• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Alren

Alren

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 27/02/2015
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 3324 138
1 mois 0 41 0
5 jours 0 21 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • Alren Alren 20 août 18:35

    @Dzan

    Encore que, si j’en crois une vidéo dont je n’ai pas conservé l’URL la victoire attribuée au F22, l’a été après que celui-ci ait été clairement dans le viseur du Rafale et donc que le pilote français croyait la compétition terminée.



  • Alren Alren 20 août 18:20

    @pemile

    "Linky va donc « capturer » le flux wifi crypté de plusieurs dizaines de Mbits/s et le faire suivre sur la liaison CPL très bas débits ?« 

    (Je passe sur l’ironie insultante de votre première phrase car le débat en vaut la peine compte-tenu des enjeux en matière de société démocratique et de liberté individuelle, ce qui semble vous échapper.)

    Je ne dis pas que Linky le fait actuellement. Mais qu’on pourra sortir des compteurs acceptant des dispositifs enfichables capables de cette capture.

    Quant au débit d’informations qui pourra être envoyé aux contrôleurs des compteurs, il pourra augmenter dans des proportions gigantesques quand au lieu d’utiliser les conducteurs de cuivre pour transmettre les renseignements recueillis, les compteurs seront également connectés sur la fibre optique que l’on installe partout en France actuellement à marche forcée.

    L’expérience a toujours montré que quand une technique est disponible pour les »puissants« , ils l’utilisent sans vergogne pour toujours mieux dominer les »faibles« , les »sans-dents".



  • Alren Alren 20 août 18:01

    @chantecler

    Effectivement le terme « d’ordinateurs » n’est pas approprié pour les machines de tri de fiches qu’utilisaient les nazis avant-guerre pas seulement dans les camps mais par la Gestapo pour la population allemande d’abord puis pour les individus des pays occupés.
    En France leur action fut soutenue par Vichy qui institua la carte d’identité avec le numéro d’immatriculation qu’utilise la sécurité sociale aujourd’hui encore et par la communication aux autorités allemandes des noms de grévistes appuyant le Front Populaire, récoltées en 1936, ainsi que la totalité des fiches des renseignements généraux.

    Comme tous les régimes autoritaires la dictature nazie voulait contrôler la liberté des gens malgré leur avis. Rien de différent aujourd’hui avec le compteur Linky.



  • Alren Alren 20 août 17:49

    @Pere Plexe

    Les câbles en cuivre de l’installation électrique d’une maison captent le signal Wifi qui est émis très près d’eux. Bien sûr il y est très faible. Mais rien n’interdit que le « compteur » puisse l’amplifier suffisamment pour le rendre exploitable par un ennemi du particulier qui utilise ce type de transmission.



  • Alren Alren 20 août 17:38

    @HELIOS

    "La répartition des consommations peut très bien se faire sur des groupes de clients consommateurs sur les transformateurs sectionnaires. Ils sont libres de mesurer les consos en continu, mais ils seront incapables dans ce cas la de déterminer individuellement et, c’est justement cela qui les gêne le plus.« 

    Vous avez mis le doigt sur le meilleur argument contre Linky ! Le fait que cette solution économique évidente n’ait pas été adoptée montre bien la mauvaise foi et les arrières-pensées et des gouvernements (PS puis Macron) et de ceux à qui profitera la vente, l’installation et l’exploitation des compteurs Linky.
    Ils agissent bien de manière dictatoriale contre la volonté des citoyens consommateurs parce qu’à l’évidence ils agissent en ennemis des citoyens consommateurs, en ennemis de la démocratie.

    Ce que personne ne souligne et que je rappelle sans cesse à propos de ce compteur, outre en effet qu’il permet un espionnage des gens et leur font courir un danger du fait de la propagation dans leur maison d’ondes électromagnétiques permanentes diffusées par l’installation électrique, il existe un deuxième objectif économique celui-là qui est de multiplier sur vingt ans le prix de l’électricité par deux ou trois de manière à ce que des intermédiaires privés cotés en Bourse s’imposent comme intermédiaires entre les producteurs d’électricité (propriétaires privés de barrages et EDF, - déficitaire éternellement du fait de l’EPR - et donc resté public pour que l’impôt payé par les consommateurs-citoyens la renfloue) et les consommateurs vaches-à-lait et réalisent enfin sur l’électricité française les gras profits dont ils rêvent depuis longtemps.

    Rien ne vaut en effet mieux que les consommateurs captifs pour faire son beurre : demander aux fabricants de médicaments à prendre à vie, aux assureurs et aux banques.

    Sans compter que cette hausse du prix de l’électricité en France mettra fin à une concurrence que les industriels allemands jugent scandaleusement faussée : les industries françaises qui consomment beaucoup d’électricité bon marché sont avantagées par rapport aux allemandes qui la paient beaucoup plus cher.

    Avec Linky, ces intermédiaires privés n’auront besoin d’aucun personnel permanent ou presque puisque les relevés et les facturations pourront s’opérer du siège effectués par des ordinateurs.
    Toute la marge qu’ils pourront obtenir entre le prix d’achat en gros qu’EDF aura comme maintenant l’obligation de leur concéder et le prix de vente »au détail« sera du bénéfice à distribuer aux actionnaires.

    En cas de panne la réparation s’effectuera par un prestataire de service local dont l’intérêt sera de faire porter sur le client la responsabilité de la panne.
    Naturellement le réparateur viendra réparer quand il voudra. Entre temps »l’abonné« restera sans électricité ». Les victimes de ces coupures vivant en maison individuelle pourront investir dans un générateur d’électricité (fabriqué en Chine qui récupérera comme maintenant le cuivre français pour les construire), mais les habitants d’immeubles devront se munir de bougies et de réchauds à gaz !

    Inutile de dire que le moindre incident de paiement des factures se traduira par une coupure sans préavis jusqu’au règlement par carte de crédit sur Internet.

Voir tous ses commentaires (20 par page)



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Votons anti-Macron




Palmarès