• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Caricatures politiquement incorrectes

Caricatures politiquement incorrectes

Il semblerait qu’il soit particulièrement risqué, ces derniers temps, de donner dans la caricature. Pourtant, cet exercice profondément enraciné dans nos traditions littéraires, artistiques et politiques occidentales, est aussi pratiqué avec talent dans de nombreuses régions du monde, y compris dans les pays les plus mobilisés contre les dessins publiés dans le quotidien danois Jyllands-Posten le 30.09.2005 et repris dans le journal norvégien Magazinet le 10.01.2006 (1) !

Mais comme tout le monde n’a pas la même définition du sacré, il est parfois bien difficile de définir les limites entre le titillement des croyances et l’insulte sacrilège profanatoire visant telle ou telle spiritualité. Cependant, et j’en suis persuadé, si Dieu n’est pas un rigolo, Il a un sens de l’humour plus développé que la plupart de ceux qui se mandatent pour Le représenter sur la Terre, notamment en prétendant faire progresser Son Règne par le moyen de la violence.

Le mot « caricature » a été introduit dans la langue française au XVIIIe siècle, et plus précisément en 1740, selon certaines sources. Mais il a fallu un siècle pour que celui sans qui la chose n’existerait pas, le « caricaturiste », fasse son entrée officielle dans le dictionnaire. La recherche étymologique nous conduit en Italie, car c’est à Bologne, à la fin du XVIe siècle, qu’est née, à l’école des frères Lodovico, Agostino, Antonio et Franceschino Carrachi, dits les Carraches, cette nouvelle forme d’expression artistique.

Tirant son nom de l’italien « caricare », issu du latin « carricare » signifiant « charger, exagérer », la caricature, initialement innocent dessin humoristique, ne tarda pas, une fois passée outre-Manche, à devenir une arme politique redoutable exprimant, d’une façon accessible à tous, un profond désir de changement. Car si les Italiens, au sang chaud légendaire, se sont montrés au départ bien sages, les Britanniques, au non moins légendaire flegme, s’en sont donné à cœur joie.

Au Royaume-Uni, c’est au milieu du XVIIIe siècle que la caricature politique a pris son envol. George Townsend fut le premier caricaturiste britannique de renom, et William Hogarth demeure dans les mémoires le plus grand. En 1841, l’hebdomadaire Punch, dont le nom fut repris par une célèbre marque de havanes, donna la part belle aux caricaturistes comme George du Maurier , John Leech et John Tenniel, qui s’en prirent tant aux mœurs anglo-saxonnes qu’à la politique intérieure et aux affaires internationales. Ce sport quasi national n’était pas réservé à la plèbe et aux sans-fortune. Il fut aussi pratiqué par des nobles, comme sir Leslie Ward, officiant sous le pseudo « Spy », et sir Max Beerbohm, spécialisé dans le monde de la littérature.

En Allemagne, c’est au XVIIIe siècle qu’émergea Chodoiewscki, le premier grand caricaturiste allemand. Dès 1844 furent publiées les fliegende Blätter où officiaient Moritz von Schwind, Carl Spitsweg et Wilhelm Busch. La revue Simplicissimus, créée en 1896, devint dans la première moitié du XXe siècle une institution nationale qui fut, tant elle était représentative de la nation allemande, nationalisée par les nazis ! La combattre aurait été trop risqué, car rendant le pouvoir impopulaire. Il était alors plus avantageux de brûler en place publique les œuvres d’un certain Sigmund Freud !

Au Royaume d’Espagne, la caricature fut aussi un moyen de critique sociale. C’est le peintre Francisco Goya (1746-1828) qui, devenu sourd en 1792 après une grave maladie, se lança avec succès dans cette nouvelle discipline. Il réalisa, entre 1793 et 1798, la série dite des Caprices, constituée de 80 eaux-fortes pointant les errements et les faiblesses humaines. Leur publication en 1799 se fit à l’initiative de leur auteur, retirée de la vente après quelques jours, pour éviter les foudres de l’Inquisition. Autres temps, pas autres mœurs...

En France, la caricature politique se développa à compter du XVIIIe siècle, connut un essor du XIXe à la première moitié du XXe siècle, mais traverse une morte saison depuis la Seconde Guerre mondiale en comparaison du rôle qu’elle a joué précédemment. Bien ancrée dans l’esprit français, elle a encore de beaux jours devant elle. Des journaux comme La Caricature (1930), Le Charivari (1831) et le Journal pour rire (1848) lui donnèrent la part belle. Leurs actuels prolongements radiophoniques et télévisés n’en sont que des émanations hautement technologiques. Daumier, Doré, Gavarni, Cham et Grévin laissèrent leur nom dans l’histoire de la presse. Honoré-Victorien Daumier (1808-1879) connut même la prison pour ses célèbres portraits de Louis-Philippe (1773-[1830-1848]-1850). Dans la seconde moitié du XIXe siècle, le peintre Henri de Toulouse-Lautrec (1864-1901) porta la caricature à son plus haut niveau artistique. Caran d’Ache (1858-1909) donna à la caricature le mouvement de la bande dessinée. L’Assiette au Beurre et le journal antidreyfusard Psst firent grande consommation de caricatures pour des raisons diamétralement opposées. Aujourd’hui, seuls Charlie Hebdo et le Canard Enchaîné perpétuent avec talent cette tradition de la caricature.

Le Musée du Fumeur (2), petit bastion parisien de résistance aux assauts du néo-hygiénisme, organise régulièrement des expositions dont nous nous étions déjà fait l’écho (3). Actuellement, du 17 janvier au 8 octobre 2006, il y est présenté un ensemble de caricatures de fumeurs allant du XVIIe siècle à nos jours. Ne manquez pas d’y faire un tour, si vous passez dans le coin, ou alors pour le moins, offrez-vous une visite virtuelle. Personne ne vous pompera votre air ambiant le temps de votre promenade sur le Net, et vous vous offrirez, enfin je l’espère, quelques bonnes tranches de rire. Dans l’actuel contexte de montée en puissance des associations de pourfendeurs de nicotianophiles qui, contrairement à la plupart des fumeurs qu’elles combattent, manquent cruellement de sens de l’autodérision , qu’y a-t-il de plus salutaire que le rire ?

1. L’indignation totalement recevable des pays musulmans suivie d’une totalement irrecevable flambée de violence début 2006 a pour origine 12 dessins parus dans le danois Jillands Posten (conservateur) en septembre 2005 et repris dans le norvégien Magazinet (chrétien) en janvier 2006. Ces dessins furent réalisés à la suite d’un appel d’offres pour l’auteur d’un ouvrage sur Mahomet ne trouvant pas d’illustrateur par peur des représailles.

2. cf http://www.museedufumeur.net/cadresfr.html

3. cf sur Le Portail des Auteurs, dans « Volutes & Volumes » l’article du 09.04.2004 intitulé « Et si on se faisait une expo ? » consacré à l’exposition de peintures sur feuilles de tabac de Frédéric Dagain.

Documents joints à cet article

Caricatures politiquement incorrectes

Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (48 votes)




Réagissez à l'article

100 réactions à cet article    


  • Gio (---.---.91.178) 13 mars 2006 17:19

    Toujours aussi abscons !


  • Jojo (---.---.179.82) 13 mars 2006 18:03

    Abs....quoi ?


  • La Mère teuil (---.---.104.148) 13 mars 2006 19:01

    Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué !

    Vous devriez Demian tenter d’écrire pour tout le monde, ce serait chouette !

    Il est sympa son article, en plus il parle de mon voisin le musée... Et aussi il épingle les anti cigarettes.

    Bon il a oublié de mentionner que l’on pourrait caricaturer un anti fumeur au volant de voiture qui elle emfume tout le monde smiley

    Ah ! si je savais dessiner !


  • Abdallah 13 mars 2006 11:23

    Par la grâce d’Allah,

    L’auteur de cet article misérable ne l’a pas accompagné d’une caricature de notre Prophète Muhammad (psl) qui a donné à l’Humanité toute entière le Saint Coran (psl) afin que l’Islam, ultime et unique religion de paix, de tolérance et d’amour puisse régner sur la Terre entière.

    Paix et Salutations.


    • Romain (---.---.50.212) 15 mars 2006 01:37

      Vous prendrez bien aussi un quart de lune et une tranche de Jupiter avec ça ? lol


    • Serge (---.---.226.139) 3 mai 2006 12:22

      Comment peut-on traiter quelqu’un de [misérable] et parler de [paix, de tolérance et d’amour] dans la même phrase ???

      Merci de se relire avant de publier ...


    • dom (---.---.42.222) 13 mars 2006 11:56

      Ah Abdallah... si l’on pouvait comprendre les écrits plutôt que de les servir littéralement... il faut transposer ce qui est écrit. Pour ma part je considère le djihad (guerre sainte) comme l’état de vigilance intérieure. Les ennemis semblent à l’extérieur (ils ne manquent pas) mais leur perception dépend de notre pensée. Les peurs déforment toute réalité et la haine rend parfaitement aveugle. Le djihad est le combat du guerrier avec lui-même. N’avez-vous pas remarqué que vos propres pensées peuvent être très contradictoires ? Qu’elles peuvent être ennemies les unes des autres ? Qu’en tant qu’être humain vous formez un tout qui est la synthèse de toutes les composantes de notre univers ? Que cet univers vous est donc accessible en conscience ? Il me semble que l’on peut lire le Coran selon cette base. Il préconise (de manière peut-être outrancière) le fait d’être impitoyable à ce qui voudrait nous couper de la source de vie : la haine, la jalousie, l’ignorance, le manque de mesure, l’avarice, l’injustice, la fausseté, la souffrance et non d’autres frères aussi éloignés soient-ils de la culture du Coran. Tous les frères rencontrent ces mêmes « ennemis » et tentent de les combattre, mais peu savent et utilisent les remèdes appropriés : connaissance de Dieu, joie, humilité, maîtrise de soi, honnêteté, bonté et vérité.

      Celui qui ne veut pas opérer ce combat dans son for intérieur ne mérite pas le titre de guerrier mais d’assassin et ça n’a certainement rien à voir avec la spiritualité de l’homme.

      que la paix nous accompagne.


      • Miaou (---.---.243.158) 13 mars 2006 20:23

        Il convient de remarquer que cette interprétation du djihad, que l’on sert à volonté aux Occidentaux, est minoritaire chez les musulmans, à l’exception de quelques soufis peut-être (mais le mysticisme de façon générale est mal vu en Islam). Elle rend paticulièrement incompréhensible des passages entiers du Coran, qui s’expliquent facilement selon l’autre interprétation... La biographie de Mahomet est à cet égard édifiante.

        « Il n’y a de pire aveugle que celui qui ne veut voir »


      • Miaou (---.---.243.158) 13 mars 2006 20:48

        Pour en revenir aux caricatures, je sens le besoin en Occident d’un immense besoin de davantage de liberté d’expression, corseté à l’heure actuelle par les non-dit du politiquement correct. L’affaire des caricatures fut une rupture dans cet ordre établi (la qualité artistique n’étant pas le problème)

        Bien sûr, il y aura toujours des limites. Ainsi ,les positions racistes, bien sûr, n’ont pas à faire entrée dans le débat publique (encore faut-il avoir le courage de reconnaître que le racisme est malheureusement une « valeur » universelle"). En revanche, l’islamophobie (définie comme la critique de l’Islam, en tant que religion et en tant que modèle de société), si. De même que si l’antisémitisme doit être combattu avec fermeté, la critique de la politique israélienne (comme celle du Soudan ou de l’Arabie Sahoudite) doit être possible. Pareillement, le racisme anti-blanc doit être reconnu en tant que tel (c’est le problème !) et circonscrit ; mais la critique de l’Ocident doit pouvoir rester vivace (sans exagérer avec l’auto-flagellation et les repentances).

        Bien évidemment, dans tous les cas, un droit de réponse pourra se faire (mais sans brûler d’ambassades..)


      • Gil (---.---.93.79) 13 mars 2006 11:56

        Bonjour Abdallah,

        Auriez-vous la gentillesse de préciser ce que signifie le sigle « psl » qui apparait régulièrement entre parenthèses dans vos commentaires ?

        Merci d’avance.


        • Abdallah 13 mars 2006 13:37

          Salam,

          C’est simple, « psl » est une abréviation qui signifie « paix sur Lui », expression qui accompagne toujours, dans notre grande religion de paix, de tolérance et d’amour, les mentions à Allah (psl), à son Prophète (psl) et au Saint Coran (psl).

          Paix et Salutations.


        • zoï (---.---.58.60) 14 mars 2006 14:09

          Et vous arrive-t-il,cher Abdallah,d’utiliser des abréviations dans vos prières à Dieu ?


        • Azür 13 mars 2006 14:52

          Désolé de vous décevoir Demian, le but de cet article n’était pas d’amener quelque chose de nouveau quant à la caricature, mais de faire un point sommaire en partant de diverses sources documentaires, dont certaines sont encyclopédiques, puis d’orienter le lecteur vers l’expo visible au musée du fumeur dont je vous propose de visiter au moins le site web.

          Quant à ceux qui pourraient se sentir offensés par mes propos, je les invite à réfléchir au sens qu’il est juste de donner à l’adjectif « grand », quand il est employé pour qualifier Dieu. Si Dieu est Grand, ce que ne vous en déplaise je crois aussi, tout ce que nous pouvons dire de Lui, en bien comme en mal, ne peut porter atteinte à Sa Personne, car Il est bien au dessus de tout cela. Par ailleurs, je ne peux croire en un dieu qui aurait besoin de nous, misérables humains que nous sommes, pour défendre sa cause et qui plus est, en prenant les armes contre nos semblables. Maintenant, ne perdez pas votre temps à essayer de me convertir ou à m’anathèmiser. Je ne répondrai pas et je ne retirerai rien de ce que j’ai écris. Que la paix (aussi intérieure) soit avec vous...


          • Le Phacochére (---.---.171.236) 13 mars 2006 16:48

            Cher demian west,je ne vois pas le probleme de cet article !!! L’affaire des caricatures a montré au monde entier le vrai visage de l’islam,c’est a dire l’intolérance,le fanatisme de cette soi-disant religion de paix et d’amour. Donc pour terminer,cette affaire des caricatures est salutaire et ouvre les yeux a bon nombre de personnes non averties.

            Et a l’avenir evitez de jouer a l’autruche,a la chochotte effarouchée,on est pas a Disneyland !!

            Le Phacochére


          • Marsupilami 13 mars 2006 17:07

            Bien dit Le Phacochère !

            Les artisteux narcissiques, précieux et branchouillards prônant une tolérance passifiste et lénifiante ne peuvent rien comprendre à ce genre d’enjeux civilisationnels fondamentaux. Ils seraient d’ailleurs à tous les coups les premiers égorgés si les islamistes venaient à prendre le pouvoir en Europe, ce qui n’est plus une hypothèse complètement délirante.


          • Gio (---.---.91.178) 13 mars 2006 17:17

            Tout à fait d’accord avec Le Phacochère.

            Avant de se prétendre religion de paix et d’amour, il faut le prouver, aujourd’hui et par des actes, actes que je ne vois pas. Par contre, les contre exemples nous crèvent les yeux ces temps ci à travers le monde et ce sans entendre la moindre condamnation de la part des « modérés ».

            Explications ?


          • Senatus populusque (Courouve) Courouve 13 mars 2006 20:26

            Excellemment dit, le Phacochère !


          • Max (---.---.61.142) 18 mars 2006 23:06

            Les 4 commentaires ci-dessus montrent, s’il en était encore besoin, que l’ignorance est reine et la bêtise crasse : on confond allègrement islamisme et Islam (sciemment, bien sûr).

            Cela montre également que les caricatures en question avaient bel et bien pour but, non de faire rire mais de provoquer.

            Cela prouve surtout que derrière la soi disant « liberté d’expression » sont embusquées la xébophobie et la vieille haine de l’arabe et du musulman.

            La mentalité de concierge, bien française, a lancé comme un boulet des publications à se « solidariser » avec leur « collègue » danois. C’est plus un besoin irrépressible de jeter de l’huile sur le feu qu’une volonté de défendre la liberté d’expression.

            Je n’ose imaginer le sort qui serait réservé à celui qui reprendrait les caricatures antisémites des années trente...

            Mais pourquoi imaginer ? Dieudonné est sous état de siège depuis qu’il a caricaturé un rabbin facho...

            Nous sommes bien dans le pays, la France, qui a une loi appelée « Loi Gayssot » et une autre « Loi Taubira » qui interdisent de penser, de parler, de chercher ? ? ? ? ?

            Quelqu’un peut-il m’expliquer pourquoi ces libertés à géométrie variable ?

            Sans raconter de foutaises du style « ce n’est pas la même chose.... » de préférence.


          • ka (---.---.30.12) 13 mars 2006 23:53

            Et c’est reparti pour un tour.


            • Mohamed (---.---.164.51) 14 mars 2006 09:13

              Salam soeur ka. N’utiliserais-tu pas mieux ton temps à la cuisine avec ta mère et tes soeurs ? Ton père et tes frères vont bientôt rentrer et il serait bon que leur repas soit près afin que tu puisses les sevir sans retard. Internet n’est pas pour les femmes soeur ka, car Dieu ne leur à pas donné l’esprit critique et elles risquent d’y passer trop de temps à y parler sottement...

              Paix et salutations


            • Perlin (---.---.84.101) 19 mars 2006 00:08

              Je suis consterné par vos propos sur les femmes Mohamed. Cela est si outrancier (si caricatural) qu’on se demande si vous n’êtes pas un imposteur qui fait une blague (d’un goût douteux) contre les musulmans.

              Si au contraire vous êtes sincère, vous anéantissez d’un coup tous les efforts de vos corrélégionnaires pour nous faire croire que l’islam est tolérant, ouvert, paisible...

              Vous n’avez pas idée du nombre de femmes qui sont plus intelligentes que beaucoup d’hommes et qui mériteraient bien plus que vous de s’exprimer sur internet...


            • Perlin (---.---.84.101) 19 mars 2006 01:24

              @ Ali40 Excellente caricature, bravo pour les coupures humoristiques.

              Ils vont quand même avoir un peu de mal à s’en remettre les Mohamed, Monpère et compagnie. Quoique, en y réfléchissant bien, ils sont tellement vrillés que ça ne va pas les faire avancer d’un nanomètre.

              Mais attention à la Fatwa contre le blasphémateur, ne donnez surtout pas votre e-mail !

              J’en profite pour donner un petit remontant à Damian West : par rapport aux débats affligeants et haineux d’il y a quelques semaines, je trouve que l’humour (et du bon) a pris plus de place dans celui-ci. Laissons Allah-là !

              Merci aussi à Courouve pour ses lumières.


            • Perlin (---.---.84.101) 19 mars 2006 01:27

              @ Ali40 Excellente caricature, bravo pour les coupures humoristiques.

              Ils vont quand même avoir un peu de mal à s’en remettre les Mohamed, Monpère et compagnie. Quoique, en y réfléchissant bien, ils sont tellement vrillés que ça ne va pas les faire avancer d’un nanomètre.

              Mais attention à la Fatwa contre le blasphémateur, ne donnez surtout pas votre e-mail !

              J’en profite pour donner un petit remontant à Damian West : par rapport aux débats affligeants et haineux d’il y a quelques semaines, je trouve que l’humour (et du bon) a pris plus de place dans celui-ci. Laissons Allah-là !

              Merci aussi à Courouve pour ses lumières.


            • Roman (---.---.11.29) 22 mars 2006 16:25

              Je suis d’accord, et pour ce qui concerne Abdallah il renvoi des liens islamophobes, ce qui prouve que c’est aussi un imposteur qui se fait passer pour un musulman. Biensur les racistes Gio, Courouve, Phacochère et Marsupilami y courent.


            • mowglii (---.---.64.89) 14 mars 2006 00:24

              si certains veulent avoir des échanges (parfois) interessants avec des musulmans français, je les encouragent à aller voir ici. http://www.saphirnews.com/


              • Marsupilami 14 mars 2006 11:51

                Je suis allé visiter ce site.

                Saphirnews est un site communautaire sans aucun intérêt.

                On y lit quand même des choses amusantes comme :

                "Si le musulman doit gérer les tensions qui sont dans son cœur, s’il doit harmoniser ce qu’il a en lui afin d’atteindre la paix, il doit en faire de même avec les autres. C’est donc au nom du respect et de la paix que chacun est invité à cohabiter avec autrui. Et c’est bien parce que Dieu a voulu cette diversité qu’il est interdit d’imposer ses croyances à autrui.

                Ainsi, l’islam va au-delà de la simple tolérance qui n’est que l’acceptation pénible de l’autre. L’islam ordonne le respect d’autrui au nom de la diversité que Dieu a voulu sur terre. En islam, il est donc impossible de nier l’autre. Le vrai respect, rappelle Tariq Ramadan, c’est la connaissance de l’autre dans sa différence".

                Merveilleux, non ? Il ne reste plus aux musulmans qu’à abolir les messages de haine et les appels au meurtre dont regorge le Coran, et tout sera pour le mieux dans le meilleur des mondes s’ils mettent en pratique les citations ci-dessus. Mais ça va être dur, vu que c’est Allah lui-même qui a dicté le Coran au prophète...

                ]


              • ka (---.---.30.12) 14 mars 2006 11:21

                Si tu crois que tu m’auras par la provocation tu rêves ! je ne prendrais pas la peine de répondre à tes remarques inintéressantes et puériles.


                • Marsupilami 14 mars 2006 13:20

                  Ouaf ! Ça y est, tu lui as répondu...


                • Le Phacochére (---.---.28.193) 14 mars 2006 19:29

                  KA veux-tu venir faire un tour de brousse sur mon dos ?

                  LE Phacochére grouikgrouikkkkkkkkkkk


                • ka (---.---.30.12) 14 mars 2006 20:29

                  Quoi ?????????????????



                    • Joël Monpère (---.---.11.32) 14 mars 2006 23:01

                      Les p’tits blancs pensent caricaturer le prophète. Ils se trompent : ils se caricaturent eux-mêmes en laissant libre court à leur islamophobie génocidaire.

                      Les islamaphobes ont trouvé un prétexte pour agresser les musulmans. Un de plus. Le comble de l’hypocrisie est atteint par ceux qui se disent contre les caricatures mais opposés à une interdiction citoyenne de leur diffusion au nom de la liberté d’_expression et de la laïcité. La liberté d’_expression ne les intéresse que lorsqu’elle est liberticide. La laïcité ne les intéresse que lorsqu’il s’agit d’opprimer les Musulmans et de criminaliser leur culture et leurs traditions.

                      Il est malheureusement nécessaire de rappeler à certains que l’islam est une religion de respect dont les principales caractéristiques sont la discrétion et la pudeur.

                      Respect vis-à-vis de la femme d’abord. Respect vis-à-vis des autres religions ensuite : n’oublions jamais qu’au cœur des ténèbres moyenâgeuses, des pogroms et des guerres de religion, les califes musulmans traitaient avec respect les juifs et les chrétiens présents en terre d’islam.

                      Une religion de discrétion aussi : ne perdons jamais de vue que l’Islam n’oblige pas, par opposition au christianisme qui est une religion intrinsèquement messianique et ostentatoire. Le musulman n’impose ni ne se montre. Quand le chrétien doit exhiber son culte aux autres en mangeant du poisson tous les vendredis, le musulman se contente de ne pas manger de porc et personne ne s’en rend compte. De même pour le Ramadan. J’ai toujours été marqué par la joie à peine dissimilée des chrétiens invitant à manger les musulmans (à qui ils n’adressent pas la parole le reste de l’année) durant le Ramadan. Il ait des petites gestes très simples et malheureusement pas encore condamnés par la justice pour exclure les musulmans : mettez par exemple du porc dans les repas. La purification ethnique commence ainsi. Il serait pourtant si simple de légiférer pour interdire le porc et les repas ostentatoires durant le ramadan.

                      Enfin l’Islam est une religion de pudeur, notamment pour les musulmanes qui, à la différence des occidentales, ne sont pas perçues comme de vulgaires objets sexuels. Quant au voile, j’attends toujours que l’on m’explique en quoi il est différent d’une coiffe bretonne.

                      Revenons en aux caricatures : C’est maintenant à la justice de prendre le relais des réactions légitimes et timorées de la rue. Les auteurs de ces caricatures doivent être condamnés pour crime contre l’humanité. Les directeurs des journaux qui ont diffusé ces appels au meurtre, et tous ceux qui ne s’y opposent pas, doivent être condamnés pour incitation à la haine raciale et apologie de crime contre l’humanité. Ces journaux doivent être interdits de diffusion. Leurs locaux doivent être réquisitionnés pour accueillir des associations laïques musulmanes dont l’objectif serait, notamment dans les écoles, de former la jeunesse de France au respect de la différence et à l’acceuil de l’autre.

                      Si ces quelques mesures de bon sens ne sont pas prises dans les plus brefs délais, il nous faudra alors prendre acte de la déclaration de guerre de l’Etat français à l’Islam.


                      • Mohamed (---.---.164.51) 15 mars 2006 12:08

                        Salam frère. L’Islam n’est que Paix, Amour et Tolérance. Nous accueillons avec fraternité toutes les religions du Livre. Evidemment, pas les idolateries comme le Boudhisme, l’Hindouisme,le satanisme ou, pire, l’athéisme.Chez nous chacun est libre d’être musulman, mais pas question d’accueillir des ennemis de Dieu, la franc-maçonnerie est donc interdite dans les pays islamiques. Quant aux femmes, nous respectons les femmes musulmanes et voilées, les autres ne sont pas dignes de respect...


                      • Sans Dieu (---.---.164.51) 15 mars 2006 13:15

                        Pour le respect de toutes les croyances et de toutes les religions ?

                        Je demande que tous les pays islamistes reconnaissent les droits suivants, appicables sur leurs territoires :

                        - droit de pratiquer librement toutes les religions, y compris le boudhisme, l’hindouisme, l’animisme, le satanisme...
                        - droit de ne pas avoir de religion, droit d’être athée, libre penseur, Franc-Maçon,...
                        - droit de manger ce que l’on veut, y compris du porc,...
                        - droit de boire ce que l’on veut, y compris de l’alcool,..
                        - même droits ( et pas droits comparables) pour les hommes et les femmes,....
                        - droit pour les femmes de s’haabiller comme elles le veulent, y compris en mini-jupe ou en bikini sur les plages,...
                        - droit de caricaturer les religions et les dieux et les prophètes,...


                      • Le Phacochére (---.---.6.75) 15 mars 2006 18:55

                        Joël Monpère,le jour ou vos projéts de lois seraient réalités (dans vos reves !)je prendrai les armes et direction le maki.Je pense que je ne serai pas le seul dans ce cas. Il y a des paires de baffes qui se perdent !!!!!

                        Le Phacochére


                      • Florian (---.---.93.18) 15 mars 2006 00:11

                        Mr MONPERE,

                        votre texte me choque. Je ne vois que des raccourcis faciles, des amalgames raccoleurs, des comparaisons falacieuses. Au débuts je pensais que ce texte était destiné à caricaturer les personnes qui peuvent tenir ce genre de propos. Mais je suis allé sur votre blog, et là quelle fut ma stupeur quand j’ai découvert que vous pensiez réellement tout cela.

                        Pourquoi dans votre quatrième paragraphe vous donné des exemples pour le respect des autres religions, mais pas pour le respect de la femme ? Qui plus est, nous ne sommes plus au temps des califes, les états à majorité musulmanes respectent ils toujours si bien les autres religions (Soudan, Egypte, Arabie Saoudite ) ?

                        Dès la première phrase vous employez l’expression « islamophobie génocidaire ». Personne ne peut nier qu’il y ait des islamophobes en France, en Europe ou dans le monde. Mais où est le génocide ? Les caricaturistes ont-ils appelé à « bouffer » du musulmans ?

                        Dans votre deuxième paragraphe, vous dites « La liberté d’_expression ne les intéresse que lorsqu’elle est liberticide ». En quoi publier des caricatures est liberticide. Les liberticides ont toujours combattu les caricatures sauf quand ils avaient le pouvoir et avaient supprimé toutes les libertés (toutes, non, Marx a très bien fait la séparation entre les libertés fondamentales comme se nourrir, étudier, avoir un travail et les autres libertés comme la liberté d’expression, ...

                        Vous dites ensuite que « Le musulman n’impose ni ne se montre. Quand le chrétien doit exhiber son culte aux autres en mangeant du poisson tous les vendredis, le musulman se contente de ne pas manger de porc et personne ne s’en rend compte. » Le chrétien moyen actuel ne criera pas à l’infamie, au non respect de ses croyances si on lui fait manger autres choses que du poisson un vendredi. On pourrait dire que le chrétien ne mange pas de viande le vendredi tout comme le musulman ne mange pas de cochon. Surtout vous apprendrez que dans une cantine scolaire tout le monde se rend compte quand un enfant mange un autre plat que les autres. Le voile n’est pas ostentatoire, il ne montre pas une appartenance religieuse ?

                        Il est vrai que les chrétiens n’invitent des musulmans que durant le ramadan que pour les empéchés de respecter leur preceptes religieux, mais acceptreiez vous que les chrétiens respecte le carème comme dans les antilles ( tout les magasins fermés l’apres midi, sauf les grandes surfaces, presque plus d’activités dans les rues le soir .....) ?

                        Votre phrase « Il serait pourtant si simple de légiférer pour interdire le porc et les repas ostentatoires durant le ramadan. » est le summun du non respect des autres. En effet pourquoi des personnes qui ne pratiquent pas une religion devraient en subir les interdits ?

                        La différence entre la coiffe bretonne et le voile est que les bretonnes ne portent ses coiffes pour les fêtes folkloriques (et encore pas toutes), que leurs filles ne le mettent pas à l’école et que cette coiffe n’est pas un signes ostentatoire d’appartenance à une quelquonque religion.

                        Votre avant dernier paragraphe est énorme, phénoménal, il atteint des records inégalés sur ce site. Je m’explique, si la justice à pris le relais elle ne pourra jamais condamner les journaux et leur rédacteur de crimes contre l’humanité ni d’apologie de crimes contre l’humanité. En France pays de droit, on ne ferme pas un journal pour une caricature, nous ne sommes pas dans une dictature.

                        Vous souhaitez que leurs locaux soient donné à des associations laïques musulmanes. Une association qui se définit de manière religieuse, n’est pas laïque. Il y a des associations chrétiennes, juives, musulmanes, bouddhistes et des associations laïques.

                        Ce n’est pas à des associations spécifiques de former impérativement la jeunesses, à moins que vous ne regrettiez les jeunesses hitlériennes, les jeunesses communistes (j’ai oublié l’appelation exacte).

                        Si l’Etat français faisait tous ce que vous demandiez dans votre texte, alors l’Etat français se soumettrait à une religion, la République ne serait plus laïque mais islamique. Il n’y aura de guerre contre l’islam que si l’islam refuse d’entrer dans la République comme les chrétiens l’ont fait ; c’est à dire en faisant des concessions.


                        • Senatus populusque (Courouve) Courouve 15 mars 2006 00:48

                          La soumission de l’Etat français est en route ...

                          N° 2895

                          ASSEMBLÉE NATIONALE

                          PROPOSITION DE LOI

                          visant à interdire les propos et les actes injurieux contre toutes les religions,

                          (Renvoyée à la commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l’administration générale de la République, à défaut de constitution d’une commission spéciale dans les délais prévus par les articles 30 et 31 du Règlement.)

                          PRÉSENTÉE

                          par M. Jean-Marc ROUBAUD

                          né à Alger en 1951, pharmacien,

                          Député UMP (Gard), permanencejmroubaud@wanadoo.fr

                          EXPOSÉ DES MOTIFS

                          Mesdames, Messieurs,

                          La récente polémique sur les caricatures soulève le délicat problème des libertés d’opinion et de la presse face aux libertés de religion et de pensée, qui font elles aussi partie des principes démocratiques de notre pays.

                          La liberté d’expression ne saurait donner le droit de bafouer, de désinformer ou de calomnier les sentiments religieux d’aucune communauté ou d’aucun État quel qu’il soit. Aussi, la République française se doit, par une proposition de loi, de sanctionner tout discours, cri, menace, écrit, imprimé, dessin ou affiche portant atteinte volontairement aux fondements des religions.

                          L’heure n’est pas à alimenter ou entretenir la discorde par la vexation ou la diffamation, les événements récents le prouvent. Il faut protéger les nations contre toutes les dérives qui nourrissent la haine.

                          Telles sont les raisons de cette proposition de loi qui se veut une contribution à lutter contre les propos et les actes injurieux pour construire une société fondée sur la tolérance et le respect.

                          PROPOSITION DE LOI

                          Article unique

                          L’article 29 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse est ainsi modifié :

                          1° Dans la dernière phrase du premier alinéa, après le mot : « imprimés, », est inséré le mot : « dessins, » ;

                          2° Après le premier alinéa, il est inséré un alinéa ainsi rédigé :

                          « Tout discours, cri, menace, écrit, imprimé, dessin ou affiche outrageant, portant atteinte volontairement aux fondements des religions, est une injure. »


                        • danisnoop (---.---.141.195) 15 mars 2006 01:30

                          « Tout discours, cri, menace, écrit, imprimé, dessin ou affiche outrageant, portant atteinte volontairement aux FONDEMENTS DES RELIGIONS, est une INJURE. »

                          Et si je pense que les religions sont sans fondements ????

                          Et si je pense que ce sont les religions qui sont une injure par définition, oui, une injure à la raison et au bon sens ????

                          Je passe sur les « discours, cri, menace »... Comme si les discours étaient forcément des cris qui sont forcément des menaces... mouarf.

                          Ne reste plus qu’à... prier ? pour que cette propostion de loi ne voit jamais le jour huhuhu smiley


                        • danisnoop (---.---.141.195) 15 mars 2006 02:03

                          Passé la saute d’humeur... je ne vois rien concernant une telle proposition de loi sur le site de ce député...

                          Quelles sont vos sources Mr Courouve ? Le site de Mr Roubaud : http://www.jmroubaud.com

                          La dernière proposition de loi consultable porte le n° 2783, vous parlez d’une proposition n° 2895... le site de Mr le député ne serait-il pas à jour ?


                        • Senatus populusque (Courouve) Courouve 15 mars 2006 12:28

                          Voyez sur le site de l’Assemblée nationale, à l’adresse suivante :

                          http://www.assemblee-nationale.fr/12/propositions/pion2895.asp

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

Azür


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès