• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Ouallonsnous ?

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 05/10/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 2433 18
1 mois 0 20 0
5 jours 0 6 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • Ouallonsnous ? 18 août 22:23

    @Jean-Marc B

    Tu n’a pas encore compris qu’Avox est devenu le médias citoyen de la bien pensance européiste !



  • Ouallonsnous ? 18 août 21:52

    @C BARRATIER

    “M. Macron est obligé de se mettre en scène car les députés qu’il a manquent complètement de professionnalisme. Son parti a été créé du jour au lendemain , en réalité, M. Macron n’a ni légitimité ni vraiment de parti et c’est pour cela qu’il accorde tant d’importance à son image. C’est en effet la seule chose qu’il peut contrôler.”

    Après les élections « truquées » qui ont eu lieu , le mettant à la tête de l’état en tant que « Gauleïter Macron », Européano-Merkelo-compatible pour le 4éme Reich, se proposant de légiférer par ordonnances, ignorant la représentation nationale que pourtant, il a également « truquée », il est temps de changer « les règles » qui font le jeu de l’oligarchie, continuer à manifester notre insatisfaction n’est plus suffisant car nous avons affaire à un « autisme » d’état !

    En réaction aux dénis de notre souveraineté, nous devons former un collectif de citoyens articulé en coordinations départementales formant un Conseil National de Salut Public et s’appuyant sur les maires honnêtes de nos 36000 communes pendant qu’elles existent encore.

    Nous initierons un référendum condamnant la classe politique actuelle qui a trahie la République en nous aliénant à l’UE/OTAN dont nous sortirons, la désavouant, appuyés sur une loi cadre de moralisation de la vie publique nationale édictée sous l’autorité et légitimité du collectif du Conseil National de Salut public, constituant son premier acte législatif, en même temps que la sortie de la France de l’UE/OTAN sera signifiée aux autres membres de l’assemblée européiste !

    Les principes de la loi cadre de moralisation de la vie publique abordant tous les domaines de la vie nationale et d’abord politiques, seront incorporés à la constitution de la république à venir avec une redéfinition du droit de propriété publique et privé, en contre de la dérobade de la Convention de 1792 qui a escamoté le sujet.

     « La France a jeté dans le monde, la première, au milieu du fracas du tonnerre de sa révolution, des principes qui, depuis, se sont trouvés régénérateurs de toutes les sociétés modernes. C’est sa gloire, c’est la plus précieuse partie d’elle-même. Eh bien ! Messieurs, ce sont ces principes-là que nos exemples affaiblissent aujourd’hui… »

    « N’entendez-vous pas qu’on répète sans cesse que tout ce qui se trouve au dessus des travailleurs est incapable et indigne de les gouverner ; que la division des biens faite jusqu’à présent dans le monde est injuste ; que la propriété repose sur des bases qui ne sont pas équitables ? »

     Reprenons en main le cours de notre destinée comme nous y incitait déjà Tocqueville en 1848 , et amenons à maturité notre révolution de 1789, jusqu’à présent bourgeoise, en écrivant son volet social concernant tous les français !

    Dans la suite du CNSP, l’organisation de l’élection d’une assemblée constituante ouvrant la voie à la rédaction d’une nouvelle constitution pour une 6éme république française inspirée de la déclaration des droits de l’homme de 1789 instituant la séparation des pouvoirs, dans le droit français du XXIéme siècle, de la loi de moralisation de la vie publique et de définition de la propriété, en sera l’aboutissement.

    Ca c’est la théorie, le programme « l’Avenir en commun » a donné le change un moment avec son discours sur le «  socialisme du XXIème siècle » et même l’écosocialisme,  mais en pratique, et ce sera là l’heure de vérité pour le mouvement des Insoumis fort de ses 11 millions de suffrages qui devra constituer dés la rentrée sociale un gouvernement de Conseil National de Salut public de transition jusqu’à la réunion de l’assemblée constituante, pour contrer le pronunciamiento européiste visant à finir de liquider notre nation sous la férule de Macron.

    Cette réaction populaire devra s’appuyer sur des comités de libération départementaux remplaçant les préfets nommés par le gouvernement donc aliénés à l’européisme, et municipaux secondant les maires dont on espère qu’ils ne se vendrons pas à l’oligarchie européiste et rallieront la France insoumise, aux fins de formation du CNSP remplaçant l’actuel maffia gouvernementale à la botte de l’UE/OTAN, l’Assemblée nationale et le Sénat étant dissous, sinon ce sera le début des règlements de comptes !



  • Ouallonsnous ? 18 août 16:26

    @Pere Plexe

    Masquer volontairement les motivations de ces actes en les qualifiant abusivement d’actes de ’’Déséquilibrés’’, pour des raisons politiques, craindre l’amalgame, pour imposer le politiquement correct, déguiser la vérité est une faute politique et psychologique grave car elle donnerait à penser que les Français sont incapables de faire la différence entre Islam et Islamisme et que l’Islam modéré peut engendrer ce type de déséquilibre.

    « Il est fondamental de comprendre que le terroriste n’est pas un malade au sens psychiatrique du terme, dans le sens où la littérature scientifique l’entend. On ne trouve pas de trace de véritable maladie mentale chez ceux qu’on a pu étudier, même si on peut trouver des traits de personnalité très narcissiques, paranoïaques, cela ne suffit pas pour relever de la pathologie. »

    80 mosquées salafistes à Barcelone, plus de la moitié de toutes les mosquées Salafistes d’Espagne. Le laisser faire devait acheter le laisser vivre, erreur !!!

    Pour démêler le vrai du faux, l’idée de la charia où de la loi talmudique largement admise et de toute autre lois religieuse n’est autre qu’une imposture ; une imposture établie à partir d’une dérivation linguistique erronée et d’une construction conceptuelle irrationnelle. Cette imposture est de surcroit trop coûteuse, vu toute l’agitation – stérile et parfois destructrice – créée autour de la charia et du judaïsme dans le monde depuis des siècles.

    A l’origine, il y a une religion . Hors, une religion est une religion et non pas une loi. Les enseignements religieux s’adressent à l’individu qui est libre et souverain dans leur application.

    D’autre part, l’Etat est une organisation politique et sociale qui émane de la volonté collective d’une société humaine et de ses valeurs. Un Etat moderne est régi par des lois qui sont censées refléter les valeurs de la société et non les croyances installées dans certains individus et garantir les droits et les intérêts de tous.

    Dans ce schéma, le concept classique de toutes lois d’origine religieuse supplantant la loi de l’état, n’a tout simplement pas de place.

     



  • Ouallonsnous ? 17 août 21:43

    Du moins c’est ce que les merdias de l’oligarchie néo-conne veulent nous faire croire !



  • Ouallonsnous ? 17 août 18:32

    @Amaury Grandgil

    S’il faut commencer par une grève, mais rien ne nous l’indique, c’est même contre indiqué car c’est continuer le jeux de l’oligarchie, faisons celle de l’arrêt de la soumission aux merdias et mettons nous à penser, pas à croire !

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Société Europe






Palmarès