• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Bahal

Artisan Charpentier de la campagne Toulousaine depuis une dizaine d’années. Esprit touche à tout et libertaire, passioné par la poésie de la 2ème moitié du 17ème siècle.
Président d’un club d’échecs tourné vers la formation et la jeunesse, je m’adonne aussi régulièrement à la poterie en terre cuite.
Fervent défenseur de la moustache gauloise, mon émission favorite est "Question pour un champion".

Tableau de bord

  • Premier article le 22/11/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 13 37
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • Bahal 14 décembre 2007 15:01

    Vous avez raison, il suffit juste de se demander à qui profite le crime pour comprendre de quoi il en retourne. Le fait est que depuis le 11 septembre, les gouvernements du monde entier se sont rendus compte que pour controler la population, un petit attentat mis rapidement sur le dos d’ennemis imaginaires étaient bien plus efficaces que n’importe quel autre moyen de propagande. Pensez donc, non seulement ils controlent, mais en plus, ils ont le soutien de leurs citoyens. ^^



  • Bahal 12 décembre 2007 17:24

    Rah me voilà perdu, je croyais que Bush controlait les services secrets ? Et voilà que les services secrets révèlent que l’Iran a arreté son programme nucléaire depuis 2003. Mais merde, donc il ne controle pas les services secrets. S’il ne controle pas les services secrets il n’a pas pu organiser le 11 septembre et encore moins le garder secret. Donc il controle les services secrets, donc il veut sciemment se ridiculiser publiquement en répétant publiquement et à l’envie que l’Iran risque d’avoir la bombe nucléaire alors que ses services secrets (plus informés que lui) le démentent publiquement. Donc Bush adore passer pour un con. Donc Bush est con.

    Comme quoi avec un peu de logique on en arrive à une certitude qui se vérifie tous les jours. Bush est con. smiley



  • Bahal 5 décembre 2007 09:00

    Il est à noter que ce rachat est permis par la parité Dollar/Euro qui est très avantageuse pour les sociétés européennes qui veulent bouffer des sociétés outre-Atlantique. Il est d’ailleurs probable que d’autres rachats se profilent si le dollar continue de baisser.



  • Bahal 4 décembre 2007 12:03

    @ l’auteur Il me semble un peu simpliste de parler d’un électorat de Bayrou comme s’il s’agissait d’une entité unie. Le fait est que vous avez raison, si l’on doit absolument positionner la Modem quelquepart sur l’échiquier politique, il est centre-gauche dans le sens ou il s’inscrit dans le mouvement de la social-démocratie au niveau européen. Et ce positionnement lui permet de récupérer une bonne partie des votes de l’aile droite du PS qui commence à en avoir ras le cul de ce parti coupé en deux idéologiquement (très visible lors du référendum européen) qui ne subsiste que parce que ses dirigeants refusent de prendre le risque politique qu’a pris Bayrou en créant un nouveau parti.

    Mais l’électorat de Bayrou ne peut se résumer qu’à ce « centre gauche », il y aussi des gens qui adhère à son positionnement ni droite ni gauche qu’on pourrait résumer par « ni à droite ni à gauche, au dessus » dans le sens où la social démocratie se définit avant tout comme un pragmatisme éclairé, social et humain face à l’économie de marché et s’occupe du résultat, pas de l’idéologie.

    Enfin il y ceux qui voient en Bayrou le seul homme politique encore crédible et honnête dans un paysage politique à droite comme à gauche où chacun se traine ses casseroles, ses connivences (merci Olivennes) et ressassent le même choix de société depuis pas mal de temps.

    Et j’en oublie encore.

    Bref l’électorat de Bayrou est multiple, et ne lui restera pas forcemment fidèle s’il change de ligne politique. Il marchera sur une corde raide jusqu’aux prochaines élections (son élection à la mairie de Pau pourrait lui faire du bien de ce point de vu) mais s’il y arrive, il sera alors un candidat très sérieux car il aura gagné la crédibilité qu’il lui manquait et manque encore aujourd’hui pour la majorité des français.



  • Bahal 29 novembre 2007 09:44

    Vous êtes paradoxal, vous nous dites que contrairement à la France, aux Etats-Unis les sciences sociales ne sont pas dévalorisées, dans un article où vous prenez partis contre le financement privé qui selon vous dévalorisera le savoir par rapport à la technique.

    Aujourd’hui c’est à New-york que se fait la culture, la création artistique, et cet essor n’est possible que grâce au mécénat d’entreprises privées.

    Vous nous dites vous même, que l’entreprise aurait tout intérêt à embaucher des personnes ouvertes d’esprit, donc possédant une importante culture générale et une très bonne compréhension des mécanismes d’interactions entre les personnes. C’est vraiment prendre les dirigeants d’entreprises pour des cons que de croire qu’ils ne le savent pas que ça n’est pas ce qu’ils recherchent.

    Enfin, vous n’ignorez pas je l’espère qu’en tant que ex-étudiant en socio, vous préchez pour votre propre paroisse. De ceci en découle un manque de recul assez visible, vous occultez par exemple que l’Etat a signé un accord dans lequel il s’engage à augmenter de 50% la budget de l’enseignement supérieur en 5 ans. Quand on sait qu’on a déjà le plus gros d’Europe en ce qui concerne l’éducation nationale (qui est plus que probablement mal réparti mais c’est un autre problème), ce n’est quand même pas rien ^^







Palmarès