Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Six degrés de séparation... et combien de communication ?

Six degrés de séparation... et combien de communication ?

Microsoft vient de démontrer la théorie des « six degrés de séparation » qui veut que nous soyons tous potentiellement en contact avec la terre entière, par l’intermédiaire d’une chaîne de cinq autres contacts.

Les descendants de Frigyes Karinthy pourront commémorer dignement les 70 ans de sa disparition : Microsoft vient de démontrer que sa théorie des « six degrés de séparation » élaborée il y a près de 80 ans est (presque) vérifiée.

De quoi s’agit-il ? Frigyes Karinthy était un joyeux drille hongrois (oui madame, il y a de joyeux drilles en Hongrie), écrivain, humoriste et poète (ou l’inverse, je ne sais plus). C’est en poète qu’il écrivit « plutôt que de manger des vers, ma foi, je préfère encore que les vers me mangent » et c’est en philosophe qu’il déclara « je ne plaisante jamais avec l’humour ».

Dans une de ses nouvelles, Chaînes, publiée en 1929, il expose sa théorie des « six degrés de séparation » : toute personne sur terre peut être reliée à n’importe quelle autre par l’intermédiaire de quatre autres personnes (d’où les « six degrés »). Cette théorie sera reprise en 1993 dans un film éponyme de Fred Schepisi (cinéaste australien à qui l’on doit notamment IQ avec Meg Ryan).

Microsoft vient de démontrer que cette géniale intuition se vérifie, grâce à une étude menée par Eric Horvitz et Jure Leskovec et publiée ce dimanche 2 août dans le Washington Post.

Nos deux petits génies se sont penchés sur 30 milliards de « conversations » échangées par 180 millions de personnes sur MSN Live Messenger (pour ceux qui ont plus de 40 ans, MSN c’est une interface d’échanges, de « chat » ou de conversations vidéo, et c’est le nouvel ami de votre fille de 14 ans qui y passe la moitié de sa nuit à « chater » avec ses copines… ou avec des pédophiles).

Résultat de cette méga mise sur écoute : il faut en moyenne 6,6 contacts pour toucher n’importe qui, et dans 78% des cas, 7 degrés sont nécessaires. Pour ce faire, ils ont considéré que deux personnes se connaissaient si elles avaient échangé au moins un message texte. Commentaire dans le Washington Post d’une de ces deux « grandes oreilles » : « J’ai trouvé ça très surprenant. Il semblerait qu’il y ait une connectivité sociale constante pour l’humanité. Si les gens ont toujours eu l’impression d’être proches, nous avons montré à grande échelle que cette idée était bien plus qu’un mythe urbain. »

Tout ceci appelle de ma part quelques commentaires :

Ma femme n’est qu’à six clics de George Clooney : je vais activer un fire-wall pour régler ça !

Je ne suis qu’à six clics de Hu Jintao : je comprends pourquoi les Chinois ont mis des fire-wall !

Sarkozy n’est qu’à six clics de « M. Pouvoir d’Achat » : nous avons de l’espoir !

Nos conversations sur MSN et autres outils de communication sont donc observées, décryptées, analysées, ici pour des raisons « scientifiques », mais ailleurs pour quels autres motifs ?

Microsoft considère qu’on connaît quelqu’un quand on a échangé un message texte avec lui : alors je connais M. Le Contrôleur des Impôts, M. Fnac et M. Flying Blue, et ma femme connaît MM. Zadig et Voltaire et Mme Vente Privée : on va se faire une sacrée garden party à la rentrée !

Frigyes Karinthy n’avait certainement pas imaginé tout ça dans son cerveau fertile. A moins que ce soit pour cela qu’il est décédé fin août 1939 d’une attaque cérébrale…


Moyenne des avis sur cet article :  4.8/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • HELIOS HELIOS 6 août 2008 16:15

    Si c’est vrai, je sens que les censeurs vont se mettre a cogiter et nous pondre de nouvelles règles bientôt.

    Toutefois, cela n’est pas vrai. c’est exactement la même chose que ceux quui disent que les utilisateurs de Microsoft Word ne se servent tous que de 20% des fonctionnalités du produit. Oui, mais... ce sont des fonctionnalités differentes, pas les mêmes.

    Dans notre cas, on est peut être a 6 sauts de n’importe qui si chaque contact connaissait les deux intermediares de la chaines. Or, comme pour word, les contacts ne sont pas les mêmes, disons pour mieux comprendre qu’ils ne font pas le "chainon manquant" entre leurs deux voisins.

    Cela dit c’est bien tenté, mais cela révèle que les echanges sont en permanence scrutés. et la, il y a comme une petite amertume dans le fond de la gorge... On s’en doutait, on en a la preuve.
    il va bient^t falloir creer un plug-in 512 bits pour crypter messenger.


    • Marc Bruxman 6 août 2008 20:26

      C’est certainement vrai le coup des 6 degrés de libertés. Il m’est déja arrivé de rencontrer des gens qui connaissent quelqu’un de connu directement (notamment la mére d’un pote qui bossait directement avec Bill Gates dans les années 80 lorsqu’elle était PDG d’une boite de techno). Et bien oui je suis à moins de six clicks de Bill que je n’ai jamais rencontré. 

      Amusez vous à faire le calcul des routes, lorsque vous les connaissez ou pouvez les déduire (par exemple si vous savez que votre boss finance le député et que ce député connait certainement Sarkozy, vous pouvez en déduire la distance entre vous et Sarko. Depuis Sarko, vous avez beaucoup de présidents du monde, etc, etc, ...). Le plus fun est d’arriver à trouver deux routes entre vous et la même personne.

      Ce résultat est facinant mais ce qui le serait encore plus c’est d’avoir une idée de la structure du graphe. Certains noeuds (présidents, artistes, hommes d’affaires, ...) doivent avoir un fort traffic !


      • Andrzej 6 août 2008 21:21

        Il y a de ces questions que l’on aborde entre deux bières, sans être Frigyes Karinthy ni Microsoft.
        Jean-Marie Gourio, dans ses Brèves de Comptoir", avait relevé, entre autres savoureuses,
        les dires d’un unterlocuteur, qui prétendait tenir la b... du pape en cinq coups de mains.

        Andrzej


        • manuelarm 6 août 2008 21:22

          Vu la méthode utilisée, on est loin de pouvoir parler de démonstration.
          Par contre tu point de vue statistique, il est peut être possible de trouver un majorant.


          • Nathan Nathan 7 août 2008 12:51

             J’avais entendu parlé de cette théorie étonnante. Plus étonnant la façon dont les américains l’ont démontrée. Mais il est vrai que pour utiliser les outils d’internet on ne signe pas grand chose en terme de "droits" d’utilisation sur le respect de la vie privée et autre. Enfin ...
            Je m’étais moi même fait une petite démonstration afin de prouver cette théorie :

            Admettons que vous ayez dans votre entourage 44 personnes connues comme "contact potentiel". Et admettons que chacun de ces 44 contacts aient eux même 44 contacts potentiels. Et ainsi de suite à la chaîne. Alors si l’on calcule sur une chaîne de 6 personnes, cela fait 44 élevé à la puissance 6 i.e. :
            44 x 44 x 44 x 44 x 44 x 44, ce qui donne 7 256 313 856 (environ 7 milliards), ce qui est à peu près la population terrestre.

            En fait si vous prenez la population terrestre réelle qui est de 6,5 milliards d’être humain et que vous en prenez la racine 6ème alors vous obtenez 43.

            Cela signifierait très grossièrement qu’on ne peut dépasser une chaîne de 7 personnes, afin d’être en contact avec n’importe quelle personne sur terre, à moins de finir par discuter avec soi même !!! Ou avec un robot ... mais ... ceci est une autre histoire smiley


            • Jeremy 7 août 2008 13:55

              Je suis à un degré de séparation virtuel avec Sarkozy mais à 10^9 degré de séparation réel avec cette même personne.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès