Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Le clonage redonne la vie en Corée du Sud

Le clonage redonne la vie en Corée du Sud

La Corée du Sud est très forte en clonage. Bon, d’accord, il y a eu le scandale de Hwang Woo-Suk, considéré comme le « pape » du clonage (à l’époque en lice pour le Prix Nobel) et qui avait menti concernant le clonage d’un embryon humain en 2004.

Mais depuis, les clones d’animaux ne cessent de voir le jour au Pays du Matin Calme, que ce soit du mouton, du cochon ou du chien renifleur.
 
Et la semaine passée, une nouvelle découverte a vu le jour sur l’île « paradisiaque » de Corée du Sud, Jeju. L’équipe de chercheurs dirigée par le professeur Park Se-Pill de l’université nationale de Jeju a annoncé avoir cloné une cellule congelée d’une vache noire aujourd’hui décédée. En d’autres termes, faire revivre un être aujourd’hui mort par la forme d’un clone.
 
« Nous avons utilisé des cellules somatiques congelées pour établir trois grossesses, l’une d’entre elles ayant été menée à terme en septembre dernier » indique le professeur Park. C’est un nouveau pas important pour le clonage, cette découverte pouvant laisser place à des solutions pour les espèces en voie de disparition. Imaginez, pouvoir faire revivre des espèces rares voire disparues. Le chercheur coréen a d’ailleurs précisé que cette découverte pourrait peut-être un jour permettre de faire revivre des mammouths : « Si nous récupérons des cellules congelés de mammouths, il sera alors possible de faire revenir à la vie cette espèce disparue grâce à un ovule d’éléphant ».
 
Le fameux professeur Hwang Woo-Suk s’était déjà essayé au clonage de mammouth (en récupérant illégalement des extraits de peau de l’animal avec l’aide de gangsters russes) mais avait finalement échoué. Cette découverte aura coûté la bagatelle de 2.3 milliards de wons (1.9 millions de dollars), sponsorisée par le ministre de l’agriculture, de la forêt et de la pêche ainsi que la province de Jeju. Park Se-Pill n’est pas un inconnu dans le milieu du clonage. Il fut le troisième chercheur dans le monde à extraire des cellules souches humaines en 2000. Il est l’un des embryologistes les plus réputés en Corée du Sud, surtout depuis la discréditation du professeur Hwang.
 
Park attend actuellement d’avoir l’accord du gouvernement local pour pouvoir commencer à travailler sur des cellules souches embryonnaires humaines pour de nouvelles recherches. Le premier mammouth sera-t-il coréen ? Affaire à suivre…
 
Bienvenue en Corée du Sud

Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • jullien 26 juin 2010 12:09

    Article intéressant, mais une remarque d’ordre linguistique doit être faite : en Français, le mot « discréditation » n’existe pas. On dit « le discrédit [d’une personne] » .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Arosmik

Arosmik
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès