Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > LE CODE : concept de programmation (ressources, outils, concours....)

LE CODE : concept de programmation (ressources, outils, concours....)

Langage dynamique qui permet de modifier le code du programme en cours d’exécution. Orienté multimédia pour une initiation des élèves à l’univers informatique, il appréhende avec une grande facilité les concepts de base de la programmation (boucles, tests, affectations de variables), et surtout ceux de la manipulation des objets, des sons et des vidéos. Le code est directement inscrit dans la langue maternelle de l’enfant...

Voyageur du Code !

En réponse au défi de l’alphabétisation numérique (digital literacy) et aux considérables besoins de l’économie française en emplois dans le secteur du numérique et des TIC, Bibliothèques Sans Frontières développe un programme de sensibilisation et de formation à la programmation informatique et au numérique : les Voyageurs du Code.

Ici on apprend à coder et on construit une communauté de médiateurs numériques citoyens.
Alors, prêt à se lancer dans l’aventure ?
Le site Web : http://www.voyageursducode.fr/index.php


Apprendre avec Code.org
Ce cours de 20 heures présente base de l'informatique et les concepts de programmation. Le cours est conçu pour une utilisation dans les salles de classe pour les élèves de la maternelle à la 8, mais il est amusant d'apprendre à tous les âges.
http://learn.code.org/

Sur le Web :

"Décoder le code" est un MOOC gratuit proposé cet automne pour s'initier au code et à la programmation.
proposé par Orange : 4 semaines pour comprendre comment le code et la programmation vous facilitent la vie de tous les jours sans même que vous le sachiez...
https://solerni.org/

Codecademy
Apprenez à coder de manière interactive, gratuitement.
http://www.codecademy.com/

Sur le Web et IPad :
Tynker

Tynker est une nouvelle plate-forme informatique spécialement conçu pour enseigner aux enfants les compétences d'apprentissage et de programmation de calcul dans une façon amusante et imaginative. Tynker est inspiré par Scratch du MIT. Il s'agit d'une mise en œuvre complète basée sur un navigateur écrit en utilisant les standards Web ouverts, comme Javascript, HTML5, CSS3 et ne pas utiliser Flash.
http://www.tynker.com/

Lightbot (sur le Web, IPad et Android payant)
Apporte aux joueurs une meilleure compréhension des bases de l'informatique, comme les procédures, les boucles et les conditions, et ce, juste en aidant un robot à allumer des cases, au moyen de commandes.
http://crdp.ac-amiens.fr/cddpoise/blog_mediatheque/?p=14174

Robozzle (sur le Web, IPad et Android)
Le "langage" du robot est constitué des instructions suivantes (selon le niveau, toutes les instructions ne sont pas nécessairement disponibles) :
- Avancer
- Tourner de 90° à droite
- Tourner de 90° à gauche
- Appeler une des fonctions (le robot gère une pile d'appels classique)
- Fixer la couleur de la case actuellement occupée par le robot à une des trois couleurs de terrain.
http://crdp.ac-amiens.fr/cddpoise/blog_mediatheque/?p=14174

Fix the Factory (sur le Web)
un autre jeu qui ressembleà Robozzle pour (Web, tablettes) un robot qui doit passer d’une porte à l’autre : on l’actionne et on programme son parcours dans la pièce en utilisant des flèches de déplacement, à droite, à gauche, et tout droit afin de réaliser des enchaînements. et après cela se complique un peu…
http://crdp.ac-amiens.fr/cddpoise/blog_mediatheque/?p=14174

Algoid - Langage de programmation éducatif pour enfants et débutants. (Android)
Avec Algoid, l'apprentissage de la programmation devient simple et amusant !
Vous souvenez vous du langage de programmation Logo ? Cette tortue (ou robot) amicale qui introduisait étape par étape les notions basiques de la programmation.
Le site Web : http://www.algoid.net/
https://play.google.com/store/apps/details?id=fr.cyann.algoid

RobotProg (logiciel à télécharger PC et Mac)
Logiciel ludique d'apprentissage de la programmation.
Programmez un robot virtuel à l'aide d'un organigramme : dessinez l'organigramme, lancez l'exécution et vous voyez le robot exécuter le programme. RobotProg permet un apprentissage progressif de la programmation par niveaux successifs.
http://crdp.ac-amiens.fr/cddpoise/blog_mediatheque/?p=11648

TANGARA : apprendre à programmer sur ordinateur (logiciel à télécharger libre)
Avec TANGARA, Colombbus place la programmation informatique à la portée des enfants. Une interface simplifiée leur permet d’écrire des commandes qui sont exécutées en temps réel. Ils peuvent ainsi créer des objets graphiques (fenêtres, textes, boutons…) et réaliser de véritables programmes : logiciel de t’chat, jeu, simulateur, etc.  
http://crdp.ac-amiens.fr/cddpoise/blog_mediatheque/?p=11648

Scratch (sur le Web)
est un langage dynamique qui permet de modifier le code du programme en cours d’exécution. Orienté multimédia pour une initiation des élèves à l’univers informatique, il appréhende avec une grande facilité les concepts de base de la programmation (boucles, tests, affectations de variables), et surtout ceux de la manipulation des objets, des sons et des vidéos. Le code est directement inscrit dans la langue maternelle de l’enfant...
http://crdp.ac-amiens.fr/cddpoise/blog_mediatheque/?p=11648

Hopscotch (IPad)
Hopscotch permet aux enfants de créer leurs propres jeux et animations. Un langage de programmation visuel, facile à utiliser.
Inspiré par Scratch MIT, le langage de programmation Hopscotch fonctionne par glisser-déposer.
http://www.gethopscotch.com/

Kodable (IPad)
Les 30 premiers niveaux de Kodable :
Logiques et la résolution de problèmes de compétences
La pensée critique
Séquence des événements
Les instructions conditionnelles, ex : "Si ce, alors que va se passer."
Des boucles de répétition ensemble de commandes jusqu'à un certain nombre de fois afin de compléter le labyrinthe.
http://www.kodable.com/

Daisy the Dino (IPad)
Apprenez les bases de la programmation informatique avec Daisy le dinosaure ! Cette application amusante libre par glisser/déposer que les enfants de tous âges peuvent utiliser pour animer Daisy à danser à travers l'écran. Les enfants vont intuitivement comprendre les bases d'objets, le séquençage, les boucles et les événements en résolvant les défis de cette appli. Après avoir joué avec Daisy, les enfants peuvent choisir de télécharger un kit pour programmer leur propre jeu d'ordinateur.
http://www.daisythedinosaur.com/

Bee-Bot (IPad)
Bee-Bot et permet aux enfants d'améliorer leurs compétences en langue et programmation directionnelle à travers des séquences de l'avant, vers l'arrière, à gauche et à droite de 90 degrés pour tourner.
http://www.tts-group.co.uk/shops/tts/content/view.aspx?cref=PSGEN2293277&utm_source=BeeBotApp&utm_medium=Advertising&utm_campaign=BeeBotApp

France - IOI (sur le Web)
Les cours et les exercices proposés par France-IOI ont été prévus pour un apprentissage en autonomie ou dans le cadre d'une formation dispensée par un enseignant.
 Des cours progressifs en Python, Java’s Cool (et C, C++ ou Java).
 Plus de 120 exercices adaptés au programme officiel des lycées français.
 Un outil de programmation en ligne, dans le navigateur, rien à installer !
 Une validation automatique des exercices, permettant un travail en autonomie.
 La possibilité de suivre la progression de vos élèves.
http://www.france-ioi.org/algo/chapters.php

Apprendre le développement web au lycée (sur le Web)
Le lycée Guillaume Fichet de Bonneville (Haute-Savoie) propose, depuis quelques années, à ses élèves de seconde et de première, de s'initier à la programmation.
http://www.webisn.byethost5.com/accueil

PluriAlgo, un logiciel d’algorithmique pluri-langages (logiciel)
PluriAlgo est un logiciel cherchant à s’adapter à la diversité des pratiques dans l’enseignement de l’algorithmique en lycée (ou en premier cycle universitaire) :
- en facilitant l’écriture d’algorithmes dans plusieurs langages pédagogiques (Javascool, Algobox, Python...).
- en facilitant le passage d’un langage à un autre grâce à un traducteur.
http://revue.sesamath.net/spip.php?article637 ou http://javascool.gforge.inria.fr/

Avec Silent Teacher, apprenez la programmation de manière ludique et autonome
Toxicode, vous propose un petit jeu pour apprendre les bases de la programmation. Baptisée Silent Teacher, il n'y a, comme son nom l'indique, aucun professeur qui donne des leçons. Du coup, on apprend de ses erreurs.
Le site Web : http://silentteacher.toxicode.fr/

KhanAcademy : Introduction au JavaScript : dessiner et animer
Dans ces tutoriels, vous allez apprendre comment utiliser le langage JavaScript et la bibliothèque d'outils ProcessingJS pour créer des dessins et des animations amusantes. Si vous n'avez jamais programmé jusqu'à présent, commencez ici pour voir comment faire !
Le site Web : https://fr.khanacademy.org/computing/cs/programming

Enseigner et apprendre les sciences informatiques à l’école : Grâce aux efforts coordonnés par l'équipe d'Interstices, avec le concours de Anne Berry, Paul Gibson, Isabelle Souveton, et de l’association EPI, ces ressources sont enfin disponibles dans la langue de Molière CS Unplugged, pour le plus grand plaisir de tous ceux qui désirent faire partager largement aux jeunes générations leur passion pour cette science magnifique qu’est l'informatique. Jouons à découvrir ensemble la puissance magique de la représentation de l'information, des algorithmes et des langages de programmation.
Le site Web  : https://interstices.info/jcms/c_47072/enseigner-et-apprendre-les-sciences-informatiques-a-lecole

Par Thot Cursus :

Apprendre à programmer dès le plus jeune âge, c'est possible !
http://cursus.edu/article/24044/apprendre-programmer-des-plus-jeune-age/

Ecrire, Coder, Penser
un dossier de Thot Cursus à l'apprentissage de l'informatique et aux ressources permettant de s'initier de manière sérieuse ou ludique aux différents langages de programmation.
http://cursus.edu/dossiers-articles/dossiers/161/ecrire-coder-penser


Le concours Kodu Kup Europe
Un concours scolaire qui a pour objectif d'encourager les élèves à concevoir des jeux et à faire leurs premiers pas dans le monde du codage
Le code façonne notre mode de vie ! Que vous ou vos élèves souhaitiez devenir blogueur de mode, entrepreneur social ou journaliste, vous êtes invité à relever le défi !
Le concours Kodu Kup Europe souligne le rôle que joue l'apprentissage fondé sur le jeu pour renforcer les compétences numériques et encourager la collaboration et les nouvelles manières de penser des jeunes Européens.
Grâce à une approche amusante et motivante, les élèves seront invités à développer leurs propres jeux en travaillant en équipe afin d'apprendre la création de mondes imaginaires, la modélisation et la simulation.
Les finalistes dans chaque pays participant seront invités à assister à un camp de codage qui se tiendra à Bruxelles en octobre 2014 au Microsoft Innovation Center pendant la Semaine européenne du codage, lors de laquelle un concours régional sera organisé.
Les candidatures doivent être soumises avant le 15 septembre 2014.
Pour télécharger Kodu Game Lab pour Windows :
Kodu Game Lab utilise un langage simple basé entièrement sur des icônes et propose de créer des jeux par le jeu ! L'enfant découvre des mini-jeux nommés "Lessons" qu'il peut modifier à tout moment en pressant la touche Echap : ajout et modification des objets et personnages, déplacement de la caméra, édition et modification des terrains, etc…
http://www.microsoft.com/en-us/download/details.aspx?id=10056
Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site :
http://www.kodukup-europe.org/


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • sleeping-zombie 13 septembre 2014 10:25

    Les pubs sont pas censées être bloquées à la modo ?


    • amiaplacidus amiaplacidus 13 septembre 2014 13:15

      « Langage dynamique qui permet de modifier le code du programme en cours d’exécution. »

      Ha, ha, ha, la bonne blague !

      Modifier le code en cours d’exécution, cela consiste, en terme de technique de programmation, à en revenir plus de 50 ans en arrière. À la « bonne époque » de l’assembler !

      Heureusement, on a fait plus moderne depuis.


      • o.man 13 septembre 2014 19:56

        Le retour au langage interprété permet une certaine souplesse et pas mal de facilités , pour apprendre les bases de la programmation c’est suffisant , l’inconvénient c’est la lenteur .
        Heureusement , il est possible de faire appel à des fonctions et des routines compilés qui sont beaucoup plus rapides .


      • goc goc 13 septembre 2014 20:39

        en mathématique on a le PPCM, en informatique on a le plus petit commun programmeur (PPCP) à savoir : « le langage orienté objet », c’est à dire l’outil permettant à de futur informaticiens, incompétents notoires, de justifier les heures d’apprentissage de l’informatique donnés par des « profs » qui eux-mêmes n’ont rien compris à ce monde et surtout n’y connaissent rien (et pour cause : sauf à recevoir leur paye de fonctionnaire garantie à vie, ils n’en vivent pas et donc n’ont aucune obligation de résultat), et tout ça pour pondre des logiciels minables, bugués de partout, et et trop souvent éloignés des besoins réels (dites-moi ce que vous voulez et je vous expliquerais comment vous en passer) .
        par exemple, quand un ordinateur ne connait que 5 à 6 types de données (bit octet mot adresse flottant, etc..), le « C » oblige à en déclarer des dizaines, quand à « C++ » on dépasse allégrement les centaines, bref on pisse plus de lignes de déclaration que de ligne de code. Et si on parle du .net, alors on frise le délire total. Et on appel cela le « progrès ».
        par exemple le simple « hello Word », en assembleur fait moins d’une centaine d’octet, passe à quelques kilo-octets en « C » pour atteindre plusieurs mega-octets sous framework (sans parler du runtime).


        • epicure 16 septembre 2014 19:47

          C’est vrai vu que la programmation objet permet de récupérer des blocs de code/fonctions ça sert forcément à perdre du temps.
          Et c’est plus rapide de devoir reprogrammer et déboguer chaque fois ce qu’on a déjà fait dans un autre programme complexe.

          Les programmeurs ne sont pas des machines, donc déjà les programmeurs doivent jouer avec des nombres signés et non signés, manier des dates qui ne seront que des données dans des octets ou nombres flottants, aussi rien que le fait que le format de données augmente multiplie le nombre de type de données en conséquence.
          Pour un ordinateur/système 64 bit tu as forcément plus de types de données que avec un vieux 8 bits qui dort dans le placard depuis 20 ans.

          En fait certains types annexes favorisent la rapidité de traitement que si on devait tout écrire à la main.
          Un processeur ça ne connait pas les enregistrements/structures, mais entre programmer avec une structure et jouer les chevalier du pur assembleur , celui qui perdra du temps en risquant des bugs, c’est le chevalier du pur assembleur.


        • gogoRat gogoRat 14 septembre 2014 22:19

           Quand on prétend répondre à un besoin, autant analyser d’abord ce besoin ... pour éviter de se tromper d’objectif ! 
           (Besoin de formation-formatage pour préparer des salariés-clef-en-main - paramétreurs de boites noires, conditionnés aux modes d’emplois d’entreprises le plus souvent privées et étrangères ?
           ... ou besoin d’éducation pour que chaque citoyen puisse se frotter à une discipline intellectuelle susceptible de renforcer l’habilité à fortifier une mise en pratique de raisonnements logiques ?)

           

          •  "En réponse au défi de l’alphabétisation numérique (digital literacy) et aux considérables besoins de l’économie française en emplois dans le secteur du numérique et des TIC"
          => défi de l’alphabétisation numérique ?
           Comment des décideurs, des enseignants, des journalistes peuvent-ils encore (faire semblant de) ignorer
           - ce phénomène ? :
           lorsqu’un outil informatique s’utilise avec facilité, cela est moins à mettre sur le compte d’une dextérité ou d’une agilité intellectuelle de l’utilisateur ... que sur une complexité habilement masquée par le travail (souvent considérable) des concepteurs et réalisateurs de cet outil !

           -et ce consensus démocratique :
           l’effort public a moins de légitimité à formater des esprits à des modes d’emploi privés... qu’à éduquer et à permettre l’appropriation des arts et techniques adoptés par chaque citoyen 
           

           ’alphabétisation" ?
            réduire l’enjeu à ce niveau risque à la fois de donner de faux espoirs à de jeunes (ou moins jeunes) têtes ... et de dévaloriser, aux yeux du plus grand nombre, l’effort de maîtrise atteint par les vrais artistes professionnels d’un développement informatique digne de ce nom.
           

          =>
          considérables besoins de l’économie française en emplois dans le secteur du numérique et des TIC  ?

           en plus des considérations précédentes SVP , la moindre des politesses serait d’enquêter sur la réalité du marché de l’emploi (une bonne piste = le MUNCI !)

           et de ne pas se payer la tronche de nos chères têtes blondes : car si l’on se met à fabriquer des pisseurs de code à la pelle ... il faudra s’attendre à une baisse des salaires ... et à de futurs cycles de démotivation collective

           (cf remarque de goc :
          "des « profs » qui eux-mêmes n’ont rien compris à ce monde et surtout n’y connaissent rien (et pour cause : sauf à recevoir leur paye de fonctionnaire garantie à vie, ils n’en vivent pas et donc n’ont aucune obligation de résultat" )


          • Ruut Ruut 19 septembre 2014 17:15

            La programmation actuelle se fait en dépits du bon sens.
            Il est rare de trouver actuellement un programmeur qui comprend entièrement son propre code.
            Quand aux profs d’informatique ils sont eux même souvent mal formés et ne maîtrisent pas la matière qu’ils enseignent.

            Les Meilleurs profs de programmation que j’ai eu furent ceux de programmation industriel sur automates. Eux au moins ils maîtrisaient leur code. (0 bugs autorisés)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès