• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Sista Maj et Oresund space collective : le psyché scandinave se porte bien (...)

Sista Maj et Oresund space collective : le psyché scandinave se porte bien !

La scène du rock aux tendances space et psyché n’a cessé de montrer sa vitalité depuis deux décennies, après l’éclipse des années 80 et 90 pendant lesquelles la techno a dominé. Les formations les plus en vue sont situées au nord de l’Europe, en Allemagne certes, patrie du krautrock, mais aussi dans les pays scandinaves. Le 5 décembre 2016 sortiront deux CD édités par le label Space rock production, l’un signé par une nouvelle formation, Sista Maj et l’autre par un groupe de musiciens scandinaves officiant depuis une dizaine d’années en tant que Oresund space collective.

C’est en mai 2015 que les trois musiciens de Sista Maj ont joué pour la première fois ensemble après avoir sévi dans diverses formations. Mikael Tuominen joue aussi facilement de la guitare que du sitar, de la basse et même de la contrebasse. Il a rencontré Andreas Axelson, percussionniste dans des formations post-jazz et avant-gardistes et il l’a recommandé à son pote Jonathan Segel, troisième comparse de cette aventure musicale, expatrié depuis les Etats-Unis en Suède et présent depuis 35 ans sur les scènes expérimentales rock. Segel est multi-instrumentiste, aussi à l’aise à la guitare et basse qu’aux claviers ainsi qu’au violon, instrument peu présent dans les aventures space et psyché mais qui donne une teinte toute spéciale comme dans le premier morceau de ce double CD intitulé « Series of nested universes ». Près de deux heures de musiques planantes déclinées en huit morceaux tous différents.

Le premier CD s’inscrit dans un registre plus krautrock que rock psyché, avec des ambiances atmosphériques faites de collage de sonorités dont la teinte semble faussement glaciale, ce qui n’a rien d’étonnant pour des Scandinaves. La musique est résolument planante, quelque part vers les expérimentations early seventies situées entre Cluster et Ash Ra Tempel. Les parties de guitares résonnent d’un style vintage qui s’harmonise avec les nappes sonores et autres bruitages électroniques. On retrouve parfois la structure des longues expériences d’Ash Ra, avec un commencement sage puis une cavalerie rythmique qui se met en branle et la guitare qui se déchaîne dans des solos rageurs, envolés et distordus. Le quatrième morceau dure 25 minutes et sonne comme une œuvre de free rock contemporain avec notamment le jeu subtil de la contrebasse qui accompagne les impros de guitare barytonne et autres nappes électroniques. Démarrage lent puis crescendo, la fin est rythmée, intense, avec quelques intentions mélodiques mais l’ensemble reste aux antipodes de la pop musique. Le final est carrément envoûtant. Avec un style qui vire aux expériences cold wave des early eighties.

Le second CD commence avec une ambiance assez contrastée. Des nappes de clavier et guitare nous replongent dans les premiers albums de Heldon ainsi que le groupe psyché prog Man à ses débuts en1968. Le résultat est fort réussi et nous ramène plus de quarante ans en arrière. C’est inventif et en plus c’est de la belle musique. Le second morceau nous amène vers des sonorités plus bluesy, quelque part entre les expériences de Hendrix et de Guru Guru. Style très seventies, grâce notamment à l’emploi du sitar. Ce second CD sonne plus heavy et psyché rock que le premier, dominé par un plan proche du krautrock. Mais la production reste très soignée, mieux que du Grateful dead en live. Et c’est ce qui fait l’intérêt de ce double album présenté dans une sobre pochette double cartonnée illustrée par un artiste contemporain. Dépêchez-vous, il n’y en aura pas pour tout le monde. Edition limitée à 500 exemplaires.


Les dernières jam sessions de Oresund space collective sont elles aussi tirées en 500 exemplaires, en format CD ainsi qu’en double vinyle avec trois couleurs disponibles. Elles ont été enregistrées dans un studio à Copenhague et c’est le troisième CD issu de la série des jam sessions de 2014 exécutées par cette formation regroupant de nombreux musiciens norvégiens et suédois parmi lesquels on retrouve Segel de Sista Maj ainsi l’énigmatique Danois Dr Space. « Vision of… » est le 23ème album de cette formation depuis 2006. En 2016, le groupe a donné une centaine de concerts répartis dans 12 pays, de la Finlande au Portugal en passant par Las Vegas.

La musique s’étire sur près de 80 minutes avec quatre pièces musicales dont une première qui occupe 40 minutes. Le début est volontairement décousu, sorte de mise en bouche préparant l’auditeur à subir les effluves fracassantes de cette machine musicale déchaînée. Le rythme se met en place. Une texture sonore joué façon krautrock électronique avec les deux ou trois claviers ce qui donne un arrière-fond musical très coloré sur lequel viennent s’inscrire des parties de guitares jouées dans un pur style psyché, ressemblant au David Gilmour de Careful. On se laisse séduire par cette musique planante et rythmée confinant parfois à l’hypnotisme.

La seconde partie du CD propose deux pièces faisant allusion au Corner de Miles Davies et présentées comme inspirées du funk des années 70. Ce qui s’entend évidemment, quoique le style semble plus près des débuts du groupe de krautrock Embryo, lui aussi inspiré par le plan funk et fusion des seventies. Les nappes d’orgue enflammées jouées énergiquement contribuent à conférer cette teinte si seventies à ces improvisations funky parfaitement exécutées. On entend également quelques consonances « trance », rappelant l’héritage contrasté des 90’s. Et des séquences orientalisantes tendance Schulze. Parfait pour égayer les nuits d’hiver. Une chose est certaine, la musique alternative et underground se porte merveilleusement. Il ne tient qu’à nous, citoyens de la civilisation post-moderne, de nous tourner vers l’audace artistique en fuyant les productions de masse. Prog on, psyché on !


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (2 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès