• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Les poètes troubadours : playlist de quelques trésors

Les poètes troubadours : playlist de quelques trésors

Dans la caverne d’Ali Baba de la chanson française, le mélomane peut trouver des trésors trop ignorés, des oeuvres d’auteurs compositeurs de talent que l’on n’entend jamais à la radio. Bien sûr, il y a Georges Chelon. Mais qui connaît Frederik Mey, Marc Robin, Jacques Bertin... ? Peu de gens hélas. Ces poètes troubadours gagnent pourtant à être connus. On peut assez facilement se constituer une excellent discothèque de belles chansons sans puiser dans le show business ! Cet article le prouve...

 
Félix Leclerc
 
Coupez la radio et ses rengaines qui font le bonheur de la pub, rangez au placard les sempiternels Johnny-Cabrel-Souchon et l’espace d’un moment, "écoutez différent" ! Laissez-vous guider par ce petit parcours de troubadours...
 
Frederik Mey :
 
Auteur compositeur interprète allemand, Frederik Mey a sorti son premier disque en 1968. Vingt ans plus tard, il recevait le prix international de l’Académie de la chanson. Son style passe de la tendresse à l’humour ou au texte engagé. Voici trois titres bien connus de son répertoire qui illustrent son talent dans ces registres. Il s’agit d’un enregistrement à l’Olympia en 1991.
 
Lien vers l’album "Recital à l’Olympia" où l’on trouve par exemple ces trois chansons :
 
Je crois que je suis fait de ce bois.
 
Vendredi 13
 
Je crois qu’elle est ainsi
 
Jacques Bertin  :
 
Né à Rennes en 1946 et journaliste de formation, Jacques Bertin sort son premier album en 1967. C’est l’incarnation même du chanteur à texte qui trace son chemin loin des modes et du show Business. Ses registres principaux sont la chanson politique et la chanson poétique. Il a obtenu deux fois le Grand Prix du Disque de l’Académie Charles-Cros durant sa carrière. Il a aussi consacré un livre à Félix Leclerc et un film au poète breton René-Guy Cadou. Il écrit également des poèmes. Voici trois chefs d’oeuvre parmi d’autres de cet auteur compositeur interprète au timbre de voix grave qui rappelle celui de Félix Leclerc.
 
Passer l’hiver
 
La leçon de piano
 
Retour à Chalonnes
 
Felix Leclerc (1914 - 1988) :
 
Auteur-compositeur-interprète né au Québec, Félix Leclerc fut d’abord bûcheron dans la forêt canadienne. Dans les années 50, la chanson "Le Pt’it bonheur" le fit connaître à Paris. Il sera le pionnier des chanteurs à texte comme Brel et Brassens. Il a aussi ouvert la voie à la scène québécoise : Charlebois, Vigneault...
 
Moi mes souliers
 
Le petit bonheur
 
Quand les hommes vivront d’amour (en live avec Robert Charlebois et Gilles Vigeault)
 
La complainte du phoque en Alaska (reprise ensuite par le groupe Beau Dommage)
 
Marc Robine :
 
Mac Dodo
 
Dans l’temps : de l’album "Errance".
 
Ô jeunesse : un texte du poète Robert Desnos mis en musique. De l’album "Poétique attitude".
 
Le souvenir De Robert Desnos toujours.

Gérard Pitiot :
 
Couplet de la rue de Bagnolet (sur un poème de Paul Eluard)
 
La parole (Eluard encore)
 
Marine (poème de Robert Desnos)
 
Eric Guilleton :
 
J’avais un vélo mais.
 
Lili (composé avec Pierre Barouh) En clin d’oeil à Pierre Perret.
 
Eric Guilleton met aussi en chanson les textes du jeune poète parisien Matthias Vincenot.
 
 
Georges Chelon :
 
Auteur-compositeur-interprète, français, né à Marseille en 1943, il est Prix de l’Académie Charles-Cros du disque français en 1966, et nommé Chevalier des Arts et Lettres en 1985. Il vient de mettre en musique l’intégralité des Fleurs du Mal de Baudelaire.
 
"Père prodigue". Le titre qui fit la notoriété de Georges Chelon et dans lequel se reconnaît la jeunesse d’avant Mai 68. "Ah te voilà toi... !"
 
Dans la suite de ce titre, il compose "Morte saison", tout aussi mélancolique.
Morte saison,
 
L’enfant du Liban
 
 
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • sisyphe sisyphe 2 juin 2009 10:56

    Excellent rappel d’artistes au grand talent, et peu mediatisés.

    De Felix Leclerc, à lire aussi « Le fou de l’île » un très beau roman, de sa superbe langue poétique...

    A écouter : « Notre sentier », « Bozo », etc....

    On n’oubliera pas non plus, dans cette liste, l’artiste totalement hors norme et au talent immense : Gérard Manset (« Il voyage en solitaire »), auteur de très beaux disques très rarement diffusés

    Encore, les rares disques de Jean Claude Vannier (le « metteur en scène et en orchestration » de « Melody Nelson », entre autres )

    puis encore le regretté François Beranger, et, évidemment, tous les disques de Léo Ferré : notamment le Verlaine et Rimbaud, (qu’on n’entend pratiquement jamais sur aucune radio, aucun media) , et également son magnifique livre autobiographique « Benoit Misère »...

    Les disques également, d’Anne Sylvestre, avant ses disques pour enfants,

    Barbara, pour autre chose que l’éternel « Aigle noir »

    Liste non exhaustive ; à suivre....


    • morice morice 2 juin 2009 11:36

      ajoutons Julos Beaucarne si vous le voulez bien ! et l’inénarrable RICET BARRIER ! trop bien ça !


      • pruliere pruliere 2 juin 2009 12:22

        J’aime bien de nombreux artistes parmi ceux proposés ici. J’aimerais en ajouter un autre que j’ai découvert par hasard : Olivier Trévidy.
        Il s’agit d’un chanteur Breton qui entonne des chansons largement trop anti-néolibérales et anti-élites pour passer à la radio.
        Son 2ème album « les confessions d’un con » est excellent. On y entend notamment un duo avec Gilles Servat.
        Il a également rendu hommage à Béranger en chantant plusieurs chansons sur scène.
        Pour en savoir plus : http://www.trevidy.fr/albums/index.html


        • Annie 2 juin 2009 14:31

          Si l’on cite Léo Ferré, il ne faut pas non plus oublier Jean Roger Caussimon.


          • Paul Cosquer 2 juin 2009 14:39

            En bref, il faudrait une suite...


          • norbert gabriel norbert gabriel 2 juin 2009 16:24

            et Michèle Bernard ??? et et Serge Utgé-Royo ??? et Anne Sylvestre APRES ses Fabulettes, elle chante toujours, Anne Sylvestre...
            et Jacques Yvart ? le french troubadour, comme ils disent à Boston..
            et Romain Didier ....


            • Ramila Parks Ramila Parks 2 juin 2009 21:46

              Disons qu’avec eux, on comprenait les paroles !
              excellent !


              • freeal freeal 2 juin 2009 22:21

                et moi je cherche depuis longtemps une chanson des Troubadours ou des Balladins qui s’appelle « le vent du Printemps »
                Il est fou le vent du printemps
                Il est pareil à la jeunesse .....

                Si quelqu’un sait ou la trouver j’en serait ravi
                Merci

                et ça, c’est pas beau ?
                http://www.deezer.com/track/275862


                • freeal freeal 3 juin 2009 10:55

                  Merci Furtif, c’est déja bien d’avoir retrouvé ça.
                  C’est Esther Ofarim qui chante, pas trop mal mais ça ne vaut pas l’original,
                  ça m’a tiré une larme ...1967 , j’étais insouciant ...


                • TSS 2 juin 2009 23:00


                  sans oublier Maurice Fanon... !!


                  • maxim maxim 2 juin 2009 23:12

                    n’oublions pas Claude Léveillée ,chanteur Canadien avec son superbe « Frédéric »

                    Dick Annegarn avec « Bruxelles »

                    Evariste avec son « calcul intégral »


                    • Paul Cosquer 3 juin 2009 00:45

                      Merci à tous. Les poètes troubadours reviennent bientôt, j’en fais le serment.
                      Vive la poésie !
                      Vive la vraie chanson !
                      Vive la liberté !


                      • Pourquoi ??? 3 juin 2009 07:01

                        Ca fait du bien de constater qu’il y a encore des gens pour aimer la qualité.

                        On pourrait citer tant d’autres excellents chanteurs ou groupes qui ne passent jamais à la radio... Tant pis je ne résiste pas : Malicorne, Pierre de Grenoble, Gilles Servat...

                        Mais les radios préfèrent nous abreuver des abrutis de service. Fric oblige !

                        Je vous signale quand même une exception, pour ceux qui peuvent capter : Radio Bleue Breizh Izel, le dimanche en fin de matinée : Yvon Etienne nous diffuse des chansons que l’on n’entend jamais ailleurs Emission trop courte, hélas.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès