• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > La nouvelle vague des cadeaux de Noël militants et éthiques (pour un avenir (...)

La nouvelle vague des cadeaux de Noël militants et éthiques (pour un avenir radieux de nos enfants ?)

medium_P1011146.JPGLe temps des cadeaux de Noël approche et les sessions de cavalcades effrénées dans les magasins de jouets vont bientôt venir ponctuer nos emplois du temps surchargés. A moins que les emplettes en ligne n’aient votre préférence pour ces approvisionnements en ludiques cadeaux.

Si vous ne savez pas quoi offrir, euh... ce que le Père Noël doit offrir à vos enfants, sachez qu’il existe toute une gamme de jeux et jouets à caractère éthique. Par éthique il faut comprendre que le but du jeu est de développer une conscience environnementale ou sociétale chez l’enfant (voire chez le joueur adulte !). Il s’agit d’une série de jeux éducatifs et de société conçus pour faire comprendre aux enfants, en fonction de leur âge, la nécessité de respecter la nature, et les inviter à réfléchir sur les solutions à mettre en oeuvre pour protéger l’environnement. Il peut aussi s’agir de jeux visant à faire découvrir les différents peuples de la terre, les animaux en danger et leurs biotopes.

Par ailleurs, si les enfants préfèrent des jouets plutôt que des jeux, sachez qu’il existe des articles qui privilégient les matières ou les procédés de fabrication respectueux de l’environnement (matériaux recyclables).

C’est ainsi qu’il existe plusieurs éditeurs, à l’instar de Bioviva, basé à Montpellier, ou Copsi, qui ont investi ce segment du jeu de société éthique. Les thèmes de jeu vont de la bonne exploitation (gouvernance) d’une plantation au Pérou, à des simulations sur le respect du protocole de Kyoto, jusqu’à la résolution d’une crise diplomatique, ou tout simplement un départ à la découverte des animaux de la forêt ou des plantes du jardin. D’autres jeux apprennent à trier les déchets.

Ne croyez pas que ces jeux ne soient dédiés qu’aux petits intellos à lunettes, futurs Bill Gates ! Certains jeux s’adressent aux tout-petits, comme ce jeu "Le petit verger" qui invite à bien gérer un petit verger. En réalité, ces jeux s’adressent à toute la famille et se jouent entre générations.

On peut douter que les idées de cadeaux éthiques puissent rivaliser avec les nouvelles PSP3, Wii ou X-Box. Cependant, si vous optez pour ces jeux de société ou éducatifs, vous ne ferez pas un grand mal à nos petits. Ce qui ne les empêche pas de se débrouiller pour se faire offrir une console de jeux. Surtout, ce sera l’occasion de leur montrer, en jouant avec eux, comment on parvient à déglinguer une planète fragile et comment on pourrait éviter de le faire.

Voici une sélection de quelques jeux sur le thème éthique ou environnemental (à partir d’une liste qui grandit d’année en année) :

Tiers-Mondopoly : vous êtes un petit paysan d’un pays en voie de développement qui tente de s’en sortir en exploitant cinq parcelles de champs. Des alliances entre paysans sont possibles pour développer l’entraide. (Editeur : Déclaration de Berne)

Bioviva : les (petits) joueurs partent à la découverte de milieux naturels et doivent répondre à des questions en lien avec un biotope. Les bonnes réponses donnent droit à une portion de soleil. Le gagnant est celui qui parvient à reconstituer un soleil. C’est un peu le principe du Trivial Pursuit. (Editeur Bioviva. A partir de 8 ans)

Détri’Tout : il s’agit de sensibiliser les enfants au tri des déchets et au recyclage. Un jeu primé au concours Lépine de 2001. A partir de 8 ans. (Editeur : JTS)

Le grand jeu Ushuaïa : un jeu de découverte de la nature inspiré de la célèbre émission d’expéditions. A partir de 8 ans. (Editeur : Bioviva & TF1)

Terra : il s’agit de résoudre les différentes crises survenant sur notre planète : sociales, écologiques, diplomatiques. A partir de 10 ans. (Editeur : Days of Wonder)

Blue Land : le but est de réaliser un certain nombre de missions solidaires en parvenant à collecter des fonds. Une partie du prix du jeu est reversée à l’association. Tous publics. (Editeur : Copsi et Blue Attitude)

Kyogami (protocole de Kyoto) : vous êtes un entrepreneur et devez gérer les quotas d’émissions. A partir de 12 ans. (Editeur : Winning Moves)

Mobilité : un jeu de cartes type jeu des 7 familles sur la mobilité, les moyens de transport, gestion des embouteillages, prix de l’essence, pics de pollution et couche d’ozone. A partir de 5 ans. ’Editeur : Copsi)

Le roi du jardin : l’enfant est plongé au coeur du jardin sous la forme d’un petit insecte. Le but est de partir à la découverte des petites bêtes du jardin et d’élire le Roi du Jardin. Un jeu qui apprend la coopération entre les petits joueurs dés le plus jeune âge. A partir de 3 ans. ’Editeur : Bioviva)

Le petit verger : un autre jeu coopératif d’observation et de mémoire pour les petits. Le jeu se compose d’un plateau, de cartes, d’objets et d’un dé et consiste à cueillir des cerises avant que ce gredin de corbeau ne les chippe ! A partir de 3 ans. ’Editeur : Haba)

Elysium : construire un jardin parfait de plantes aromatiques. Pour cela il va falloir soigner ses plantes contre les maux qui peuvent les affecter (sécheresse, maladies) à la suite de l’action des adversaires. A partir de 8 ans. (Editeur : El Mondo)

Honoloko : un jeu sur l’écologie en ligne. L’action se situe sur une île pas si imaginaire que cela, Honoloko, où la moindre action humaine se traduit par des conséquences environnementales aux effets visibles de suite. Il faudra donc prendre des décisions permettant d’améliorer la situation écologique de Honoloko. Un jeu disponible en ligne dans toutes les langues européennes ! (Editeurs : Agence européenne pour l’environnement et l’OMS)

Ecoville : jeu de simulation en ligne Ecoville avec l’Ademe. Il s’agit de sensibiliser un enfant à tous les gestes quotidiens qui préservent l’environnement.

La plupart de ces jeux se trouvent soit en magasins spécialisés, soit en ligne. Les liens Web ci-dessous vous aideront à les trouver plus facilement. Tout ce qu’on peut regretter, c’est que ces jeux ne soient pas apparus au moment où nos parents baby-boomers et nous-mêmes, les prétendues génération X (séquence autoculpabilisation) et génération Y maintenant, étions enfants. Peut-être que notre planète s’en porterait un peu mieux. Le grand avantage de ces jeux est qu’ils remettent les enfants et les parents au centre du foyer familial puisqu’il s’agit, la plupart du temps, de jeux se jouant à plusieurs et réunissant tous les âges, à l’inverse de jeux sophistiqués qui poussent l’enfant à s’isoler dans sa chambre. De quoi égayer vos longues soirées hivernales en faisant prendre conscience aux générations réunies autour d’une partie de jeu de la nécessité de peser et d’agir pour changer les choses.

Quelques liens pour trouver ces jeux

Une liste de jeux éthiques
Association ’Jeux coopératifs’
L’éditeur de jeux Bioviva
Un post de Forum sur les jeux éthiques très complet
Liste exhaustive des jeux éthiques sur Econo-Ecolo (pour apprendre le solaire, l’éolien...)
’Les Jeux’, un portail assez complet sur les jeux de société en général


Moyenne des avis sur cet article :  4.37/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • panama (---.---.198.59) 12 décembre 2006 14:27

    Sans compter les cartes de voeux, à fond dans cette mode (pardon, mais c’est une mode quand même) depuis quelques années déjà.


    • NVA (---.---.199.91) 12 décembre 2006 17:03

      Centre de ressources sur la gestion non-violente des relations et des conflits, NON-VIOLENCE ACTUALITÉ diffuse des jeux coopératifs en France depuis près de 20 ans. Nous avons à notre catalogue cette année 40 titres. Ils sont disponibles sur www.jeux-cooperatifs.org (La Maison de l’écologie de Lyon, qui vient de nommer son site www.jeux-cooperatifs.com, ne fait pas preuve ici de beaucoup d’esprit coopératif en créant la confusion avec notre site !).

      NON-VIOLENCE ACTUALITE, BP 241 452020 Montargis cedex nonviolence.actualite@wanadoo.fr www.nonviolence-actualite.org


      • pingouin perplexe (---.---.211.76) 12 décembre 2006 17:34

        Article sympathique et constructif. Amitiés


        • (---.---.229.236) 13 décembre 2006 13:37

          Même les Nazi ne sont allé aussi loin dans la propagande.

          Si vous avez mauvaise conscience d’être riche, foutez au moins la paix à vos gosse, au lieu de faire un transfers, et vous, offrez-vous des séances de Psy.


          • Arkangel (---.---.85.6) 13 décembre 2006 13:50

            Godwin atteint au 4eme commentaires ..c’est une nevrose chez vous, faites vous soigner.


            • pingouin perplexe (---.---.34.149) 13 décembre 2006 15:59

              Dans les questions liées à l’écologie, il est vrai que le discernement ne doit pas manquer par rapport aux « idéologismes ». Le souci de mettre un peu d’éthique dès l’abord de la dimension du jeu est en soi plutôt un bon truc. Essayer de développer la responsabilité par rapport à un environnement aux ressources limitées est par exemple le thème d’un bon ouvrage de Jacquard « voici le temps du monde fini ». Alors, plus d’équité et moins de démesure en perspective ?


              • (---.---.229.236) 13 décembre 2006 16:04

                L’éthique, c’est que l’occident se suicide.


              • HKac HKac 13 décembre 2006 16:14

                Bonjour chers commentateurs, bonjour pingouin,

                Merci pour vos commentaires et vos remarques de prudence concernant une possibilité de dérive « idéologique » avec lesquelles je suis de toute façon en accord. Ces catégories de jeux ne doivent être que des outils au service des parents et en même temps, bien sûr, de simples jeux avec une dimension ludique. Il s’agit de s’attaquer à des défis somme toute réalistes alliant réflexion, stratégie, décision, coopération entre les joueurs, entre les enfants. Mon point de vue est que ces jeux ne sont pas pires que les consoles qui s’avèrent être parfois assez violentes en termes de contenus de jeux. Pourquoi un enfant ou un jeune ne pourrait-il pas alterner entre un jeu « éthique » et un « shoot them-up » ou autre « doom-like » ? C’est l’objet de ma note. Mais vous voyez que même sur un tel sujet on peut se faire traiter de nazi ou de propagandiste. Ceci dit j’accepte toutes les critiques, mêmes les plus violentes. J’assume mes points de vue. Bonne continuation et joyeuses fêtes à tous !


                • pingouin perplexe (---.---.34.149) 13 décembre 2006 17:06

                  Oui. A mon avis, il s’agit effectivement de défis humains, réalistes et accessibles avec de la bonne volonté. Il semble clair que des alternatives en matière d’apprentissage du jeu gagnent à être développées, car il n’est malheureusement pas rare que des « modes » fassent en sorte que cet apprentissage fondamental se trouve confondu avec celui de la violence. Votre approche de ces questions laisse un espoir qu’il est important de faire vivre. smiley Les liens que vous indiquez sont intéressants. Alors, que ces fêtes de Noël soient bonnes !


                • HKac HKac 13 décembre 2006 19:57

                  Au Furtif !

                  C’est un réel plaisir d’être en désaccord avec toi :) Surtout lorsque c’est aussi respectueusement amené. Le pire c’est que tu as raison ! Mais tu noteras dans mon sujet qu’il s’agit d’un évènement capital pour un enfant qui s’appelle Noël ! Imagine la tête de tes enfants si tu leur « lâchais la grappe » ce jour là ! Il ne penseraient sûrement pas que tu es un père cool, n’est-ce pas ? Mon billet suggère d’introduire quelques jeux éthiques dans la panoplie des cadeaux envisageables à cette occasion. Tu peux leur lâcher la grappe à maintes occasion de l’année mais je ne te conseille pas de le faire à Noël.

                  Par ailleurs, tu vois, il y a quelque intérêt des jeux de « société » par rapport aux jeux solitaires. Les jeux de société participent au développement de la personnalité tout en étant ludiques (fun en d’autres termes). Alors moi je crois en une certaine vertu éducative des jeux qui ne sont finalement que des simulacres de ce que sera la vie future des enfants. Alors si certains de ces jeux sont éthiques où est le mal ? Moi même je participe au déballement des cadeaux des enfants et joue avec eux. Il me semble que les gosses apprécient que des adultes partagent les mêmes envies et délires de temps à autre. J’admets qu’il faut veiller à ne pas être omniprésent non plus pour ne pas les étouffer.

                  Sans rancune Le Furtif. Effectivement, tu livres quand même une clef importante « Apprenons à leur lâcher la grappe et à se construire eux mêmes librement une conscience ! » Mon opinion est que tout est une question de dosage et d’opportunité.

                  Alors pour Noël, quoi offrir (je schématise) :
                  - un jeu de castagne ?
                  - un jeu bof-bof ou un article utilitaire ?
                  - des fringues ?
                  - des pépètes ?
                  - un jeu éthique ?
                  - ou rien ? Joyeuses fêtes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

HKac

HKac

...


Voir ses articles







Palmarès