Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

JP de Lespinay

JP de Lespinay

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 17/02/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 62 159
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0





Derniers commentaires

  • Par JP de Lespinay (---.---.---.79) 8 mars 2012 00:34
    JP de Lespinay

    Très intéressant votre commentaire, Martin. Il m’amène à réfléchir sur AgoraVox. Ceci dit, la modération vous a laissé citer les liens litigieux dans votre commentaire, ce qui est tout de même une preuve d’ouverture. Vous avez bien le moyen de publier quelque part vos deux articles que je puisse les lire ? Ca m’intéresserait de me faire mon opinion sur leur dangerosité réelle ou supposée.

  • Par JP de Lespinay (---.---.---.79) 7 mars 2012 19:42
    JP de Lespinay

    Epicure, il faut réfléchir avant de critiquer ! On apprend ça aux enfants... La courbe que vous avez retenue dit la même chose que toutes les autres dans mon article et ce que tout le monde sait : le nombre de tués baisse inexorablement depuis les années 1970. Ce que je démontre, c’est que l’Etat n’y est quasiment pour rien et en tout cas certainement pas la limitation de vitesse, qui augmente le nombre de tués pendant les années suivant une répression, le temps que les automobilistes s’adaptent. Ça se voit très bien sur la 1ère courbe de la Sécurité Routière présentée dans mon article. 


    Pour le reste, je ne pense pas que vous ayez pris le temps de lire mon (long) article avant de le critiquer. Dans une société, c’est le corrupteur qui est responsable de la corruption, pas le corrompu. En France, le corrupteur c’est l’Etat, donc le haut-fonctionnaire, donc la fonction publique. C’est elle qui nous impose et arrose les entreprises pour les corrompre. Elles n’ont pas le choix ! Si elles refusent la prébende, c’est leurs concurrents qui s’enrichiront et elles couleront. Je suis absolument convaincu que toute entreprise « normale » (càd fournissant une valeur ajoutée) déteste verser 10 % de son contrat à une mairie (donc à un parti politique) pour ne pas perdre l’affaire et préfère de très loin être soumise à la concurrence. Seuls les médiocres préfèrent la tromperie.

    Quant à « l’Etat dépossédé de ses pouvoirs » ça ne tient absolument pas debout ! Tout l’Etat est entre les mains de nos fonctionnaires, qui lui ont donné une telle puissance que même nos candidats aux présidentielles ne peuvent qu’être fonctionnaires ! Vous confondez avec la démocratie. C’est la démocratie française qui a été dépossédée de ses pouvoirs

    Sarkozy n’est pas un fonctionnaire, en effet, mon article le reconnaît bien, mais c’est un avocat. Un quasi-fonctionnaire habitué à la tchatche et à la tromperie, qui peut défendre le coupable comme l’innocent. Il a sympathisé avec les barons du gaullisme, eux tous fonctionnaires quasiment de père en fils car sa mentalité est la même : les Français sont des cons et nous ont leur prend le pouvoir... De fait, c’est un allié inconditionnel de nos fonctionnaires, tout son quinquennat le démontre. 

    Quant à la loi de 73, là encore il faut réfléchir ! C’était une loi sous Pompidou, un président intègre, intelligent et ex-patron dans le privé. A son époque, le déficit de l’Etat initié ensuite par Giscard était impensable et il fallait juguler l’inflation. Cette loi a parfaitement fonctionné. Par la suite, lors de l’agrandissement de l’Europe, la loi a été abrogée ...puis reprise telle quelle ! Car elle arrange nos hauts-fonctionnaires pour financer le déficit public qui nourrir les fonctionnaires et tous les parasites de l’Etat. 
  • Par JP de Lespinay (---.---.---.79) 7 mars 2012 17:11
    JP de Lespinay

    Merci, MKT, de votre soutien. En effet, il existe une protection française du logiciel, mais elle est complètement inutile : elle vous interdit de recopier servilement des lignes du programme. Si un concurrent réécrit le même programme à sa façon, il n’y a plus copie ! La vraie protection, c’est la protection de l’idée, qui n’existe qu’aux USA (à ma connaissance). La seule protection de l’idée admise partout dans le monde, c’est le « copyright » qui s’applique au contenu des livres. Pour en bénéficier, j’ai donc publié un livre sur La Maïeutique, avec son n° d’enregistrement... que je n’ai pas vendu ! Pas si bête ! 


    Bien entendu, je me suis intéressé à la vente de mon idée à l’étranger mais cela se heurtait à deux difficultés : j’ai quatre enfants avec leur vie en France et l’Etat m’a tellement ruiné que je ne peux envisager des voyages en avion et des RV à l’étranger... Mais j’y arriverai bien un jour - si le bon dieu me prête vie ! - l’idée plaide pour moi.
  • Par JP de Lespinay (---.---.---.44) 2 mars 2012 11:31
    JP de Lespinay

    Pour ma part, je comprends parfaitement l’attitude de Marine Le Pen. D’abord elle a vécu toute sa vie les agressions « ignobles » des journalistes à la solde des partis traditionnels contre son père. Qui ont abouti à la diabolisation du FN vu que Le Pen n’a pas su se défendre en montrant le complot. Maintenant que c’est le tour de la fille de représenter le FN, elle voit apparaître les mêmes gueules de faux-jetons à la solde du pouvoir qui tentent de tromper les électeurs. Que son sang ne fasse qu’un tour face à la corruption des médias, c’est bien normal et ça la montre humaine.


    Par ailleurs, ses coups de gueule lui permette de dévoiler sans cesse ces manipulations « in vivo », une information précieuse pour les électeurs. Ils se rendent alors compte qu’ils ont « la chance » d’assister en direct à la corruption des médias en lesquels ils avaient a priori confiance.. 
  • Par JP de Lespinay (---.---.---.218) 19 février 2012 09:01
    JP de Lespinay

    Oui, gordon71. Mais, une fois encore, comme tous les autres intervenants qui ne sont pas d’accord avec moi dans ce forum, vous parlez comme un prof... Vous regardez l’école comme une machinerie animée par des profs. Le prof est un moyen, pas un but ! Pour moi, l’idéal c’est chronologiquement : 1) tous les profs dehors, 2) on revoit radicalement l’organisation de l’enseignement selon mes 6 points, 3) on sélectionne les profs aptes à assumer un rôle d’animateur ou qui traitent de sujets qui passionnent les élèves (éducation sexuelle , théorie des jeux, sports, etc), 4) on forme ces profs, on les fait périodiquement bosser en entreprise, puis on les réintroduit dans l’école, 5) les cours (terriblement allégés !) sont assurés par un grand nombre d’experts pris dans les entreprises qui, eux, sont passionnants car ils décrivent un monde réel, ils savent de quoi ils parlent, ils savent répondre aux questions sans réciter un bouquin. 


    Ce que je viens de dire est iconoclaste et va susciter un tollé ...chez les profs. Ils pensent sûrement que j’en veux à leur peau. Mais pas du tout ! Un système pervers les a choisis. Tels quels, ils ne sont pas adaptés à la formation dans notre monde moderne. Si on veut changer la pédagogie, si l’on veut des enfants heureux à l’école, on est bien obligé de changer les profs.






Palmarès



Agoravox.tv