Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Que la Lumière soit !

Que la Lumière soit !

Chaque jour qui passe nous apporte son lot de découvertes, propres à nous débarrasser encore plus rapidement des énergies dangereuses et polluantes que sont le nucléaire, le charbon, et le pétrole.

Michael Graetzel est l’inventeur des panneaux solaires à colorant.

Il vient de recevoir le prix Balzan, presque aussi prestigieux que le Nobel, accompagné d’une récompense d’un million de francs suisses des mains de Doris Leuthard, conseillère fédérale Suisse.

Ce professeur allemand, (devenu suisse en 2000), de l’EPFL (école polytechnique fédérale de Lausanne) attendait depuis vingt ans la reconnaissance de son travail. lien et surtout la fabrication industrielle de son invention.

Il s’était intéressé à l’oxyde de titane et l’avait dispersé en solution, l’associant avec un colorant pour étudier ses réactions au moyen d’un laser. Il s’est alors aperçu que ces particules acceptent des charges du colorant excité par la lumière du laser, autrement dit, la lumière est transformée en électricité de la même manière que la chlorophylle lors de la photosynthèse de plantes.

Découverte majeure, et bien plus performante que les panneaux photovoltaïques actuels, vu le prix bon marché de l’oxyde de titane, et ses qualités non polluantes. lien

Après plusieurs échecs pour trouver des partenaires économiques, c’est l’américain Konarka qui s’est mis à produire des cellules Graetzel souples, aussi facilement que l’on imprime des films photos, diminuant par dix les couts de production solaire photovoltaïque.

On devine le succès attendu par cette invention qui permettra de rendre l’énergie solaire encore plus performante, et moins chère.

Mais notre inventeur helvète ne s’arrête pas là.

Cofondateur de l’entreprise « High power Lithium », il a réussi à améliorer les performances des batteries au lithium, et vient d’être racheté par « Dow Chemical ».

Il faut ici rappeler que l’énergie solaire reçue par la terre est 11 500 fois plus importante que nos besoins mondiaux énergétiques, d’où l’importance de cette découverte. lien

Aujourd’hui l’énergie solaire fait une percée remarquable dans le monde.

L’Europe arrive en 3ème place dans la production de cette énergie (20,7%) derrière l’Asie de l’Est et l’Amérique du Nord.

Une fois de plus, la France a le bonnet d’âne, avec moins de 0,5%, loin derrière l’Allemagne pourtant bien moins ensoleillée que nous. lien.

La société Astrium veut aller encore plus loin et à un projet un peu fou.

Elle se propose d’envoyer dans l’espace un satellite qui capterait, par l’intermédiaire de panneaux photovoltaïques, la lumière solaire, et la transmettrait vers la terre par laser infrarouge.

lien

Le président de cette société filiale d’EADS, François Auque, s’étonne du peu d’intérêt que l’on porte au travail formidable fait par les satellites : ils permettent de décrypter la modification climatique, entre autres, et avec cette invention à venir, les satellites pourraient donc nous offrir de nouveaux services. lien

Le captage de cette énergie gratuite et envoyé par laser sur notre terre pourrait, entre autres, alimenter en électricité solaire des zones isolées ou sinistrées, et être opérationnel en 2020.

« Dans le cas d’Haïti, par exemple, cela aurait pu rendre d’énormes services », plaide-t-il.

Si cette technologie se met en place, elle aurait l’avantage d’offrir un rendement bien supérieur aux installations photovoltaïques traditionnelles.

En effet celles-ci n’atteignent que 20 à 25%, alors que la technologie Astrium annonce un rendement de 80%.

Aux détracteurs de ce projet qui imaginent des problèmes sur le plan sanitaire, Robert Lainé, directeur technique d’Astrium, les rassure.

« Nous travaillons dans l’infrarouge (longueur d’ondes de 1,5 microns) avec un faisceau dont la puissance au sol est équivalente à celle du rayonnement solaire, soit 1000 watts au M2 ».

Au Japon, on travaille sur un projet semblable, mais la transmission de l’énergie se ferait par micro-ondes, ce qui risque de poser quelques problèmes aux populations. lien

Le projet japonais est pour 2030.

Un premier prototype d’une puissance de 10 MW (mégawatts), est prévu pour 2020 et l’énergie produite serait envoyée sur terre par micro-ondes, ou laser.

Le second prototype d’une puissance de 250 MW serait lancé en 2030.

Le satellite serait positionné à 36 000 km de la terre.

Reste à savoir s’il y a un risque réel pour la santé, puisque l’on sait aujourd’hui que les micro-ondes commencent à poser quelques problèmes, et que le rayon laser ne rassure personne.

D’ici là, de l’eau aura coulé sous les ponts, car comme disait mon vieil ami africain :

« Si haut que parvienne une chose lancée, c’est sur la terre qu’elle retourne ».


Moyenne des avis sur cet article :  3.8/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

164 réactions à cet article    


  • nightflight nightflight 6 février 2010 03:41

    Merci pour l’article.

    Si ma mémoire est bonne, l’utilisation des cellules de gratzel (Technologie DSSC, pour dye-sensitized solar cell soit cellule solaire sensibilisée au colorant), est pour l’instant réservée à la recharge de la petite électronique (Téléphonie notamment).

    Les rendements sont pour l’instant moindres que dans le cas du silicium, mais l’intérêt réside dans la bande des fréquences lumineuses utilisables, rendant les cellules DSSC sensibles à la lumière artificielle (Ampoules électriques, etc.) ainsi que dans la finesse des films réalisés par impression.

    La technologie actuelle est encore loin des rendements de conversion lumière/Electricité maximaux.

    A noter également les projets de centrales à miroirs paraboliques motorisés un peu à l’instar de l’installation de Font Romeu dans les années 1970, procédé qui consiste à réchauffer un sel caloriporteur à l’aide de la concentration de la lumière sur une cible.

    Energie, quand tu nous tiens !


    • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2010 07:18

      Nightflight

      je ne sais pas si à ses débuts, l’invention de Graetzel (avec un e après le a) était destinée à la recharge de la petite électronique, mais je peux vous affirmer que l’industrialisation en cours est bel et bien destinée à la production d’énergie pour l’habitation, par le captage de l’énergie de la lumière avec les panneaux solaires photovoltaïques.
      si vous avez eu la précaution d’ouvrir les liens, vous pourrez le constater par vous même,
      et deviner qu’il s’agit effectivement d’une révolution en cours, vu le rendement et le prix bien plus intéressant de cette nouvelle technologie.

      quant a four solaire de Font Romeu, je ne crois pas personnellement à l’avenir de cette technique, un peu simpliste, dont le rendement reste problématique,
      l’interet de l’énergie solaire, qu’elle soit thermique, ou photovoltaique est dans le fait qu’elle est produite et consommée sur place, évitant ainsi le gaspillage de l’énergie lors de son transport.
      bien sur, dans le cas du photovoltaïque, l’énergie non consommée est envoyée sur le réseau, comme vous le savez, mais au moins toute celle qui pouvait être consommée sur place l’est effectivement, ce n’est que le surplus qui part sur le réseau.

      merci de votre commentaire.
       smiley


    • nightflight nightflight 6 février 2010 11:44

      Olivier Cabanel,

      Je m’étais interessé il y a à peu près deux ans aux panneaux solaire DSC, et j’avais été très déçu de voir l’orientation que prenait la première industrialisation

      Maintenant, peut être que d’autres industriels travaillent sur des solutions qui sont d’avantage orientées vers la production d’énergie au sens traditionnel du terme, mais à l’époque je n’avais rien trouvé de tel sur le web., mis à part un teasing média qui semblait ne mener nulle part.

      J’espère ne pas avoir été trop péremptoire dans mon premier commentaire, si c’est le cas, je m’en excuse.


    • foufouille foufouille 6 février 2010 12:30

      http://www.gizmag.com/worlds-largest-cigs-thin-film-solar-array/10533/

      la suite etait en bas de l’article
      mais pas le prix


    • nightflight nightflight 6 février 2010 13:22

      Oui Foufouille, sauf que c’est pas du DSC (Grätzel)


    • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2010 13:32

      night flight
      non pas péremptoire, mais peut etre un peu distrait ?
      ouvrez les liens proposés et vous aurez le détail concernant ces fameux panneaux solaires révolutionnaires...
      à+


    • nightflight nightflight 6 février 2010 13:52

      ... Suite aux précédents commentaires (Après j’arrête pour ne pas apparaître comme quelqu’un d’envahissant).

      Il y a un ensemble d’attitudes qu’il faut comprendre pour expliquer les nombreux couacs qui interviennent dans la communication faite sur les technologies, entre leur découverte et la commercialisation de produits finis.

      Très souvent, l’inventeur ou ceux qui effectuent la promotion de l’invention présument des applications et « Délirent » un peu sur l’avenir.

      Lorsqu’un ou plusieurs brevets sont déposés, il est compréhensible que leur promotion soit effectuée, les universités percevant des subsides important des brevets qu’elles déposent.

      Dans cette phase se développe une certaine vision de l’avenir.

      Le brevet peut ensuite être exploité de différentes manières, mais très souvent des licences d’exploitations sont délivrées ou plus simplement il est cédé à un acteur (GIE, groupe industriel, etc.) qui en assurera l’exploitation.

      A ce state, il peut purement et simplement être acheté pour être enterré, car il représente des intérêts antagonistes avec un business déjà en place.

      L’exemple par excellence est l’exploitation qui a été faite par la société pétrolière Chevron du brevet sur les batteries NiCd qui a purement et simplement interdit leur utilisation dans le cadre de la propulsion des automobiles (J’aime bien parler de cette histoire, elle est édifiante). Toyota avait même du retirer des RAV4 électriques du marché. Explication ici

      Si le procédé technologique survit à cette première phase, viennent ensuite la phase dite d’industrialisation où les machines qui composent les chaînes de fabrication sont mises au point. Ici encore, il peut y avoir de mauvaises surprises, sur la faisabilité et les coûts.

      Pour finir, la commercialisation des produits finis (Qui le plus souvent ne sont que des éléments qui seront ensuite intégrés dans d’autres produits Ex : Batteries pour véhicules électriques) prend évidemment la direction d’un retour sur investissement le plus rapide possible, c’est à dire que l’on peut tout à fait n’utiliser des cellules solaires à 40 % de rendement (Si tenté qu’elles existent) exclusivement dans l’industrie spatiale, en raison des coûts de fabrication.

      Ici, il va sans dire que les conseils d’administration sont tout puissants.

      Sans compter les levées de fond difficiles et la propagande rattachée, ainsi que les crises inattendues qui ralentissent ou coulent simplement les plus beaux projets.

      Conclusion : On peut lire à certains moments dans la presse qu’un procédé révolutionnaire a été découvert, et qu’il va chambouler tout un versant de notre société, sans que jamais aucun produit ne soit disponible sur le marché.


    • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2010 13:56

      nightflight
      si je résume les différents commentaires que vous avez fait sur le sujet,
      d’abord vous pensez qu’il s’agit d’une technologie destinée seulement aux téléphones portables,
      je vous réponds que c’est faux, et qu’il faut ouvrir les liens,
      l’avez vous fait ?
      on peut en douter puisque votre dernier commentaire semble jeter un discrédit sur la fabrication en série de panneaux photovoltaiques révolutionnaires...

      quel est votre but ?
      merci d’ouvrir les liens proposés, afin de permettre un échange de vue, un dialogue,
      sinon, je vous avoue rester dubitatif sur l’ensemble de vos commentaires.

      dans l’attente...
       smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2010 13:58

      night flight
      Graetzel, et non gratzel
      je me demande si vous lisez bien les réponses à vos commentaires ?


    • nightflight nightflight 6 février 2010 14:15

      Olivier, le but poursuivi est l’objectivité

      Concernant l’orthographe, mettons nous d’accord

      Si vous voulez, je ne rêve que de voitures électriques et d’énergie propre.

      Comme je l’ai déjà dit, désirant m’équiper de panneaux solaires, j’avais fait une étude il y a deux ans, concernant la technologie DSC.

      J’avais alors découvert ce que je dis dans mes différentes réactions.

      Maintenant, concernant les cellules de Grätzel, il y a une chose simple à faire : Postez en commentaire un lien vers un produit commercial disponible sur le marché, ou sur une installation expérimentale utilisant cette technologie, et je m’inclinerai devant vous en reconnaissant humblement mon erreur.

      Cochon qui s’en dédit.


    • gimo 6 février 2010 16:09

      bonjour cabanel 

      si vous tombez sur terran vous êtes perdu lui c’est 
      la fusion H3 sur la lune
      a b tôt trés bien votre article 
      j’ai fait un favori
       j’ai pas le temps !!!


    • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2010 18:00

      night flight
      sur l’ortographe du nom, j’ai bien peur que nous ne serons pas d’accord,
      a part Wikipédia, à qui il arrive de se tromper, allez sur google, et vous découvrirez l’authentique ortographe de GRAETZEL : http://fr.ekopedia.org/Cellules_graetzel
       smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2010 18:07

      Nightflight,
      pour suivre, il faut que je vous apprenne que c’est dans ma maison, en Isère, qu’a été concue la première centrale photovoltaique reliée au réseau : c’était il y a une quinzaine d’années,
      nous étions trois militants anti nucléaire, Girardot, Djeliska, et moi-meme :
      http://chansonrebelle.com/les-chanteurs/cabanel-olivier.html
      à l’époque nous l’avions baptisé Phébus, mais comme le nom était déjà pris, on a fini plus tard à l’appeler Espull,
      elle a été rendue possible grace aux militants qui ont acheté des parts de la centrales, 500 francs à l’époque, et ont permis son inauguration à L’Huis, dans l’Ain, en face de la centrale de Malville (qui méritait bien son nom) paix à son ame.
      nous avons été aidés par Max Schneider, qui outre à l’époque etre un élu genevois, commercialisait des petites voitures électriques, avec la centrale solaire PV pour recharger les batteries,
      concernant Graetzel, vous devriez contacter l’entreprise qui fabrique, (j’ai donné un lien dans l’article) vous aurez ainsi la confirmation de ce que j’ai écrit, autant sur les rendements que les prix,


    • nightflight nightflight 6 février 2010 18:36

      Olivier,

      Je crois que les deux orthographes sont correctes (Ca doit être une fioriture linguistique - Il est Suisse - qui m’échappe)

      Je salue sincèrement votre initiative, concernant l’innovation à laquelle vous avez participé. Il faut une volonté politique et citoyenne pour faire avancer les choses.

      Si vous voulez, je n’en suis pas non plus à dire que la gestion des déchets radioactifs c’est de la gnognote : Vu la demi-vie des matériaux, on est mal barré question sécurité et coût. et puis en fait ce qui est plus clair, c’est qu’à part les scorpions, on ne peut pas dire que la chose soit particulièrement inoffensive pour la vie.

      A vrai dire, nous sommes tous dans l’attente de solutions énergétiques durables et sereines, nous les appelons de nos voeux, y pensons tous les jours, c’est clair.

      Mais il faut être conscient du fait que tout procédé quelqu’il soit doit être en phase avec pas mal de paramètres pour que son avènement se produise.

      Concernant le DSC, je crois personnellement que c’est cuit, mais si cela fonctionnait, j’en serais fort heureux, vous pensez : Des cellules solaires moins chères et plus performantes, c’est le Pérou, j’achète !

      Un de mes amis a récemment investi dans 15 M2 de cellules solaires et j’ai applaudi. Le changement d’attitude le plus sensible pour lui a été de faire fonctionner ses équipements électriques de jour, laissant de coté les mises sous tension différées la nuit.

      J’ai peut être posé mon opinion un peu maladroitement, et ça a pu vous froisser, si c’est le cas, je m’en excuse à nouveau.


    • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2010 19:01

      Night flight
      il était allemand jusqu’en 2000 et a pris la nationalité suisse depuis,
      ceci explique peut etre cela,
      mais qu’importe, les noms propres n’ont pas d’ortographe

      sinon, rassurez vous, je ne suis ni froissé, ni froissable,
      et je vous remercie de votre sens du dialogue,
      même si je ne partage pas la totalité de vos commentaires.
       smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 7 février 2010 11:37

      NightFlight
      en fait c’est Graetzel qui nous a départagé ;
      son adresse mail est écrite « graetzel »
      ...çà doit être la bonne ortographe,
      c’est vrai qu’il arrive à Wiki de faire quelques erreurs.
       smiley


    • foufouille foufouille 6 février 2010 10:36

      cool
      les panneaux solaires enfin abordable
      on espere voir le prix baisser
      au lieu de 1000/m2, peut etre 2 ou 300


      • nightflight nightflight 6 février 2010 11:15

        Foufouille,

        Moi aussi au début je jubilais.

        Mais il faut savoir qua malgré les engagements solennels que concurrence non faussée, le prix des panneaux solaire est régulé ... par le haut.

        Il ne faut surtout pas gâcher le métier !


      • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2010 13:33

        foufouille,
        vous ne serez pas déçu,
        effectivement le prix va fatalement baisser,
        mais à mon avis le plus intéressant est le rendement de ces nouveaux panneaux.
        à+


      • Terran 6 février 2010 14:56

        C’est quoi un rendement ?


      • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2010 18:13

        Terran,
        vous êtes un paresseux,
        voici le lien au sujet du rendement :
        http://www.enerzine.com/1/4738+doublQ-êle-rendement-des-cellules-solaires-graetzel+.html
         smiley


      • Terran 6 février 2010 18:36

        C’est de tes écrits ho grand Cabanel pourfendeur du nucléaire que je veux lire la définition.

        Je sais pas ce que c’est moi, je veux juste que tu m’expliques et que tu me donnes un exemple pour argumenter.
        Et aussi, tant que t’y es mon vieux roublard, expliques nous ce qu’est une densité de flux énergétique.
        Arrêtes de noyer le poisson ! smiley smiley


      • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2010 23:31

        Terrran,
        donc tu ne sais pas lire,
        damned , ca va etre difficile pour discuter.
        je t’explique,
        il y a un lien proposé,
        il suffit de passer la souris la dessus, et le lien s’ouvre,
        vas-y, n’aie pas peur, toute vérité est bonne à être lue.
         smiley


      • zelectron zelectron 6 février 2010 12:11

        A part la contribution en ce qui concerne les batteries lithium le reste ne présente qu’un intérêt de curiosité de laboratoire (High power Lithium, Dow Chemical ne rachetant surtout pas n’importe quoi, mais peut-être pour « geler » cette voie eux-même en explorant d’autres)


        • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2010 13:36

          zelectron,
          je ne vous suis pas,
          la technologie développée par Graetzel est révolutionnaire,
          elle va faire baisser considérablement le prix des panneaux Photovoltaiques, et surtout offrir un rendement bien plus intéressant.

          pour les batteries, ce n’est qu’un apport supplémentaire, ne concernant que les habitations non reliées au réseau, et çà n’a qu’un interet relatif.


        • Terran 6 février 2010 14:52

          @ l’auteur

          Tout cela est bien joli.
          Faire miroiter les rendements, faire miroiter le stockage, faire miroiter les baisses des coûts, bla bla bla

          La réalité est bien plus cruelle.

          1/ Capter le soleil pour le transformer en énergie n’aura jamais la même densité que l’utilisation de la force mécanique pour entrainer un alternateur ou génératrice...comme on veut.
          Il serait donc bon de mettre en // la taille des installations.
          Ouvrez le capot d’une F1 et vous y verrez un alternateur délivrant ses 5kw de la taille d’une balle de tennis. Alors ou est le progrès technologique ? Sinon un retour en arrière, je vois pas.
          On s’est évertué à densifier les moyens de production d’énergie, et là on fait l’inverse !
          De plus couvrir sa maison est une absurdité totale, une simple fenêtre et vous avez bien plus d’énergie pour chauffer quand dans un panneau qui va ôter de l’énergie à l’habitat.
          Il faudrait voir à engrener les neurones avant d’écrire qu’on a fait mieux que le soleil en le faisant traverser une pellicule colorée...
          Cela est de la duperie de son monde.

          2/ Vous parlez de stockage avec des batteries lithium, mais vous oubliez de dire que ces batteries sont au Lithium/Polymères.(Lipo, LipoFe4, A123)
          J’en utilise et des surement plus performantes que celles que vous décrivez.
          Le secteur du modélisme a pas attendu l’écologie pour évoluer, et justement nous avons bien conscience de ce qu’est la densité de l’énergie, pour pouvoir la stockée, car le fond du problème est là, quelle densité d’énergie l’accus va t il accepter lors de la charge ? Quelle densité lors de la décharge ? Rien sur tout ça.
          L’autre arnaque, les accus lithium c’est pas le monde des bisounours, on fait pas n’importe quoi avec, sinon elles prennent feu !!!
          On ne les recharges pas à chaud, on ne les décharges pas en dessous d’une certaine tension, sinon, on les flingue, et il y a d’autres contraintes, elles gonflent.
          Par contre, elles permettent d’augmenter la capacité de décharge.
          Mais elles sont très chères, ça vous le dites pas non plus...
          Donc c’est loin, mais alors très loin d’être une solution, surtout si on regarde les quantités d’énergie qu’on consomme, on a déjà des problèmes en modélisme, alors en taille réelle, je me marre...Va falloir doper à l’électronique les gars, comme pour les éoliennes.
          Une batterie Lipo dois être parfaitement chargée, car elles est multicellulaire, et chaque cellule de l’accus dois être au même niveau que toutes les autres à 0.1V de tolérance. Pareil lors de la décharge, il faudra regarder ce qu’il y a dans les cellules pour ne pas flinguer l’autonomie en tirant sur la cellule la plus faiblarde. Sans électronique de puissance, vous irez pas loin.

          3/ Les coûts, ils sont réduits, mais bien sur !!!
          La réduction des coûts va permettre un déferlement, on va recouvrir les surfaces, toujours plus grande, en empiétant sur l’environnement compte tenu de la densité minable du solaire.
          Et vous appelez ça un progrès ?
          Multipliez le nombre de français par les surfaces et volumes occupées par les panneaux solaires et les éoliennes, essayez d’imaginer. Il faut vraiment en arriver au bout de cette logique verte pour que les yeux voient de ce que l’intellectuel ne peut pas modéliser...
          Cette technologie et toutes les autres à partir de renouvelable, sauf hydraulique, ne sont que des attrapes nigauds car la médiocrité de la densité d’énergie force à la multiplication des systèmes. Dans un barrage hydrau, on densifie la force mécanique en amont, n’est-ce pas !
          Pensez-y !

          Les verts auront beau renier le nucléaire, le jours ou il l’auront plus, c’est l’homme qui va s’arrêter, car les densités en jeux sont incomparables.
          La Chine et l’Inde ont choisit la nucléaire, l’Eurasie a choisit le nucléaire.
          L’occident à choisit la mort verte par régression de la densité d’énergie des système de production. C’est un formidable retour en arrière.
          C’est 200 ans de recherches fondamentales qu’on mets à la poubelle, à l’heure ou la fusion thermonucléaire est à portée ; à l’heure ou ça marche.
          Il est loin le siècle des lumières !
          Avec toute la bonne volonté du monde, rien ne remplacera jamais la fusion thermonucléaire, et on ne peut raisonnablement pas croire qu’avec des collecteurs solaires on va pouvoir faire mieux que le soleil lui-même. C’est tout simplement être fou que de vouloir multiplier ces systèmes à outrans !
          Les vert sont en train de détruire l’environnement, et ce sont eux qui forcent la pollution avec ces technologies, car à la production, ils ne regardent jamais les dégâts occasionnés.

          Seule la densification des flux énergétique a un sens, le reste, c’est le miroir aux alouettes.


        • foufouille foufouille 6 février 2010 15:34

          les onduleurs actuel ont une batterie au plomb
          le solaire et eolien, interressent ceux qui ne veulent dependre des escrocs comme edf
          y a un article sur le demantelement du nuke ........ non chiffre


        • Terran 6 février 2010 15:59

          Ouai, bon t’as rien compris foufouille....

          La notion de densité d’énergie chez le français moyen c’est pas pour demain...
          Je vais te laisser à tes rêves d’auto-producteur, ça sert a rien de développez face a des gens comme toi.
          Tu comprends rien et tu ramènes ça sur la faute de EDF alors qu’ils produisent le kw le moins cher, et tu les traites d’escroc, mélangeant la politique et la technologie.

          Y’a que le son des bottes qui peut faire avancer les ânes...
          Et la trique !
           smiley smiley


        • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2010 17:50

          Terran
          il faut attendre la fin de votre « plaidoirie » pour comprendre l’animosité qui vous poussait ;
          vous êtes pro-nucléaire, ce n’est pas une maladie incurable, çà se soigne encore de nos jours très bien,
          la meilleure médication, c’est la « prise de conscience »,
          dans la région de Tchernobyl, la « foi » nucléaire a été vite abandonnée par les populations qui vivaient là,
          d’ailleurs ils ont abandonné aussi leur maison, et pour longtemps,
          vous savez pourquoi ?
          allez cherchez un peu.
           smiley
          ne me servez pas le couplet habituel, il a fait long feu :
          « les ingénieurs de la-bas ne savaient pas faire du nucléaire sans danger »
          car, ce n’est pas un problème de technologie, c’est une erreur humaine qui a été a l’origine de cette catastrophe,
          et la même catastrophe se reproduira, si on a pas l’intelligence d’arrêter cette énergie à temps.
          lors d’exercices de sécurité, les failles du systèmes sont vite apparue : il faudrait ne pas dépasser un quart d’heure pour une intervention,
          or à ce jour, elles avoisinent l’heure !
          il y a même eu un cas ou, je crois à Bugey, ils n’ont pas réussi à accéder à l’eau pour éteindre un incendie : une bète histoire de clef.
          les centrales actuelles ne sont pas mieux.
          un gros paquet de branches étant venu boucher la grille d’acces d’eau froide, le réacteur n’était plus refroidi, et il a fallu en Gironde, arrêter vite le réacteur, avant qu’il ne s’emballe.
          je ne parle même pas du prix,
          l’epr dont on nous vantait les qualités et le prix raisonnable, (3 milliards quand même) va doubler son cout définitif, à condition que les entreprises arrivent à boucler le chantier, ce qui n’est même pas sur, vu les malfaçons.
          vous me dites que question énergie renouvelables, les capteurs photovoltaïques ne sont pas une invention.
          mais alors que dire d’une centrale nucléaire ? il n’y a pas plus ringard !
          c’est quoi une centrale nucléaire ?
          un moteur,
          au lieu de l’alimenter en essence ou diesel, on y met des produits radioactifs comme carburant, pour faire marcher des pistons, et produire de l’électricité, en refroidissant le moteur avec un circuit d’eau, tout comme pour une voiture, pour ne pas qu’il explose.
          tu parles d’une invention ! smiley
          (et en plus çà ne peut même pas se déplacer)
          c’est un vieux truc, dangereux, sale, produisant des déchets qui s’accumulent sur notre sol et dont personne ne veut.
          en 2010, on va en être à deux millions de tonnes,
          alors laissez moi rigoler.
          et pour finir, vous dites « les verts auront beau renier le nucléaire »
          mais vous n’avez rien compris,
          c’est toute la population, pas seulement les verts, qui n’en veut plus, à sa grande majorité de cette énergie dangereuse désuète, et sale.
          de plus, elle ne nous permet même pas notre indépendance énergétique, puisque nous sommes tributaire de l’Afrique, entre autres, pour nous procurer ce si cher uranium,
          engendrant au passage des guerres au Niger, et ailleurs, smiley

          alors, NON MERCI
          personne n’en veut plus de votre cochonnerie,
          et vivent les énergies propres, renouvelables, qui laisseront un avenir acceptable à nos enfants,
           smiley


        • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2010 17:56

          Vilistia,
          j’espère que la gauloise que vous n’êtes pas, aura malgré tout compris la réponse au commentaire que j’ai fait à Terran.
          en tout cas, terran mérite bien son pseudo,
          il est attérant,
          à la différence de vous, qui si j’en crois la photo, êtes attirante ;
          oups, je m’égare.
           smiley


        • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2010 18:15

          Terran,
          apostropher foufouille en le traitant d’âne n’est pas une façon intelligente de débattre, et on serait tenté de vous retourner le « compliment »,
          l’arrogance dont vous faites preuve n’est pas le signe d’une volonté de dialoguer.
          sinon, il y a le miroir, mais généralement, il ne répond pas.
           smiley


        • Terran 6 février 2010 18:18

          J’attends toujours vos cours de physique sur le rendement Cabanel.
          Vous êtes un escroc intellectuel, la belle écriture est l’intelligence des ânes.

          Mon commentaire démontre la stupidité des théories vertes, et ça résiste pas à l’analyse.
          Vous pouvez grincher tant que vous voulez.
          La physique est inviolable.


        • Jean-Paul Kleenex 6 février 2010 18:31

          Vous comptez y aller en Rafale sur la Lune vilistia, vous n’êtes pas arrivée.


        • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2010 18:41

          Terran,

          je vous ai répondu sur le rendement, en vous mettant un lien qui explique tout çà en détail,

          il suffit de cliquer dessus, et de lire : vous aller y arriver, j’en suis sur.

          le chameau ne voit pas la bosse qu’il a sur le dos, et l’ane ne voit pas celle qu’il a sur le front,

          on ne peut donc pas vous en vouloir,

          par contre, je suis tout ce que vous voudrez, sauf un grincheux,

          désolé.

           smiley


        • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2010 18:45

          Vilistia,
          votre premier lien ne marche pas, et le second est plutôt « limité »,
          que vouliez vous me prouver... ?

          sinon, pour le rêve, je prends,
          pour la douceur, je prend aussi.
          effectivement, j’aime rêver,
          et j’aime la douceur.
          c’est ce qui donne un sens à nos vies,

          par contre, aller chercher de l’énergie sur la lune, au prix du voyage, ne croyez vous pas que çà relève un peu de l’utopie ?
          pourquoi aller si loin, ce que l’on peut trouver ici,
          des énergies propres et inépuisables, qui laisseront une terre propre pour nos enfants.
           smiley


        • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 2010 18:55

          Vilistia,
          la lune est un astre qui me fait toujours rêver,
          dans tous les sens du mot,
          mais 80 millions le voyage, c’est pas à la porté du premier venu
          sans compter le poids du bagage que vous voulez ramener
          http://blog.atrapalo.fr/voyage-sur-la-lune-pour-80-millions-d%E2%80%99euros-pension-complete.html
          à+
           smiley


        • foufouille foufouille 6 février 2010 19:14

          edf ne ferme plus les compteurs donc escrocs
          le nuke a ete construit par le public, il peut donc etre rentable
          sauf que ca fuit pas mal
          et ya plein de dechets

          le solaire pourrait etre rentable si on avait mis autant de fric dedans
          par contre faut stocker l’energie

          je parlerai bien de centrale geothermique avec forage profond, mais les pro nuke sonr juste pro nukem


        • Terran 6 février 2010 19:30

          @fouifouille

          "edf ne ferme plus les compteurs donc escrocs
          le nuke a ete construit par le public, il peut donc etre rentable
          sauf que ca fuit pas mal
          et ya plein de dechets

          le solaire pourrait etre rentable si on avait mis autant de fric dedans
          par contre faut stocker l’energie

          je parlerai bien de centrale geothermique avec forage profond, mais les pro nuke sonr juste pro nukem"

          De tout ce que vous balancez, vous pensez en terme de rentabilité de fric.

          Le fric fera pas de miracles cessez de penser fric.

          La physique dit précisément que tout ces procédés ne sont pas rentables, en terme de rendement énergétique.

          On dépense plus que ce que l’on récolte. C’est tout !

          Puissance absorbée/puissance utile.

          Ceci est un rendement PHYSIQUE grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

          Mortecouilles vas tu comprendre ça !!! Au lieu de me coller l’étiquette de pro-nuke fission, tu insultes mon intelligence !!!

          Comme si j’étais assez con pour aimer les déchets. Faudrait te rendre compte des conneries qui se racontent au sein de votre groupe quand même ! smiley smiley smiley


        • Terran 6 février 2010 19:36

          @ villistia,

          Voilà l’escroquerie dans sa splendeur, l’auteur laisse entendre que si on dépense des crédits dans la conquête spatiale, ce serait pour assouvir quelques délires de milliardaires.

          Mais crénon de diou !!! Comment on peut prêter une once de crédibilité a ces gens là !!!
          Et on leurs accorde des crédits, et on sabre là ou il faut mettre un max, tout ça pour assouvir, pour le coup, des délires d’escrolos, et ça c’est un fait encore un coup.
          Il y en a des coups à donner dans tout ça.

          Villistia, le besoin d’être de plus en plus percutant se fait sentir.
          Je me demande si je vais pas me remettre à proser dans le confin du ridicule, l’esprit commence à fusionner

           smiley smiley

           C’est vraiment une guerre qu’il faut mener, heureusement que notre boite à outils physique est complète et maitrisée !
          Nous on a appris et compris les bases de cette science, à leurs différences nous sommes capable de raisonner. Conditionnés pour.


        • Terran 6 février 2010 20:14

          @ Villistia

          «  »« Nous allons avoir du mal pour se faire comprendre auprés des gaulois ! »«  »

          Ho non !!!! Ces gens là ne sont pas de vrais gaulois.
          Les vrais gaulois sont ici

          http://www.dailymotion.com/video/xbuy7o_regionales-2010-bretagne-phare-du-n_news

          Dès qu’on entre le slogan percute « BRETAGNE, PHARE DU NOUVEAU MONDE »
          Il faut aussi ajouter une réalité, que personne ne contredira.
          Ces gens là ont été les premiers et les seuls à avoir prévu la crise actuelle. Ils connaissent les progrès. Et les politiques en place et les médias traitent ce gens d’une secte !!!
          C’est honteux.

          Les vrais Gaulois sont en Bretagne, et le village d’Astérix résiste. C’est un hasard, mais c’est quand même symbolique pour le coup.
          Il faut cesser de donner du crédit aux escrolos !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès