• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Thérouanne, cité disparue

Thérouanne, cité disparue

Que faire d’une journée dédiée au patrimoine ?

Visiter l’Elysée ? Non merci, sans intérêt...
Revoir les trésors d’Arras ou de Cambrai. Pourquoi pas ?...
Mais il y a plus près : aller sur les traces d’une cité fantôme au passé prestigieux, quasiment inconnue, sauf par quelques historiens et archéologues, qui se présente aujourd’hui comme un banal village, qui a grandi, depuis le 16°siècle, en marge de ruines insoupçonnées pendant longtemps :

THEROUANNE fera l’affaire

Une histoire passionnante.
Aujourd’hui, une petite bourgade de quelque mille habitants.
Autrefois, une cité importante qui rayonnait dans une bonne partie du Nord-Ouest de la France . Une ville oubliée.
Disparue, entièrement rasée sur ordre de Charles Quint, en 1553
Une cité française, pointe avancée du Royaume, enclavée, sans doute trop négligée, qui faisait de l’ombre à son empire.
Un lieu depuis longtemps habité,déjà tête de pont des légions de César, désireux de pousser ses pions au-delà de la Manche, en "Bretagne", dont l’ambition était contrariée par un milieu difficile (marais, forêts denses) et la résistance d’un peuple combatif : les Morins, "vivant à l’extrémité du monde connu"...
Un carrefour important de voies romaines.
Un évêché trés ’important pendant longtemps.
François I° y passa, Henri II y tenait, comme "l’oreiller de la France"...

Et Thérouanne fut détruite, comme Carthage (delenda est ... ! DELETI MORINI !)
_(ci-dessous, le manuscrit, signé par Charles Quint,ordonnant la destruction)
Saint-Omer profita de sa chute. Une très importante cathédrale volatilisée.
Aujourd’hui, quelques archéologues s’acharnent à mettre à jour
des parties d’un site immense, quelques semaines par an. L’Ecole des Chartes y participe.
Travail de titan, sans moyens suffisants, qui ne révélera son efficacité que sur une longue durée.
__Rendez-vous dans cinquante ans, pour une prochaine journée du patrimoine

Documents joints à cet article

Thérouanne, cité disparue Thérouanne, cité disparue Thérouanne, cité disparue

Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 20 septembre 2010 12:32

    merci pour cette page d’histoire de mon pays natal ! smiley


    • ZEN ZEN 20 septembre 2010 12:49

      Salut, cher Morin-chat !
      Frondeur, comme tes ancêtres ?
      César en a bavé avec vous... smiley
      Il reste à écrire Astérix au pays des Morins... smiley


      • LE CHAT LE CHAT 20 septembre 2010 13:01

        je suppose que c’est déjà fait dans astérix chez les belges ! les morins en faisaient partie !
        demande à Gueuselambix  !  smiley


      • ZEN ZEN 20 septembre 2010 13:59

        Le Chat
        Il est vrai que César désignait pas « belges » (« redoutables » disait-il) tous les peuples qu’il rencontrait au nord de la Somme et de l’Authie


      • morice morice 20 septembre 2010 13:17

        bon rappel : Therouanne est oublié, et c’est .. injuste. L’ancienne capitale de la Morinie : faudrait en parle au ministre de la défense..


        • ZEN ZEN 20 septembre 2010 13:42

          A Hervé (le) Morin ?
          ah, ah !
          Contre les flamingants, il faut d’autres défenses... smiley


        • LE CHAT LE CHAT 20 septembre 2010 14:06

          il y a aussi celui là  ! smiley


        • Catherine Segurane Catherine Segurane 20 septembre 2010 13:28

          Bravo er merci pour cet article passionnant.


          • alberto alberto 20 septembre 2010 13:58

            Bonjour, Zen :

            Sympa de gratter l’ Histoire et de nous en faire profiter.

            Merci à toi.


            • Bulgroz 20 septembre 2010 18:51

              Horrible article raciste et antimusulman. Sans les arabes, Théouranne n’aurait jamais existé. 

              Thé  : Puissance d’Allah
              Rou  : Grâce au coran
              Anne : Contraction de : annahaaha neu neu : vaillants musulmans qui ont permis cette construction en fouettant les arpètes roumies au temps victorieux où l’Islam régnait sur le monde , grâce à Dieu, nous reviendrons.


              • ZEN ZEN 20 septembre 2010 18:59

                Bulgroz

                Ambulance ! Pin pon !!


                • Bulgroz 20 septembre 2010 19:20

                  Incroyable, je tape « Théouranne » sur Gogole et je tombe sur mon commentaire.

                  Merci, Zen

                  • ZEN ZEN 20 septembre 2010 19:37

                    Pourquoi pas Taroudant, tant qu’on y est... smiley

                    Merci pour votre commentaire pertinent, si, vraiment !


                    • Bulgroz 20 septembre 2010 21:00

                      Ce que je voulais dire c’ est que quand on tape « théouranne » sur Google, on tombe sur l’article via mes 2 commentaires (Deux maintenant) et leurs résumés, sans cela, on ne tombe pas directement sur l’article ou son résumé.

                      Ce gogole est puissant, il a décelé mes grandes capacités pédagogiques.

                      Taper « Théouranne Zen », c’est pareil. on a le commentaire Bulgroz. Oublié, le Zen !! Enseveli, englouti, zappé, irrémédiablement ignoré... 
                      Je suis plus fort que vous, on y peut rien, c’est Google qui le dit, c’est ça qu’il faut se dire.

                      • Fergus Fergus 20 septembre 2010 22:47

                        Bonjour, Zen, et merci d’avoir exhumé cette ville de l’oubli où elle avait sombré au fil du temps. J’avoue que je n’en connaissais pas l’existence. Nul doute que j’y penserai lorsque mes pas me mèneront dans cette région.


                        • docdory docdory 20 septembre 2010 23:10

                          @ Zen 

                          Très intéressant et bien documenté . Après les fouilles, songent ils à faire une reconstitution numérique de cette ville rasée ? Ça permettrait de bien visualiser ce qui a été rasé.

                          • ZEN ZEN 21 septembre 2010 08:26

                            Bonjour Doc
                            Je crois que c’est un projet.
                            Mais les fouilles sont trop peu avancées pour avoir une idée assez exacte du plan de la ville,même si la photographie aérienne (faite en 1986, lors de la grande sécheresse) a donné une vue assez précise des contours de la ville (remparts et tracé des édifices religieux et principales résidences)
                            On estime que la population était d’environ 40000 habitants lors de la destruction.
                            Un autre document


                          • Fergus Fergus 21 septembre 2010 11:39

                            A propos de population, le Moyen-Age ne manque pas de nous étonner : à l’époque, la cité médiévale de Provins comptait... 70 000 habitants, moitié moins seulement que la capitale.


                          • ZEN ZEN 21 septembre 2010 11:49

                            Fergus
                            Sur la croissance de la population au Moyen-Age, à partir du 11° siécle ( effet du changement climatique favorisant l’agriculture et les rendements ?), beaucoup de préjugés demeurent encore



                          • brieli67 21 septembre 2010 02:18

                            une doc-conférence sur les Habsbourgs

                            Les Turenne, Louvois et Vauban ( qui savait détruire et contruire) ont démolie toutes les traces des Habsbourgs et du SERG en Alsace.

                            voir Vauban à Haguenau

                            Haguenau, la résidence préférée de Barberousse
                            Richard Coeur de Lion était bien enfermé dans les geôles impériales à HAGUENAU en attendant la rançon --- et non selon le mythe du ménestrel Blondel

                            un sommet d’anachronismes le musical Blondel

                            La liste des « ruines » est bien longue


                            • chuppa 21 septembre 2010 09:12

                              Merci pas seulement pour cette ville « oubliée » mais surtout pour l’exemple d’un groupe de « civil » (citoyen) qui se réapproprient l’histoire de leur ville ou village.
                              Beaucoup d’associations se sont formées pour étudier et valoriser l’histoire de leur village ou ville. Ces mouvements citoyens sont une vraie richesse pour ceux et celle qui y consacrent quelques heures par semaine. (Si pas des jours entiers...)
                              Un conseil, foncez, investissez vous, vous serez surpris par le véritable plaisir que cela procure.
                              Modeste exemple : http://www.moulins-a-vent.net/Moulins/vassieuxenvercors.htm


                              • ZEN ZEN 21 septembre 2010 09:28

                                Bonjour chuppa
                                Exactement.Sans la volonté de quelques habitants passionnés, pas forcément éruditsou retraités, le projet de mise à jour de l’ancienne cité serait moins avancé. La fédération des volontés va aboutir prochainement à la construction d’un édifice digne d’accueillir les nombreuses pièces trouvées sur place ou ailleurs (lors de la destruction,de nombreux objets et manuscrits ont été dispersés dans toute l’Europe).Le département et la région vont apporter leur soutien financier


                                • brieli67 21 septembre 2010 10:38

                                  Je m’autorise de signaler deux « mausolées » de Culture à l’auteur et à ses fidèles lecteurs sans oublier les shrapnels lancés par le furibond Don Didier du Bararats ( historien soit, mais border-line à souhaits)

                                  Gallica : http://gallica.bnf.fr

                                  Europeana : http://www.europeana.eu/portal/

                                  sans oublier Le Projet Gutenberg  : http://www.gutenberg.org/browse/languages/fr

                                  Pour les intéressés des « Choses d’Alsace » et la Réunion / Annexion « forcée » à la France

                                  par Rodolphe Reuss

                                  L’Alsace au dix-septième siècle

                                  tome un

                                  tome deux

                                  Spezial auteur : un cicérone (guide) pour ses périgrinations en position assise

                                  Ecce vino 


                                  Gewürz ! Santé !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès