• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Quand la France soigne son image auprès des journalistes étrangers

Quand la France soigne son image auprès des journalistes étrangers

Rien de tel que d’inviter des journalistes étrangers à Paris pour leur présenter, sous un jour favorable, la France, ses institutions et sa politique étrangère. La Direction de la communication et de l’information (DCI) du ministère des Affaires étrangères propose, depuis 1991, un programme d’invitation de journalistes dont l’objectif est de "permettre aux journalistes de recueillir auprès d’interlocuteurs de haut niveau et d’horizons divers (chercheurs, scientifiques, industriels, hommes d’affaires, hauts fonctionnaires, etc.) une information approfondie sur la France contemporaine".

Le "public visé" ne laisse rien au hasard : "des journalistes connaissant mal ou peu la France". On se souvient que le réseau diplomatique français (le deuxième plus important au monde) avait été activé pour répondre aux attaques dont la France faisait l’objet après le vote de la loi sur la laïcité (2004) et les émeutes qui avaient agité les banlieues (2005).

Côté logistique, "le programme prend en charge les prestations suivantes : transport, hôtel 3 ou 4 étoiles, interprète et/ou accompagnateur. Les postes diplomatiques et consulaires français à l’étranger font l’interface avec les journalistes lors des différentes étapes de l’invitation : de la sélection à l’organisation du séjour, jusqu’à l’évaluation au retour".

En 2006, plus de 180 journalistes, provenant d’une cinquantaine de pays, ont profité de ce programme d’invitation.


Moyenne des avis sur cet article :  4.62/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Ronsard (---.---.0.59) 21 février 2007 13:58

    corruption, corruption, tu m’as nourri longtemps au lait de ta mamelle...


    • (---.---.37.71) 21 février 2007 14:02

      La République, c’est la corruption : suffit de voir ce que tout le monde demandait lundi à Ségo : « Du fric, du fric, combien de fric tu me donne pour que je vote pour toi ? »


    • (---.---.147.127) 21 février 2007 15:18

      La France aime bien mentir à l’étranger pour se faire voir comme un pays développé.

      Mais à l’intérieur c’est le tiers-monde, les tentes s’accumulent sur le canal saint-martin !Bientôt ils n’arriveront plus à contenir la crise et la diffusion de celle-ci sur les écrans TV du monde !(ce que l’on a bien vu avec les émeutes des banlieues !)


      • faxtronic (---.---.175.45) 21 février 2007 23:32

        T’es jamais allé dans le tiers monde toi !


      • JP (---.---.209.11) 21 février 2007 17:42

        On appelle ça de l’échange de marchandise. Beaucoup d’entreprises préfèrent en effet ce mode de communication qui consiste à inviter un journaliste, qui écrira par la suite un article, plutôt que d’acheter de l’espace publicitaire à prix fort, et dont les retombées sont souvent aléatoires.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires