• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Vous ne verrez pas le bon vieux livre papier disparaître de votre (...)

Vous ne verrez pas le bon vieux livre papier disparaître de votre vivant

On ne compte plus les alarmistes s’inquiétant de l’avenir du bon vieux livre papier. Leur nombre augmente quasi proportionnellement avec l’importance du numérique dans le monde du livre. Cette peur frénétique de la dématérialisation du livre comme un mauvais tour de magie au détriment du papier et de l’encre n’a rien de raisonnable.

Vous ne verrez pas le bon vieux livre papier disparaître de votre vivant, pas plus que l’an 2000 nous a réservé les automobiles volantes et la téléportation dont nous rêvions dans notre adolescence. Le livre papier ne tombera pas non plus comme le mur de Berlin fut abattu en novembre 1989. Le papier résulte d’une longue évolution du support de l’écriture. Son impression et son assemblage en livre demeurent une technologie inégalée du point de vue de la très grande majorité des lecteurs. En fait, le livre papier fait partie de ces rares inventions avec lesquelles l’homme a développé une relation très intime sur le plan intellectuel, émotionnel, spirituel et même physique. Faut-il le préciser, une relation à long terme puisque l’on conserve ses livres le plus longtemps possible, un comportement tout à fait à contre-courant de l’esprit du prêt à jeter de notre société de consommation.

Le livre électronique et les exemplaires numériques ne délogeront pas le livre papier de sa pole position sous peu. Car même à l’ère du tout numérique, on invente un moyen de préserver le livre papier : l’impression à la demande d’un seul exemplaire à la fois. Le livre papier est de nouveau l’objet d’un comportement aux antipodes de la société de consommation essentiellement fondée sur la production de masse. Dans ce contexte, l’exemplaire papier imprimé à la demande devient encore plus précieux en raison de son unicité et de sa rareté. Avis aux collectionneurs ! 

Le livre papier tend inévitablement vers sa pérennité, comme si cette qualité s’inscrivait dans sa nature même. Il détrône tout les autres moyens de transport de la pensée. Il est et de loin beaucoup plus sûr que le livre électronique. Le livre papier ne perd pas sa mémoire. Plus encore, c’est lui qui compose la mémoire des bibliothèques. On imagine mal un conservateur sortir de la voûte avec toutes les précautions du monde un vieux livre électronique pour permettre la lecture du plus vieux livre numérique en format PDF car, en pareil cas, il nous dira en avoir aussi conservé un exemplaire papier imprimé à la demande.

Bref, tant et aussi longtemps que le livre papier est le seul à mettre hors de danger son contenu, il persistera.

Lien : Qu’est-ce que l’impression à la demande ?

Serge-André Guay, président éditeur
Fondation littéraire Fleur de Lys


Moyenne des avis sur cet article :  2.85/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Cobalt-59 26 mars 2009 10:41

    Je rassure l’auteur, la vente de livre se concilie très bien avec l’esprit consumériste de notre société : on accumule chez soi des supports hors de prix simplement pour le texte qu’ils contiennent.

    On l’oublie souvent mais le livre-papier a un énorme avantage pour son producteur, puisque le support lui-même est une garantie qu’il ne sera pas diffusé librement. Au pire le livre circulera-t-il de main en main, mais on sait qu’il ne se propagera pas comme un média numérique, à une vitesse exponentielle. Il est par ailleurs extrêmement fastidieux de numériser un livre et le résultat est souvent décevant (au contraire d’un CD de musique qui peut être numérisé rapidement et en conservant la même qualité).

    Honnêtement, je ne peux pas témoigner du confort de lecture des eReaders, mais une chose est sûre : si demain chaque éditeur proposait la vente en ligne de ses ouvrages en PDF, le résultat serait cataclysmique pour le marché du livre à moyen terme smiley (mais peut-être pas pour le niveau de culture moyen, qui sait...).


    • Cobalt-59 26 mars 2009 13:06

      Qu’en savez-vous ?


    • foufouille foufouille 26 mars 2009 15:13

      @ furtif
      a part si tu une chaine hifi haut de gamme ...............
      peu de difference
      par contre ca peut prendre du temps


    • foufouille foufouille 26 mars 2009 22:08

      @ furtifif
      smple
      mp3-11
      128k= rapide
      512 en mp3 moins rapîde
      le format est meiliieur comme le ogg ou d’autrre
      avant il faut appliquer un equalizer
      si tu veut numeriser il faut un peu chercher


    • morice morice 26 mars 2009 11:38

       exactement, le e-book est une escroquerie.


      • nounoue david samadhi 26 mars 2009 14:17

        moi je penses que si personne ne fait attention cela va faire comme pour la musique et l’automobile, ne voyez vous pas que la technologie numerique est en train de changer le vieux mon de en nouveau monde, dans un an les lunettes de lecture seront beaucoup mieux adapter que les ebook readeur et vont revolutionner l’apprentissage ... tous n’est qu’une question de temps, les principes ecologiques feront le reste car le papier quoi qu’on en dise est une source de pollution inutile ... le tout numerique est inecvitable , la dematerialisation des consciences et la fin des inegalités sera l


        • Traroth Traroth 26 mars 2009 15:12

          Je ne comprends pas pourquoi l’auteur voit le le livre numérique comme un danger. Ca n’est pas expliqué dans l’article.

          Je pense aussi que le livre papier a encore de beaux jours devant lui, ne serait-ce que le livre d’art, que l’e-book n’est pas près de remplacer. Mais pour les livres techniques ou scolaires, par exemple, ça peut s’imposer assez vite, je pense. Et c’est tant mieux !


          • foufouille foufouille 26 mars 2009 15:16

            @ auteur
            le e-book marchera quand il sera suffisement pas cher pour les jeunes
            pour les "vieux", il faudra attendre le papier electronique abordable et qui lit tous les formats


            • COLRE COLRE 26 mars 2009 15:39

              L’ e-book, tel qu’il est actuellement, ne remplacera jamais le livre. C’est un futur machin préhistorique. Les contraintes cognitives sont si fortes dans la lecture et le feuilletage, que seul le "livre" offre cet possibilité de recherche rapide d’une information visuelle.

              En revanche, les papiers numériques (avec encre numérique) feront de très bons ersatz (livres ou journaux) à feuilleter, et là, je ne donne certainement pas longtemps avant le remplacement du papier classique (au moins pour les journaux, magasines, revues et publications scientifiques).


              • Plum’ 26 mars 2009 16:56

                « On l’oublie souvent mais le livre-papier a un énorme avantage pour son producteur, puisque le support lui-même est une garantie qu’il ne sera pas diffusé librement. » : c’est donc un énorme désavantage...


                • Cobalt-59 26 mars 2009 17:32

                  Ca l’est pour vous, pas pour l’éditeur.


                • Serge-André Guay Serge-André Guay 26 mars 2009 18:54

                  @ Traroth

                  Je ne vois pas le livre numérique comme un danger. Je constate simplement qu’il ne fera pas disparaître le bon livre vieux livre papier. Il est fort possible que ce dernier connaisse un certain recul face au numérique mais il persistera, ne serait-ce qu’un seul exemplaire à la fois, imprimé à la demande.


                  • Serge-André Guay Serge-André Guay 26 mars 2009 18:59

                    @ Cobalt,

                    Personnellement, je suis pour la diffusion gratuite de mes livres en version numérique. Je ne cherche pas à faire de l’argent avec mes écrits. En fait, pour moi, l’écriture est un loisir, non pas une source de revenu. Je veux simplement être lu.

                    http://manuscritdepot.com/livres-gratuits/index.htm



                    • Serge-André Guay Serge-André Guay 26 mars 2009 19:10

                      @ morice,

                      L’ebook n’est pas escroquerie. Distinguons deux choses car « ebook » fait référence à la fois au contenant et au contenu. Il y a le livre électronique (l’appareil portable) sur lequel on peut lire un livre (exemplaire) numérique. Distinguons aussi l’ancien et le nouveau monde du livre. L’ancien, celui du bon vieux livre papier à gros tirage, tente de s’adapter aux nouvelles technologies en offrant des exemplaires numériques en plus des exemplaires papier de ses titre. Le nouveau, né du mariage de l’édition électronique et de l’Internet, vient démocratiser l’accès à l’édition pour des milliers d’auteurs qui ne trouvent aucune voie dans l’ancien monde du livre et des milliers d’autres qui préfèrent le nouveau monde du livre en renoncant à l’ancien. Parce qu’il supporte la démocratisation de l’accè à l’édition et le livre choix des lecteurs l’ebook n’est pas escroquerie, loin de là.


                      • Serge-André Guay Serge-André Guay 26 mars 2009 19:13

                        @ David Samadhi

                        Côté pollution, il faut lire cet article :

                        Le livre électronique coûte autant et pollue plus que le papier


                        • fhefhe fhefhe 26 mars 2009 20:55

                          Combien de Pages A4 dans une clé USB de 8 Go , 16 Go..... ????
                          Combien coûte le Métre Carré pour se loger.... ????


                          Un Livre de Poche c’est en moyenne 280 centimétres carrés ....
                          Un Livre d’Art c’est en moyenne 600 Centimétres carrés...

                          La Dématérialisation....c’est dans TOUS les domaines.... !!!!!!!!!!!!!!!!

                          Le LIVRE à la demande....Ok.........

                          Ok.....mais encore faut-il que le Métre Carré ....pour les STOCKER diminue.... !!!!!!!!!!!!!!!

                          En france le Prix moyen d’un Livre est de 12€.........
                          Dans une clé USB de 16 Go ...........vous avez................15 M2 de surface pour stocker vos livres.... !!!!!

                          En période de Crise.....c’est un calcul Implacable...... !!!!






                          • nounoue david samadhi 26 mars 2009 22:18

                            comme sa on pourr


                          • nounoue david samadhi 26 mars 2009 22:22

                            pour faire des logements sociaux ...
                            oui peut etre que 1 ebook = 240 livres
                            mais il faut savoir qu’un ebook ne sert pas qu’a lire ...
                            bref au final sa devient plus interescant je vous l’assure, puis 240 livres sa pesent dans une valise :) mdr
                            aller pour l’heure il faut s’occuper des paradis fiscaux :)


                          • nounoue david samadhi 26 mars 2009 23:52

                            Elle reviens en force, encore une fois !
                            vive Roland Music des année 1980...
                            avec la silver box !
                            http://www.youtube.com/watch?v=d0ybam8gGrQ




                            • coral 27 mars 2009 08:53

                              Mais non, il ne disparaîtra pas de notre vivant : cadeau, nostalgie, ameublement, grand format....
                              Mais sa période de gloire est terminée car les jeunes n’auront pas de scrupules et les vieux varieront les plaisirs....


                              • Lapa Lapa 27 mars 2009 08:53

                                je croirait lire le papier smiley d’un gars de chez kodak nous expliquant que jamais l’apareil photo numérique ne remplacera l’argentique et que l’avenir est radieux pour le développement 24x36.
                                certes, actuellement le livre papier possède des longueurs d’avance (c’est peu de la dire) sur les machin style ebook (quelle nom horrible).

                                Mais c’est mal connaître les capacité d’évolution technologique (écran souples super fins par exemple....) et l’appropriation d’objet par les "consommateurs"...
                                sans oublier qu’on trouvera bien un écolo ou deux pour nous signifier que l’e-book sauve des arbres en compactant 3 tonnes de volumes papier dans une carte compact flash...


                                • kaykhanittha kaykhanittha 27 mars 2009 16:02

                                  Et la planète tout le monde s’en fout ?!


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès