Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Gelezinis Vilkas

Gelezinis Vilkas

35 ans, historien et politologue. Tendance politique : euro-socialiste.

Tableau de bord

  • Premier article le 29/06/2012
  • Modérateur depuis le 08/09/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 12 187 509
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 9 7 2
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0












Derniers commentaires

  • Gelezinis Vilkas (---.---.---.4) 18 avril 10:58
    Gelezinis Vilkas

    Bien que Michel Onfray ait du paganisme de nos ancêtres une image positive, il est loin d’avoir franchi le Rubicon que quelques milliers d’Islandais ou de Lituaniens (notamment) ont osé franchir, à savoir retourner réellement au paganisme. Tout comme Alain de Benoist, dont il dit préférer une bonne idée qu’une mauvaise idée de « gauche », il reste à la porte de ce choix. L’athéisme, même paganisant, reste un athéisme, et même si cette philosophie exigeante est respectable, elle ôte tout sens à la vie humaine, aux raisons pour lesquelles nous existons plutôt que de ne pas exister. En revanche, le paganisme reposait sur la notion de destin c’est à dire de « devenir ce que l’on est », de s’accomplir sur terre.

    C’est parce qu’il est athée et non païen, parce que Mars est pour lui une planète et non un dieu, qu’il n’envisage pas de combattre ce qui détruit la civilisation européenne mais d’assister en « convive de pierre » à la ruine de son propre peuple. Une telle vision relève du nihilisme dénoncé par Nietzsche. Difficile pour un émule du philosophe de Sils-Maria comme Onfray se prétend être de rester passif. Au contraire, le paganisme est une religion de la patrie et du combat.

    La question est donc de savoir si la renaissance de l’Europe reposera sur le recours au paganisme ou le retour du christianisme. Or les Renaissances de l’Europe ont toujours été fondées sur l’antiquité païenne, gréco-romaine et nordique. Les Grecs ont réussi à conserver leur foi tout en fondant leur pensée sur la raison, sous l’égide d’Athéna. C’est ça aussi le génie européen. Constantin au contraire a soumis la raison à la foi, l’intérêt de la patrie à l’intérêt d’une religion alors totalement minoritaire et fort peu tolérante par ailleurs.

    Par ailleurs, l’Europe meure d’universalisme. C’est ce qui la démunit contre toutes les menaces. Le christianisme n’est pas moins universaliste. On ne guérira pas l’Europe en remplaçant un universalisme par un autre mais en rompant avec l’universalisme en général. Le christianisme en Europe est-il prêt à renoncer à tout prosélytisme, à couper ses branches mondialisées, et à devenir eurocentré, ce qu’il était de fait (mais pas de cœur) au Moyen-Âge ? Je ne l’en crois aucunement capable. Au contraire, l’Eglise accepte son déclin en Europe et cherche à gagner des « parts de marché » en Afrique et en Asie.

  • Gelezinis Vilkas (---.---.---.244) 30 août 2013 22:40
    Gelezinis Vilkas

    Video AgoraVox TV par gelezinis, suite au présent article d’Adrien A.W. :

  • Gelezinis Vilkas (---.---.---.244) 28 août 2013 19:30
    Gelezinis Vilkas

    Je donne l’exemple de la manifpourtous comme « mouvement d’opposition » le plus important de la population au gouvernement, afin de déterminer s’il y a une efficacité, une possibilité quelconque, je ne me prononce pas POUR OU CONTRE la manifpourtous... et quand bien même !


    NOTA BENE : mon article et mes messages sont signées : A.A.W. ; et non l’auteur régulier du compte Thomas/gelezinis.
  • Gelezinis Vilkas (---.---.---.244) 28 août 2013 19:24
    Gelezinis Vilkas

    Non, ce qui, - cela n’engage que moi-, doit se produire, c’est :


    1. 99% des alaouites, druzes, chrétiens doivent soutenir Assad, sans parler du cas « kurde » qui joue sa propre stratégie anti-rebelles. Bien sûr, au moins la moitié des sunnites, qui sont majoritaires dans le pays et constituent l’essentiel de la population à démographie élevé, très pauvres, également immigrés, est « par défaut » hostile à Assad... dire que 70% des syriens sont pour Assad n’a pas de sens, cela revient à dire que 50% d’Israel-Palestine est pour Israël.

    2. Les rebelles utilisent la population comme bouclier, alors que, en face, c’est le contraire. Grand classique (et d’ailleurs le parallèle avec Israel est évident !, on pourrait presque comparer les Palestiniens aux « Rebelles + Sunnites »). Cela permet donc d’agir très différemment et avec moins d’hommes. L’armée syrienne ne peut pas du tout utiliser tous ses moyens, sinon elle tuerait des civils, et cela est rapporté au niveau international, etc. concrètement, les rebelles se cachent dans la population et génocident là où ils sont occupants.

    3. Les manifestations de 2011 étaient communautaires ! (voir 1.)

    4. Les conséquences du chaos dans ce pays seront absolument catastrophiques....
  • Gelezinis Vilkas (---.---.---.244) 28 août 2013 19:12
    Gelezinis Vilkas

    Merci d’avoir lu mon texte. 


    Oui en en effet gros lapsus, COLIN POWELL et non Baden Powell, qui est aussi l’homonyme d’un grand tacticien britannique.






Palmarès



Agoravox.tv