• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

PhilVite

PhilVite

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1275 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • PhilVite PhilVite 9 septembre 2014 12:18

    Pour avoir participé à l’université d’été du revenu de base cet été à Périgueux je me suis rendu compte qu’il y a des approches vraiment très différentes du revenu de base.
    Selon qu’on est catho-droitier, gaucho-révolté ou anarchiste plus ou moins libertaire, par exemple, ça correspond à des philosophies complètement différentes et il me semble totalement illusoire de vouloir les rassembler dans une même boîte tellement elles sont incompatibles. Du coup, je trouve que le salaire à vie de Friot s’inscrit dans un système beaucoup plus construit et cohérent. Au moins, il est clair que, dans ce cas, le changement de paradigme est total. Là, ce n’est pas du bricolage, c’est de la refonte pure et simple du système qu’il s’agit. De là d’ailleurs, son côté franchement utopique. Avant que l’intelligence collective soit à ce niveau là, l’inversion des pôles aura sûrement déjà eu lieu ! Quoiqu’il en soit, je trouve ce concept finalement bien plus séduisant que les différents revenus de base que les uns ou les autres essayent de nous vendre.



  • PhilVite PhilVite 29 août 2014 13:59

    Montebourg est de gauche ?!
    Bon sang, mais pourquoi on ne me dit jamais rien ??? C’est vexant, à force !



  • PhilVite PhilVite 14 mai 2014 19:56

    Oui, je crois aussi que les sphères politiques et judiciaires sont fort différentes et doivent être étudiées - et traitées - indépendamment, chacune de son côté.
    Pour en revenir au politique, outre que la technologie actuelle peut simplifier énormément les choses ( je parle de diffusion et de circulation de l’info par exemple, surtout pas des machines à voter et de tout ce qui peut si facilement être soustrait à notre contrôle direct), je crois que la question fondamentale est celle de la confiance dans « l’intelligence du peuple ». Pour ma part je pense légitime qu’un peuple con se gouverne connement, c’est son choix et son droit. Et j’ai une énorme méfiance vis-à-vis de ceux qui prétendent vouloir faire le bonheur des autres, même contre leur gré. Et ça c’est typiquement le cas de tous ces soi-disant représentants qui se croient tellement au dessus du lot, alors que leurs compétences font souvent pitié quand on a l’occasion d’en juger vraiment (Entre nous, je préfère voir Bachelot en animatrice TV qu’à la tête d’un quelconque ministère !). Quant à la compétence sur les sujets techniques, elle s’acquiert - forcément - les experts sont là pour ça - éclairer les choix - mais certainement pas pour prendre les décisions politiques ès qualités. D’autre part, je me demande parfois si la complexité n’est pas créée délibérément pour écarter les citoyens de base des choix importants (j’ai essayé de lire le traité de Maastricht, ouah ! quelle purge ! Mais y a-t-il vraiment un seul député qui l’ait lu ?).
    Pour ce qui est d’introduire le tirage au sort dans des structures de contrôle de l’action politique, ça me paraîtrait être une excellente façon d’expérimenter et d’affiner ce mode de fonctionnement - et de convaincre la masse de son intérêt pour s’approcher un peu plus de la démocratie, car il vrai que c’est un changement total de paradigme et que cela peut déranger, voire effrayer.



  • PhilVite PhilVite 13 mai 2014 23:25

    Bonjour Fergus,
    C’était exactement mon point de vue avant d’avoir creusé le sujet. En vérité, je trouvais même cette proposition complétement débile.
    Aujourd’hui je pense tout le contraire. Le tirage au sort est applicable quelque soit le nombre. Simple question de conception et d’organisation.
    Vous devriez approfondir sérieusement, vous verrez, c’est incroyablement séduisant comme solution, et en fait, très moderne. De plus c’est l’arme fatale contre l’oligarchie.



  • PhilVite PhilVite 13 mai 2014 18:02

    « ...L’abstention est un refus de la démocratie, le vote en est l’expression,... »

    Ah là, Fergus, il vous faut replonger dans « Le contrat social » de Rousseau. Pour lui, et nombre de penseurs avant ( depuis les Grecs et sans doute même encore avant) et bien après lui, l’élection est typiquement l’expression de l’aristocratie, et c’est par le tirage au sort que s’exprime la démocratie. (cf « Principes du gouvernement représentatif » de Bernard Manin)

    En fait, il n’y a qu’à voir l’allure de notre « représentation » nationale pour s’en convaincre, l’élection est le meilleur moyen pour la caste politique (l’élite devrais-je dire !!?) de se maintenir au pouvoir sans fin, de père en fils, de tonton en cousin, de mentor en dauphin, d’énarque en...énarque.

    Je sais bien qu’on met ça dans nos têtes dès la petite école, mais pourtant la réalité est exactement opposée, voter pour un « représentant » c’est abdiquer sa citoyenneté...pour permettre à nos maîtres de le rester.

    Alors bien sûr, relativement au système tout merdique dans lequel on patauge depuis si longtemps, il faut s’adapter et peut-être bien se contraindre à jouer le jeu de l’élection, histoire de ne pas totalement déprimer (un peu comme les rats de « L’éloge de la fuite » de H. Laborit) ou de ne pas devenir violemment anti-social. Et dans ce cadre voter pour un parti résolument anti-UE aux élections européennes peut avoir du sens...voire même être carrément jouissif !

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès