• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > D.A.F. Marquis de Sade en contre-transfert au Ciné 13 Théâtre

D.A.F. Marquis de Sade en contre-transfert au Ciné 13 Théâtre

Donatien Alphonse François, trente années d’emprisonnement sur soixante quinze de survie au long des XVIIème & XVIIIème siècles !

C’est durant son séjour carcéral partagé entre Vincennes et Bastille, que l’écrivain se forgera la liberté de tout dire et même plus.

Par la suite, en laissant publier « Justine », il retrouvera le chemin de la réclusion qui, sans passer par la case réhabilitation, l’emmènera définitivement à l’asile de Charenton.

Pierre-Alain Leleu se fait un malin plaisir d’incarner le divin Marquis jusqu’aux extrémités des provocations flagrantes, voire des transgressions destinées à proscrire tout penchant défensif à l’autocensure.

En tant que dramaturge, il donne la parole à D.A.F. pour que rien des apparentes outrances ne soit omis et de telle façon que le dossier Sade ne soit suspect d’aucune complaisance, fût-ce même avec la littérature !

Quant à Nicolas Briançon, enclin à illustrer sa direction d’acteurs par la maxime voltairienne : « Je ne partage pas vos idées mais je me battrai jusqu'à la mort pour que vous puissiez les exprimer », sa mise en scène permet au Marquis de s’adresser, par-delà ses lecteurs, aux éventuels détracteurs afin que ceux-ci aient la sagesse de comprendre que :

« Si nous n’avions pas tout dit, tout analysé, comment voudrais-tu que nous eussions pu deviner ce qui te convient ? C’est à toi à le prendre et à laisser le reste, sans déclamer contre ce reste, uniquement parce qu’il n’a pas le talent de te plaire. Songe qu’il plaira à d’autres, et sois philosophe. …. » .

Au Ciné 13 Théâtre, trois rôles se relaient auprès de Sade sous forme d’un maton, d’une religieuse et d’une femme « fantasme » pour permettre à l’écrivain d’accoucher des tourments relevant de l’universel.

Psychanalyse violente s’il en fut dans les mots, c’est donc à Dany Verrissimo qu’incombe cette tâche d’être l’objet du transfert sur lequel vient littéralement se projeter le Marquis.

Savoureux travail de comédienne, celui-ci mérite d’être honoré au moins autant que celui de Pierre-Alain Leleu, lui-même.

photos © Lot

D.A.F. MARQUIS DE SADE - **.. Theothea.com - de Pierre-Alain Leleu - mise en scène : Nicolas Briançon - avec Dany Verissimo, Pierre-Alain Leleu, Michel Dussarat & Jacques Brunet - Théâtre de Poche Montparnasse

Documents joints à cet article

D.A.F. Marquis de Sade en contre-transfert au Ciné 13 Théâtre

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (2 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • ricoxy ricoxy 4 février 2013 15:30

    Peut-être que Sade fut l’inventeur du psychodrame moderne, avant Moreno. Il faisait en effet jouer des pièces de théâtre aux pensionnaires des « petites maisons » (de fou) pour les libérer de leur psychose. Un esprit visionnaire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès