• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Francis Cabrel au Galaxie : « Je chantais, je chante, je chanterai (...)

Francis Cabrel au Galaxie : « Je chantais, je chante, je chanterai »...

Galaxie d’Amnéville, mardi 07 octobre 2008, 20h30. La soirée commence mal : malgré mon accréditation photo, je suis contraint de me positionner à plus d’une dizaine de mètres de la scène. Ayant malheureusement oublié mon « super-méga-trop puissant » zoom de paparazzi dans les toilettes des locaux de Voici lors d’un récent entretien d’embauche, je ne peux faire le moindre cliché de Francis Cabrel, qui commence son show tranquillement, indifférent au drame que je suis en train de vivre…

Donc je ne ferai qu’un article, à l’aide de l’imposant répertoire de l’artiste aux trente ans de carrière. C’est écrit…

Dans la salle, impossible de Dormir debout puisque tous les spectateurs sont installés sur des sièges. Je me dis que la meilleure solution pour assister au concert dans des conditions optimales est d’être Assis sur le rebord du monde  ; la vue doit y être imprenable ! Mais malgré de longues recherches, je ne trouve pas l’endroit…Tant pis, je me résous à prendre Ma place dans le trafic afin d’apprécier les standards de M. Cabrel, superbement secondé par de talentueux musiciens.

A mes côtés, La fille qui m’accompagne est au comble de l’émotion lorsque retentissent les notes de L’encre de tes yeux et de Petite Marie. Je décide alors de rejoindre le bar histoire de lui prendre un petit remontant, n’omettant pas d’emprunter Les chemins de traverse pour ne pas gêner les spectateurs. Pendant ce temps, le chanteur made in Astaffort amuse son public entre les chansons en lui signifiant qu’il aimerait bien le faire rire entre ses chansons…Chapeau bas Francis : avec quasiment Presque rien, le succès est total ! Des gens formidables, ces spectateurs lorrains. D’ailleurs, à mon retour dans la salle, je constate qu’ils ont quitté leur siège afin de migrer vers la scène et d’être au plus près de leur idole, à une portée de Sarbacane.

Mais je réalise surtout que j’ai perdu Rosie, celle pour qui j’étais allé au ravitaillement et que j’avais rencontrée près de l’entrée du Galaxie, elle qui « était déjà là bien avant que les camions ne viennent ». Quelqu’un l’a vue ? S’il vous plaît, Répondez-moi  ! Mais Le monde est sourd à mon malheur et j’ai beau arpenter les gradins Encore et encore, je ne retrouve pas cette fille. J’avais pourtant prévu de lui offrir Des roses et des orties et de lui avouer que Je l’aime à mourir

Francis Cabrel en termine avec sa prestation amnévilloise, devant un public enchanté et comblé. Ce monstre de la chanson française vient de démontrer encore une fois, en cette soirée d’Octobre, que les « vieux » chanteurs ne sont pas près d’être remplacés par la nouvelle génération, où le talent est trop souvent aux abonnés absents.

Cette conclusion, je suis persuadé que Tout le monde y pense ce soir, autour de moi…

M.F. (www.melting-actu.com )


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • enzoM enzoM 11 octobre 2008 15:52

    oui oui, je chanterai toujours des conneries, la rivière et ses cailloux, le soleil et la lune..
    à part : "la corrida" et 1 ou 2 autres Cabrel n’est pas le summum de la chanson française !


    • ISA57 11 octobre 2008 18:42

      C’est que tu n’écoutes pas les paroles ou tu n’y connais rien à la musique et aux chansons à textes qui ont un sens et qui "véhiculent" un message ; tu apprécies quelles genres de chansons alors ? ca te dépasse surement !


    • legendre legendre 11 octobre 2008 17:36

      Les chanteurs à texte ont et auront toujours du succès, je préfère nettement F. CABREL à Joey Starr,Doc gyneco,jauni et autres pourris du système.

      Mais bon ne dit-on pas tous les goûts sont dans la nature ?


      • Hieronymus Hieronymus 11 octobre 2008 19:07

        "Je t’aimais, je t’aime et je t’aimerais"

        j’ai toujours deteste et je deteste encore
        meme si je me suis un peu assoupli en gros 90% de la chanson francaise
        c’est geignard, ringard et pleurnichard, bref ca ne donne jamais la peche
        mais vous fait au contraire paraitre con a fredonner ces airs-la ...
        Cabrel est tout a fait a ranger ds cette categorie
        JJ Goldmann pas mal non plus
        Patrick Bruel, etc ..


        • Lucien de Rubempré 12 octobre 2008 06:42

          Moi je trouve les textes de Cabrel un peu "simples" et bourrées de rimes faciles, même s’il a fait de jolies choses. Un niveau du "ressenti" c’est bien, c’est l’expression qui pèche.
          Je préfère de loin Goldman, encore plus sincère (j’espère), même si lui aussi va souvent puiser dans la facilité, au niveau texte.
          Pour avoir un aperçu de textes riches, réécoutez donc Brassens, Brel et Ferré....


          • thomthom 14 octobre 2008 10:37

            Francais cabrel est un imposteur. Le seul, l’unique, le vrai, s’appelle Francis Cracbel, et voici sa chancon :

            D’abord les subprimes qui se séparent,
            Ensuite la contagion, déjà trop tard
            T’entends à chaque fois que tu retires
            Un refus de ta banque qui soupire.
            ça spécule à mort encore et encore,
            J’suis bientôt ruiné, pas d’accord d’accord....

            L’instant d’après la bourse se déchaine,
            Les marchés s’écroulent dans la semaine,
            Tu te retrouves seul à manger par terre,
            A penser à l’avenir de ton ère,
            ça spécule à mort encore et encore,
            J’suis bientôt ruiné, pas d’accord d’accord....

            Quelque chose vient de changer,
            Sur mon compte titre et mon livret,
            C’est toujours les mêmes escrocs qui gagnent
            et moi tout seul sans la moindre épargne
            j’ peux pas aller de l’avant ...

            La meme nuit que les nuits d’avant,
            Les memes recours cent fois trop lents,
            T’avances dans le plus grand désespoir,
            Tu penses au suicide dans ta baignoire,
            ça spécule à mort encore et encore,
            J’suis bientôt ruiné, pas d’accord d’accord....

            Quelque chose vient de changer,
            Sur mon compte titre et mon livret,
            C’est toujours les mêmes escrocs qui gagnent
            et moi tout seul sans la moindre épargne
            j’peux pas aller de l’avant ...


            Faudrait qu’on arrive à tous les retrouver,
            Faudrait qu’on arrive à bien nettoyer tout ça,
            Faudrait surtout pas qu’on oublie de tous les virer.

            Dis toi que c’est pareil de l’autre coté du pole,
            Dis toi surtout que c’est presque fini pour toi,
            Et tu peux regarder ton pognon qui s’envole,
            Ton pognon qui s’envole.
            Ton pognon qui s’envole.

            Tu comptes les euros qu’il te restent,
            Une petite pièce au fond de ta veste,
            Tu vas fondre sous le poids des dettes
            Plus aucun espoir, ça va etre ta fete.
            ça spécule à mort encore et encore,
            J’suis bientôt ruiné, pas d’accord d’accord....
            ça spécule à mort encore et encore,
            J’suis bientôt ruiné, pas d’accord d’accord....

            Y’a des banques qui ont touché le fond,
            Mais leurs patrons touchent des millions,
            C’est toujours les mêmes escrocs qui gagnent
            et moi tout seul sans la moindre épargne
            j’peux pas aller de l’avant ...

            Quelque chose vient de changer,
            Sur mon compte titre et mon livret,
            C’est toujours les mêmes escrocs qui gagnent
            et moi tout seul sans la moindre épargne
            j’peux pas aller de l’avant ...

            Y’a des banques qui ont touché le fond,
            Mais leurs patrons touchent des millions,
            C’est toujours les mêmes escrocs qui gagnent...
            Les memes escrocs qui gagnent....


            http://www.bulle-immobiliere.org/forum/viewtopic.php?f=19&t=46126


            • thomthom 14 octobre 2008 10:42

              oulala... pas réveillé moi. Je la refait :
              "Francis Cabrel est un imposteur. Le seul, l’unique, le vrai, s’appelle Francis Cracbel, et voici sa chanson :
              ..."


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès