Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Megaupload fermé : l’empire contre-attaque !

Megaupload fermé : l’empire contre-attaque !

Megaupload est un site de stockage de données mondialement connu. Il occupait la 13ème position parmi les sites les plus visités. Il vient d’être fermé le 19 janvier au soir par le FBI.

Megaupload accueille sur ses serveurs des centaines de milliers de fichiers, essentiellement des vidéos mises en partage entre utilisateurs. De nombreux de ces fichiers sont de fait des films, séries ou dessins animés que l’on peut visionner en streaming. Considérant que cette mise à disposition aurait fait perdre plus de 500 millions de dollars aux ayant-droits, le FBI vient de procéder à la fermeture des sites de la galaxie Megaupload, tels que Megavideo, et Vestor Ltd. Le FBI prétend là avoir neutralisé « une organisation criminelle internationale accusée de piratage massif de nombreuses œuvres soumises au droit d’auteur ». Effectivement, Megaupload c’est plus de25 millions de visites par jour et plus de 150 millions d’internautes membres de la communauté.

Cependant, la question de la légalité de cette fermeture se pose. Tout d’abord Megaupload ne mettait pas en ligne que des films ou des séries, mais hébergeait également des vidéos professionnelles partagées par des centres de recherche et des entreprises. Ceux-ci sont donc à ce jour dans l’impossibilité de retrouver leurs données. Par ailleurs, l’hébergeur ne peut être a priori poursuivi par les auteurs des œuvres hébergées. En effet, seul l'internaute qui met en ligne des œuvres protégées par le droit d'auteur - sans autorisation - commet un délit de contrefaçon de droit d'auteur, même si cette mise à disposition n’est pas faite à titre onéreux. En doit français, l'hébergeur reste civilement et pénalement non responsable, sauf si il a été prévenu du fait qu’il hébergeait des fichiers protégés par le droit d’auteur et qu’il a refusé de les retirer de ses serveurs ou de son site. Quant aux internautes qui regardent ces fichiers en streaming, ils ne risquent rien tant qu’ils ne les ont pas téléchargés, auquel cas ils pourraient être accusés de recel. Tout cela est remis en cause par les lois SOPA/PIPA en discussion aux Etats-Unis, qui permettront de faire fermer n’importe quel site internet hébergeant des fichiers protégés par le droit d’auteurs (voir les articles récents sur ce sujet sur Avox). On peut donc aussi craindre le pire pour You Tube et Daily Motion par exemple dont les responsables pourraient être arrêtés sur la base de ces lois américaines.

 La fermeture de Megaupload se double par ailleurs de l’arrestation de 7 personnes, et de leur inculpation aux États-Unis. On retrouve Kim Dotcom (ou Kimble), pseudonyme de Kim Schmitz, entrepreneur allemand connu pour avoir été un hacker condamné pour fraude à al carte de crédit, et PDG de Megaupload, résidant à Hong Kong. Selon le site « Korben.info », ont aussi été arrêtés en Nouvelle Zélande « Finn Batato, le directeur du marketing, basé en Allemagne, et Bram van der Kolk, un néerlandais habitant entre les Pays-Bas et la Nouvelle-Zélande, qui gère toute l'infrastructure réseau ». Ont échappé au coup de filet Julius Bencko, designer, Sven Echternach, directeur technique et Andrus Nomm, un Estionien résident en Turquie et en Estonie, développeur en chef des produits de la galaxie Megaupload. Tous trois sont actuellement en fuite. L’entreprise était essentiellement basée à Hong Kong, mais une partie des serveurs se trouvaient en Virginie.

Au travers de cette fermeture, c’est un volonté de mettre un terme au partage de fichiers sur internet et au streaming qui a animé le FBI, via le autorités américaines probablement soumises à un lobbying fort de « l’empire » de l’industrie audiovisuelle américaine et internationale, et en particulier de la Motion Picture Association of America (MPAA), représentant les six plus grands studios d’Hollywood.

Cette action marquante sera-t-elle suffisante pour empêcher les internautes de recourir au streaming, il faut en douter. Tout d’abord, rien ne dit que cette action est légale, au contraire. Ensuite, seule une partie des serveurs de Megaupload sont situés sur le territoire américain, loués à la société Carpathia Hosting en Virginie. Il est très probable que des hébergements miroirs existent ailleurs dans le monde. Ensuite, il suffit de taper streaming série dans Google ou Bing, pour que plusieurs sites semblables à Megaupload apparaissent. Des sites référenceurs tels que alloshowtv.com proposent également des liens vers d’autres hébergeurs… Bref, la partie n’est pas gagnée pour l’empire audiovisuel américain. Par ailleurs, le site du ministère de la justice américain a été piraté par des hackers dès l’annonce de la fermeture de Megaupload, et il est probable que plusieurs sites gouvernementaux feront l’objet d’attaques par déni de service dans les heures ou les jours à venir. 

Le plus remarquable dans cette histoire est que les autorités américaines ont été bien plus promptes à faire fermer un site internet, d’une façon dont la légalité reste à débattre, qu’elles ne l’ont été à fermer le site de Guantanamo où sont détenues en toutes illégalité depuis 10 ans des personnes dont bon nombre n’ont même pas été jugées, ni même inculpées… Dans l’Amérique d’ aujourd’hui, et probablement dans celle de demain, les intérêts financiers sont donc plus importants que ne le sont les considérations éthiques. Glaçant. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.82/5   (152 votes)




Réagissez à l'article

234 réactions à cet article    


  • Ruut Ruut 20 janvier 2012 07:02

    Triste monde.
    Les USA dont devenus pire que la Chine au niveau des droits de l’homme.
    Et Nicolas qui ce félicite...
    La France tend a devenir aussi un pays dictatorial.
    Visionner un film est plus grave aux USA (Mega Upload) que torturer des innocents (Guantanamo)...


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 20 janvier 2012 08:57

      « Et Nicolas qui se félicite... »

      Il a trouvé le moyen d’envoyer un communiqué en pleine nuit pour saluer le travail du FBI. « Sarkozy se réjouit de la fermeture de Megaupload ». On voit où se trouvent les priorités de ce vendu aux lobbies.

      Plus que 90 jours à tenir.


    • King Al Batar King Al Batar 20 janvier 2012 09:45

      Non les Etats Unis ne sont pas une dictature, c’est pire !
      Ils ont réinventé le concept de Democratie Facsiste... Et ca c’est fourbe ! C’est à dire, un simulacre de démocratie, puisqu’il y a un système éléctoral, mais si vous vous opposé un tout petit peu au système, ou chercher simplement à le comprendre, on vous ferme ou enferme comme dans le pire des regimes autoritaires...
      On envoie des GI tuer des gens dans des pays pour servir leurs interets economiques, ils contribuent activement, via les banques, à la chute de l’Euro, car ils n’acceptent d’avoir des alliés que s’ils sont plu faibles qu’eux... Serviteurs ou vassal serait d’ailleurs plus approprié qu’allié...
      Bref ils continuent de vouloir dominer le monde, et comme il leur échappent, leur domination n’en est que plus brutale... Et cela risque d’aller en s’empirant.
      Des heures sombres se préparent.


    • Guilhaume 20 janvier 2012 10:07

      C’est typiquement le type de société décrit par Alain Damasio dans son livre La Zone du Dehors : une sociale-démocratie.

      Je vous laisse apprécier la 4ème de couv’.

      2084. Orwell est loin désormais. Le totalitarisme a pris les traits bonhommes de la social-démocratie. Souriez, vous êtes gérés ! Le citoyen ne s’opprime plus : il se fabrique. A la pâte à norme, au confort, au consensus. Copie qu’on forme, tout simplement. Au cœur de cette glu, un mouvement, une force de frappe, des fous : la Volte. Le Dehors est leur espace, subvertir leur seule arme. Emmenés par Capt, philosophe et stratège, le peintre Kamio et le fulgurant Slift que rien ne bloque ni ne borne, ils iront au bout de leur volution. En perdant beaucoup. En gagnant tout.


    • penajouir penajouir 20 janvier 2012 11:38

      La solution, luttons avec leurs armes : Arrêtons d’aller au ciné, n’achetons plus de CD ni de DVD et ils seront bien dans la merde !!!


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 20 janvier 2012 11:52

      Sur mon site de téléchargement préféré ils ont déjà remplacé les liens Megaupload par ceux d’autres hébergeurs.

       smiley smiley smiley


    • King Al Batar King Al Batar 20 janvier 2012 12:47

      Oui Peachy, Rapidshare fonctionne bien par exemple...


    • dawei dawei 20 janvier 2012 13:21

      @penajouir
      meme si on voulait acheter des CD ou des DVD, vu leur prix, et vu ce qui reste à la fin du mois, on pourrait pas !
      J’ai beau etre ingenieur plutot bien payé, CDvore et DVDvore, je ne peux me permettre d’acheter un CD ou un DVD à plus de 5 euros ... et encore, 5 euros ça me parrait encore beaucoup.
      Quand les lobbies du disque n’auront toujours pas compris que leurs prix sont hallucinants, le piratage continuera, c’est la dure loi de l’offre et de la demande : oui on est interessé par le produit, mais pas par son prix, donc on va voir au moins disant ... c’est ça aussi le liberalisme les cocos , je parle biensur aux grands liberaux du dimanche des chez Univers Sal and co qui se servent de l’Etat quand la loi du marché ne les arrange plus pour pondre des lois liberticide sur mesure et consolide l’Etat fschiste ! Deja qu’on paye une taxe sur le piratage à chaque fois qu’on s’achete un produit avec une capacité de stockage (quasi tous les produits electronique) ... meme quand on est pas pirate ... donc quitte a voir déja multement payé pour un crime qu’on a pas encore fait, autant le faire, histoire de justifier les frais, non, c’est une question d’honnêteté finallement, non ? Et je vous parle pas de la sacem ...


    • fredleborgne fredleborgne 20 janvier 2012 13:25

      @dawei

      Tu n’as pas les boules d’enrichir des pourris pareils.

      Consomme autre chose ;o)


    • dawei dawei 20 janvier 2012 13:42

      en verité, en terme de cd, je consomme plutot les labels independants que les majors. En DVD, c’est deja moins facile, mais je consomme presque plus comme ça c’est reglé. Et concernant la grande distrib, ne t’en fait pas, je n’ai pas mis les pieds a carroufs, auchan, la fnac, virgin ou autre depuis tres longtemps ... je fuis les temples de la consommation, je préfere les petits commerces de proximité (a peine plus cher ) ou le net(bien moins cher). D’ailleur carrouf commence à faire la gueule ... faut croire que je ne sois pas le seul smiley


    • David Meyers 20 janvier 2012 15:50

      C’est vrai que la Chine n’a jamais balancé 2 bombes atomiques sur des civils. Il parait qu’un Etat l’a déjà fait mais j’arrive plus a me souvenir lequel.


    • appoline appoline 20 janvier 2012 18:16

      @ Peachy,


      Dîtes moi car les miens ont tous sauté, carré blanc.

    • SlipenFer 20 janvier 2012 22:25
      Ecrire au Président de la République(4000 caractères maximum) Le sujet principal de votre message ?*

      Vous avez toujours la possibilité d’écrire au Président de la République par voie postale (votre courrier est alors dispensé d’affranchissement), à l’adresse suivante :

      Monsieur le Président de la République
      Palais de l’Elysée
      55, rue du faubourg Saint-Honoré
      75008 Paris

      Y PU KA


    • SlipenFer 20 janvier 2012 22:48

      Autre effet de la fermeture de Megaupload : du phishing, en masse, et des bons gogos qui vont se faire piller leur compte bancaire. Nous avons volontairement twitté ce matin l’url d’un de ces fishings, localisé au Pays Bas, ne proposant que l’accès premium, sans aucun contenu…

      LA SUITE
      http://reflets.info/megaupload-est-mort-nous-entrons-dans-une-ere-nouvelle/


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 21 janvier 2012 00:15

      @ Appoline

      Dans le contexte liberticide actuel tu comprendras que je ne peux pas publiquement donner ce lien ici. Les enculés à la solde de l’abominable Sarkozy et les gros porcs libidineux de l’industrie du disque se feraient une joie d’attaquer Agoravox en justice. Ces fumiers de l’Hadopi, qui nous lisent attentivement, n’attendent que ça. Tu dois chercher par toi même.

      Tu verras que c’est très facile de trouver.

       smiley


    • appoline appoline 21 janvier 2012 13:03

      @ Peachy,


      Je te remercie pour tes explications. J’ai trouvé effectivement.



    • Hijack Hijack 22 janvier 2012 18:40

      Pourquoi comparer avec la Chine ???

      La Chine ne s’est jamais vantée d’être un exemple ... de dicter sa loi ... de décréter un genre « patriot act » ... , n’a jamais agressé quiconque !!!
      Bizarre ça ... !!!


    • Hijack Hijack 22 janvier 2012 18:41

      Je répondais ci-dessus à  Ruut


    • Haricophile 24 janvier 2012 01:19

      La chine n’a pas balancé de bombe atomique, mais n’oublions pas que les Japonais on commis beaucoup d’atrocités en Chine. On ne le sait pas trop, mais ils ont aussi balancé un certain nombre de cochonneries dont des armes biologiques expérimentales sur les Chinois.

      Le japon était à cette époque une dictature militaire, elle a maintenu un isolement presque total des populations qui étaient désinformées, endoctrinées et manipulées.

      Je ne défend surtout pas les bombes atomiques qui sont des monstruosités, mais la dictature militaire japonaise n’était pas tellement en reste. La guerre, c’est de toute manière une horreur injustifiable et les grands perdants sont toujours les populations.


    • ignace72 20 janvier 2012 07:04

      À combien va se chiffrer les pertes pour les entreprises qui ne peuvent plus accéder à leurs fichiers ?

      Sans compter ceux qui utilisaient ce site pour leurs propres créations.


      • devphil30 devphil30 20 janvier 2012 09:30

        Au delà de cet aspect mercantile , se pose surtout la question de la remise en cause du dernier espace de liberté et d’échanges que représentent internet avant l’instauration d’un verrouillage complet des sites et contenus pour cause de droits d’auteur ou de terrorisme.


        En prenant à témoin la majorité des personnes pour évoquer les méchants pirates , les dangers d’internet se met en place un contrôle de l’information et des échanges.

        Des sites comme Agoravox , médiapart relaye de l’information qui dérange, vous verrez bientôt pour la raison de de ne pas diffuser des informations erronées va se créer un ministère de l’information ou de la propagande ( triste souvenir ) .....

        Philippe
         

      • Le citoyen engagé Le citoyen engagé 21 janvier 2012 10:12

        Un espace de liberté et d’échange qui servait à enrichir une colonie de hackers que l’on pourrait apparenter à une mafia surtout lorsqu’elle est tolérée par le pouvoir...


      • mortelune mortelune 20 janvier 2012 07:07

        Les USA sont devenus un des pays les plus fascistes du monde avec des lois pour le moins anti libérales et très protectionnistes. Le rêve américain est devenu un véritable cauchemar. Les camps de la FEMA vont se remplir à vive allure et brrrrrr ! ça fait quand même peur.

        Les gouvernants de ce magnifique pays sont-ils devenus fous ?


        • Bilou32 Bibi32 20 janvier 2012 09:08

          Les USA sont une dictature, la dictature du fric et du profit... Leurs dirigeants ne sont que pantins au service de leurs élites financières. Et Sarkozy le guignol de service qui est à leur botte ! Ecoeurant ! Il faut faire la révolution avant qu’internet ne soit sous contrôle total... ce qui en saurait tarder !


        • jako jako 20 janvier 2012 07:24

          C’est effectivement l’info du jour, merci Ronny, le fbi qui intervient en Nouvelle Zelande.... cela me rapelle quelque chose


          • jcn 20 janvier 2012 07:45

            "Tout cela est remis en cause par les lois SOPA/PIPA en discussion aux Etats-Unis, qui permettront de faire fermer n’importe quel site internet hébergeant des fichiers protégés par le droit d’auteurs"

            ... donc de faire fermer n’importe quel site puisqu’il suffira d’y introduire au préalable un fichier illégal ...

            cordialement

            jcn


            • appoline appoline 20 janvier 2012 12:38

              De toutes façon, avec la Tnt et les accès à internet par le câble, ils ont juste à appuyer sur un petit bouton et plus rien ne circule. 


            • Yvance77 20 janvier 2012 08:48

              Salut,

              Enfin on y est ! Et quelque part c’est tant mieux. On voulait savoir jusqu’où iraient quelques états fachistes dans le mode soft. C’est fait.

              La réaction d’Anonymous ne s’est elle aussi pas fait attendre. Piratage de sites comme « Univers Sale » de la « RIAA » (équivalent à notre SACEM) de celui du FBI et j’en passe.

              Mais il ne faut pas s’y tromper, c’est grave voir même très grave. Car demain, sans aucune justification, les pouvoirs qui roulent pour les plus forts, pourront décider arbitrairement de qui à le droit de diffuser une info ou non.

              Bon il reste bien des sources pour s’approvisionner et j’y vais de ce pas, c’est ma contribution avec le doigt tendu bien haut, envers toutes ces lopettes, genre notre Pipole à nous, qui protègent les nantis de manière éhontée.


              • appoline appoline 21 janvier 2012 13:10

                Oui mais ils ne s’y trompent au vu des réactions de différents hackers qui ont piraté certains sites nationaux. Nous ne sommes pas de la génération ’informatique", mais beaucoup de jeunes actuellement ont cette tournure d’esprit et cette facilité de maîtriser logiciels et informatique. Avec eux les divers pouvoirs qui veulent avoir la main mise sur ces différents systèmes, vont avoir du fil à retordre.


                Allez les petits, ne vous laissez pas emmerder, contrez les, et faites leur voir que tout le monde n’est pas prêt à se mettre à genoux.

              • mulder181 mulder181 20 janvier 2012 08:49

                j’ai commencé à utiliser un micro-ordinateur (avant les PC) dans les années 80.
                Dés mes premiers (Oric, Commodore 64, etc.), qui utilisait alors comme support des cassettes audio (si si c’est possible et oui pour les plus jeunes cela a existé), la copie etait un moyen de récupérer des jeux à moindre cout.
                Le passage à la disquette amplifia le phénomène de la copie.
                cette possibilitté de copie se retrouvait d’ailleurs dans la musique ou la cassette audio permettait d’écouter des centaines d’artistes sans acheter les disques vynils( l’ancetre de la clé USB en quelque sorte).

                L’arrivée du CD ( annees 90) ne changea rien ou plutôt améliora la qualité de la copie avec le graveur CD sur PC qui permettait aussi de dupliquer des jeux, des logiciels et bien sur des CD pour la Playstation 1.

                Le format DIVX permit alors vers la fin des années 90 de compresser les films et de créer des copies via des CD. Mais cela était déjà une pratique courante avec le magnétoscope dans tous les foyers, la copie de film ne datant pas d’aujourd’hui.

                Dans le jeu vidéo, copie de jeu PC et playstation, bien sur dés le début mais aussi aujourd’hui encore et roms sur DS, sur PSP et même sur WII sont monnaie courante.

                Internet a seulement comme effet de démultiplier les sources et de permettre une plus grande liberté de choix. Mais n’a en rien changé le phénomène.
                KAZAA, NAPSTER, EMULE, MEGAUPLOAD etc.. autant de solutions proposées puis fermées par les autorités.
                Et aprés ? il existera encore des solutions les newsgroup, d’autres hébergeurs dans le monde, que j’utilise déjà, et toujours d’autres procédés. Et des sites sécurisés, etc.

                Vont ils m’empécher de transporter la musique et les films dans un petit disque dur et de le transferer dans le PC d’un ami ?

                comment pourraient-ils contrer un phénomène éternel et global ?

                Un adolescent ne s’empéchera pas de copier et d’écouter de la musique et même de regarder un film en video ou de vouloir jouer à un jeu vidéo. Il n’a pas les moyens d’acheter toute la musique et de voir tous les films au cinéma, d’acheter tous les jeux disponibles. Alors il se débrouille, il trouve une solution, il a des amis, un groupe qui connait des amis, d’autres groupes etc...
                Rien ne pourra arrêter le phénomène.

                La fermeture de MEGAUPLOAD n’a pas de sens. Elle n’aura surtout aucun effet.
                Choisir une nouvelle voie, comme la licence globale
                Limiter les droits d’auteurs et positionner les oeuvres dans le domaine public à la mort de l’auteur
                Permettre le téléchargement de tout ce qui a d’ore et déjà été diffusé légalement sur les chaines publiques mondiales
                voici quelques pistes

                Attention , avec les tablettes graphiques et les readers, le monde de l’édition est aussi menacé : livres et surtout BD et journaux, magazines ( j’ai déjà eu dans les mains, dans ma bécane, toutes sortes de collections de BD comme Walking dead et de nombreux romans, etc.)

                Il esrt urgent que les professionnels comprennent que la fuite en avant et la répression n’arréteront rien.

                1+1=1

                Trouver une réponse adaptée aujourd’hui car demain


                • Triangle Triangle 20 janvier 2012 08:50

                  On nous vante tous les jours le futur de l’informatique : le cloud computing.

                  On assiste aujourd’hui aux limites du système, une décision unilatérale privant les usagers de l’accès à leurs fichiers.

                  Personnellement j’hébergeais des datas légales sur ce site dans le même esprit qu’un gros disque dur externe...et ce matin il est mort.
                  Je pense aussi à tous ceux qui sont clients de Megaupload en s’étant acquité de leur abonnement pour un accès plus rapide.

                  Rapidement d’autres sites prendront la relève et on continuera le jeu du chat et de la souris.

                  Les USA montrent aussi leur vrai visage quand on parle de liberté et de respect des droits.

                  Bien sur, ne soyons pas naïfs, des fichiers illégaux étaient aussi hébergés, mais cela ne justifie pas de priver tous les utilisateurs de ce service.

                  Je rentre dans la résistance...le manchot va maintenant sortir les crocs et rallier les Anonymous...

                  Ils veulent la guerrre, ils l’auront...

                  • Bilou32 Bibi32 20 janvier 2012 09:20

                    Au fait, comment rallier Anonymous ? Quelques milliers d’ordinateurs de plus, ce serait pas mal pour « jouer » ! Y’en a marre de cette justice et de ces pouvoirs qui ne s’attaquent qu’aux crimes de lèse-fric !!!


                  • révolQé révolté 20 janvier 2012 09:58

                    Qui cherche trouve... smiley


                  • Bilou32 Bibi32 20 janvier 2012 13:10

                    J’ai trouvé ! smiley


                  • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 21 janvier 2012 00:31

                    We are Legion !

                     smiley


                  • roro46 21 janvier 2012 09:59

                    « On assiste aujourd’hui aux limites du système, une décision unilatérale privant les usagers de l’accès à leurs fichiers. »

                    Question : les fichiers (sous entendu leur contenu, bien sûr) disponibles en libre et gratuit téléchargement / écoute / visionnage sont ils bien ceux des usagers ?

                    Précision (qui peut-être limitera la volée de bois vert que je vais me prendre, même si ce n’est pas sa raison d’être)  :

                    Je ne suis pas, mais alors pas du tout, favorables à ces manières de faire (fermeture de sites).

                    Mais pour autant, je ne suis pas non plus - du tout - favorable à la mise en écoute totalement gratuite et dérèglement du travail des artistes - en tout cas tant qu’on choisira de rester dans ce monde fait d’échanges monétaires -, sachant que jusqu’à preuve du contraire, ils doivent aussi manger, et leurs familles avec.

                    Aussi, je pense que’il va bien faloir trouver une solution à tout ça (licence globale ? autre chose ?... à voir)


                  • mick_038 mick_038 21 janvier 2012 13:31

                    Stallman et Torvalds avaient bien prévenu de l’escroquerie du cloud, on en voit aujourd’hui la raison.
                    Aujourd’hui MU, demain pourquoi pas Amazon Cloud, MS-Cloud ou iCloud ? Pour quelle raison ? fichiers illégaux, violation de brevet chez l’un ou chez l’autre (Apple vs MS vs Android)
                    Demain, une décision de justice arbitraire est prise et vous pouvez vous retrouvez avec la fermeture de iCloud et la perte de tous vos documents hébergés.
                    Et, chose qu’oublient volontairement de vous préciser les vendeurs de solutions cloud, lorsque vous hébergez vos documents sur ces supports, vous en perdez de facto la propriété. Le document, quel qu’il soit, ne vous appartient plus, il appartient au cloud. Vous ne pouvez effectuer aucune réclamation, ni aucune demande de dédommagement, ni entamer la moindre action en justice si vos documents hébergés sur le cloud venaient à tomber « par hasard » entre les mains d’un concurrents. Demandez les CGV complètes du produits, c’est indiqué.
                    Bref, évitez à tout prix d’utiliser ce genre de système, cela peut se révéler catastrophique et mettre en péril votre entreprise.

                    Un des dégats collatéraux de la fermeture de MU, et que n’ont sans doute pas vu venir le FBI et les autres organisation impliqué, c’est qu’ils viennent de signer l’arrêt de mort des solutions Cloud. Plus personne ne voudra s’en servir, notamment les chefs d’entreprise, à moins d’être complètement idiot et irresponsable. Et ça, la fin du cloud, ça va couter bien plus que les prétendu 500M$ de pertes des ayant droits....
                    Merci le FBI, grâce à votre action, vous venez d’ouvrir les yeux aux usagers sur les méfaits des solutions informatiques centralisés. RIP iCloud, office cloud & co....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès