• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > La fin de l’écriture

La fin de l’écriture

PNG Jusqu’au début des années 60, les écoliers de la ville et de la campagne écrivaient au porte- plume.

Puis peu à peu et ensuite très vite, l’ère du stylo bille est arrivée….

Personne ne s’est plaint de l’évolution : l’usage était plus facile.

Evidemment des instituteurs ont résisté, voire même ont repris le porte-plume.

Je l’ai réintroduit au milieu des années 80 dans ma classe de CE1, c’était commode pour moi :

Il n’y avait rien à acheter car tout se trouvait dans le grenier de l’école.

Certains collègues ont souri, je leur ai répondu que ce qui était gênant hier, ce n’était pas l’usage du porte- plume mais la claque que l’instit pouvait nous donner en cas de taches d’encre.

Bon, j’ai arrêté cette expérience, faute de moyens car dans mon nouveau poste, il n’y avait pas de réserves en matériel ancien.

Une nouvelle « révolution » est en cours, elle est partie des Etats Unis pour atteindre la Finlande :

Le remplacement de l’écriture cursive par la saisie sur ordinateur ou sur tablette.

Aux USA, les quarante états qui ont adopté depuis septembre 2014 l’enseignement de l’écriture « dactylographique » maintiennent l’écriture cursive.

La Finlande, elle va plus loin dans l’évolution radicale, puisqu’à la rentrée 2016 il n’y aurait plus ni crayon, ni stylo.

Minna Harmanen de l’Office national finlandais de l’éducation, n’y va pas par quatre chemins en déclarant très officiellement :

« Avoir de bonnes compétences dactylographiques est devenu d’importance nationale. Ce changement sera un bouleversement culturel majeur, mais il est plus pertinent pour la vie quotidienne »

Tout le monde sait que l’écriture à la main développe la motricité et fait fonctionner le cerveau.

 « C'est une très mauvaise décision », pour le linguiste Alain Bentolila, « Quand on écrit à la main, on fait un acte singulier. Le fait de tracer sereinement des lettres et des mots permet à mon esprit de les porter. Ce qui n'est pas le cas avec des machines ou des tablettes. », dit-il au Figaro !

D’après le journal Marianne qui titre :

« Fin de l'écriture à la main à l'école : une nouvelle fable médiatique »

Il s’agirait là donc d’une interprétation de journalistes, peut-être d’une invention !

Qu’en est-il réellement ?

S’agit-il d’un test ? d’un ballon d’essai venant de Finlande ?

Toujours est-il que l’information tourne en boucle et est donnée par plusieurs journaux comme Ouest France et le Monde .

L’avenir, mais pas le progrès passe peut-être par la fin de l’écriture, voire de la lecture et le règne de l’ordinateur qui décidera à notre place.

Je m’arrête là, nous ne sommes pas dans la science-fiction …. Quoique !

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  3.91/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • diogène diogène 4 décembre 2014 17:36

     « ...la fin de l’écriture, voire de la lecture... »


    ...avec perfusion directe dans le cerveau alors ?
    Et qui concevra les ordinateurs ?

    • Aldous Aldous 5 décembre 2014 10:58

      Bah, la fin de l ?écriture n’est que l’aboutissement logique de la fin de la pensée que la génération de Chalot a bien mise en pratique...


    • marauder 6 décembre 2014 07:52

      Aldous le connard de droite de service :

      Tu dis avec fiereté que chalot a participe a la fin de l’ecriture alors qu’il te dit lui meme avoir essayé de reintroduire la plume.

      Voila, tu ne lis volontairement pas mais tu attaques directement.
      le connard de droite ne lis pas l’article et pense que,tout le monde lis que les coms. Une facon de penser qu’on existe ?

      Moi je contre attaque car je sais que tu es un connard de droite c’est facile a demontrer.


    • CHALOT CHALOT 4 décembre 2014 17:43

      C’est l’ère de Big Brother : la surveillance avec des caméras partout, des puces électroniques, la disparition de l’écriture, à terme....quant aux librairies , le nombre diminue !


      • diogène diogène 4 décembre 2014 17:49

        Le fait que le nombre de boulangeries, de boucheries et d’épiceries diminue ne signifie pas que les gens ne mangent plus de pain, de viande et ne boivent plus de vin, mais que la surface de hypermarché augmente.


      • mac 4 décembre 2014 17:55

        @Diogène

        En ce qui me concerne, je suis obligé de faire 15km pour avoir du bon pain car de moins en moins de boulangers apprennent à le faire correctement avec une croûte craquante et une mie légère.



      • L'enfoiré L’enfoiré 4 décembre 2014 19:15

        L’ère du Big Brother et les librairies dont le nombre diminue ?


        C’est un peu de la foutaise de lancer cela.
        Cela n’a d’ailleurs rien à voir avec votre article qui parle de l’écriture manuelle.
        La lecture via un écran sera toujours mis en parallèle avec celle du livre papier.
        Ne fut-ce qu’à cause du fait que tout ce qui est électronique, pour être utilisé (et donc lu) ad vitam, il faut un logiciel qui le traduise.
        Même chose avec la photographie. C’est bien de les conserver sur votre ordi en numérique, mais le fait de les présenter sur papier, quand les photos sont réussies, apporte un plus.
        Regardez l’évolution de ces logiciels et vous comprendrez la nécessité de muer les textes en papier.
        Les bibliothèques, comme les livres rares, ont encore un grand avenir, ne vous en faites pas.
        Allez voir chez Sothesby. Voyez le prix d’une planche de Tintin . 


      • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 4 décembre 2014 20:24

        L’enfoiré, vous digressez.

        Et en plus vous êtes à la limite de la mauvaise foi.

        Votre lien pour la planche originale, que vient-il faire ici ?

        Cette planche a été acquise en tant qu’ OBJET et en tant que PLACEMENT.

        Aucun rapport avec la disparition de l’écriture manuelle qui ne peut que produire un troupeau d’humains décérébrés et incultes.

        Il suffit d’ailleurs de voir la descente aux enfers qui commence ici, sur Agoravox, avec les articles maintenant truffés de fautes et d’erreurs, et les commentaires, je n’ose en parler...


      • L'enfoiré L’enfoiré 5 décembre 2014 08:46

        ben_voyons, 

        C’est vraiment un bon pseudo que vous avez là... smiley
        La mauvaise foi, dites-vous.
        Pourquoi la « planche » ?
        Parce que, voyez-vous (et cela va dans le même sens que votre dernière phrase), l’écrit continuera a avoir une valeur tant que le fond et la forme suivront avec leur valeur intrinsèque.
        La m... écrite ou dite, elle, ne fera jamais long feu.
        L’écriture manuelle n’est que l’outil, rien de plus.
        Que vous écrivez avec votre main, avec un clavier ou avec la voix (en relation de mon autre commentaire) n’y changera rien.
        Nous sommes à l’ère du numérique, mon cher ben_voyons, et on ne retournera pas en arrière.
        Pour vous en donner une preuve (elle est toute récente), en Wallonie, le nouveau plan Marchal a été surnommé 4.0 en son honneur.
        J’ai fait partie de cet environnement numérique pendant 40 ans.
        Croyez-vous, une seconde, que j’ai douté que nous en arriverions là ?

      • bakerstreet bakerstreet 5 décembre 2014 15:54

        Bon, si c’est la fin de l’écriture, c’est pas la fin des empoignades ! 



        « L’écriture manuelle n’est que l’outil, rien de plus.
        Que vous écrivez avec votre main, avec un clavier ou avec la voix (en relation de mon autre commentaire) n’y changera rien. »

        Désolé l’enfoiré, mais je ne crois pas que ce soit si simple que ça.

         Je ne vais pas me taper le cul par terre à chercher des liens vers les sciences cognitives, mais votre réflexion m’étonne.
         Ce n’est pas un scoop de dire que la main n’est pas qu’un outil, genre « manche de pioche », les connections neuronales entre les doigts et les terminaisons nerveuses du cerveau sont hautement complexes, et travaillent à une certaine forme d’intelligence, qui n’est absolument pas la même que celle que l’on utilise et que l’on tire du clavier. 

        Le fait que nous soyons tous là pourtant à taper illustre bien que nous nous sommes adapté à cette technologie qui nous apporte indubitablement quelque chose, mais tout en nous en retirant une autre. 

        Ce n’est pas pour rien que beaucoup d’écrivains préfèrent faire une première moulure au crayon, en raturant, en donnant à leurs « pleins et déliés ».
         il y a de l’émotion et de la créativité, de la colère, du dessin, bref infiniment d’humain, dans cette forme de tentative de première mise en page, qui ressemble à celle de la marche à pied, comparativement, par rapport au même voyage que l’on ferait en bagnole. 

        Marche avant marche arrière....
        Tout dépend comment l’on est assis dans le wagon.
        Tout n’étant que question de perspective. 
        A ce propos je ne crois pas que la 3 D va nous apporter non plus grand chose, si ce n’est que de faire reculer l’imagination....

         En tout cas, si l’écrit venait à disparaître, alors c’est sûr que l’homme évoluerait aussi, pas forcément dans un mode que je juge souhaitable. 
        Mais le « je » n’est pas un autre.

      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 5 décembre 2014 16:40

        Pas seulement des caméras, des puces ...

        Une Ère où tout le monde surveille tout le monde (Internet, téléphone..) Il est temps de se poser la question : Pour qui travaille ce centralisme mondial ?

        Nostalgique du bon vieux temps, j’ai toujours ma plume ...


      • L'enfoiré L’enfoiré 5 décembre 2014 17:49

        Bonsoir bakerstreet,

         Je me suis peut-être mal exprimé, je ne dis pas que la main ne soit pas un outil important et très complexe. L’évolution l’a adapté en fonctions des besoins de l’homme. 
         Le pouce en opposition est une de ses trouvailles.
         Disons que c’est outil magique, bien imaginé par l’évolution.
         Nous avons perdu beaucoup de ses avantages avec les pieds, bien que j’ai pu voir que des manchots parviennent à restituer leur handicap par l’utilisation des pieds et des orteils, mais sans le pouce. 
         Le clavier pour moi n’est pas le meilleur outil qui réponde aux besoins de l’homme. Il n’est pas naturel.
         Il demande un apprentissage en fonction de l’endroit où l’on vit. 
         L’Azerty et le Qwerty sont encore assez proche, mais d’autres claviers sont beaucoup plus divergents.
         La voix, elle, est l’atout majeur de l’homme, les mots leurs pièces.
         La voix parlée qui serait traduite en texte, voilà ce qu’il faudra implémenter. Cela nécessiterait une compréhension de la langue, du vocabulaire et de la syntaxe de celle-ci.
         Nous en sommes encore assez loin.
         Je ne suis pas écrivain, je ne peux parler pour eux.
         Mais j’écris des articles depuis près de dix ans. J’écris mes premières notes, mes premières pensées sur un petit calepin qui ne me quitte jamais. Quelques mots écrits suffises mais écrits sur les lieux de mes idées, pour m’en rappeler. 
         L’émotion, la créativité, la colère font partie de ces notes. 
         Le dessin, désolé, c’est une lacune que je comble avec celui des autres. 
         L’usage de l’écran est aussi un apprentissage spécifique.
         Beaucoup de lecteurs n’aiment pas lire sur écran.
         Perso, je n’ai aucun problème pour le faire, mais c’est une habitude que je connais depuis que les écrans ont permis de dialoguer avec une machine.
         La 3D est un outil dont on n’imagine pas encore tous les développements. Je ne vais pas les citer ici, cela mériterait un article de fond..
         Il y aura beaucoup de bons points et aussi quelques mauvais à la 3D.
         L’image holographique en 3D, un précurseur.
         Faire reculer l’imagination ? Je ne vois pas en quoi interviendrait l’imagination par la 3D.
         La 3D, c’est de la reproduction, pas de l’imagination.
         Le monde numérique comme je l’ai écrit dans d’autres commentaires est encore dans l’enfance, même pas l’adolescence.
         Mais tout comme vous, mon « je » ne correspond pas au vôtre ni probablement au « nous » qui nous entoure puisque chacun n’a pas les mêmes expériences, ni éducation. 

      • L'enfoiré L’enfoiré 5 décembre 2014 17:51

        J’oubliais : comme j’ai toujours dû écrire très vite, mon écriture est devenue très peu lisible en dehors de moi-même.

        Pourtant je ne suis pas médecin. smiley  

      • bakerstreet bakerstreet 5 décembre 2014 18:52

        L’enfoiré


        Là je vous comprend mieux.

        Pour l’allusion avec la 3D, je constate qu’une certaine paresse va naturellement de pair avec le développement de la technologie
        Plus celle ci vous en fout plein la vue, moins la vue fait d’effort, et l’imaginaire de même.
        Car si l’on peut faire l’apologie de l’écriture, celle de la lecture va de même.

         Là aussi que la lecture est bien plus active que le simple fait de regarder un écran.
         Les décors, les personnages sont crées par l’auteur, ils les seront de nouveau par le lecteur. 

        Alors oui, bien sûr la 3 D est extraordinaire. Mais déjà ordinaire dés le lendemain.
         Dans cette course aux illusions, il y a quelque chose qui s’apparente à la démarche du toxico, obligé d’augmenter les doses pour parvenir aux mêmes effets. 

        Bien à vous

      • marauder 6 décembre 2014 07:55

        Si on regarde du cote de la qualité, on mange moins de pain et plus de gluten industriel, moins de viande mais plus de proteines et de collagene, moins de vin mais plus de pesticides et d’alcool frelaté....


      • mac 4 décembre 2014 17:47

        La fin de l’enseignement de l’écriture n’est qu’une étape faire la fin de l’enseignement tout court.

        Le système n’a plus besoin de main d’oeuvre donc il ne sert à rien d’éduquer toute la population mais seulement 15 à 20% de celle-ci.
        Pour les 80% qui restent, il faut les divertir et les abrutir afin de leur éviter de trop se poser de questions.
        En tout cas, ce genre de pensée cynique me semble tout à fait possible dans la tête de certains de nos dirigeants...



        • mac 4 décembre 2014 17:49

          Oups !

          Je voulais écrire vers la fin de l’enseignement et non pas faire....


        • diogène diogène 4 décembre 2014 17:51

          Ça me semble tout-à-fait vraisemblable aussi, mais qu’est-ce qu’ils comptent faire des 80 % ?

          Ils ne vont quand même pas passer tout leur temps au stade ?

        • mac 4 décembre 2014 17:58

          Il n’y a pas que le stade, y a aussi la télé réalité, les jeux vidéos...

          N’est-ce pas ce que l’on appelle le « tittytaiment » ?



        • L'enfoiré L’enfoiré 5 décembre 2014 09:29

          Bonjour mac,


           La fin de l’enseignement ?
          Je dirais plutôt la fin d’une manière d’enseigner.
          Parce qu’au contraire, l’éducation doit continuer mais finement construite par des méthodes adaptées, qui donneront des idées aux élèves par eux-mêmes
           Les études supérieures coûtent de plus en plus cher.
           Le MOOC, vous connaissez ? 

        • L'enfoiré L’enfoiré 4 décembre 2014 18:43

          Pas la fin de l’écrit, mais bien celle de l’écriture avec un porte-plume.

          Même la signature ne sera plus qu’électronique.
          Le clavier est temporairement le remplaçant.
          Dès que la reconnaissance vocale et la reconnaissance des langues y seront introduites, le clavier disparaitra aussi. 

          • L'enfoiré L’enfoiré 4 décembre 2014 19:05

            « Ecrire de sa main s’est se dévoiler, écrire sur un clavier, pour un post dans agoravox, c’est donner un avis caché. »


            Comme dit casino...
            Quand ce sera par la voix, le logiciel qui interprétera celle-ci pourra très bien décider d’ajouter une ponctuation en fonction du rythme de la voix et insérer l’intonation dans des mots synonymes qui seront adaptés à celle-ci.
            La science fiction serait de ne pas se rendre compte de jusqu’où il se pourrait qu’on aille.

          • Spartacus Spartacus 4 décembre 2014 19:37

            Vous écrivez à la main ? 

            Rarement.
            En Finlande on favorisera l’enseignement a saisie sur ordinateur ou sur tablette. 
            Ca ne veut pas dire qu’on enseignera plus l’écriture manuelle. 
            Mais que ce ne sera pus un objectif premier.

            Maintenant l’école Française étant remplie de statutaires immobilistes, donc de gens incapable de s’adapter aux transformation de la société. 
            La modification c’est pas pour la semaine prochaine. Ni l’année prochaine, ni la prochaine décennie.....

            • L'enfoiré L’enfoiré 5 décembre 2014 08:53

              Tout à fait, Sparta

              Si je pouvais vous plusser plusieurs fois, je le ferais.
              Les cotations je m’en contrefous, mais c’est pour vous dire
              Nous y sommes en plein dans la naissance dé l’ère numérique.
              Je dis bien « naissance »... 


            • Robert Lavigue Robert Lavigue 4 décembre 2014 19:40

              Que de confusions dans l’esprit de Chalot...
              Comme d’habitude, c’est un mélange de rumeurs qu’il se complait à propager, de demi-vérités et de vrais mensonges... Bref de la pure propagande !

              Est-ce surprenant de la part d’un adepte des tracts écrits à la plume sergent-major électronique ?

              C’est amusant...
              Les jérémiades de l’ayatollah de la prétendue pensée soi-disant libre ne sont pas sans rappeler celles des moines copistes lors de la diffusion de l’imprimerie.


              • marauder 6 décembre 2014 08:02

                Propos stupides....

                Toutes les etudes sur l’apprentissage, que ce soit via la discipline sociale, neurologiques, medecine ou ergonomique, il n’est absolument pas demontre que l’electronique facilite l’apprentissage, c’est plutot le contraire.
                Avec les petites cervelles de droite, faut repeter des lapalissade :
                Ceux qui ont inventé l’ordi le logiciel, n’avaient pas ... d’ordi pour les concevoir.

                Toi je vois que tu as cherché maladroitement l’analogie de stallman a propos de gutember.....

                Une analogie ca demande reflexion. Pas un copier coller aussi primaire.


              • Tall 4 décembre 2014 20:34

                Supprimer l’écriture manuscrite pourrait être une erreur pédagogique ( surtout à l’école primaire ), car le travail sensori-moteur du cerveau pour dessiner les lettres marque mieux la mémoire. On pourrait assister à une dégradation de l’orthographe chez ceux qui n’ont jamais écrit à la main.


                • igorencore igorencore 4 décembre 2014 21:23

                  Excellent Tall , une argumentation imparable.
                  Elle me fut tenue par une inspectrice au cours d’une réunion pédagogique où pour faire le malin j’avais lancé cette absurdité.
                  J’appris ce jour là à ma grande confusion ( 1967) la base fondamentale de tous les apprentissages= la double voie , l’œil et la main.


                • Tall 4 décembre 2014 21:28

                  Oui ... et je dirais même multi-voies ... c’est pour ça, par exemple, que le hochet est bon pour les bébés ... car en l’agitant, le cerveau du bambin associe : le proprioceptif ( sens interne des mouvements ), le toucher, la vue et l’ouïe.




                • igorencore igorencore 4 décembre 2014 21:40

                  Qui dira la quantité de culture voire de civilisation contenue dans le geste technique.et plus encore dans sa transmission ?
                  Et le passage à l’abstraction sensible ?
                  .

                  • A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu  : voyelles,
                    Je dirai quelque jour vos naissances latentes :
                    A, noir corset velu des mouches éclatantes
                    Qui bombinent autour des puanteurs cruelles,

                • Tall 4 décembre 2014 21:44

                  c’est ça .. le principe est de multiplier les associations en tous genres

                  le cerveau est un gros associateur permanent

                • L'enfoiré L’enfoiré 5 décembre 2014 09:00

                  Absolument Tall.

                  La main est un outil comme un autre qu’il faut utiliser. L’écriture, le dessin, la musique...
                  La pédagogie enfantine a d’ailleurs essayé plusieurs méthodes parfois complémentaires
                  Mais c’est dès l’école primaire que le numérique doit entrer pour accélérer ces méthodes.

                • Aldous Aldous 5 décembre 2014 11:04

                  A ce degré d’inconséquence, il ne faut plus parlé d’inconséquence mais de sabotage délibéré de la capacité intellectuelle des futures générations.


                  Il faut dire que la capacité de se représenter le monde de la génération actuelle est déjà très médiocre.

                  On continue à nous servir sans vergogne la fable de la démocratie américaine alors qu’il n’y a pas eu pires bouchers que les USA dans l’Histoire de l’Humanité. 


                • bakerstreet bakerstreet 5 décembre 2014 19:14

                  Déjà on peut faire l’expérience soi même, qu’on fait des fautes d’orthographe et de grammaire beaucoup plus facilement en tapant qu’en écrivant. 


                  Bon, préparons nous au pire, car j’ai bien peur que sous le prétexte d’une simplification, aux prétextes démagogiques, on s’attaque à la structure même de la langue, en en faisant une sorte de socle minimum, basique, capable d’être compris partout, et par tous, ....
                  Une traduction de Proust serait elle déjà en cours ?...

                  Un RMI de la langue fait déjà tâche d’huile. On constate parfois que des expressions usuelles employées il y a 20 ans encore sont incompréhensibles à certains.

                  Les nouvelles tables de la loi nous seront elles envoyées en texto ?

                  Bradburry, dans « farenheit 451 » avait envisagé il y 50 ans la disparition des livres, dans une société totalitaire. Celle qui s’impose n’est pas vraiment policière, mais extrêmement sirupeuse. 
                  On vous somme d’être moderne. 

                  L’écran ferait naturellement suite à l’écrit. 
                  Pas rien comme changement !
                  On se souvient que depuis l’invention de l’écrit, il y a quelques milliers d’années, les supports ont un peu changé : Tables d’argile,papyrus, peau, papier, puis enfin Gutenberg qui a presque inventé déjà le livre de poche. 

                  Néanmoins, malgré tous ces changements, rien de fondamentalement changé quant à la forme : Un support plutôt inusable, résistant assez bien au temps, pouvant se transmettre, et surtout ne nécessitant aucune forme d’énergie ! 

                  Rien à voir avec l’écran. Nous voici dépendant d’un fournisseur, et prisonnier d’une technologie complexe, souvent en réseau, donc sous contrôle. 

                  Le fameux mafieux italien « Toto Rina », échappa pendant des années à la police. Son secret : Pas de portable, ne d’écran, rien qu’un petit carnet, dont il déchirait une page, la confiant à un gamin des rues qui transmettait ainsi ses ordres. 

                  Mais sans doute que ces expériences pratiques de la vie ne sont pas prises en compte par nos crânes d’œufs !

                • tf1Groupie 4 décembre 2014 20:49

                  Il est clair qu’il est aujourd’hui indispensable d’apprendre la dactylographie (moi aujourd’hui je tape beaucoup plus que j’écris au stylo), ce qui n’oblige pas forcément à supprimer l’écriture manuscrite.

                  c’est un vrai débat.
                  Le problème c’est qu’il n’y ait pas au préalable une expérimentation.
                  Car si c’est une erreur elle pourrait pénaliser une génération entière.

                  On peut se demander si le dessin ne doit pas être également supprimé puisqu’il y a Paint et photoshop.

                  Méfions-nous également des scoops médiatiques : on nous promettait des tableaux numériques un peu partout. En fait c’est du pipeau total


                  • Spartacus Spartacus 5 décembre 2014 08:51

                    Oui c’est un débat plus compliqué qu’il parrait.

                    La réponse n’est pas si simple.

                    L’écriture manuelle mal assimilée etait un handicap lourd qui empêchait l’émancipation.

                    Par le passé combien de personnes ont eu leur CV bloqué par une mauvaise écriture ou des fautes trop nombreuses. Aujourd’hui les correcteurs automatiques permettent de communiquer à des personnes qui ne pratiquaient pas l’écrit manuscrit. 

                    Un CV dactylographiquement mal présenté inverse, mal manipuler un clavier devient un handicap même si l’écriture manuelle est parfaite.

                  • L'enfoiré L’enfoiré 5 décembre 2014 09:19

                    Exactement, Sparta.

                    Il y a débat. Il n’est pas récent.
                    La machine grappille un espace de plus en plus grand. C’est l’air du temps ;
                    Les handicaps changent de mains, pourrait-on dire avec humour.
                    Avant, on créait l’outil suite à un besoin.
                    Aujourd’hui et demain, on créera l’outil en espérant qu’il finira par servir un jour.
                    C’est un monde bizarre qui s’installe. Je suis bien d’accord et je suis le premier à parfois le contester.
                     

                  • Xenozoid Xenozoid 4 décembre 2014 21:46

                    on a perdus l’oral avant l’écriture


                    • Croa Croa 4 décembre 2014 23:27

                      Et alors ? Plus de courant (ou piles à plat ) = Impossible d’écrire quoi que ce soit !  smiley smiley smiley smiley
                      *
                      PAUVRES GOSSES !


                      • Aldous Aldous 5 décembre 2014 11:08

                        Qui du contenu de la tablette ?


                        Ca le rappelle les bon vieux plans « informatique pour tous » qui aurait tout aussi bien pu s’appeler « un Mac gratos pour le prof » ou « Un marché inespéré pour le TO7 »


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires