Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Récréagraph, découvrir sa créativité en toute simplicité

Récréagraph, découvrir sa créativité en toute simplicité

Vous êtes stressé par un trop plein de responsabilités, d'activités et de soucis quotidiens ? Vous vous sentez vidé, mort, déprimé, sans énergie, agressif, violent ? Un petit morceau de papier, un crayon, un coin de table, et une chaise, et c'est parti pour un moment de récréation graphique qui vous fera du bien en un rien de temps.

Le récréagraph est une activité d'art graphique simplifiée qui a été inventé dans un petit hameau corrézien. Il s'inspire des vertus du gribouillage et du coloriage. Il est l'occasion de soirée récréative en famille, entre voisins, ou amis. Il pourrait bien devenir un nouveau passe temps, comparable à celui du coloriage, des soirées jeux de plateau. Alors, à vous de jouer maintenant ! 

Le récréagraph s'inspire du gribouillage.

recreagraph,gribouillage

Le gribouillage est une activité graphique courante que certains exercent pendant les conversations téléphoniques, les cours, les réunions, les conférences.
Le gribouillage, est connu comme le fait de dessiner machinalement – surtout quand on est censé travailler ou étudier - donc comme une distraction. On le voyait donc d’un mauvais œil à l’école ou dans l’entreprise. Erreur !

Aujourd’hui des études découvrent les vertus cachées du gribouillage. C’est une activité secondaire exercée en parallèle d’une activité principale qui en améliore l’apprentissage, l’écoute, l’attention, la lucidité, la prise de décision, la créativité, et possède des vertus thérapeutiques apaisantes aujourd’hui reconnues.
article sur les vertus du gribouillage

Le récréagraph s'inspire du coloriage

Le coloriage consiste à remplir avec attention et différentes couleurs, des espaces et des zones définies sur une feuille de papier. Cet art se pratique à l’aide de crayons, de feutre, ou de peintures …

Ce passe-temps peut paraître enfantin. Il est aujourd’hui de plus en plus plébiscité par les adultes comme moyen de se détendre et de se vider la tête. Reconnu pour ses vertus « anti-stress », « bien-être », « Art-thérapie », « Apaisant » le coloriage pour adultes a donné naissance à des livres, des ouvrages de coloriage réservés aux adultes et qui se vendent comme des petits pains ! article sur les vertus du coloriage

Le Récréagraph, c'est quoi ?

 Le Récréagraph est une discipline de créativité qui s’inspire du gribouillage et du coloriage et tire parti de leurs bienfaits originaux. Elle est, comme le gribouillage, graphique, mode d’expression écrite, et comme le coloriage mode d’expression artistique créative. Cette discipline se distingue du gribouillage, et du coloriage car c’est une activité à part entière, qui demande d’être exercée en pleine conscience avec attention et application.

Le Récréagraph Simplicité enfantine :

- nécessite peu de moyens : une petite feuille blanche (par exemple 10,5 x 15 cm, format A4/4 ), un instrument graphique (crayon, stylo feutre, et ou plume, pinceau), une chaise et un coin de table.

Et pour la partie coloriage, non indispensable, quelques crayons ou feutres de couleurs.

- ne nécessite aucune expérience ou talent préalable.

- est essentiellement bon enfant, ludique, bienveillante, solidaire, coopérative.

recreagraph,gribouillage,coloriage

Il convient parfaitement à tous ceux qui regrettent d’être si peu créatif, n’ont pas assez de temps, d’argent, de place pour exercer un art plastique.

C’est en quelque sorte une forme d’initiation à la créativité pour les NULS.

Pourquoi Récréagraph ?

« Récré » suggère l’aspect récréatif essentiel de cette activité.
« Créa » suggère la source de créativité en soi que cette activité permet de découvrir et cultiver.
« Ré Créa » suggère la remise en vie, en énergie vitale, une sorte de re création de soi.
« graph » suggère l’expression graphique écrite de soi.

Le récréagrap a été mis au point par un couple d'artistes corréziens, Gisèle et Christian. En recherche de simplification existentielle, ils vivent déjà dans un hameau de la campagne limousine, se nourrissant de leur propre production de légumes, de fruits, et de miel, sans usage de pesticides.
Déjà, cette activité est l'occasion de soirée récréative en famille, entre voisins, et entre amis.
Une association Récréagraph s'est constituée.
Elle dispose d'un site web

La communauté des récréagraph dispose d'un groupe facebook.

L'aventure récréagraph vous intéresse ? C'est simple, un bout de papier, un crayon, un bout de table, une chaise, et c'est parti pour un moment de liberté créative à l'infini !

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (2 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • christian christian 5 mars 14:28

    L’association Récréagraph s’intègre dans l’esprit et la dynamique du mouvement Colibris :

    esprit :

    • volonté d’épanouissement des personnes, en cultivant les valeurs de générosité, de responsabilité et de créativité.
    • Volonté de vivre ensemble en prenant soin les uns des autres,
    • Souci aussi de sobriété, simplicité et de prendre soin de notre environnement.

    dynamique :

    • être en réseau, mettre en réseau, accompagner les projets OASIS sur notre territoire.

    • Jean Keim Jean Keim 5 mars 14:30

      C’est un petit peu le pendant de l’écriture automatique ...


      • christian christian 5 mars 14:59

        @Jean Keim,
        bonjour, je ne connais pas plus que cela, l’écriture automatique, aurais tu un lien intéressant décrivant cette activité et ses vertus ?
        cordialement,


      • doctorix doctorix 5 mars 16:11

        @christian
        Pour ce que j’en sais, dans l’écriture automatique, c’est une entité décédée qui tient la main qui écrit, et le rédacteur ne sait même pas ce qu’il écrit.

        Un cas particulier est celui de Rosemary Brown, qui écrivait de la musique sous la dictée de Bach, Chopin, Debussy, Rachmaninov, Beethoven, etc...que beaucoup de musicologues ont identifiée comme étant due aux auteurs cités.
        Vaste sujet pour les zététiciens et autres zintelligents...

      • christian christian 5 mars 16:49

        @doctorix
        D’après ce que tu décris, le récréagraph n’a rien à voir avec l’écriture automatique. Il ne s’agit de se faire la main d’une autre entité, mais bien au contraire d’être pleinement, et globalement soi-même. Il s’agit en quelque sorte d’un exercice méditatif d’apaisement, dans un esprit de responsabilité, de respect, d’écoute, et de bienveillance envers soi-même, et cela de manière ludique.
        « la vocation du peintre est d’envoyer de la lumière dans le coeur humain » Georges Sand.
        Dans cet esprit, le récréagraph permet de laisser couler la lumière présente en soi même, de se la manifester à soi-même et donc aux autres. Il change et illumine le regard sur soi et son existence.


      • Jean Keim Jean Keim 5 mars 17:06

        @christian
        J’ai fait une recherche sur internet, je n’ai rien trouvé de vraiment intéressant.

        L’EA consiste simplement, au calme de préférence, à poser un crayon sur une feuille de papier en essayant de ne penser à rien de particulier, (plus facile à dire qu’à faire), sans d’autre appui que la pointe du crayon sur la page avec le bras léger et attendre et parfois pour certaines personnes le crayons démarre et un texte plus ou moins sensé en ressort.
        Cette pratique était très prisée parmi des cercles pratiquant le spiritisme, je m’y suis essayé avec des résultats et ce que j’écrivais était néanmoins en rapport avec mes préoccupations du moment.
        L’EA serait l’expression d’un talent médiumnique, il est difficile de faire la part entre une manifestation du subconscient et « autre chose ».

      • doctorix doctorix 5 mars 19:18

        @Jean Keim

        Moi, j’ai tendance à me laisser porter par le rêve que cela puisse exister. Victor Hugo était un fervent du spiritisme, pour retrouver sa chère Leopoldine, et semblait satisfait.
        Et quand on étudie Edgar Cayce, qui n’avait strictement aucune conscience de ce qu’il écrivait et énonçait en matière de diagnostic et de traitement, on ne peut que se poser mille questions.
        Mais effectivement, on est loin du sujet.
        Le Récréagraph m’apparait comme une délicieuse façon de perdre son temps dans le calme de la méditation, ce qu’on fait très bien ici, mais en s’énervant.
        Il me paraît s’approcher de l’art oriental de la calligraphie, japonaise (plus fine) ou chinoise (au pinceau plus large),.Je vais y songer.
        Le calligraphe est un lettré qui a la connaissance approfondie des textes spirituels et littéraires de sa culture ; il utilise toujours ce que la tradition a appelé « les quatre trésors du lettré » : bâton d’encre, pierre à encre, papier et pinceau. Ce ne sont pas des « objets », mais le prolongement du corps et de l’esprit du maître ou artiste qui agit dans « la voie ».
        On retrouve bien le principe de laisser la main exprimer ce que l’esprit ressent.

      • doctorix doctorix 5 mars 19:22
        de ce qu’il écrivait
        De ce qu’il édictait, voulais-je dire, en parlant à la première personne du pluriel, comme s’il était un Prince, ou le chef d’une équipe (« Nous voyons le corps de xxx... »).


      • christian christian 5 mars 21:25

        @doctorix
        "Le Récréagraph m’apparait comme une délicieuse façon de perdre son temps dans le calme de la méditation, ce qu’on fait très bien ici, mais en s’énervant.« 
        Cela me semble bien convenir ! D’autant que le récréagraph suppose d’être exercé dans un esprit de responsabilité, de respect, de bienveillance envers soi-même, les autres, son environnement et la vie globalement.

         »Moi, j’ai tendance à me laisser porter par le rêve que cela puisse exister. Victor Hugo était un fervent du spiritisme, pour retrouver sa chère Leopoldine, et semblait satisfait."
        Je vois le parallèle avec le récréagraph dans le fait, que l’acte créateur dans lequel nous nous immergeons trouve sa source au delà de toute forme, de toute définition, planification, dessein. C’est un peu comme si la source de créativité, se situait en soi dans un au-delà de tout ce qui est déjà formalisée.

        L’art traditionnel et populaire avait cette vocation de favoriser la responsabilité, le respect, l’écoute, la bienveillance, l’émerveillement envers soi-même, les autres, son environnement et la vie globalement, de tisser des liens harmonieux. On retrouve le même esprit, et bien souvent des méthodes graphiques, une trame symbolique, géométrique et des motifs répétitifs similaires dans l’art aborigène, les tissus africains, améridiens, la dentelle, la coutume indienne des kolams, les mandalas, la calligraphie, les rosaces, les labyrinthes, l’art celtique, etc ...

        Avec la montée de la toute puissance de l’individualisme et du capitalisme, l’art est devenu un moyen parmi tant d’autres, pour l’artiste de se faire valoir, de provoquer, d’atteindre une notoriété, de s’enrichir, et même devenir objet de spéculation jusqu’à atteindre des sommes financières invraisemblables.

        Je crois que l’émergence d’une humanité responsable, respectueuse et cordiale les uns envers les autres, et avec son environnement implique l’émergence d’un art qui soutienne et favorise cet effort de tout un chacun.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

christian

christian
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès