dépassent.

                                    Je ne m’en prends pas à votre éducation en particulier, mais plutôt au système européen en général, qui force les étudiants à choisir un domaine particulier très tôt dans la formation, et ignore complètement de rajouter les connaissances générales des autres domaines dans le cursus.

                                    Les programmes aux Etats-Unis dits « Liberal Arts » approchent l’éducation d’une façon complètement opposée : vous apprenez les théories et algorithmes de base dans TOUS les domaines, sans jamais toucher aux détails en cours, ce qui permet au cursus de couvrir plus de distance dans le même temps, laissant à l’étudiant le soin de s’approprier les détails dans un domaine particulier.

                                    Toutefois, je répètes, ne sous-estimez pas les capacités du « data-mining » qui consiste à raccorder toutes les données laissées sur le web par une adresse IP qui se recoupe, rechercher géographiquement la zone de résidence, et de faire un recoupage social avec l’annuaire à ce moment là.

                                    Je vous encourage a lire mon commentaire plus bas qui explique que même utiliser un serveur proxy public ne vous protège pas. En effet, l’interception de données entre le proxy et l’abonné reste possible. Et un seul serveur proxy peut également être piraté de façon à obtenir l’information aussi. Surtout si ce serveur est hébergé à l’étranger, où les pirates n’auront pas le souci de se faire prendre.


                                  • roquetbellesoreilles roquetbellesoreilles 4 octobre 2009 06:16


                                    Par goeland86
                                    « L’adresse IP permet, avec l’heure et la date du méfait de retrouver EXACTEMENT l’auteur responsable »

                                    FAUX FAUX FAUX...

                                    L’adresse IP peut éventuellement permettre de retrouver la ligne ADSL en question, mais en aucun cas l’auteur responsable !

                                    Quelque fois le pirate est une imprimante, étonnant non !


                                  • L'enfoiré L’enfoiré 4 octobre 2009 20:32

                                    Bonsoir Manfred,

                                     Tout d’abord merci pour avoir complété votre « About », pardon votre « A propos ».
                                     J’aime savoir à qui je parle.

                                     « je ne fais pas d’amalgame, et que je connais mon domaine au moins aussi bien que vous. »
                                    Parfait. Je n’en demandais pas moins. Dire que l’Informatique est à la portée de tous, est absolument faux. Pourquoi ? Parce que c’est un métier qui a été dévalorisé en rapport avec le prix des outils qui permettent d’exercer cette science. Et là, je rue. Faire un site web, ce n’est pas programmer. Je connais parfaitement ce que c’est pour en avoir fait aussi. 
                                    Comme vous avez pu le trouver dans mon eBook, disponible sur mon site, quand j’ai commencé l’informatique, il n’existait pas d’universités (du mois pas chez nous) qui donnait un cours Master. J’ai presque 40 ans derrière moi. J’ai connu pas mal d’étapes dans cette histoire. Ce qui fait une certaine expérience. J’ai touché à pas mal de choses de très près ou de loin. Ce qui m’a permis d’en écrire l’histoire. Histoire qui a beaucoup dévié cette dernière décennie. Justement parce que tout le monde croit qu’il est programmeur en entrant quelques lignes en html.
                                    Bonne soirée  


                                  • Manfred Manfred 4 octobre 2009 20:59

                                    L’arrogance semble être un défaut qui ne vous fait pas défaut. Vous jugez de mes compétences, sur le simple fait que j’ai dit que j’ai réalisé un site Internet, lorsque j’appuyais mon propos sur l’adressage IP. Le fait que vous vous laissez aller à des conclusions telles que celle de dire que ce sont là mes seules capacités me fait dire que votre esprit logique, comme d’ailleurs celui que je reproche à la plupart de mes professeurs d’université, certains n’ayant même pas un diplôme de doctorat, est obsolète. De plus, je ne vous permet pas de fustiger de la sorte les programmeurs web. Certes certains sites, pour ne pas dire la majorité, sont très mal faits, mais il est des sites Internet, réalisés par des professionnels qui rient devant ce que vous sous-entendez comme étant des lignes HTML, qui valent largement mieux que la majorité des applications qu’on pourrait trouver.

                                    L’informatique à la portée de tous peut signifier deux choses. Ou bien la capacité des personnes à penser avec un raisonnement logique et à le retranscrire par des instructions à un ordinateur dans un langage de son choix, donc le métier de programmeur, ou bien la capacité des personnes à pouvoir utiliser un matériel informatique grâce à une interface dédiée, dont la qualité n’est pas sans rapport avec la qualité des programmeurs.

                                    Le métier de programmeur, bien qu’on pourrait en débattre, ne me semble à la portée, et ce n’est pas ce que j’ai exprimé dans ma phrase. Par contre, la capacité des personnes à utiliser un matériel ne tient qu’en la faculté des programmeurs à réaliser des logiciels efficaces. Ces logiciels efficaces existent, et seront demain encore meilleurs. De plus, il ne faut pas déjuger l’intérêt des personnes envers l’informatique en général. Ces deux éléments combinés font que l’informatique est à la portée de tous.


                                  • L'enfoiré L’enfoiré 5 octobre 2009 17:04

                                    Cher Manfred, (je suppose que c’est à moi que vous adressez votre commentaire)

                                    L’arrogance est le propre de celui qui ne parvient pas à se marier avec la passivité. Le pseudo devrait vous en avertir.

                                    Je ne juge pas de VOS compétences, mais de celles qui croient que d’avoir touché quelques lignes en programmation de n’importe quel langage, parce qu’il faut dire que tout pousse à le faire. C’est gratuit, c’est facile.... et j’en passe. C’est loin d’être cela. Foi de connaisseur.

                                    Absolument, vous parliez d’IP. Mais vous commenciez par dire des choses qui ne sont pas exactes. Et vous devriez le savoir puisque vous suivez des cours dans une prestigieuse université.

                                    L’esprit logique, vous l’avez dit. C’est une des clés de la réussite. C’est une déformation professionnelle, pour moi qui ai arrêté et passé le flambeau.

                                    Je ne fustige personne. Ce n’est pas mon rôle. C’est à vos professeurs d’évaluer et de fustiger.

                                    L’html, l’xml, comme vous le savez, sont les bases du web. Ce qui est venu s’y ajouter, c’est justement pour améliorer le « user frienly ness » de ces langages qui restent assez rébarbatifs et même surprenant par certains moments.

                                    Nous sommes loin du Basic, même si celui d’aujourd’hui, toujours le préféré de MS garde des ressemblances.

                                    Quant à Pure Java, l’autre manière d’aborder le web, c’est une autre philosophie. Je ne vous ferai pas un cours en ce domaine.

                                    Ce que je voulais, justement, et vous ne m’avez pas compris, c’était de protéger votre profession de demain que j’ai adoré comme un hobby, parce que je me suis senti conforme et dans les cordes de ce qui était demandé. Ce qu’on construit aujourd’hui, dans la majorité de la gestion, n’est pas différent de ce que l’on faisait avant. Une compta, une facturation, des statistiques.... Ce que vous faites en html, je l’ai fait en assembler. Ce qui a changé, c’est l’approche que vous en donnez à l’utilisateur. Toujours plus. Maintenant, il y a en plus les graphiques pour faire parler les chiffres en fromages.

                                    Vous faites aussi apparemment le lien entre prix de la machine et de l’homme. Je n’ose plus dire amalgame. Et pourtant...

                                    Le métier d’informaticien restera difficile. Je vous préviens parce que vous devrez vous adapter en oubliant ce que vous venez d’apprendre juste avant, sans même l’avoir utilisé. La machine et sa construction va plus vite que l’homme. Mais jusqu’ici, il ne comprend pas encore ce qu’on lui demande avec nos mots tellement humains. L’intérêt des hommes, ne rêvez pas, ce n’est pas de devenir tous des fanas d’informatique (et c’est normal). Alors, à la portée de tous... là, vous m’amusez. Et j’aime bien rire.

                                    Non, vraiment, une dernière fois, je vous dit, allez jeter un oeil sur ma Grande Gaufre.


                                  • L'enfoiré L’enfoiré 5 octobre 2009 17:06

                                    Manfred,
                                     J’oubliais. Merci pour vos trucs et astuces, car il en faut des masses pour utiliser la « bête ».
                                     

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès