Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > On a bien retrouvé Steve Fossett, mais pas Glenn Miller (2)

On a bien retrouvé Steve Fossett, mais pas Glenn Miller (2)

La disparition de Steve Fossett avait fait resurgir une autre disparition tout aussi mystérieuse, de même que les recherches entreprises avaient permis de redécouvrir des vestiges inattendus de crashs des décennies précédentes. Tous ses histoires de crashs inexpliqués me rappellent celui d’un autre personnage dont la disparition a fait la une des journaux pendant des années, et continue d’alimenter diverses légendes. Tout simplement parce qu’on n’a jamais retrouvé l’avion dans lequel il avait disparu.. et qu’on ne le retouvera jamais, comme je vais vous l’expliquer maintenant. Dans le même registre, la disparition récente d’un plongeur en Manche, en octobre dernier, sur le banc de Sandettie, nous rappelle que cet endroit a été un des lieux de combats et de destructions qui en font un des sanctuaires d’épaves parmi les plus riches du monde, qui en prime est relativement facile d’accès en raison de la faible profondeur des eaux, en moyenne une trentaine de mètres seulement. Une relative facilité qu’il faut impérativement nuancer : les courants changeants en raison des déplacements continuels des bancs de sable et surtout la faible visibilité de l’endroit rendent ces recherches difficiles. Un plongeur récemment s’y est fait piéger. Le corps de l’infortuné avait été retrouvé un mois après seulement, après avoir dérivé jusque... Zeebruge.

Pourtant l’établissement d’une cartographie des épaves est nécessaire, et c’est à quoi s’activent depuis des années des bénévoles et des passionnés, dont un vient de disparaître à 52 ans comme nous vous le disions. Tous ces passionnés ont aussi un graal en tête, en dehors des bateaux et même des sous-marins gisant au fond de la Manche. Beaucoup rêvent de retrouver l’épave de l’avion de Glenn Miller, dont la disparition est longtemps restée une énigme, avant qu’un journaliste anglais, repris par un autre du magazine Jazz-Hot, en France, ne délivre la raison de sa disparition en 1985. Et celle-ci mérite d’être rappelée ici, tant elle est surprenante et en même temps recoupe le dossier des disparitions militaires laissées inexpliquées à dessein, car elles embarrassent ceux qui la détiennent. Il faudra bien se rendre à l’évidence un jour que ce n’est pas du conspirationnisme nécessairement que d’aller à l’encontre des mensonges du pouvoir en place, même si certains en ont fait leur lit. L’esprit critique est chose plus difficile à exercer que la simple acceptation des thèses officielles. En fait, la disparition de Glenn Miller embarrasse tout le monde. Et même ceux qui ne l’appréciaient pas musicalement, dont a fait partie Boris Vian, pas vraiment pour autant une référence dans le domaine (il appréciait davantage le "dixieland" que le "bop" naissant à son époque, Miller étant catégorisé "swing"), qui ont pu voir dans sa mort précoce une iconisation et la mise en piédestal dont on aurait pu se passer... 

Toute l’histoire débute avec l’arrivée en Angleterre du paquebot Queen Elisabeth, transformé en transport de troupes. A bord, le premier du hit-parade radio de cette année là, Glenn Miller, qui vient juste de recevoir le tout premier disque d’or de tous les temps, pour son célèbre Chatanoogha Choo Choo, désormais immortalisé dans un cadre contenant un disque doré comme le deviendra la tradition. Décerné au bon patriote Alton Glenn Miller, engagé volontaire à trente-huit ans, dès l’annonce de Pearl Harbor. Miller, complètement "miro" et trop vieux, n’a pas été retenu par l’armée comme soldat combattant, malgré son ardent souhait, mais a été quand même retenu par elle pour faire "l’entertainer" auprès de ses troupes. Depuis "In The Mood", c’est un musicien devenu homme d’affaires très avisé qui a tout prévu : en trois mois à peine, à Londres, Miller a enregistré 88 titres pour la BBC... dont certains avec chanteurs ou chanteuses, des chansons faites... en allemand.Il s’essaiera même à la propagande dans la langue de Goethe. Le marché de l’Europe s’ouvre devant cet ambitieux musicien.... et Miller ne veut rien laisser au hasard. En commençant par Paris, libéré le 23 août 1944. En homme d’affaires organisé, Miller a dépêché dès le mois de septembre à Versailles, ou réside le haut commandement US, son homme de main, Ron Haynes, qui démarche depuis des concerts dans la capitale. Les GIs débarqués en France ont emmenés avec eux des 78 tours, les V-Disks, et les parisiens en sont déjà fous : à St-Germain des près, dans les caves, ça s’agîte déjà beaucoup. Le 12 décembre, le feu vert est donné par Haynes, qui a prévu de jouer pour Noël à Paris. Les membres de l’orchestre prennent soit l’avion, soit le bateau, car tout le monde doit se retrouver pour le 15 décembre à Paris même, dans un petit hôtel de Montmartre déniché par Haynes. Miller, toujours à la bourre, parti comme d’habitude en dernier, se dégote au dernier moment un petit avion, un C-64 Norseman de liaison, piloté par un...novice, John Morgan, car il y a pénurie de pilotes en Angleterre à ce moment là, ce qu’on comprend aisément. Le décollage est fixé au 14 au matin, puis reporté à 13H30 en raison d’un épais brouillard persistant sur le Channel. Le Norseman piloté par le dénommé Morgan, un très jeune pilote, décolle à 14 heures direction Villacoublay où il est attendu dans l’après midi. On ne le reverra jamais. Jusqu’à Noel 1944 on attendra qu’il resurgisse... mais en vain. Sa veuve sera avertie de sa disparition en janvier 1945 seulement par un télégramme de l’armée. A la BBC, un simple flash annonce sa disparition, 9 jours après seulement.

Et à partir de là, depuis plus de soixante ans, chaque fois qu’un chalutier nordiste rapporte dans ses filets un élément d’avion, ou qu’un plongeur entr’aperçoit au fond les vestiges d’un bloc moteur radial Pratt et Whitney Wasp on croit enfin avoir retrouvé l’épave de l’avion du chef d’orchestre au trombone mondialement connu, comme le dit le journaliste de Jazz-Hot. Et pourtant, des blocs moteurs on en a remonté des dizaines sinon des centaines depuis, certains exposés quelque temps sur les quais de Dunkerque ou de Calais. Des moteurs d’avions, on en trouve partout. Récemment, on a ainsi retrouvé au beau milieu des alpes au glacier des Bossons un des moteurs d’un autre avion mythique, un Super-Constellation nommé Malabar Princess, crashé le 3 novembre 1950. Au beau milieu du Lac Mead aux Etats-Unis repose un B-29 complet. En Angleterre, au musée de Shoreham, ce n’est pas ce qui manque. Un B-24 a été repéré depuis 2002 sur l’excellent site archélogique Splash. Dans l’île de Lundy, on trouve des morceaux de Heinkel 111 crashés . En Ecosse, on peut voir les restes d’un B-29 de reconnaissance crashé lui en 1948. Parfois, c’est au bord d’une plage que l’on retrouve un P-38 complet. Ou dans la glace, et là on peut le reconstruire et le faire revoler. Ça devient la très belle histoire de la restauration du Glacier Girl. En Ecosse toujours, un Spitfire réapparait subitement sur une plage à la suite de grandes marées, ou plutôt les vestiges de son moteur. Car c’est tout ce qu’on peut espérer retrouver de son avion : comme le Bellanca de Steve Fossett, dont il ne reste rien ou presque (la toile ayant de plus brûlé en ce qui le concerne !), le Norseman était en tubes recouvert de toile lui aussi. Comme chez Fossett, le seul élément conséquent de ferraille retrouvé a été... le bloc moteur (un quadricylindres à plat Lycoming 360 pour le Bellanca). L’engin avait été projeté à plusieurs dizaines de mètres du point d’impact lors du crash. Presque un avion de papier. Pour Glenn Miller, on mettra 43 ans pour trouver la solution. C’est un journaliste anglais talentueux, Roy Nesbit, qui va découvrir la clé de l’énigme... en Afrique du Sud ! Une thèse accréditée plus tard par d’autres témoins indirects. En 1985, un plongeur anglais, Clive Ward, prétendra bien avoir découvert les restes du Norseman en Manche, mais rien ne permet de le confirmer, car l’individu n’a jamais montré les pièces qu’il aurait découvertes.

Roy Nesbit,
après avoir épluché les plans de vol de ce mois de décembre 1944 fatal a en effet eu une intuition géniale. Le jour de la disparition de Miller, une escouade de bombardiers quadrimoteurs Lancaster (un "Wing") a décollé de Methwold en Angleterre à 11H 30 du matin pour bombarder Siegen, en Westphalie... mais est tombée elle aussi sur un brouillard à couper au couteau. Le Lancaster NF973 n’a pas de radar à bord (et encore moins de GPS !), et très vite la mission est avortée. Tous les bombardiers sont équipées de bombes au phosphore de petite taille, des centaines, véritables fléchettes larguées à la volée sans trop de directivité. Ce jour-là on devait en balancer 100 000 sur l’Allemagne. Ces engins étant incendiaires, et un bombardier ne pouvant se poser à pleine charge (c’était interdit avec n’importe quel type de bombe), tout le Wing fait un large virage sur la droite et prend le chemin du retour, qui passe par le Sud de l’Angleterre, car dans la Manche on a cartographié trois grands cercles où les navires sont interdits de séjour, car ce sont les endroits destinés à recevoir les bombes non larguées sur l’Allemagne. C’est ainsi que le fond de la Manche est tapissé de bombes, et que certains endroits, même encore aujourd’hui sont à éviter pour les pêcheurs. On est alors aux environs de 14H30, et l’avion de Glenn Miller, piloté par un novice qui n’a même pas remis de plan de vol, est au ras des flots en train de viser sa route entre deux bancs de brouillard. Les Lancaster, au "top" du leader déversent leur chargement mortel avant de rentrer à la base. Au fond du fuselage d’un des Lancasters, enfermé dans son inconfortable tourelle de mitrailleuses arrière, un homme, Fred Shaw, a juste le temps de voir un petit avion de couleur métallique "partir à la baille", comme il le dit transpercé de toutes part par les bombes fléchettes. La scène ne dure que quelques secondes... mais marque à jamais notre mitrailleur

Revenu à sa base, Shaw consigne sa découverte dans le livre de mission de son Wing. Le journaliste d’Aeroplane Monthly retrouvera bien ce livre dans les archives de la RAF, mais avec une annotation... effacée. Très certainement après coup par les autorités, quand elles se sont aperçues que les américains allaient certainement leur demander des comptes ou des explications sur ce que faisaient les anglais dans le secteur de la route suivie par l’avion de Miller. La mort de Glenn Miller provoquée par la RAF, vous n’y songez pas alors que la guerre n’est pas encore finie ! C’est l’incident diplomatique, là ! Et ce sera ainsi la chape de plomb pendant des décennies. A la fin de la guerre Fred Shaw partira s’établir en Afrique du Sud où notre journaliste le retrouvera pour confirmer ce qu’il a vu ce jour là. Sans lui, il n’y aurait jamais eu de théorie plausible de la disparition de Glenn Miller, dont on ne retrouvera plus jamais rien : la zone où les bombes ont été jetées est sillonnée tous les jours par les tankers ou les chalutiers, les fonds ont été sondés des dizaines de fois à la recherche des masses métalliques des moteurs. En 2000, l’histoire resurgît une nouvelle fois avec les mémoires de Derek Thurman, l’ingénieur de bord du Lancaster de Shaw, qui confirme la thèse : " Thurman had written that when the bombs were away, three crew members on board the plane had spotted a light aircraft below, which seemed to have been downed by the hail of explosives. The bomb aimer saw it first from the nose and commented on it, whereupon the navigator shot out of his seat to the side blister (window) to have a look. He saw the plane whip by. Seconds later, the rear gunner called in to say : ’It’s gone in, flipped over and gone in". L’explication se tient donc, mais elle n’a pas l’humour de celle du dessinateur de Jazz-hot, qui en avait fait une version disons toute personnelle, disons, jointe ici à ce dossier.

On ne retrouvera certainement jamais quoi que ce soit de Glenn Miller. Le bloc moteur de son avion a peut être été remonté il y a plusieurs années sans qu’on a su le relier à celui de son appareil, et quand à ce dernier il n’en reste plus rien, pour sûr, encore moins que les débris minuscules retrouvés sur le site du crash de Steve Fossett. Ce dernier, né l’année de la disparition de Glenn Miller, a lui aussi disparu dans un bête accident après avoir fait le casse-cou pendant des années à bord d’engins extraordinaires dessinés par un monsieur dont on vous reparlera un jour ici, promis. L’homme aux rouflaquettes qui aura osé défier la NASA (et Bush ?). Fossett laissera le souvenir non pas d’un milliardaire, mais bien d’un aventurier véritable : c’est le plus bel hommage qu’on puisse lui rendre, je pense, que de souligner cet aspect de sa personne, fort attachante au demeurant. L’homme était apprécié par sa méticulosité et son goût du risque calculé. Il avait failli mourir à plusieurs reprises lors de ses tentatives de tour du monde, il est mort stupidement dans un accident banal d’aviation légère. La revanche du sort sur un sacré bonhomme, qui avait tant défié cette mort qui l’attendait finalement à 64 ans en Californie.

 

Documents joints à cet article

 On a bien retrouvé Steve Fossett, mais pas Glenn Miller (2)

Moyenne des avis sur cet article :  2.23/5   (78 votes)




Réagissez à l'article

329 réactions à cet article    


  • Стефан Илчев Cosmic morice 8 novembre 2008 11:45

     Excellent article qui tient le lecteur en haleine jusqu’à la dernière ligne.

    L’avenir du journalisme d’investigation est ici, sur Internet.



    • italiasempre 8 novembre 2008 12:48

      No mais quel con, quel con !!

      Tu n’as pas honte de faire ça ?
      Tu es pere de famille et on dirait un gamin de 10 ans, franchement !



      Et l’autre morice qui fait semblant de ne rien comprendre.


      L’un et l’autre vous êtes pitoyables smiley


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 8 novembre 2008 13:00

       Tiens smiley
      Chère Italia, en vitesse, pfffff. Un petit coup bas de notre multi-identitaire. Vengeance ? Personne n’est dupe. A part Morice, évidemment.
      Tu n’as vraiment rien d’autre à faire, Machin ? C’est pathétique.


    • Bécasse blondasse Bécasse blondasse 8 novembre 2008 13:14

       toi la balance on t’as pas sonné !


    • maxim maxim 8 novembre 2008 14:23

      et bien Belle Italia ?.....

      viens ,je t’emmène faire un tour de pédalo sur la Manche !....

      nous rechercherons la dépouille de Glenn Miller ,et si nous rentrons bredouilles ,nous irons à Deauville claquer ma pension au Casino .....

      si je gagne ,nous irons au Normandy Hôtel déguster un homard grillé ....

      si je perds ,nous volerons une belle bagnole pour jouer un Road Movie ,ce ne sera pas Telma et Louise ,mais Italia et Maxim !

      sur ce, bon après midi à tous ,sur ce site si calme et si serein ,où règne une ambiance bon enfant ,chaperonnée par la bienveillante modération d’Avox .....

      il fait beau ,je vais de ce pas repeindre mon pédalo !


    • italiasempre 8 novembre 2008 14:59

      Salut Maxim smiley

      Ouiiii, ton programme me tente drôlement smiley

      Tu es un homme, Maxim, un vrai.




    • Olga Olga 8 novembre 2008 15:50

      Bonjour Cosmic,
      Cosmic Dancer, pas l’autre...
      Je me souviens d’un article sur Rama Yade, il me semble, où j’avais fait remarquer que certains commentaires (ceux de Patton et les vôtres) étaient plussés "anormalement", tandis que tous les autres étaient moinssés tout aussi "anormalement". Vous vous en souvenez aussi, certainement... Patton était intervenu tout de suite pour se foutre de moi et vous un peu après, pour vous foutre de moi (un peu seulement, je vous l’accorde) et surtout ne rien trouver à redire sur le repliage et le plussage massifs, organisés par des personnes peu scrupuleuses.
      Je me souviens également que quelques jours après, vous reprochiez à Patton (encore lui si je ne m’abuse), dans un coup de gueule mémorable, de bidouiller les votes à l’aide de ses nombreux comptes. J’en déduis que vous auriez été bien inspirée de vous joindre à mon coup de gueule dès la première fois, au lieu de profiter, un peu hypocritement, de la situation qui vous était "favorable" (en terme de votes et de repliage des "contradicteurs").
      Tout ça pour dire que maintenant que les "canons moinsseurs" du Général sont braqués contre vous, ça me ferait plaisir de lire quelques mots de votre part, disant par exemple : "Vous aviez raison de dénoncer les "trucages", je n’ai pas été très fair-play la première fois que vous l’aviez fait..."
      Enfin, c’est de cette façon que j’agirais si j’étais dans votre situation... smiley
      Bon week-end.


    • COLRE COLRE 8 novembre 2008 16:15

       J’en déduis que vous auriez été bien inspirée de vous joindre à mon coup de gueule dès la première fois, au lieu de profiter, un peu hypocritement, de la situation qui vous était "favorable" 


      Bon, Olga (bonjour, au fait), puisque vous insistez sur la question, je vais vous dire une chose que j’avais envie de vous dire depuis longtemps (mais "à quoi bon ?").

      Je vous laisse replonger dans vos archives, mais ce dont je me souviens très bien, c’est que les moinssages systématiques commencèrent bien avant votre fameuse "première fois", celle dont vous vous rappelez si bien par ce que vous en fûtes victime ! 

      Avant, c’était les Zozos et apparentés, moinssés sauvagement par vos amis… mais là, ça ne vous dérangeait pas le moins du monde ; et je me souviens (eh oui, j’ai très bonne mémoire) que nous nous en sommes un peu plaint, et avons dû subir vos sarcasmes (oui oui, vous, Olga) et vos leçons de morale sur la démocratie des votes et repliages divers !

      Et même, avions-nous dû subir un réconfort tout aussi sarcastique sur le fait que l’on n’était "que" repliés, pas censurés, et qu’après tout, il n’y avait qu’à déplier, n’est-ce pas… de quoi se plaignait-on ?!

      Alors, vos conseils actuels sur la bonne façon d’agir en société, voyez-vous, moi j’y aurai réfléchi à deux fois avant d’être bêtement prise en défaut d’un moralisme bien mal à propos…

      J’ai toujours eu un faible pour la justice immanente…
       smiley

      Salutations néanmoins cordiales.


    • Olga Olga 8 novembre 2008 18:09

      @Colre
      " Je vous laisse replonger dans vos archives, mais ce dont je me souviens très bien, c’est que les moinssages systématiques commencèrent bien avant votre fameuse "première fois", celle dont vous vous rappelez si bien par ce que vous en fûtes victime ! "
      vous êtes plus ancienne dans la place, je vous fais donc confiance sur l’antériorité des moinssages systématiques.
      Vous auriez dû vous plonger dans les archives avant d’intervenir et vous auriez lu que je disais justement (lors de cette "première fois") que ça ne me posait pas de problème d’être victime des moinssages. Ce qui me posait problème c’était le fait que l’auteur et les autres intervenants étaient repliés, quoi qu’ils disent (et surtout si leurs commentaires étaient constructifs, sic), par deux ou trois excités à multiples comptes.

      " Avant, c’était les Zozos et apparentés, moinssés sauvagement par vos amis… mais là, ça ne vous dérangeait pas le moins du monde ; et je me souviens (eh oui, j’ai très bonne mémoire) que nous nous en sommes un peu plaint, et avons dû subir vos sarcasmes (oui oui, vous, Olga) et vos leçons de morale sur la démocratie des votes et repliages divers ! "
      Vous m’expliquerez certainement qui sont mes amis... A deux ou trois exceptions près, je serais bien en peine de citer des personnes qui pourraient être définies comme mes amis ici.
      Si vous aviez bonne mémoire, vous vous rappelleriez surtout que j’ai dit plusieurs fois qu’il fallait supprimer ce système des votes. Ou alors le modifier radicalement, en n’utilisant plus le système des repliages (j’avais même proposé des "solutions" de remplacement, mais ça vous a sûrement échappé...).

      " Et même, avions-nous dû subir un réconfort tout aussi sarcastique sur le fait que l’on n’était "que" repliés, pas censurés, et qu’après tout, il n’y avait qu’à déplier, n’est-ce pas… de quoi se plaignait-on ?! "
      Effectivement, un seul clic permet de déplier tous les commentaires pliés ; on ne peut donc pas parler de censure au sens strict du terme, puisque les commentaires restent lisibles pour qui le souhaite.
      Ce qui me dérange donc, c’est la facilité avec laquelle ce système peut être "détourné". Et vous êtes, je n’en doute pas, la première à le regretter également.

      Pour le moralisme, je vous laisse juge, vous maîtrisez cet art, avec beaucoup plus de constance que moi sur ce site (mais n’allons pas replonger dans les archives ...).

      Pour une fois que je "compatissais" avec Cosmic parce qu’elle avait vu les "canons" se retourner contre elle, vous jugez bon de venir m’agresser. Je remarque que ce n’est pas la première fois que vous le faites lorsque je tiens des propos vifs (mais corrects) avec Cosmic. Il me semble pourtant qu’elle n’a besoin de personne pour se défendre, si besoin de se défendre il y a ...

      Bon, Colre (bonjour, au fait), merci quand même.


    • COLRE COLRE 8 novembre 2008 18:32

       Cosmic m’excusera sûrement, mais mon intervention n’a rien à voir avec elle. 
      Je vous dis que "la première fois", comme vous dites, que vous avez subi du moinssage sauvage et que vous vous êtes soudain lamentée, c’était peu de temps après vous être gaussée de notre semblable sort. J’en avais ri sous cape en disant intérieurement : bien fait ! comme je vous le dis : j’aime bcp la justice immanente… je sais, ce n’est pas très chrétien… 
      Alors voilà, j’avais gardé cela en mémoire, sans vous l’avoir jamais dit : c’est donc fait !

      Sinon, je n’ai aucune envie de dialoguer avec vous : votre post le montre, vous êtes la reine du bottage en touche et de la fuite jésuistique. C’est simple : vous n’avez jamais tort et vous tortillez toujours votre argumentaire comme une vraie technocrate.

      Allez ! bon week end quand même.


    • Olga Olga 8 novembre 2008 18:49

      Colre,
      Je fais l’effort de répondre à toutes vos accusations, point par point, et vous m’accusez de botter en touche...
      La fuite jésuitique ? Si ça correspond au fait de tailler dans mes réponses pour ne pas être trop blessante envers mes contradicteurs, alors oui, je fuis beaucoup, énormément, jésuitiquement si vous voulez...

      Bon week-end.


    • maxim maxim 8 novembre 2008 22:02

      ah la vache !.....

      plus 28 !......Atavus !.....

      bon attends .....

      Morice ,je suis esbaudit devant votre talent journalistique ,en effet ,qui aurait imaginé la disparition du grand Glenn Miller de cette façon si stupide ,bombardé par les siens !

      quelle triste fin ,dans quelle épave ,parmi celle qui jonchent le fond sablonneux de la Manche ,dans quelle épave disais- je ,git il ?

      désormais ,lorsque ,passant mes Week Ends à Honfleur ,et achetant des crevettes à la Lieutenanterie du Bassin ,je me dirais ,dégustant les innocents crustacés " ils ont un drôle de goût !!!!"

      lorsque j’écouterais un vieux vinyl avec les airs langoureux de l’artiste ,j’aurais un souvenir ému en digérant mes crevettes ,si elles s’étaient repues des restes du chef d’orchestre ?.......

      cruel et dérisoire destin ,passer de la postérité au tube digestif d’une vulgaire bestiole ,ensuite consommée par un amateur de Jazz ,et fanatique de l’aviation de surcroit !......

      la boucle est bouclée ,c’est la chaîne alimentaire !......

      Morice ! j’aime beaucoup ce que vous faites !


    • Halman Halman 8 novembre 2008 23:16

      Tu rigoles, il n’a pas la moindre compétence technique la plus basique, il se contente de compiler des articles en mélangeant tout et n’importe quoi sans le moindre rapport.

      Les casse cous fous furieux et les géniaux inventeurs visionnaires, il n’est pas capable de faire la différence.


    • brieli67 9 novembre 2008 00:07

      cette nuit ?

      Curieux des horaires à la Lerma ?


      Monsieur H comme Güll comme Romain_Germaine Pas Thon , d’autant plus que vous êtes un de ces forçats de la Santé. Le Conseil de l’Ordre des Médecins veille et est très efficace. 

      a bon entendeur salut ! 


    • maxim maxim 9 novembre 2008 01:16

      ah ben ça Halman ....

      y’a longtemps qu’on est habitués à ça !

      un petit bout ce ceci ,un morceau de celà ,et hop un article pondu avec des liens qui partent dans toutes les directions .....

      on est dans le vide greniers virtuel avec Morice !


    • morice morice 8 novembre 2008 11:58

       Ce que j’adore chez cette meute, c’est la soumission au chef : le chef a dit "on encense désormais Morice" : que font-ils avec abnégation ? Ils encensent, montrant par la même BETEMENT qu’ils font bien partie du même groupe et de la même nouvelle CABALE.. bref, ils sont IDIOTS. Il démontrent par l’exemple ce qu’on ne cesse de dénoncer ici : après l’antisémitisme où ils ont été une nouvelle fois ridiculisés, changement d’angle d’attaque ORDONNE par Calito : "on dit tous du bien". Et ces gros bêtas le font. Prouvant par la même qu’ils n’ont aucun amour propre et qu’ils sont prêts à tout faire avec dévotion. RIDICULES, ils sont.

      par Cosmic morice (IP:xxx.x02.226.151) le 8 novembre 2008 à 11H36 

       
      test de pseudo

      Cosmic morice Fondateur du club des pétomanes virtuels "Les pets maintenant".

      Ce rédacteur n’a pas encore publié d’article sur AgoraVox
       

      pas sous ce nom, mais sous un autre ressemblant sans nul doute.... 


      • morice morice 8 novembre 2008 12:02

         Vous remarquez la fourberie de quelqu’un pas trop sûre avec sa bécane qui va dénicher un vieil article datant de décembre 207 pour faire son "test" discrétement, loin des regards des pages d’actu : celle-là, non seulement elle ne pige rien à l’informatique, mais ce n’est pas l’honnêteté qui la carctérise. Quand on vous dit ce que rassemble cette meute, on ne se trompe pas... pas fute fute, la donzelle.


      • E-fred E-fred 8 novembre 2008 12:17

        Ca "discute sérieux" sur Glenn Miller chez la maison d’édition dont tu a posé le lien !!!
        http://www.fremeaux.com/index.php?page=shop.product_details&category_id=64&flypage=shop.flypage&product_id=222&option=com_virtuemart

        " ...Adulé, encensé par le grand public depuis la fin des années 30, mais méprisé, oublié par les discographes staliniens, honni par les amateurs éclairés (?) et les critiques aux oreilles plombées...Glenn Miller est fermement décidé à gagner de l’argent et contrairement à d’autres, il le dit et le répète. C’est une faute impardonnable. Il quitte alors les Ben Pollack, Red Nichols et autres frères Dorsey pour devenir l’arrangeur préféré de Ray Noble..."

        La musique, ici le jazz, est au centre d’un débat = la musique et l’argent !!!

        Et des questions "douteuses" ? " Un regret : le livret impeccable de Tony Baldwin ne répond pas à une question qui ne cesse de m’obséder : le major Miller est-il vraiment mort lors d’un crash de son avion en pleine Marche ou plutôt, comme je l’ai lu récemment dans une brève de quotidien, dans une maison chaude de Paris dans l’exercice de ses… fonctions  ? Cette information aurait été tenue longtemps secrète pour ne pas affaiblir le moral des troupes, ni ternir le prestige de l’Air Force. Quarante-six ans plus tard, nous aimerions tant savoir ! » Pascal ANQUETIL – JAZZMAN "

        Bien vu le clin d’oeil avec Fossett !!!!!

        J’ai une nouvelle version, après "In the mood", voici "In the mud" : http://www.diving.ee/articles/art035.html 

        Et donc Glenn Miller et le pilote sont morts sous les "tirs amis"...
        http://www.army.gc.ca/lf/francais/6_1_1.asp?id=2260 les "tirs amis"... sur Agoravox !!!


        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 8 novembre 2008 13:46

          Morice,

          Excuse moi cette torpille, je t’ai sanctionné.J’ai éclaté de rire, tu aurais dû en faire autant.
          Le sage s’écarte et laisse les iméciles se battre.


          • norbert gabriel norbert gabriel 8 novembre 2008 15:34

            Salut
            j’ai parfois du mal à comprendre les motifs (et l’intérêt) de ces commentaires réglements de compte, pas plus que je ne comprends le laxisme des modérateurs. Cet article est bien documenté, bien fait autant pour un amateur de jazz et d’histoire, qui approfondira ses conaissances, (je connaissais les faits, mais pas tous les détails,) que pour un novice découvrant unepage d’histoire, et une histoire de jazz peut-être pas essentielle, mais intéressante.
            Il y a eu un film racontant l’histoire de Glenn Miller, avec James Stewart, film un peu propagande Hollywood, genre gloire à la musique aux armées quand elle est faite par des musiciens de talent, ça partait d’un bon sentiment. 
            En tout cas la musique n’adoucit pas les moeurs de certains zozos d’Avox....


            • morice morice 8 novembre 2008 15:35

               -116 et -17 pour E-Fred et moi-même : ça va Calito, pas trop difficile de se connecter-déconnecter pour venir moinsser sous un pseudo différent ??? je vous plains ça doit être exténuant ! 

              RESUMONS le procédé :
              1) Calito donne l’ordre à sa meute de ne plus venir que pour encenser. Ils s’éxécutent tous, donnant ainsi à Agoaravox les Ips de ceux qui organisent des cabales ici. On dira que ce n’est pas très fute fute de leur part.
              2) Pendant qu’ils viennent encenser, ils appliquent le palan B de l’opération : venir moinsser. Ils le font avec zéle, prouvant une deuxième fois... leur profonde mauvaise foi.
              3) Calito, qui n’en peut plus de VOIR son plan qui marche s’inscrit sous le pseudo du "moinsseur masqué" car il n’arrive jamais à tenir sa propre parole : il était venu lui même rompre le boycott qu’il avait lui même décidé, avec un slogan d’enfer : le texte en ligne était selon lui "Antisémite".. c’en était suivi un tir groupé de sa meute sur le même thème, au point de faire bloquer la page.

              Aujourd’hui je ne suis plus antisémite selon eux, mais je n’ai toujours pas revu la page : vous avez remarqué qu’ils sont venus dire qu’’ils s’étaient trompés mais ce sont bien gardés de demander la remise en ligne de ce texte, que je demande et exige à Agoravox sous forme de réparation pour le préjudice moral subit.


              • morice morice 8 novembre 2008 15:38

                 par norbert gabriel (IP:xxx.x85.144.47) le 8 novembre 2008 à 15H34 

                 
                Salut 
                j’ai parfois du mal à comprendre les motifs (et l’intérêt) de ces commentaires réglements de compte, pas plus que je ne comprends le laxisme des modérateurs.


                voilà qui est bien dit et je vous en remercie : vous savez, modérer n’est pas une sinécure ici : tous ceux qui se font VIRER par la porte reviennent par la fenêtre sous un autre pseudo : tant que ne sera pas prise la décision de n’en accepter qu’un seul, se sera BANCAL ici. ET ça l’est, visiblement.

              • L'infiltré L’infiltré 8 novembre 2008 15:45

                morice pense par lui-même. A l’heure du plagiat généralisé, morice nous montre qu’un penseur peut compter sur son propre intellect.

                Son cerveau est comme un volcan en sur-activité. Cet homme est un phénomène rare.


                P.S. : cet hommage est sincère et non-sollicité, ni par morice, ni par son équipe de commentateurs-moinsseurs-buzzeurs.

                 


              • Halman Halman 8 novembre 2008 23:18

                Non, il ne pense pas, il compile des articles sans faire la différence entre les énergumènes de foire et les géniaux visionnaires. Si Steve Fossett ne s’était pas crashé, Morice n’aurait jamais entendu parler des Bellanca.

                La preuve son expression "avion de papier". Dans le genre expression bouffie d’ignorance raccoleuse il est spécialiste.




              • norbert gabriel norbert gabriel 8 novembre 2008 15:45

                Post scriptum : franchement, ça commence à me gonfler ces manoeuvres de débiles, il me semble avoir quelques connaissances en histoire et en jazz, et voir que cet article est évalué pas intéressant à 90 % me pose quelques questions sur les motivations des lecteurs qui "évaluent" 
                et ça commence à me donner des pulsions de boycott d’agoravox, si c’est ça le journalisme citoyen, autant revenir au journalisme classique, partisan, orienté, au moins on sait ce qu’il en est pour décoder soi-même sans les béquilles des plus ou des moins attribués sur des critères qui n’ont rien de sérieux.


                • morice morice 8 novembre 2008 17:12

                   par hihoha (IP:xxx.x72.131.154) le 8 novembre 2008 à 15H50 

                   
                  Boby Lapointe, 
                  C’est comme ça, il y a encore en France des gens qui ne peuvent pas piffrer les antisémites comme Momo...Et vous ?

                  je demande le retrait de ce post injurieux d"un HABITUE DE L’INJURE GRATUITE. Et tant qu’à faire son éviction, pour propos récurrents dans le domaine.


                  Gabriel : on ne peut PAS écrire sur l’extrême droite ici sans en subir les foudres : c’est à la modération de nous en prémunir : ce gars là m’injurie depuis plus d’un an malgré mes demandes répétées d’éviction pour calomnie.

                  • morice morice 8 novembre 2008 17:16

                     et hop encore un NOUVEAU PSEUDO créé pour l"occasion : Calito est en CRISE, et quand il est en crise il pond des pseudos : on va tourner à 10 ou 12/ jour là, certain....
                    par L’infiltré (IP:xxx.x22.187.120) le 8 novembre 2008 à 15H45 créé aujourd’hui à cette heure rien que pour la circonstance !!!


                  • morice morice 8 novembre 2008 17:19

                     PS : la MODERATION, vous pourriez aussi tant qu’à faire noter les IPs de ceux qui demandent à replier mes commentaires. Ce sont les mêmes qui moinssent à tout berzingue aujourd’hui, sur les ordres de Calito, qui nous fait sa crise de pseudos, vi-u que son plan foireux est éventé.


                  • morice morice 8 novembre 2008 17:39

                    par Olga (IP:xxx.x7.216.37) le 8 novembre 2008 à 15H50 

                     
                    Bonjour Cosmic, 
                    Cosmic Dancer, pas l’autre... 
                    Je me souviens d’un article sur Rama Yade, il me semble, où j’avais fait remarquer que certains commentaires (ceux de Patton et les vôtres) étaient plussés "anormalement", tandis que tous les autres étaient moinssés tout aussi "anormalement". Vous vous en souvenez aussi, certainement..`

                    c’est l’article qu’elle est allée voir pour faire son "test" de nouveau pseudo. Ces gens-là TRICHENT de TROIS Façons :


                    - 1) en venant voter, en se déconnectant pour changer dIP et en revotant avec un autre pseudo ; la technique a été expliquée ici-même par TALL et Crumpet.


                    - 2) en bloquant les sorties de texte qui leur son défavorables (dès que je parle de l’extrême droite) en faisant voter en modération soit de faux rédacteurs comme Christina, qui a disparu des registres dès que je l’ai annoncée comme Avatar de Calito, et en recrutant de nouveaux rédacteurs à leur solde, comme Cascabel, annoncé ici même comme admirateur de Faurisson et qui a soumis un premier texte.


                    - 3) en orgnanisant cabale sur cabale comme celle en cours qui consiste à dire le contraire de ce qu’ils disaient il y a 3 jours encore : comme ils son idiots, ça permet de savoir quels sont les membres du groupe de trolleurs aux ordres de Calito, qui essaie d’enfumer tout le monde une nouvelle fois avec ses ronds de jambe : il n’en a plus rien ça cirer, puisque son ignominie marche : des posteurs comme ihaha, qui viennent d’un pays étranger pour s’exprimer, continuent à maintenir les accusations gravissimes car c’est le seul moyen pour eux de tenter de me contrecarrer. Il y a bien organisation : ils disent subitement tous la même chose, c’est bien lisible. 

                    Il sont une demi-douzaine à peine, viennent sous 3 à 4 voire la dizaine pour le chef (qui en est plus de 100 depuis longtemps), mais moi je suis seul à m’en défendre. Je redemande l’aide de la modération pour que cesse cette nouvelle est énième campagne organisée par Calito comme il l’a avoué lui-même. Qu’on le vire !!! Ça fait plus de 50 fois que je le demande, j’aimerai obtenir un jour un réponse : un site qui se veut "citoyen" n’a pas à dérouler le tapis rouge qu’il déroule tous les jours à ce genre d’individu ici, qui vient HARCELER depuis plus d"un an, accuser pendant deux mois d’antisémitisme, injure très grave pour venir dire aujourd’hui qu’il ne l’avait pas fait exprès. Ce mec détruit ici tous les espoirs de démocratie, en devenat de facto le chef d’une meute qui pratique l’autodafé numérique et le lynchage de ceux qui n’ont pas leur couleur de propos, à savoir le vert de gris. C’est manifeste, c’est évident, mais il est toujours là à harceler. Présent ou non, sous un énième pseudo ou via ces autres pseudos inscrits à la volée par ses sbires, dont la danseuse des étoiles est la dernière recrue active. 

                  • morice morice 8 novembre 2008 17:40

                     Et hop, encore un qui a reçu du courrier de Calito : la meute est en place.


                  • E-fred E-fred 8 novembre 2008 17:48

                    à morice

                    pour les trolleurs, ils chassent le naturel qui finallement revient au galop...

                    "La" modération, si modération existe un long week-end, ne peut opérer de suite, je pense.
                    Nous allons donc devoir "faire avec".. c’est vrai qu’en notion de retournement de veste et de repliage, ils en connaissent un bout...commeTrenet...

                    Le clin d’oeil à Dieudo chez Faugiel, sympa !!! Vous échinez pas sur la cuvette des yots ( vous avez vu ça dans "over there " ? ), j’ai des toilettes "à la turc"...


                  • COLRE COLRE 8 novembre 2008 17:49

                     des posteurs qui viennent d’un pays étranger pour s’exprimer… ?????? smiley


                  • Lino Pralino Lino Pralino 8 novembre 2008 18:21

                     des posteurs qui viennent d’un pays étranger pour s’exprimer

                    Morice fiche de manière totalement illégale des membres d’Agoravox qu’il soupçonne d’être juifs et/ou israéliens.Il aurait ainsi "reperé" des israéliens (selon lui). Il sera bien en peine pour expliquer pourquoi Agoravox serait interdit aux juifs et/ou israéliens lorsque/si il se retrouvera devant la justice dans quelques temps...

                    Il n’est pas le seul à ficher illégalement sur Agoravox...mais çà c’est une autre histoire...

                    A suivre


                  • morice morice 8 novembre 2008 20:54

                     c’est ce qu’Agoravoc m’a indiqué, Renêve arrêtez donc vos procès de Moscou là !


                  • morice morice 8 novembre 2008 20:56

                     par huhuhuhu (IP:xxx.x5.186.198) le 8 novembre 2008 à 19H33 

                     
                    Momo toi qui est le souteneur de Martine Aubry.. 

                    en quoi vous me tutoyez et en quoi je soutiendrais Aubry ? En rien, malade.

                  • morice morice 8 novembre 2008 21:00

                     "je dis que VOUS êtes antisémite"

                    c’est une injure ça, et ça mène aux tribunaux figurez vous... si j’étais antisémite, ces textes ne seraient jamais parus là, imbécile. Vous m’injuriez et vous DIFFAMEZ. 

                    http://www.centpapiers.com/On-attendait-Ben-Laden-c-est,4496
                    http://www.centpapiers.com/Israel-et-ses-demons-I,4502

                    c’est donc bien de la diffamation de votre part et je demande à la modération de vous poursuivre pour ce motif.


                  • morice morice 8 novembre 2008 21:02

                     par Arlequin (IP:xxx.x2.57.93) le 8 novembre 2008 à 20H32 

                     
                    Un beau rdv de crétins pour soutenir l’ami Morice. 

                    les injures c’est au kilo chez vous ???

                  • morice morice 8 novembre 2008 21:13

                     Vos insultes antisémites directes n’étaient pas dans vos articles. 


                    vous avez affirmé pendant 2 mois que c’était dedans, et aujourd’hui pffffff ;;.. disparues ?

                    alors cherche Médor, cherche : il n’y en a jamais eues, pas plus en posts qu’en texte. Vous DIFFAMEZ et demande à Agoravox de sévir à votre égard pour cette DIFFAMATION . Vous n’avez AUCUNE preuve de ce que vous avancez !! AUCUNE. Et moi, monsieur, j’en suis à 4 articles contre les nazis et les négationnistes : vous ne pouvez pas en dire de même à ce que je sache ; alors allez je vous prie MENTIR AILLEURS !


                  • morice morice 8 novembre 2008 21:14

                     par maxim (IP:xxx.x64.241.97) le 8 novembre 2008 à 20H58 

                     
                    c’a y’est ... 
                    Djanel bosse en Cdi pôur Morice ! Secrétaire particulier !..
                    j’en connais bien un qui est à perpète pour faire avancer la connerie ici.

                  • morice morice 8 novembre 2008 21:22

                     par Dom22 (IP:xxx.x14.119.199) le 8 novembre 2008 à 17H54 

                     


                    "On est un tout petit nombre, mais tout petit, petit, à savoir pourquoi Cosmic dancer est visée. "


                    et hop, ça recommence : la fine équipe avec son plus fin limier fait dans l’auto-dénonciation  : on dit depuis des mois qu’il y a bien cabale : Calito nous dit mais non. Que vient dire l’autre là avec ses chaussure à crampons ? "On est un tout petit nombre, mais tout petit, petit, " Ben ouais, vous êtes en tout une demi-douzaine à foutre la zone. Mais comme vous en êtes aux réglements internes déjà, ça veut dire que votre meute prend l’eau, et que l’amie du Marsupilami n’a pas plus à sa seigneurie Calito. Les meutes, c’est souvent composés de bâtards chez les chiens. Chez les humains, je ne sais pas comment on dit : traître ?

                    beau spectacle démocratique le "on sait des trucs mais on ne vous le dit pas... Très bon exemple de ce que vous êtes et de la lâcheté qui vous caractérise entre vous : je vous rappelle que ça fait trois fois que votre chez suprême vous trahit et se moque de vous.... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès