• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Bistro ! » à L’Oeuvre d’un temps Tchekhovien

« Bistro ! » à L’Oeuvre d’un temps Tchekhovien

Sylvie Audcoeur n’en est pas à sa première coécriture théâtrale puisque notamment « Happy Hanouka » avait été cosignée par l’inénarrable Alex Pandev avec laquelle, pareillement, elle avait joué cette pièce… à l’instar de sa présente collaboration avec Marie Piton pour « Bistro ! ».

Au Théâtre de l’Œuvre présentement, ces deux comédiennes excellent à incarner, en osmose avec leurs deux partenaires, cette fougue intérieure à interpréter des rôles quelque peu Tchekhoviens dans l’âme ainsi que dans le contexte.

La nostalgie de quitter un endroit dans lequel toute une partie de vie a été vécue avec sa ribambelle de souvenirs au quotidien passé, place les deux jeunes femmes, amies d’enfance, à contre-pied de leurs aspirations ou frustrations respectives d’adultes.

Le grand Amour tant attendu pour l’une et l’incapacité à se fixer affectivement pour l’autre viennent se confronter au principe de réalité :

Demain le bistrot patrimonial, lieu de leur construction affective, aura disparu de l’échiquier relationnel.

En perspective de ce grand déménagement, Anne-Rose (Michèle Simonnet), l’ex-serveuse, et Fred (Alexis Desseaux), le client transi amoureux, sont venus donner le coup de main mutuel qui permettrait de passer le cap redoutable entre « être » et « avoir été ».

Alors, quoi de mieux que des pastiches aux chansons du fameux tandem « Michel Legrand - Jacques Demy » pour inspirer à Anne Bourgeois une direction métaphorique où ici, - Les parasols du cher bar - dédoubleraient l’ombre emblématique d’un cerisier en fleurs.

Mais point besoin, ici, de chorégraphie élaborée pour que le cœur et l’inconscient soient les invités privilégiés d’une partie de cache-cache avec le point G de l’amitié ou de l’amour, laissés, en l’occurrence, au libre choix de chacun.

Au piano et à l’accordéon final, le compositeur Patrice Peyriéras est relayé alternativement par Benoît Urbain et Sébastien Debard, tous en quelque sorte les garants que chaque représentation du « Bistro ! » sera exceptionnelle, comme le serait la musique des sentiments perdus, mais finalement, retrouvés.

photo DR.

BISTRO !  - **.. Theothea.com - de Sylvie Audcoeur & Marie Piton - mise en scène : Anne Bourgeois - avec Slyvie Audcoeur - Marie Piton, Michèle Simmonet & Alexis Desseaux - Théâtre de l'Oeuvre

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 30 décembre 2011 09:59

    Bonjour à tous.

    Il ne reste plus à espérer que « Bistro » soit un meilleur spectacle que le très décevant « Happy Hanouka » !


    • Taverne Taverne 30 décembre 2011 12:37

      Le rade des villes et le rade des champs

      Dans mon rade des villes,
      Il y a Benoît Urbain
      Ce nom lui va très bien.
      Dans mon rade des villes,
      On joue des vaudevilles.

      Dans mon rade des champs,
      C’est la troupe Deschamps
      Qui vient à la veillée
      Pour nous émerveiller.
      Dans mon rade des champs.

      Quand mon rade des villes
      Par les soirs radieux file,
      Il devient un radeau
      Qui vogue au gré des dieux.

      Quand mon rade des champs
      Nous récite des chants,
      De belle Antiquité,
      Je voudrais tout quitter.

      Tout quitter pour partir
      Loin du rade des champs
      Et pour ne plus pâtir
      De ce monde méchant.

      Tout quitter pour aller
      Loin du rade des villes
      A Venise ou Séville
      Cela peut bien aller.

      Voris Bian 30 décembre 2011

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès