Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Tuez moi, mais tuez moi vert...

Tuez moi, mais tuez moi vert...

Bombarder sans polluer, voilà ce que propose Recherche et développement pour la défense Canada de Valcartier (RDDC Valcartier). Des scientifiques mettent actuellement au point des projectiles qui réduisent l’impact des militaires sur l’environnement. Un projet controversé qui pose des questions éthiques.
Cyberpresse
 
Avouons que la première phrase nous rassure…
 
Un peu.
 
En la lisant, je me suis dit qu’en cas de guerre mes pissenlits allaient au moins se soustraire aux barbares et à leur élégance de tuer avec un permis d’état. Par surcroît l’expression sauver la planète acquérait un peu de sens, car il m’a toujours semblé que sauver la maison et laisser les occupants périr, c’est comme si le pompier arrosait la maison sans se soucier du chat.
 
La vertilisation (sic)
 
On propose tout bêtement de vertiliser (sic) un peu la vieille recette des engins destructeurs.
 
La guerre, elle, ne change pas.
 
Il y a plusieurs définitions de la guerre. La mienne se réduit à ceci : trouer de balles le soldat du camp adverse pour qu’il se vide de son liquide rouge et qu’il cesse de bouger. Mais pour beaucoup, la guerre est une stratégie pour s’accaparer d’un lopin de terre contenant des richesses. Mais pas les humains. De sorte que garder intact le terrain est prioritaire.
 
Revenons à nos morrons.
 
L’aboutissement de telles recherches a pour but de réduire les dangers des bombes qui n’explosent pas. Car en n’explosant pas, elles polluent. Le moyen ? Insérer une seconde bombe, ou amorce, qui exploserait après une période définie.
 
J’y avais pensé, mais je n’osais pas en parler… Mais je suis prêt à aider à améliorer le produit : mettre une horloge indiquant l’heure de l’explosion. De cette manière, la presque totalité des paysans travaillant dans les champs pourraient continuer de travailler « bijambistes » . Jardiner d’une jambe… Ça pousse …les limites de la condition humaine.
 
Préserver la nappe phréatique. ( On prend soin de votre tapis…)
 
« Un jour ou l’autre, une munition non explosée va rouiller ou fendre, affirme Sylvie Brochu, chimiste à RDDC Valcartier. Tout le contenu explosif peut alors s’infiltrer dans le sol. Le vrai danger, c’est que ces munitions gagnent la nappe phréatique. »
Puis on ajoute : « On est des pionniers dans ce domaine, affirme un autre. Ce serait une première mondiale.
 
On commence à avoir peur de la guerre ! On devient craintif et bilieux : Qui a envie de manger des carottes condimentées aux RDX ?
 
La nappe phréatique ! On ne badine pas avec l’environnement ! 
 
La guerre peut causer le cancer.
 
L’explosif le plus utilisé serait le RDX, toxique pour l’environnement, « en plus d’être cancérigène. »
 
Un homme averti en vaut un et demi.
 
James Bond avait raison : On ne meurt que deux fois.
 
Canada : premier au monde.
 
« Le RIGHTRAC est le seul projet au monde qui tente de mettre au point des munitions vertes. »
 
Le seul ? Mais il paraît que c’est douteux. Les premiers ? Quelqu’un d’autre y aurait songé. On le sait, les armées se livrent à des besognes cryptiques. Les européens seraient les chefs de file de telles recherches.
 
Vu la tendance des états-uniens en matière de guerre, j’en conviens qu’ils seraient des clients ravis d’un tel produit. Le premier réflexe d’un soldat américain en arrivant en terre conquise, c’est d’éteindre les puits de pétrole. Et ce n’est pas parce que ça pollue…
 
C’est que ça fait rouler plus loin les tanks.
 
Un restaurant avec plus de cuisiniers que de clients.
 
Rien qu’au mot : RIGHTRAC… Alors ce doit être fiable.
 
S’il y a un RIGHTRAC, il doit obligatoirement y avoir un WRONGTRAC….
J’ai deviné ! C’est cette partie de notre armée canadienne qui a acheté des sous-marins à la Grande Bretagne. Ce sont les seuls sous-marins au monde qui nécessitent plus de mécaniciens que de marins. Si vous ne saisissez pas ce que je veux dire, imaginez un restaurant qui aurait besoin de plus de cuisiniers que de clients.
 
Il ferait faillite… Mais, nos dirigeants, eux, peuvent toujours aller puiser dans la caisse de l’assurance-emploi – ou autre, l’éventail est varié – des petits travailleurs. On éponge Roger pour tenter de faire flotter une pirogue d’acier de centaines de millions.
 
On est les premiers. Zéro doute. Dans le bilboard du bêtisier…
 
Alors, à tous ceux qui subissent les guerres, vous aurez la chance de garder une nappe phréatique en forme pour le vainqueur et vos plantes vertes pour quelques heures de plus. J’hésite dans la spéculation temporelle… Mais, comme eux, j’irais au plus court. Sinon, l’ennemi disposant d’une heure, pourrait renvoyer la balle dans le camp adverse.
 
Si le camp adverse, c’est vous, alors vos pissenlits sont foutus . Et vous, vous les mangerez par la racine.
 
Mais verts…
 
Ils ont pensé à tout.

Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • LeGus LeGus 29 juin 2009 12:07

    [MODE IRONIQUE:ON]
    C’est stupide, on va perdre les contratc juteux de nettoyage-décontamination
    [MODE IRONIQUE:ON]
    Là c’est pas de l’ironie, les marchands de mines ont trouvé malin de remplacer le shrapnel métallique par du synthétique pour qu’on ne puisse pas le repérer à la radio et donc fabriquer plus d’handicapés dans le but d’affaiblir l’effort de guerre de l’adversaire.


    • LeGus LeGus 29 juin 2009 12:42

      Il n’y a pas il ne pourra jamais y avoir de guerre propre.


      • Jack Bone 29 juin 2009 12:53

        « Il n’y a pas il ne pourra jamais y avoir de guerre propre. »

        T’as réflechi toute la nuit pour trouver çà Gugusse ?


        • LeGus LeGus 29 juin 2009 13:08

          Un commentaire intelligent sur l’article, peut-être ?
          Un commentaire pertinent ou humaniste sur mon aphorisme ?
          Une considération d’ordre militaire, même pas ?

          Vous faites pitié.


        • Gaëtan Pelletier Gaëtan Pelletier 29 juin 2009 15:27

          Merci LeGus,
          Le mode « ironie » moi, j’aime ça...
          Il n’y a rien de « super » intelligent à dire sur une telle bêtise... Elle se nourrit elle-même
          Bonne journée !


          • joelim joelim 29 juin 2009 16:43

            Et moi, je propose, inspiré par le concept extrêmement novateur décrit dans l’article, de faire de la pollution qui ne tue pas l’être humain.

            Chers amis patrons, polluons, mais sans tuer.

            Chers amis militaires, tuons, mais sans polluer.

            Et alors, seulement alors, les vaches seront bien gardées. smiley 

            • ASINUS 29 juin 2009 23:04

              yep tuons vert , rhaaaa remonter à l assaut à la vouge ou à la framée yep,
               prenez l arc que du recyclé !!!


              • plancherDesVaches 29 juin 2009 23:36

                Cela me fait repenser aux blessés de la dernière offensive d’Iraël sur la Palestine....

                Les médecins expliquaient n’avoir jamais vu des dégâts aussi incompréhensibles au niveau de la peau.
                Renseignements pris, c’était les nouvelles armes US en test.....


                • Gaëtan Pelletier Gaëtan Pelletier 30 juin 2009 14:26

                  PlancherDesVaches,
                  Je suppose que ce sont les USA qui les donnent... Comme des échantillons d’essai. Il n’y a rien pour nous surprendre.
                  Bonne journée !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès