• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Oliver Stone messie de la légalisation du cannabis

Oliver Stone messie de la légalisation du cannabis

Le nouveau film du très polémique Oliver Stone, Savages, se déroule en Californie dans un futur proche ou le commerce de cannabis est revenu dans la légalité. Un monde idylique ou la violence liée à ce commerce serait sur le point de disparaitre.

Ce qui semble être encore de la pure science fiction en France, ne l'est plus vraiment aux USA pays dont la majorité des citoyens sont pour la fin de la prohibition et ou la vente de cannabis est déjà légale dans certains états pour peu que l'on dispose d'une ordonance.

La drogue est un thème récurrent dans l'imposante filmographie d'Oliver Stone, c'est à lui que l'on doit le scénario de films cultes comme Midnight Express sorti en 1978 dont le sujet était la plongée en enfer d'un jeune passeur de cannabis américain dans une prison turque, Scarface datant de 1983 qui décrivait l'ascension criminelle ultra violente du plus célèbre des réfugiés cubains Tony Montana devenu depuis l'idole de plusieurs générations de dealer du monde entier, et Platoon en 1986 qui traitait du service militaire au Vietnam et de la "toxicomanie" des appelés.

Dans ce nouveau long métrage qui se déroule à un rythme effréné c'est encore la drogue et son commerce qui constituent la trame du film avec la particularité de se situer dans un futur proche ou le commerce de cannabis est redevenu légal. Dans ce thriller d'anticipation, tout se déroulerait dans le meilleur des mondes si "Le" cartel mexicain ne s'était pas vu spolier de l'une de ses principales sources de revenue par deux jeunes cultivateurs de cannabis qui opèrent en toute légalité. Encore une fois, Oliver Stone nous surprend avec cette obscure histoire de surfer californien polyamoureux à la main verte ayant fait fortune dans le canna buziness,toutefois c'est bel est bien le décor dans lequelle est plantée cette histoire qui donne toute sa dimention à ce film.

En effet, l'univers post prohibitioniste dans lequel nous plonge cette intrigue, est un univers qui n'avait jamais été exploré jusqu'à présent par Holywood. Fait étrange alors que cela pourrait rapidement devenir réalité outre atlantique. Aussi aèrent que cela puisse paraître, le monde du cinéma n'avait jamais encore produit de film ou le cannabis est légal. L'imagination a semble t il très vite des limites en ce qui concerne la vision des drogues en général et du cannabis en particulier. Il aura fallu attendre 2012 pour qu'un tabou tombe et qu'un premier pas soit fait vers la fin de la diabolisation du cannabis et l'association systématique de cette plante à un univers criminel par les artistes du septième art. Enfin un monde ou le cannabis est légal va être matérialisé à l'écran !

Plus de 55% des américains interrogés lors d'un récent sondage effectué par l'institut Rasmussen Repports ont déclaré souhaiter mettre un terme à la prohibition du cannabis et encadrer sa vente comme c'est le cas pour le tabac et l'alcool afin de renflouer le budget de l'état.

De plus, cette tendance ne s'inversera plus ! Quand on observe la démographie américaine et le taux de mortalité des USA (8.3‰) on se rend vite compte que tous les ans plus de deux million d'opposants à légalisation du cannabis rendent leur carte d'électeur directement à Saint Pierre, c'est effectivement dans la tranche d'âge des plus de 70 ans que l'on trouve le plus grand nombre de détracteur à la légalisation du cannabis. La quasi totalité des seniors américains , qu'ils soient démocrate ou conservateur, est farouchement hostile à toute évolution sur la question de la prohibition du cannabis, c'est donc deux millions et demi d'électeurs américains hostiles à la légalisation du cannabis qui meurent tous les ans et sont remplacés par de nouveaux jeunes électeurs majoritairement favorable à la légalisation de cette plante. Il est donc maintenant devenu mathématiquement impossible que la majorité des américains redevienne favorable à la prohibition du cannabis.

Les États Unis étant une démocratie, il est normal d'envisager que ce pays légalise la production la vente et la consommation de cannabis dans un avenir pas si lointain ce qui ferait du film d'Oliver Stone une oeuvre prophétique puisque unique en son genre.


Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • reprendrelamain reprendrelamain 6 août 2012 11:30

    Merci pour cet article et les infos concernant la sortie de ce film programmée pour fin septembre.


    • Traroth Traroth 6 août 2012 12:21

      La consommation de cocaïne ou d’héroïne a des effets sociaux et sanitaires que la consommation de cannabis n’a pas. Le plus gros problème lié à la consommation de cannabis est le fait qu’il contraint les consommateurs à fréquenter des dealers, c’est à dire le milieu de la criminalité, et il serait effectivement urgent d’y remédier !


    • apopi apopi 6 août 2012 13:33

       Vive le cannabis ! Ceux qui n’ont pas encore été complétement lobotomisés par l’alcool, la télé et autres joyeusetés iront d’un pas joyeux rejoindre le reste du troupeau.

       Big Brother peut dormir tranquille....


      • NeverMore 6 août 2012 17:05

        Plus de 55% des américains sont pour l’élimination des belles -mère

        Les États Unis étant une démocratie, il est normal d’envisager que ce pays légalise l’euthanaise des belles mères.

        Je ne vous parle pas de la peine de mort, des limitation de vitesse (de 30 à 130), des impôts et taxes ...

        Sans oublier le cinéma payant, alors qu’au contraire on devrait être payés pour subir des films comme celui dont vous faites la promotion.

         

         


        • Magnon 6 août 2012 21:57

          @L’auteur
          Une citation de Charles Baudelaire :
          « S’il existait un gouvernement qui eût intérêt à corrompre ses gouvernés, il n’aurait qu’à encourager l’usage du haschisch... »
          Charles Baudelaire, « Du vin et du haschisch » 1851

          Que dire de plus !


          • Javascript Javascript 7 août 2012 10:01

            C’que ce pov Baudelaire avait pas prévu c’est l’invention de la télé.....


          • Vegetaline 8 août 2012 16:12

            @Magnon

            le haschisch dont parle Baudelaire est un mélange de cannabis et d’opium (une drogue dure)

            ". La composition du haschisch est faite d’une décoction de chanvre indien, de beurre et d’une petite quantité d’opium.« 
            Charles Baudelaire, »Du vin et du haschisch" 1851

            Votre remarque n’a donc aucun sens !


          • sleeping-zombie 6 août 2012 22:21

            Hello,

            Il est donc maintenant devenu mathématiquement impossible que la majorité des américains redevienne favorable à la prohibition du cannabis.

            ... les maths n’ont rien a faire la dedans. Et une opinion, ça se change. L’être humain n’a pas son opinion « gelée » a 15 ans et constante toute sa vie.
            Moralité, faut pas invoquer les maths quand on fait un sophisme.

            ++


            • vfcc 7 août 2012 09:32

              Un plaidoyer pour la légalisation d’un drogue. En soit je m’en fou, c’est la majorité qui tranchera. Que ce soit en faveur ou défaveur m’importe peu. Par contre ce qui m’amuse c’est de détourner le plaidoyer.

              Je cite
              "Les États Unis étant une démocratie, il est normal d’envisager que ce pays légalise la production la vente et la consommation de cannabis dans un avenir pas si lointain ce qui ferait du film d’Oliver Stone une oeuvre prophétique puisque unique en son genre.« 

              Je remplace quelques mots

               »La FRANCE étant une démocratie, il est normal d’envisager que ce pays ajoute dans sa constitution le droit au port d’ARMES à FEU dans un avenir pas si lointain ce qui ... gnagnagna"

              Un parallèle malhonnête mais qui me fait sourire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

PGL


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès