• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Ces plantes qui tuent les virus

Ces plantes qui tuent les virus

Dans un article récent, j’évoquais l’alternative homéopathique pour lutter contre la grippe.

Une autre alternative existe :

Les plantes.

Personne n’ignore que la plupart de nos médicaments viennent de l’utilisation des plantes.

Comme par exemple, la célèbre aspirine qui provient tout simplement de l’écorce du saule. lien

Régulièrement, les chercheurs font le tour du monde à la recherche de plantes nouvelles afin de les utiliser pour des remèdes à venir.

L’Afrique, mais aussi le Chine sont des lieux privilégiés par les scientifiques, lesquels n’hésitent pas à enquêter auprès des populations anciennes, pour tenter de décoder l’utilisation qu’elles font des plantes qui les soignent régulièrement depuis la nuit des temps.

Or en Chine, 4 plantes viennent d’être utilisées conjointement pour lutter contre la grippe A.

Sur 1040 malades, choisis dans toutes les tranches d’âge de la population, 756 ont été guéris sans avoir eu besoin d’utiliser un vaccin.

Les bourgeons de cassis, le cynorrhodon (fruit de l’églantier), le camphrier, le Tea tree, le Romarin, la sarriette, le thym, et bien d’autres ont des propriétés antivirales connues depuis la nuit des temps.

lien

D’ailleurs c’est le moment de préciser que le Tamiflu évoqué dans un article récent, contient entre autres de la Badiane, appelé aussi anis étoilé, anis de Sibérie, fenouil de Chine ou même anis de Chine.

Ce fruit du badianier, arbre du genre illcium, dont l’huile essentielle est l’anéthol, était connu jusqu’à présent pour soigner les troubles gastro-intestinaux, l’aérophagie, la toux, et la mauvaise haleine. lien

Comme la Chine est le principal producteur de Badiane, c’est donc dans ce pays que les laboratoires se sont fournis à 90% pour créer le Tamiflu.

avec les plantes tout est affaire de dosage.

Même si la Badiane est employée aujourd’hui pour la fabrication du pastis, ou du dentifrice, elle peut se révéler mortelle à haute dose.

En 2005, un enfant est mort en Alsace pour avoir bu une décoction d’anis étoilé mal dosée.

Mais revenons à nos virus.

Il y a six ans, 3000 malades du SRAS avaient été soignés et guéris grâce à la pharmacopée chinoise.

On peut découvrir dans le journal « le Point » du 10 septembre 2009, un article sur ce sujet, écrit par Olivia Recasens et Christophe Labbé. lien

Ils affirment que « les hôpitaux chinois font des stocks de plantes médicinales en prévision du tsunami viral ».

L’OMS et La Chine viennent de financer de nouveaux tests à la hauteur de 1,5 millions d’euros.

Pour lutter contre le Sida, les plantes médicinales sont considérées comme une réelle alternative thérapeutique pour ceux qui ne peuvent se payer les ARV (anti-viraux-rétroactifs).

Un traitement à base de plante ne coûte que 50 000 F CFA par malade et par an.

L’Astragalus, par exemple, est connue pour stimuler la production de divers types d’éléments stimulant le système immunitaire (chemokine/cytokine). lien

La cytokine est en fait un concept comprenant une gamme de substances produites par le système immunitaire et peut être comprise comme le langage du système immunitaire par lequel se fait la communication intercellulaire.

Depuis l’apparition du SIDA, des malades qui en sont atteints utilisent différentes formulations de la médecine chinoise y compris les plantes médicinales.

Le professeur Hiroaki Nanba de l’université de Kobe au Japon, est convaincu de l’efficacité des plantes médicinales pour renforcer ou réactiver le système immunitaire.

Même les champignons, chers au comte de Champignac, sont utilisés aujourd’hui pour lutter contre le VIH, tels le Lentinus edodes, le ganoderma lucidum, et la grifola frondosa, plus connue sous l’appellation « poule des bois », délicieux comestible lorsqu’il est jeune.

Des études récentes menées par différentes université (Harvard Medical School USA, States Université of Sao Paulo Bresil, Tulane Université School of Medecine USA, Baylor College of Medecine USA, Université de Kobe au Japon, etc…) ont démontré l’efficacité du Beta Glucan comme immunostimulant du système immunitaire. Il est extrait de certains types de champignons, d’algues, de levures.

Alors, comme disait un vieil ami africain :

« le vieil éléphant sait où trouver de l’eau »


Moyenne des avis sur cet article :  3.79/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

104 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 15 septembre 2009 10:11

    vous avez sûrement entendu les propos rassurants de Roselyne Bachelot sur le fait que la France dispose de traitements en quantité suffisante pour traiter le cas échéant la grippe porcine ;elle a évoqué le tamiflu, également utilisé contre la grippe aviaire. depuis, des anxieux se précipitent dans les pharmacies pour obtenir le fameux tamiflu, qui n’est délivré que sur ordonnance. Pas de panique ! de quoi est constitué le tamiflu ? d’ostelamivir, produit à partir d’acide shikimique, lequel tire son nom du shikimi, autrement dit la badiane japonaise. Or qu’est-ce que la badiane ? c’est la fleur qui contient l’anis gras et qu’on utilise dans la fabrication du pastis. Alors, si vous voulez être immunisés contre la grippe porcine, pas de panique : buvez du Ricard !


    • LE CHAT LE CHAT 15 septembre 2009 10:12

      je l’ai reçu sur mon mail ce matin


    • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 2009 10:19

      au Chat,
      précision, il semble qu’il existe deux sortes de Badianes,
      l’une chinoise, l’autre japonaise.
      la japonaise serait plus « dangereuse »...
      c’est d’ailleurs dans un des liens que j’ai proposé.
      et patron remettez nous un pastis !
      à ta santé, le Chat !


    • LE CHAT LE CHAT 15 septembre 2009 10:32

      Santé Olivier ,
      inutile de te dire que dans les Bouches du Rhône , les gens seront immunisés , le pastaga ici c’est comme la potion magique d’Obélix , ils sont tombés dedans !


    • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 2009 11:03

      au Chat
      je l’avais aussi reçu,
      à mon avis de la même personne...
      un certain Christian ?


    • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 2009 11:06

      Au Chat,
      attention avec le Pastis,
      il a une légère tendance à attaquer les centre nerveux, et peut poser des problèmes à notre sens de la vue...
      dans le cas d’abus, bien sur.
      je ne reçois pas de dessous de table, mais j’ai plutôt une préférence pour l’anisette.
      santé !



    • LE CHAT LE CHAT 15 septembre 2009 10:35

      Pour lutter contre la grippe

      Il faut construire votre système immunitaire….

      1ère solution : Le vaccin. ( Efficace à condition que celui-ci corresponde au virus ).

      2ème solution : Beaucoup plus agréable et efficace contre tous les virus.

      Exemple de la solution 2

      - Marcher au moins une demi-heure par jour

      - Prendre l’air

      - Eliminer le stress

      - Consommer des fruits ou jus de fruits (vitamines)

      - Activer votre circulation sanguine

      - Boire une infusion tonifiante aux herbes aromatiques après les repas

      - Prenez du repos réparateur

      Mise en application de la solution 2

      1 Je me promène jusqu’au bistro ( je marche )

      2 Je m’installe à la terrasse ( je prends l’air )

      3 Je contemple le galbe de la serveuse ( j’élimine le stress )

      4 Je commande un verre de blanc puis un deuxième ( j’absorbe les vitamines )

      5 Je prends le menu du jour arrosé d’une bouteille de Bordeaux ( j’active ma circulation )

      6 Je termine le repas par un grog au rhum ( infusion tonifiante )

      7 Je fume un joint ( je respire des herbes aromatiques )

      8 Je rentre chez moi et je m’endors sur le canapé ( repos réparateur )

      Comme disait ma grand mère : Un p’tit coup dans l’nez vaut mieux q’une piqûre dans l’cul


      • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 2009 11:01

        Au chat,
        merci de cette belle promenade édifiante,
        tout est bon, à condition de ne pas en abuser, sauf peut-être en ce qui concerne le galbe de la serveuse ?
        j’aime beaucoup les dictons de ta grand mère qui était manifestement d’une grande sagesse.


      • zelectron zelectron 15 septembre 2009 15:03

        @Olivier et aussi @le Chat
        Je vais vous dénoncer aux grands laboratoires pharaoniques pardon pharmaceutiques pour livraison de secrets d’apothicaires, c’est pas bien d’instruire les clients de la façon dont on les b....


      • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 2009 15:10

        Zelectron,
        effectivement, je pense qu’il serait temps de nous dénoncer,
        on peut imaginer les retombées qu’auraient notre emprisonnement médiatiquement,
        c’est un procès auquel je serais heureux d’assister,
        d’ailleurs, dans ce cas, j’y assisterais évidemment.


      • Atlantis Atlantis 15 septembre 2009 21:23

        on ira tousse(r) avec toi smiley


      • JL JL 15 septembre 2009 10:45

        Merci pour ces conseils et infos.

        Vous dites : « le Tamiflu contient entre autres de la Badiane, appelé aussi anis étoilé, anis de Sibérie, fenouil de Chine ou même anis de Chine.. la Badiane peut se révéler mortelle à haute dose. En 2005, un enfant est mort en Alsace pour avoir bu une décoction d’anis étoilé mal dosée. »

        Serait-ce l’explication à ce décès ?

        "Un homme de 26 ans atteint par la grippe H1N1 est décédé dimanche en fin d’après-midi au CHU de Saint-Etienne. Des prélèvements effectués samedi soir, chez cet homme qui s’était présenté vers 18 heures aux urgences hospitalières avec des symptômes grippaux et des difficultés respiratoires, « ont mis en évidence une grippe de type H1N1 », précise-t-on à l’hôpital.

        La direction du CHU de Saint-Etienne évoque « une possible surinfection bactérienne pulmonaire » et indique que « des examens bactériologiques sont encours d’investigation ». Elle précise que ce jeune homme domicilié à Saint-Etienne, qui présentait depuis quatre jours des symptômes grippaux, a reçu, « dès le diagnostic de grippe A effectué, un traitement associant du Tamiflu et des antibiotiques ».

        « Malgré des prises en charge lourdes de suppléances respiratoires, il est décédé au service de réanimation (...) Une complication d’une telle gravité reste exceptionnelle », ajoute-t-on de même source."

        http://www.leparisien.fr/grippe-a/loire-un-homme-atteint-de-la-grippe-a-decede-a-l-hopital-14-09-2009-638359.php


        • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 2009 10:59

          JL,
          les médias ont largement évoqué le cas de cet homme décédé des suites du h1n1,
          mais ils n’ont pas développé le reste de votre commentaire, à savoir qu’il avait été soigné par des antibiotiques, et du Tamiflu.
          le tamiflu dont j’ai fait récemment un article « alerte au Tamiflu ».
          il y était question d’une « prolongation de sa date de validité »
          cette décision n’a (à ma connaissance) pas fait l’objet de vérification.

          la mort de cet homme est-elle due au Tamiflu ?
          au fait que ce Tamiflu était périmé,
          au mélange des deux (antibiotiques et tamiflu) ou simplement du virus de la grippe ?
          je n’ai bien sur pas la réponse,
          çà serait plus qu’intéressant de l’avoir, non ?


          • JL JL 15 septembre 2009 11:44

            Mais nous ne le saurons pas. Pas plus que nous ne saurons de quoi est mort réellement ce jeune homme :

            "Les autorités grecques ont annoncé mardi la mort d’un touriste français qui avait contracté la grippe A/H1N1, portant à deux le nombre de décès dus à cette souche dans le pays.

            Dans un communiqué, le ministère grec de la Santé précise que le jeune homme âgé de 29 ans n’avait aucune autre pathologie aggravante connue et il a succombé à la défaillance de plusieurs organes vitaux dans un hôpital d’Athènes.

            La victime, qui n’a pas été identifiée (C’est moi qui souligne), était soigné pour une pneumonie causé par le virus A/H1N1.

            Plus de 2.000 personnes ont contracté le virus A/H1N1 en Grèce, la plupart d’entre elles présentant des symptômes de la maladie. " 

            http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/international/20090915.FAP3332/grip pe_ah1n1_deces_dun_touriste_francais_en_grece.html


          • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 2009 13:36

            JL,
            ce qui est certain, c’est que les médias traditionnels nous plongent dans un « flou artistique » volontaire ou pas ?
            quand l’on songe au près de 100 millions de doses de vaccin que l’état français à acheté, çà ferait mauvais genre qu’une grande majorité (ce qui est le cas d’après les derniers sondages) n’envisagent pas de les utiliser.
            même, si comme on nous le répète à l’envie, ils sont gratuits, on oublie de nous dire que nous les avons déjà payés.
            avec nos impots.
            1,5 milliards dépensés pour rien, par les temps qui courent, çà ferait mauvais genre.
            une autre question que l’on peut se poser : pour inciter les uns et les autres de se faire vacciner, pourquoi le gouvernement, président en tête, ne se ferait-il pas vacciner ?
            en présence bien sur de la presse télévisuelle...naturellement.


          • JL JL 15 septembre 2009 14:51

            « De nombreuses études épidémiologiques montrent que le vaccin contre la grippe saisonnière ne marche pas sur les enfants, pas sur les vieillards et peu sur les adultes. Pourquoi voulez-vous que celui contre la grippe A soit plus efficace ? Sans compter que les adjuvants –l’aluminium, le mercure, le squalène– qu’il contient sont dangereux pour la santé. ( Jean-Marie Mora président de la Ligue nationale pour la liberté des vaccinations)

             »Notre association ne reçoit pas plus d’appels que d’habitude, quatre à cinq par jour. Mais ils concernent tous la grippe A. Nos interlocuteurs s’imaginent que le vaccin pourrait devenir obligatoire. C’est de la psychose, puisque le gouvernement a toujours dit que l’injection serait volontaire".


          • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 2009 15:13

            JL,
            injection volontaire ?
            je commence à en douter,
            ce que je commence à lire, ici ou la, me laisse penser le contraire,
            il est question de vacciner d’office les enfants dans les classes,
            sans leur demander leur consentement bien sur,
            ce n’est pas une surprise, ni une nouveauté.
            quand aux personnes agées, « piégées » dans une maison de retraite, je pense qu’ils seront vacciner aussi, et je doute un tout petit peu qu’on leur demande leur avis...


          • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 2009 15:25

            JL,
            j’avais évoqué le squalène et sa dangerosité dans un article récent (alerte au tamiflu)
            merci d’avoir rappelé ceci.
            il était dit qu’il avait mission de lever les barrières immunitaires,
            si il y a double vaccination (ce qui a été dit maintes fois) on imagine les dégats que ferait la seconde vaccination.
            affaire à suivre.


          • Atlantis Atlantis 15 septembre 2009 21:30

            « qui n’a pas été identifiée » , mais que l’on sait être française, trop fort ! il y en a qui ont du abuser de tamiflu au petit déjeuner ...


          • Voltaire Voltaire 15 septembre 2009 12:54

            « Pour lutter contre le Sida, les plantes médicinales sont considérées comme une réelle alternative thérapeutique »

            Ce type d’affirmation est potentiellement très dangereuse ; si des traitements complémentaires à base de plantes peucvent aider à lutter contre certaines affections opportunistes liées au SIDA, ou aider à traiter certaines conséquences (comme le canabis qui redonne de l’apétit aux malades du SIDA ou de cancers), il n’existe aucune autre alternative thérapeutique efficace que les trithérapies antivirales pour éviter l’évolution de la maladie. Je vous suggère de modifier votre texte en conséquence, faute de quoi vous pourriez même vous exposer à des poursuites.


            • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 2009 13:31

              Voltaire,
              votre réaction laisse à penser que vous n’avez pas pris le soin d’ouvrir les liens proposés,
              ceux qui s’expriment dans ces liens sont des scientifiques incontestés,
              ouvrez les, et on en reparle ?


            • 1984 15 septembre 2009 15:30

              Tiens donc pseudo Voltaire pourriez vous nous expliquer ce qu’est le sida (preuve à l’appui bien-sur.).


            • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 2009 15:34

              1984,
              j’appuie votre demande avec la plus grande énergie,
              et je suis impatient d’en connaitre le résultat.


            • patroc 15 septembre 2009 14:08

               Bon article.. Je suis un peu surpris d’apprendre qu’une personne est décédée d’un trop grande ingestion de badiane, ou alors était-ce sous forme d’essence d’anis étoilé, ce qui me paraît bien étrange également.. En ce qui concerne grippe A, des tisanes régulières de badiane associée aux plantes que vous suggérez suffiront à éloigner ou éliminer le virus, mais, encore une fois, si la grippe vous surprend, pensez à l’ail !.. Quatre ou cinq gousses piléées à avaler pendant le repas du soir (le vin rouge apaise le feu naturel de l’ail dans la bouche) et vous voilà paré pour un nuit bienfaitrice pour le corps qui, dès le petit matin, se sentira bien mieux.. Bien entendu, cette cure peut se prolonger durant quelques jours (matin et soir, deux à trois gousses) sans aucun danger sinon que votre odeur prendra celle de l’ail.. A ma connaissance, pas de cas d’overdose !.. L’ail a des vertus antibactériennes, antivirales, une action immunitrice sur les cellules pulmonaires et sanguines (vos artères vont « respirer »), et si des chaleurs au ventre surviennent, réaction naturelle des effets de l’ail sur un désordre corporel interne, elles disparaîssent spontanément lorsque la forme revient.. En ce qui concerne le jeune patient en « pleine forme » décédé de la grippe, je reste prudent dans la véracité de l’information et circonspect quant à l’efficacité du tamiflu comme du vaccin qui lui ont été administrés sans le guérir.. Pour le ricard, ben oui, il est clair que ceux qui en boivent modérément sont avantagés sans le savoir, mais je lui préfère le génépi, autre « sirop » aux effets réparateurs à petite dose, sans à abuser car pouvant devenir très dangereux à forte dose !..
               


              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 15 septembre 2009 14:20

                Salut patroc,



                Quand j’ai fais ma réponse... je n’avais pas lu la tienne, je confirme l’ail question anti virus, c’est le top !


                @+P@py



              • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 2009 15:16

                Patroc,
                cette info (pour la personne décédée) est vérifiable,
                vous avez le lien,
                je doute que ce soit un hoax,
                si vous trouvez quelque chose de bizarre, n’hésitez pas à nous en faire part,
                on oublie trop souvent que, même pour les plantes, (je dirais même aussi pour les plantes), le dosage n’est pas une affaire à prendre à la légère.
                nombre de plantes sont dangereuses a haute dose, et peuvent soigner avec un certain dosage,
                je pense, entre autres, à la digitaline.
                mais les exemples ne manquent pas.
                ce ne serait pas étonnant qu’un surdosage de badiane ait pu provoquer la mort.


              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 15 septembre 2009 14:15

                Salut olivier,



                L’un des meilleurs anti virus se trouve peut être dans..... notre cuisine, car il s’agit de l’ail !


                D’ailleurs l’ail rentrait dans la composition du vinaigre des 4 voleurs

                ( ces derniers durant l’épidémie de peste en 1630 dévalisaient les maisons inoccupées, et ils détroussaient également les cadavres )

                ( d’après Wikipédia ce vinaigre serait encore commercialisé ... je me renseigne !!!)


                voir aussi mes deux articles sur mon blog :( ou sont résumés les nombreuses vertus de l’ail)


                http://spagnolo.unblog.fr/grace-a-lail-jai-gueri-mon-rhume-en-48-heures-chromo/


                http://spagnolo.unblog.fr/grippe-mexicaine-lail-peut-etre-un-allie/



                @+P@py



                • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 2009 15:18

                  Gilbert Spaniolo,
                  bien sur, l’ail est un puissant bactéricide,
                  de plus il est conseillé pour la soupe de poisson, et tant de mets délicieux.
                  je recommande personnellement de le mettre en fin de cuisson pour en conserver tout l’arôme.
                  encore merci pour les liens proposés.


                • amipb amipb 16 septembre 2009 07:54

                  Il faudrait tout de même rappeler qu’un virus n’a rien à voir avec une bactérie. Un virus n’est pas un organisme vivant. http://fr.wikipedia.org/wiki/Virus


                • krolik krolik 15 septembre 2009 14:34

                  En fait les labos pharmaceutiques sont très équipés pour faire très rapidement des « screenings » de nouvelles molécules et déceler rapidement des actions potentielles.
                  Ils peuvent passer 1000 molécules par jour.
                  La nature a inventé un nombre très considérable de molécules complexes qui ont ne relation avec la vie pisqu’elles sont onstitutives d’une plante d’un organisme vivant.
                  La démarche ensuite c’est de concentrer le produit actif.
                  Mais comme la ressource naturelle est bien souvent trop faible, trop diluée, et bien ils font des répliques de synthèse de la molécule.
                  On peut aire à peu près n’importe quoi comme molécule complexe.
                  La pervenche a des effets anti-cancer, mais chaque plul que l’on absorbe contient en fait l’équivalent de l’extrait de 10 000 pervenches...Alors la molécule de synthèse est beaucoup plus rapide, efficace.

                  Fleming avait repérer que le pénicillum tuait les bactéries, mais sa publication scientifique est resté dans les étagères pendant pas mal d’années, jusqu’à la guerre. Les Américain ont décidé de chercher qu’est-ce que l’on pouvait bien faire pour endiguer les inectons suite à blessure des GI’S. Alors ils ont repis toutes les publications, et ils ont développé le procédé de production à grande échelle. Cla a été le début du screening et de l’industialisation à grande échelle.

                  @+


                  • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 2009 15:20

                    Krolik,
                    je vous dire une chose, nous avons tant de point de désaccord, notamment en ce qui concerne l’énergie, et surtout le nucléaire, que lorsque nos avis convergent, je ne vais pas me priver de vous le faire savoir,
                    dites, çà fait la deuxième fois.
                    récemment sur la voiture électrique, et maintenant sur les plantes.
                    méfiez vous, vous prenez de mauvaises habitudes,
                    je plaisante bien sur.
                    mais vous l’aviez deviné.


                  • brieli67 16 septembre 2009 01:34

                    à Krolik.... 

                    Pour la Péni : c’était surtout protéger le fantassin contre la syph et la chaude_pisse. L’ Europe était si vérolée.

                    En fait, c’est la Strepto  également dans le havresac des Alliés qui mériterait les éloges. Actif contre les Gram- et le premier anti-tuberculeux efficace !


                  • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 2009 18:01

                    Philippe Renève,
                    votre dernier paragraphe laissant à penser que je ne suis pas d’accord avec ce que vous avez écrit m’interroge.
                    ou avez vous lu que je pensais le contraire ?
                    je suis bien sur totalement d’accord avec le fait qu’il ne faut jamais se dispenser d’une véritable consultation médicale lorsque le problème est sérieux,
                    lorsque vous écrivez celà, vous m’attribuez des choix qui ne sont pas les miens.
                    ce n’est pas honnête de votre part.
                    au sujet de l’éléphant, je pense au contraire que le chef du groupe demande au vieil éléphant s’il peut en boire.
                    mais, chacun voit midi à sa porte, n’est-ce pas ?


                  • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 2009 19:19

                    Philippe Renève,
                    pas d’accord pour les éléphants,
                    j’ai lu en son temps un article sur un peuple d’indiens d’Amazonie,(de mémoire je crois que c’étaient les Punans)
                    il y avait le « meilleur chasseur », qui était considéré comme le chef,
                    et il y avait le sage, souvent un vieil indien, qui n’avait aucune responsabilité, et que l’on venait au besoin consulter,
                    comme pour les éléphants.
                    la bonne nouvelle c’est que nous ne sommes pas malhonnêtes, ni vous ni moi, si j’ai bien compris votre propos ?


                  • olivier cabanel olivier cabanel 16 septembre 2009 06:18

                    philippe Renève,
                    je ne suis pas non plus spécialiste « en éléphant », mais je peux vous affirmer que si vous allez taquiner une éléphante avec ses petits, vous allez rapidement vous faire chasser,
                    plus sérieusement, les éléphants ne sont bien sur pas des chasseurs, au terme propre du mot, ce qui ne doit pas empêcher de faire le parallèle avec l’homme.
                    en effet, personnellement, je n’ai pas le gout de la chasse, je serais plutôt un cueilleur.


                  • gege061 gege061 15 septembre 2009 16:55

                    Bonjour,
                    oui les plantes sont indispensables et un des premiers anti-cancéreux est extrait de la pervanche de Madagascar.
                    Oui les vaccins sont indispensables et on permis d’éradiquer polio, tuberculose ...

                    Mais aujourd’hui le « soucis » c’est la course au profit qui laisse peu de temps aux essais cliniques.
                    Oui il existe des antiviraux naturels et je souhaite ajouter a ceux cités le ravintsara.En particulier l’huile essentielle de Ravintsara qui à montré son action anti-virale (Jasmin:2003 - Wang:2004) sur la destruction des nucléotides viraux.
                    Mais pour une efficacité maximale il faut un produit non dénaturé c’est a dire 100% pour naturel et bio.
                    D’autre part la composition doit être connu puisqu’il faut pour cette efficacité maximale qu’un des composants actifs le 1,8 cineale soit présent pour au moins 50% car il existe au moins 3 sortes de Ravintsara et tous les vendeurs ne proposent pas le même produit



                    • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 2009 19:16

                      Gege061,
                      merci de ces infos supplémentaires qui enrichissent le débat, et qui prouvent s’il le fallait encore que des alternatives sérieuses à la vaccination existent,
                      madame Bachelot est en ce moment sur canal, et s’est lancé dans de laborieuses explications pour nous convaincre du bien fondé de la vaccination.
                      au passage, répondant à la question perfide de Denisot, elle même ne s’est pas fait vacciner...
                      étonnant,non ?


                    • Surya Surya 15 septembre 2009 17:10

                      J’ai beau être une utilisatrice régulière des plantes (exemple, si j’ai une toux sèche je me fais des infusions de thym, et c’est vrai que c’est très efficace, si je suis nerveuse, une infusion de lavande...) des huiles essentielles que j’adore utiliser mais que j’utilise toujours avec une extrême précaution (diffusion d’eucalyptus radiata l’hiver par exemple, pour assainir la maison), et si je les ingère, ce qui n’est pas recommandé par certains, par exemple dans un yaourt, je ne mets jamais plus d’une seule goutte), je suis un peu moins utilisatrice d’homéopathie en raison du côté contraignant des prises (pas de menthe etc... j’ai du mal à ne pas oublier de prendre mes granules) et même s’il m’est arrivé de soigner des petits bobos grâce à la phytothérapie, l’aromathérapie ou l’homéopathie, ou de prévenir leur apparition, et même si un jour je suis venue à bout d’une lombalgie qui me clouait au lit en prenant des gélules de bambou (le traitement du médecin n’avait pas fait d’effet).

                      Mais il y a quatre ou cinq ans, je me suis chopée une grosse grippe bien carabinée, et après avoir essayé tous les traitements phyto homéo aroma etc... parce que je me disais, bah, je vais quand même pas aller consulter pour une grippe, j’ai fini par me trainer dans un sale état chez le médecin pour une ordonnance de bons vieux antibiotiques qui m’ont remise sur pieds en quelques jours.

                      Je ne pense pas que ces médecines alternatives peuvent guérir des maladies graves comme le sida, ou des formes sérieuses de grippe H1N1 (au fait, l’article ne nous dis pas ce que sont devenus les 284 personnes qui n’ont pas été guérie de la grippe A)

                      Guérir le sida ne serait-il pas débarrasser totalement l’organisme du virus qui l’infeste ? (et qui mute en plus, non ?) Bref, qu’il n’y ait plus aucun virus ?

                      Le drame de l’Afrique est de ne pas pouvoir supporter le coût des trithérapies. Quel choix leur reste-t-il à part considérer les plantes comme une réelle alternative, du coup ? Si les plantes peuvent aider le malade à se sentir mieux, par exemple en stimulant le système immunitaire, c’est très bien, mais je crainds qu’aucune ne puisse débarrasser le corps des malades du virus lui même qui les détruit.

                      Sur ce site, expliquant la trithérapie, j’ai lu ceci : "En associant trois médicaments, les médecins parviennent à faire baisser la charge virale (la quantité de virus dans le sang) jusqu’à rendre le VIH indétectable.« Certes, les effets secondaires sont très durs à supporter, mais visiblement c’est la seule thérapie vraiment efficace, et on améliore d’année en année le traitement. Qu’on distribue donc aux malades Africains les traitements qu’ils n’ont pas les moyens de se payer !!!

                      Il y a plusieurs choses que je pense être inexactes dans la façon dont vous avez rédigé votre article.
                      Là je viens d’ouvrir vos liens, notamment le blog »tout sur la Chine« 
                      (http://toutsurlachine.blogspot.com/2009/09/des-plantes-chinoises-contre-h1n1.html)

                      et il est dit que les malades de la grippe A qui ont été soignés par les plantes traditionnelles chinoises avaient tous des symptômes mineurs. J’ai quand même l’impression que s’ils étaient arrivés avec des complications sérieuses, ils auraient également reçu un traitement allopathique pour les sauver.

                      La Chine a beau avoir développé depuis des millénaires une médecine traditionnelle efficace, qui englobe de nombreuses spécialités comme la phytothérapie, l’accupuncture etc... (par contre, petite parenthèse, je n’aime pas du tout quand ils se mettent à tuer les requins juste pour récupérer leurs ailerons, ou vider les mers des hippocampes) cela n’empêche pas ce pays d’utiliser aussi la médecine allopathique »occidentale« en cas de besoin. Mais si les plantes peuvent compléter, même un tout petit peu, afin d’apporter un confort supplémentaire au malade, il ne faut évidemment pas s’en priver.

                      De plus, dans votre article, vous dites : »Il y a six ans, 3000 malades du SRAS avaient été soignés et guéris grâce à la pharmacopée chinoise.« 

                      Or dans ce même article sur le lien que j’ai rappelé plus haut, il est écrit :
                       »Il y a six ans, 3 000 malades chinois du SRAS avaient déjà bénéficié d’un traitement combinant molécules chimiques et plantes traditionnelles.« 

                      Je voulais donc vous signaler cette erreur.

                      Alors je ne sais pas quelles sont les mollécules chimiques dont ils parlent, mais en tout cas pour conclure mon commentaire, je dirai que je suis tout à fait pour l’utilisation des médecines dites »alternatives« , »douces", appelons les comme nous voulons, mais en aucun cas de manière exclusive, et encore moins en cas de pathologie grave. Si la maladie est grave, alors l’allopathie, même si elle présente des effets secondaires, doit être utilisée.

                      Je pense que le refus (ou la peur, ce qui est bien compréhensible) de subir des effets secondaires ne justifie pas que l’on mette sa vie en danger en cas de maladie grave et potentiellement mortelle.


                      • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 2009 17:52

                        Surya,
                        merci d’avoir signalé cette erreur.
                        les malades du sras signalé dans le lien auraient donc aussi bénéficié d’un traitement à base de molécules chimiques.
                        ce qui reste assez vague.
                        ce qui est sur, c’est qu’ils ont aussi été soignés par des plantes traditionnelles,
                        dans votre cas de grippe, le médecin vous a prescrit des anti-biotiques.
                        je ne me permettrais pas de juger sa décision, mais elle ne me surprend pas.
                        malgré la campagne médiatique sur le thème « les antibiotiques c’est pas automatique », ils continuent d’être largement utilisés.
                        or il ne faut jamais oublier que l’utilisation de ceux-ci permettent de guérir, bien sur, mais rendent le corps plus fragile, et au premier virus qui passe, la maladie reprend de plus belle.
                        ce qui n’arrive pas lorsque l’on se soigne avec des plantes.
                        mais, çà je n’ai pas besoin de vous le dire, vu votre témoignage à ce sujet.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès