• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Réaction contre création !

Réaction contre création !

C'est la loi du marché qui prime !

Voilà le cri de guerre de l'Union Européenne qui veut mettre sous sa botte les parlements nationaux en dictant ses conditions.

Non contente d'imposer la règle d'or, elle veut aujourd'hui s'en prendre aux derniers acquis nés de la Libération en France.

Aujourd'hui c'est le cinéma qui est visé.

JPEG - 8.5 ko

Comme l'explique avec force ; le cinéaste britannique Ken Loach, les dispositions en négociation à Bruxelles peuvent remettre en cause la santé du cinéma français.

Il n'a pas hésité au lendemain de la remise de distinction qui lui a été faite à Lyon pour l'ensemble de son œuvre de défendre un système qui «  a boosté la vitalité du cinéma français , grâce à une fiscalité originale et adaptée. »

«  Ce serait un désastre, une pure folie (...) il faut s'organiser de toutes les manières possibles, avec les syndicats du cinéma, les partis politiques, les organisations communautaires afin de résister."

"Pour nous, en Angleterre, le système français qui subventionne cinéma, est très important. Mais pour les politiciens en Europe, en tout cas pour certains d'entre eux, c'est une façon d'interférer dans le marché, et il détestent ça."

Mais quel est ce système ?

Le système de financement du cinéma français est unique en Europe.

Les taxes qui sont payés à tous les niveaux, jusqu'au spectateur avec le prélèvement d'une petite partie du prix de son billet sont reversées au CNC (Centre National du Cinéma) qui le redistribue à l'industrie cinématographique.

Ces subventions permettent la production de nombreux films et aident à la création.

Ce système existe depuis 1947.

Selon l'Elysée, M. Hollande a « souligné son engagement personnel, en France et en Europe, pour soutenir une industrie qui contribue fortement à la croissance et à l'emploi et dont le système de financement constitue un modèle de référence au-delà de nos frontières. »

Comment se fait-il que le président de la République soit obligé d'intervenir auprès de Bruxelles pour défendre le système français.

Qui décide de la politique de la France ?

Où il est prouvé encore une fois, qu'il faut rompre avec l'Union Européenne !

Je veux bien croire en la volonté du Président de la République de défendre le cinéma français mais j'ai un questionnement :

Comment peut-on d'un côté se prononcer pour la défense de la spécificité culturelle française et de l'autre agir pour que le parlement français vote un prélèvement de 150 millions d'euros sur le fonds de roulement du Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC) dans le cadre du projet de budget 2013....

Il faudrait que cet organisme « participe au redressement des comptes publics » au détriment de sa mission première.

Jérôme Cahuzac, ministre du budget essaye de justifier cette décision en déclarant que "l'autonomie ne doit pas aller jusqu'à utiliser les fonds publics de manière déraisonnable (…)"

A-t-il avancé la moindre contre proposition en ce qui concerne l'utilisation de ces fonds ?

NON !

Cette somme qui représente près d'un cinquième des ressources du CNC va être un manque à gagner certes...

Mais au-delà du chiffre, c'est un précédent fâcheux !

La réaction, c'est l'Union Européenne et non le gouvernement de notre pays, je l'admets mais il ne faudrait que le gouvernement agisse dans la même direction que la commission de Bruxelles !


 

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Furax Furax 24 novembre 2012 11:11

    Eh bien voilà !
    Tu vois qu’on peut être d’accord !


    • La mouche du coche La mouche du coche 24 novembre 2012 13:23

      C’est Léon Blum qui a vendu le cinéma français aux américains, mais cela évidemment, l’auteur « oublie » de le dire.


    • FERAUD 24 novembre 2012 16:51

      La mouche du coche lance n’importe quelle info intox...La loi du cinéma date de 47 et pas d’avant

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès