• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

wiko

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • wiko 10 décembre 2010 08:47

    Le Fait qu’il fut un bon scientifique n’est pas à nier, mais de là à en devenir un homme omniscient, il y a un pas qu’il n’a pas hésité à franchir.

    Lorsqu’il sort de son champ de compétence : la géophysique pour parler de climatologie sans aucune rigueur scientifique ; comme l’a démontré le passage au crible de SA théorie devant ses pairs, il en devient aussi compétent que le plus simple quidam.

    Mettre le Doute comme seul argument ne permet pas de démontrer ses théories surtout lorsque l’on utilise des données tronquées. Ce type de position est certainement valide en politique (les électeurs ont la mémoire courte) mais pas du tout scientifique. Lorsque l’on tord les données pour leur faire dire ce que l’on veut entendre, il est nécessaire de remettre à leur place les arguments.

    Faire vendre un livre n’a jamais donné une « vérité » scientifique(dans l’état des connaissances à un instant donné).
    Faire parler d’un livre dans les médias n’a jamais FAIT un argument scientifique valide.
    Être un animal médiatique ne fait pas une théorie scientifique.

    Je ne l’ai vu qu’une seule fois face à une climatologue et il a éludé toutes les questions posées par cette dernière, et elle a démonté, arguments(scientifiques) à l’appui tous ceux exposés dans le livre et les déclarations de Claude Allègre.

    Ce scientifique ne veut plus, depuis lors, être en présence de contradicteurs (scientifiques valides sur le sujet) lors de ses sorties médiatiques.

    Le fait de débattre d’une théorie n’est absolument pas nouveau, mais lorsque l’on utilise des données tronquées voir falsifiées , il est normal de le dire et de le faire savoir au moins aussi fort que la propagation de ces pseudo-théories.

    Il ne connait pas les théories et modèles climatiques qui permettent les projections climatiques.( ex ses assertions sur les éruptions solaires qui sont malgré ses dire prises en compte dans les modèles)

    Il a cessé la recherche scientifique depuis longtemps pour se consacrer à la politique.
    Il utilise l’argument politique et non l’argument scientifique.

    Il a peut être une vision mais a t il vu un buisson ardent ?

    Comme de nombreux post l’on déjà montré avoir raison une fois ne veut pas dire avoir raison à chaque fois. Et on peut voir qu’il s’est trompé de nombreuses fois dès qu’il est sorti de son champ de compétence scientifique.

    Lorsque l’on se réclame scientifique on en utilise la rigueur, ce qui n’est pas le cas dans les théories climatologiques de Mr Allègre.



  • wiko 14 octobre 2008 08:33

    Cet article est assez amusant lorsqu’il fustige le "colbertisme" mais est tout à fait à coté de la plaque lorsqu’il parle d’économie de rasoir d’occam (main invisible au combien révérée par les ULTRAS libéraux)

    Ici aucun rasoir d’occam, juste une application des méfaits d’un liberalisme sans contrainte ne spéculant que sur des valeurs sans aucun fondement réel.

    je conseille vivement à l’auteur de relire Schumpeter qui a très bien décrit le système capitaliste predit les faillites du systèmes s’il n’est géré que par le marché. Le système dans lequel nous évoluons est voué à créer des crises successives car l’homme est inventif. Il detournera toujours les règles "encadrant" le marché pour se créer de la richesse. Les règles ne servent qu’à minimiser l’ampleur des dégats pas les éviter.

    Ce que l’on observe aujourd’hui c’est que si la règle pour mesurer la valeur est pipée le marché s’en sert quand même à son avantage. Le sacrosaint marché tout puissant ne sait pas mesurer à lui seul ses erreurs. Les agences qui evaluent les valeurs ne sont absolument pas fiables et ne le seront jamais à elle seules.

    Le capitalisme est actuellement le meilleur sytème pour créer de la richesse et ce n’est pas un sytème humaniste, aucun autre système economique n’a de meilleurs résultat (enfin pour l’instant) et autant de robustesse.(Tous les sytèmes de planification ont montré leur limites).

    Les limites du système capitaliste est de créer des crises car c’est une condition de son fonctionnement.
    Alors pourquoi s’etonner ? Il faut plutôt chercher des moyens de l’encadrer de façon supra national.

    Que la crise soit due à des subprimes ou d’autres choses les crises se succèderons. les dernieres ont été :
    une crise sur une surévaluation(les subprimes)
    une crise sur une surévaluation (la bulle internet)
    une crise sur une surévaluation(immobilière)

    les libéralistes devraient s’interroger sur leurs outils d’évaluation des risques ....

    à bon entendeur











Palmarès