• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

T.B.

T.B.

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 766 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • T.B. T.B. 23 mars 2007 18:56

    Moins 8 ... ! La devise d’AgoraVox doit être « surtout ne vous révoltez pas contre la censure, que ceux qui s’en offusquent soient imméditement repliés ».

    Replieurs vous êtes une bande de mous, bande de thons, bande de moutons !



  • T.B. T.B. 23 mars 2007 18:45

    @Omnivore et peut-être Algunet (pas bien compris le sens de ta réponse en mauve).

    Tu ne sembles pas savoir que la Suisse est une démocratie directe.

    La démocratie directe permet au peuple Suisse de choisir ses élus aux différents conseils (Commune, Cantons et Confédération) et donne également la possibilité de donner son avis sur les textes législatifs ou constitutionnels décidés par ces conseils ou d’en proposer selon une réglementation précise ( les initiatives populaires et ses référendums comme le proposait en France le candidat Yvan Bachaud qui n‘a pas eu les 500 signatures).

    Le degré de satisfaction de la population suisse face à ce système politique, qui permet aux citoyens de faire contrepoids et office de pression à l’égard de l’exécutif et des partis politiques, a toujours été élevé et avoisine les 80%. Demandes aux Français ce qu’ils pensent de leur soit-disante démocratie représentative ...

    Enfin, tu racontes absolument n’importe quoi car la politique suisse repose sur deux piliers qui au premier abord semblent contradictoires :
    - un système politique libéral, favorisant les libertés aussi bien individuelles qu’économiques,
    - et un système de solidarité pour une intégration de tous les citoyens, issus de tous les courants politiques et sociaux, au sein de la communauté.

    Ces deux principes constituent toujours à l’heure actuelle un facteur de stabilité et de cohésion intérieure. On retrouve cet esprit et cette réalité dans un des articles de leur Constitution : « Est libre qui use de sa liberté. La force d’une nation se mesure au bien-être du plus faible de ses membres ».

    Mais peut-être que toi, Omnivore, tu préfères une bonne petite guerre (civile ou pas, ou les deux qui semblent t’attirer) à la stabilité d’un pays dans lequel les citoyens sont plus réveillés et moins serviles dans leur ensemble que les Français.

    Je suis Français mais pas encore devenu un mouton de Panurges.



  • T.B. T.B. 23 mars 2007 12:13

    Darkfox, là tu parles de l’agriculture productiviste à « hauts rendements » promue depuis toujours par la FNSEA, la politique agricole commune qui subventionne en plus cette calamité, politique menée autant par Ségolène que Sarko ou Bayrou (tous les 3 à fond pour le OUI ultralibéral du TCE).

    Ce n’est pas le cas pour la Confédération Paysanne (Bové entre autre), non subventionnée, harcelée par les lobbies agro-industriels et pourtant pourvoyeuse d’emplois et de qualité de vie. Vas faire un tour sur les terres du Larzac ou certaines du Quercy, par exemple, pour t’en convaincre. Vas acheter leurs produits et en plus c’est moins chers que ce qu’on te propose ou qui n’existe pas en grande surface. Comme par exemple en Provence, l’essence de lavande, (utile dans bien des domaines pour se soigner ou se prémunir) par certains petits producteurs locaux indépendants. Bien meilleure qualité et bien moins chère que les petites fioles vendues en pharmacie et fabriquées par Synthélabo et leurs matraquages publicitaires ...



  • T.B. T.B. 23 mars 2007 11:52

    Si c’est pas le même, et ça y ressemble, qu’est-ce qu’ils ont tous à vouloir se faire appeler « Voltaire » ?

    En tous cas, le candidat idéal décrit par cet article c’est pas Bayrou même si certains souhaitent, particulièrement sur Avox, le présenter sous ces traits.

    Avox, le nouveau journal citoyen pour les moins de 10 ans ?

    Pour moi le candidat idéal c’est celui qui ne jure que par la Constitution Hélvétique ou s’y rapprochant. En Suisse, c’est réglé : pas de Présidentielles à la con, le Président n’a qu’un rôle symbolique, renouvelé sans bruits et sans fureur par un petit collège de parlementaires, chaque année. Et c’est très bien ainsi.



  • T.B. T.B. 23 mars 2007 11:33

    « Quant à la déclaration de Lellouche,... » euh ... oui c’est bien lui qui a dit ça et dans sa « logique », lecture trop rapide veuillez m’en excuser.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès