• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Un château à découvrir sur les rives du Rhône....

Un château à découvrir sur les rives du Rhône....

S'il est un château qui mérite une visite, c'est bien le château du roi René à Tarascon, dans la basse vallée du Rhône..

Monument impresssionnant, ce château s'impose par sa silhouette massive et austère. Cette forteresse sévère réserve bien des surprises au visiteur.

On est d'abord étonné et séduit par l'aspect carré, ramassé de l'édifice dont quatre tours inégales protègent les angles, deux rondes vers la ville, deux carrées vers le Rhône. En entrant dans le bâtiment moyenâgeux, on est d'emblée saisi par la hauteur écrasante des murs d'enceinte... La cour d'honneur intérieure étroite et resserrée est pleine de charme avec ses multiples ouvertures aux fenêtres garnies de vitraux et évoque plutôt la Renaissance.

Le château situé près du Rhône occupe une position stratégique : la vue sur le fleuve confère à cette forteresse encore plus de puissance et de majesté. Le bâtiment construit et rebâti au 15ème siècle contient des appartements bien conservés et restaurés : il reflète bien la vie quotidienne, le décor du bon roi René, cadet de la maison d'Anjou. Appelé le « bon roi » René par ses sujets provençaux, ce seigneur d'Anjou a contribué à la relance de l'économie locale, anéantie au début du xve siècle par les ravages de la peste et par la guerre de Cent Ans. Il se lia d'amitié avec le roi de France Charles VII, en soutenant son pouvoir politique.

La visite du bâtiment permet de découvrir les communs, les cuisines, une vaste salle de réception, des chambres d'apparat, une chapelle, un jardin intérieur orné de bassins avec des nénuphars. Un escalier à vis offre un accès au sommet du château où la vue sur le paysage environnant est magnifique : le Rhône, les monts du Lubéron, le château de Beaucaire situé de l'autre côté de la rive du Rhône...

Les lambris qui décorent de nombreuses pièces sont admirablement bien conservés : certains révèlent des peintures étonnantes : chimères, sirènes, dragons, créatures extraordinaires :n'oublions pas que Tarascon est la ville de la Tarasque, monstre fabuleux terrassé par sainte Marthe, selon la légende...

Ce château très rapidement transformé en prison recèle aussi des graffitis laissés par les détenus, certains de ces motifs gravés dans la pierre sont de véritables oeuvres d'art : on peut les contempler dans la salle des galères où sont reproduits des vaisseaux anciens, un dessin de château...

Dans la plupart des salles, les fenêtres ornées de vitraux dessinent sur les murs des baies de lumière pleines de poésie et de charme.

La visite de ce château nous replonge dans l'époque lointaine de la fin du Moyen-âge, période mystérieuse : l'architecture du lieu si imposante nous montre toute l'importance accordée à la guerre, à la défense : les meurtrières des tours laissent seulement passer le fort mistral de la vallée du Rhône qui s'y engouffre en sifflant et hurlant.

Ces vacances sont l'occasion d'aller voir cette bâtisse étonnante par bien des aspects : le château de Tarascon mérite une visite détaillée pour découvrir ou redécouvrir l'art du moyen âge et de la renaissance.

Documents joints à cet article

Un château à découvrir sur les rives du Rhône.... Un château à découvrir sur les rives du Rhône.... Un château à découvrir sur les rives du Rhône.... Un château à découvrir sur les rives du Rhône.... Un château à découvrir sur les rives du Rhône.... Un château à découvrir sur les rives du Rhône.... Un château à découvrir sur les rives du Rhône.... Un château à découvrir sur les rives du Rhône.... Un château à découvrir sur les rives du Rhône.... Un château à découvrir sur les rives du Rhône....

Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Radix Radix 4 août 2012 11:21

    Bonjour Rosemar

    L’architecture du château semble un peu surprenante !

    Dans la partie droite on trouve des tours rondes et des hautes murailles qui ressemblent curieusement à celle du château d’Angers, berceau de de la famille.
    Tandis que dans la partie gauche les tours sont carrées, architecture que l’on trouve en Italie.

    Cela suggère que le roi René a construit la partie gauche en complément de la partie droite déjà existante.

    L’escalier dans la tour ajourée de la cours intérieure semble presque identique à celui du château de Blois.

    Radix


    • rosemar rosemar 4 août 2012 13:18

      Bonjour Radix

      décidément que de réminiscences dans ce château étonnant !Italie,Anjou ,Blois ,un régal !

      Merci pour ce commentaire

    • ARMINIUS ARMINIUS 4 août 2012 11:35

      Le roi René étant roi de Naples, pas étonnant qu’on retrouve l’influence Italienne et angevine dans ce château, comme on retrouve aussi le style forteresse angevine au château de Naples...René était aussi le père de Marguerite d’Anjou, infortunée reine d’Angleterre ,car défaite à la suite des longues guerres de succession « des deux roses »...elle mourut en exil dans un tout petit château, près de Saumur...et de son célèbre chateau...


      • rosemar rosemar 4 août 2012 13:20

        Bonjour ARMINIUS 


        merci pour ce rappel historique intéressant :une reine quelque peu oubliée :Marguerite d’Anjou qui a connu une vie cahotique ,étonnante aussi...

      • noodles 4 août 2012 12:24

        Bonjour rosemar

        Belle visite en effet et belles photos (perso je pense ?).

        Les touristes vont affluer maintenant !  smiley

        Ca va vous paraître un détail, mais les graffiti des prisonniers m’ont beaucoup touché ,. Il y en a eu des lieux de souffrance en ce beau pays de France !

        Cruauté qui s’est répétée à travers les siècles, ainsi, pas loin de Tarascon, la Tour de Constance à Aigues Mortes où une vingtaine de femmes huguenotes “habitaient” la Tour. Certaines y sont même nées.
        Elles y étaient enfermées dès 14 ans. Il y avait en guise de fenêtres des meurtières par lesquelles passait un tout petit peu la lumière.
        Un monte-charge bordé d’une margelle permettait de monter la nourriture aux captives.
        Elles mangaient l’Allouance, c’est-à-dire le Pain du Roi, un vilain pain bis accompagné d’eau croupie. Donc beaucoup des captives étaient emportées par la maladie.

        A Avignon, au Palais des Papes, je ne peux visiter les archives départementales sans un frisson en pensant à toutes les femmes enfermées là pendant des années. Tout près de là, l’ombre projetée par la prison Ste Anne en plein centre ville, donnait froid dans le dos. Elle est remplacée par la prison moderne du Pontet, à qq km d’Avignon où on dénombre des suicides de jeunes.

        La prison ? c’est arrivé à des gens très bien...et quand il s’agit de délits d’opinion et, de surcroit par lettre de cachet, on frissonne. En vrac et sans chronologie, des royalistes puis des révolutionnaires et enfin des républicains (dont beaucoup d’anarchistes), des médecins, des peintres, des écrivains, des hommes politiques, des scientifiques, des officiers, des pamphlétaires...Wilde, Sade, Voltaire, Casanova, Giono...

        Et tant d’autres lieux dans le monde. Et la France mise à l’index pour ses prisons d’aujourd’hui !!!

        Moi, c’est ça : les prisons ça me parle plus que les chambres de rois... 

        amicalement

        noodles

         


        • rosemar rosemar 4 août 2012 13:09

          Bonjour ,noodles ,bonjour à tous

          Merci pour ce commentaire émouvant sur les prisons d’hier et d’aujourd’hui :le château de Tarascon a été transformé en prison dès le 18ème siècle :beaucoup de prisonniers ont gravé leurs noms sur les murs et ont laissé aussi des dessins remarquables...des témoignages touchants ....


        • rosemar rosemar 4 août 2012 13:11

          Une vidéo pour compléter la visite :on y voit le château et la ville de Tarascon...il faut passer la pub



          • The jester 4 août 2012 13:38


            En 1989 Robert Enrico utilisa le chateau dans son film La Révolution française pour sa ressemblance avec la Bastille.

            @noodles : En Avignon c’est comme ca que nous disons :)


            • rosemar rosemar 4 août 2012 13:56

              Bonjour jester

              j’ignorais ce détail :il est vrai que les hauts murs d’enceinte font songer aux représentations de la bastille:une prison aussi ...

            • noodles 4 août 2012 17:18

              @coucou the jester !

              oui, Je consens !  :)

              il faur dire aussi « en Arles »

              ça devient un peu affecté, un langage d’initiés ! hihi

              Mai, mefi, sieu d’aqui ! :D

              Bon WE


            • Richard Schneider Richard Schneider 5 août 2012 14:46

              Bonjour rosemar,

              C’est avec plaisir que j’ai lu votre article bien illustré. Bonne idée d’avoir signalé le lien permettant de prendre connaissance de la vidéo ...
              On ne peut qu’encourager les auteurs d’Agora de nous faire (re)découvrir des lieux chargés d’Histoire de nos belles provinces.
              Bonne fin d’après-midi,
              RS

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès