• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

CedricA

CedricA

37 ans, militant du Mouvement Démocrate dans les Alpes maritimes (UDF depuis 2005). J’ai les doigts coincés dans le clavier la plus part du temps soit comme développeur pour mon boss, soit comme blogueur au risque de facher mon épouse.

Tableau de bord

  • Premier article le 24/05/2007
  • Modérateur depuis le 21/08/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 21 78
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique







Derniers commentaires



  • CedricA CedricA 11 avril 2012 13:59

    Ce qui est attristant c’est que tout ceci soit invisible dans les média dit traditionnels. smiley

    Ceci explique probablement la peur de Srkz d’avoir un vrai débat avant le premier tour.



  • CedricA CedricA 22 août 2008 01:32

    Le mélange des intérêts des uns et des autres ne facilite pas la vie du conducteur :

    • municipalités différentes sur une même route qui appliquent des politiques de circulation différentes, et donc avec la continuïté de circulation non assurée,
    • clientélisme politique qui fait changer les staut de certaines voies opportunément avant les élections, ou contournement par la municipalité de la fonction de la route, construites pour être des voies rapide, mais que l’on surmonte de dos d’âne et de zone 30.
    • changement ou création d’une route, mais pas de celles qui aboutissent dessus,
    • expérimentation non expliqué de limitation de vitesse non expliquée et pour laquelle tous les panneaux ne sont pas modifiés.
    En fait, le manque d’information n’aide pas à anticiper pour les non indigènes, et ne favorise pas l’adoption de la mesure de restriction. Mais comme l’explication n’est tjs possible à avouer...


  • CedricA CedricA 22 août 2008 01:18

    Personne ne relève le point qui dit qu’en Savoie la signalisation semble avoir été faite pour accompagner le conducteur et non pour le stresser ou culpabiliser ? On pourrait essayer de se demander pourquoi dans cet endroit la démarche n’est pas la même que dans d’autres départements. Est-ce juste la direction technique qui est plus compétente, la méthode d’évaluation du besoin et de la mise en oeuvre qui est différente, le préfet qui envisage la circulation sous un autre angle, les élus qui se sont impliqués... ? Si quelqu’un sait, je serais très curieux de savoir. Peut être est-il possible d’exporter les bonnes approches ailleurs.



  • CedricA CedricA 22 août 2008 01:13

    Les marquages au sol doivent être peut nombreux si l’on veut que les gens les respectent. Sinon ils deviennent incomprenhensibles, et sont ignorés.

    D’autre part, les motards ne seraient certainement pas motivés, car les marquages au sol ça glisse sous la pluie (pour les voiture aussi, mais il reste tjs une roue qui adhère).

    Enfin lorsque l’on roule c’est naturellement loin devant que l’on regarde. Je craint que les automobilistes ne baissent pas suffisament les yeux. De plus un marquage au sol coûte aussi de l’argent, car il se déteriore très vite.



  • CedricA CedricA 21 août 2008 18:32

    Personne ne relève le point qui dit qu’en Savoie la signalisation semble avoir été faite pour accompagner le conducteur et non pour le stresser.
    On pourrait essayer de se demander pourquoi dans cet endroit la démarche n’est pas la même que dans d’autres départements. Est-ce juste la direction technique qui est plus compétente, la méthode d’évaluation du besoin et de la mise en oeuvre qui est différente, le préfet qui envisage la circulation sous un autre angle, les élus qui se sont impliqués... ?

    Si quelqu’un sait, je serais très curieux de savoir. Peut être est-il possible d’exporter les bonnes approches ailleurs.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès