• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

rastapopulo

rastapopulo

« FAUT-IL SCINDER LES BANQUES ? Oui, pour les sauver ! Comment ? En séparant épargne et spéculation », peut-on lire à la une de l’hebdomadaire financier belge Trends-Tendances du 22 septembre 2011
= retour à la tradition belge d’avoir scinder les banques dès 1934

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2134 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • rastapopulo rastapopulo 25 octobre 2013 01:32

    Le plus marrant c’est que les populations se stabilisent avec élévation des niveaux de vie et que donc la décroissance provoque sa propre prophétie fataliste. D’autant que sans le dynamisme technologique, la France ne compterait plus un arbre et que le nucléaire a beaucoup moins d’impact (très bien traduit pas le bilan CO2) que les pseudorenouvelable sur environnement.


  • rastapopulo rastapopulo 15 octobre 2013 00:17

    J’aurais préciser que le frère de Sarko (à la tête de la seule entité juridique capable de gérer les fonds de pensions des fonctionnaires 3 mois avant le passage de la loi qui les privatise) était aussi convié...

    Et puis VGE ou Delors, ce ne sont que des pions (pour les financiers, les Cockfields, les European round table,...) qui s’invente un rôle majeur :
    http://www.solidariteetprogres.org/actualites-001/article/oui-les-britanniques-ont-cree-l.html


  • rastapopulo rastapopulo 14 octobre 2013 23:41

    Traiter les USA sans discernement est un non sens historique. F.D.Roosvelt était contre la finance folle. En pleine famine dûe à 29 et aux années dustball, il a été élu sur le programme explicite du New Deal : interdiction des TBTF, procès de Morgan pour corruption, crédit publique sans intérêt, électrification, gestion de l’eau,...C’était un frontal avec l’autoritarisme financier des Morgan, Ford et Lindberg, mais aussi avec la doctrine des 200 familles francofrançaises de la Banque de France à la même époque. Ne pas parler de ce qui a sauvé les USA de l’autoritarisme financier grâce à Roosevelt ; c’est aussi obligatoirement faire l’impasse sur les 30 glorieuses elles-aussi anti-finance folles sur le modèle du New Deal.
     
    GlassSteagall, crédit publique, commissaire au plan (Monnet bande de tâches) qui se servira de son expérience sous Roosevelt pour moderniser la gestion de l’eau française,... Est ce que vous avez encore un brin de bon sens à l’UPR ? Monnet n’a pas refinanciarisé l’Europe comme VGD ou Delors. Au contraire, il a imposé une industrialisation de pointe comme seul rempart contre la finance folle. Monnet n’a jamais reçu de l’argent de la CIA comme Schuman. Mais Monnet devrait être impressionner par des discours creux d’indépendance quand il avait vu l’effet des 200 familles francofrançaises. Et en plus, il devrait avoir honte du niveau de vie que sa politique industrieuses à apporter parce que notre génération a refinanciarisé dans l’indifférence générale derrière et que d’autres étaient des marionnettes. Triste raisonnement inconsistant. 


  • rastapopulo rastapopulo 23 septembre 2013 15:21

    L’accès direct à la vérité est impossible pour les humains et donc il y a un besoin impérieux de débat !!!! Je me sens obligé de dire ça avec des dogmatiques anti-Monnet. Ta preuve ultraultime contre lui ? Déjà la date...

    A cette époque Monnet travaillait pour Roosevelt et le New Deal (qui ont sauvé les USA de l’autoritarisme financier sévissant en Europe et qui n’aurait certainement pas déplu aux Ford, Lindberg, Morgan,... pour les USA). Roosevelt haissait les brittaniques qu’il tenait pour responsable de 29 et de la BRI ayant armé les allemands (BRI que le plan Marshall originelle avait prévu d’éliminer puisque supranationale et donc impérialiste, BRI qui n’était même pas gêné en 2013 de critiquer un possible retour du GlassSteagall malgré sa génèse...). De Gaulle ayant été recueillie par les britanniques, De Gaulle étant un militaire, il est tout à fait possible d’expliquer l’aversion de Roosevelt à son égard, tout comme l’adoption du GlassSteagall par la France (auparavent un panier de crabe avec les 200 familles dominant la banque de France) aurait de facto réconcilié Roosevelt avec De Gaulle. 
     
    Monnet par la suite et fidèle à l’esprit de Roosevelt (au passage banal réalisme sur ce qui est importe pour le progrès des peuples) a toujours promu le dynamise industriel, et donc de facto l’indépendance des peuples européens. Qu’il est défendu l’idée d’une Europe unie après une guerre fratricide s’explique amplement tout comme avec le plus haut asselineauisme possible, il faut reconnaître que c’était encore l’Europe des nations de son temps.

    En conclusion, qui nomma Monnet comme commissaire au plan pour l’allocation du crédit publique à l’industrialisation qui fit exploser la richesse des français ? Asselineau oublie le GlassStegall, le New Deal, le plan Marshall et les 30 glorieuses ! Est ce vraiment sérieux d’oublier ce qui a sauvé l’Europe de l’autoritarisme et donner notre niveau de vie actuel ? 


  • rastapopulo rastapopulo 11 avril 2013 18:34

    Si il vous reste un brin de méfiance pour la science infuse et de respect pour le débat contradictoire :

    - C’est les plantes qui ont créé l’atmosphère, non le contraire comme le supposerait pourtant votre statisme « naturelle » des ressources. La saturation par un élément n’a été qu’une étape pour un autre qui a son tour a refavorisé celui de départ. C’est un fait et je ne parle même pas des bombardement radioactif et orifaire depuis l’espace qui on enrichie la terre là ! 
     
    - Notre niveau de connaissance actuelle ne permet pas de connaître les limites de la terre. Par exemple, la France ne compterait plus un arbre sans la découverte du charbon. Les limites changent à chaque découverte ou c’est notre compréhension qui évolue ? Pure rhétorique que ceci mais les décroissants adorent réfléchir de manière rhétorique (cfr. le fameux argument « la terre est limité donc la connaissance est limité donc nous serons statique à partir de maintenant » et j’exagère à peine). Je pourrais même en garder sous le pied avec le méthane cristallisé « glace qui brûle » (réserve équivalent en énergie à 5x tous les stock consommé et connu de pétrole), le thorium (qui permet de recycler les déchets radioactifs actuelle en énergie... suprême affront pour les antinuk décroissants) ou les réserves infinies d’hélium3 et autres que nous offres l’espace (mais pas le droit d’explorer l’espace pour un décroissant puisque cela met à mal l’idée même de monde limité)

    - La miniaturisation et l’optimisation des procédés demande de moins en moins de matériaux pour la même application ou alors augmente certaine qualité. Il n’y rien qu’à voir le potentiel des nano-tube de carbone. Voir un ingénieur méconnaître ça me laisse pantois.

    - Le malthusianisme a été promu comme doctrine par l’empire britannique pour justifier l’injustice « naturelle » avec des ressources opportunément qualifié de limité pour les colonies. Excusez du petit précédent historique qui contextualise votre pensée. Actuellement, l’écologie est d’ailleurs noyé par cette sauce britannique via les parrains de la décroissance comme le financier Goldmsith, le duc d’Edimbourg fondateur du wwFONDS, les fils d’oligarques du pétrole comme Al Gore,... Le plus piquant étant que c’est l’industrie qui a renversé le pouvoir des Compagnies des Indes et permit la victoire du Nord industrielle sur le sud esclavagiste aux USA. Des détails pour les décroissants malthusien puisque l’homme n’est pas digne de Gaya = quelle cadeau aux oligarchie qui ont peur d’exigences sociales porté par des population en augmentation.

    Voilà, choissisez votre camp maintenant.







Palmarès