• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

BAERTJC

Producteur de bouteilles à la mer, pluridisciplinaire ,dans les secteurs d’application de la sureté de fonctionnement des systèmes technico-humains.
Diplomé de l’expèrience de terrain auprés d’administrations et d’organisations internationales, européennes et nationales en charge des activités de la Recherche et de l’Innovation , de l’Energie, de la Santé ,de la Défense, de la Sécurité, des Transports, de l’Education et de l’enseignement supérieur,de l’Environnement, du Sport et des activités socio-culturelles éducatives.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 42 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • BAERTJC 3 octobre 2007 16:53

    Franchement vous êtes en retard ! Une puce implantée dans une partie charnue de l’individu instrumentée de quelques mico-capteurs de type spatial avec le système de transmission sans fil ad’hoc relié à un centre de diagnostic virtuel accessible sur Internet, pourra dans quelques années prévenir la survenance des défaillances de tous ordres, vous faire diriger vers le centre qui aura de la place pour vous accueillir,vous traiter et supprimera les files d’attente de fraudeurs en puissance chez les médecins de ville. Détection précoce, meilleure prévention, rapidité de diagnostic,prise en charge sécurisée et meilleur suivi des patients de retour à la maison ou sur leurs lieux de travail. Pourquoi attendre, passer par une phase hasardeuse d’autodiagnostic via Internet alors que la technologie est prête ?



  • BAERTJC 3 octobre 2007 16:44

    Ah comme cela me peine que vous ayez passé autant de temps à nous démonter l’impuissance d’un système archaïque voulu par des fonctionnaires, pour des fonctionnaires. Je trouve en plus que votre idée de faire appel à la mendicité pour arrondir les fins de mois des hôpitaux publics c’est affligeant et honteux. Je mexplique : les assurés sociaux paient déja leur cosisation,certains paient des impôts, certains acquittent les franchsises et certains versent déja à de multiples associations caritatives des dons pour venir en aide aux plus nécéssiteux, sans que l’on sache très bien si cela profite à 100% aux dits nécessiteux. Ah, cette vieille lune de l’économie mixte : fonds publics et fonds privés mélangés...plus personne ne sait ou va le pognon et la triche s’installe à grande échelle ! On a déja donné : Merci circulez et remettons de l’ordre dans cette machine à broyer le pognon : la Sécurité sociale.



  • BAERTJC 3 octobre 2007 16:34

    Vous êtes particulièrement défaitiste. Quand le 1er Ministre virtuellement identifié au gouvernement, parle de faillite il ne parle pas en chef d’entreprise il pose les jalons de son succès futur. Succès sur lequel l’attend le 1er élu de France et accessoirement les français et les françaises. En effet plus on part d’une situation réputée catastrophique, plus les petits pas accomplis devienent des foulées olympiques et la médaille se gagne à ce prix. Futé le Fillon !



  • BAERTJC 3 octobre 2007 16:20

    Enfin quelqu’un qui sait profiter des bons moments offerts par la politique spectacle dont la France a le secret. Vous auriez pu ajouter le commentaire fait par Elie Cohen,éminent économiste,sur les antennes de la Cinq dans l’émission de Calvi : mais la dette de la France....c’est la dette des français..et d’expliquer.... tous les fonctionnaires dont il faut bien assurer les salaires et les pensions alors que les recettes fiscales baissent et que la croissance tarde.....tous ces français qui empruntent à tour de bras , c’est l’Etat qui doit ainsi faire face et emprunter. la dette de la France c’est pas de mauvais calculs du gouvernement, une mauvaise gestion des fonds publics, non c’est la dette des français !



  • BAERTJC 3 octobre 2007 16:10

    Nous sommes dans le virtuel ! Ouvrez vos yeux que diable, nous sommes dans la réalité virtuelle du 1er Ministre identifié du gouvernement du 1er élu de France. On est donc, s’agissant des hautes sphères bien calé sur la cible : la réalité virtuelle. Donc fini les discours de « sots » croissance -décroissance" nous sommes désormais spatialement positionnés et l’univers nous accueille. C’est cela la rupture. Bon va falloir que chacun s’y mette, les jeunes s’y feront plus vite habitués aux jeux vidéo qui procédent à leur apprentissage de la vie future ! Les autres,« les vieux » il faudra suivre ou se faire soigner son alzheimer pour ne pas voir les ravages produits par notre incompétence à nous adapter.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès