• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Attendre

La pire des tortures …

Mais quelle est donc cette souffrance qui me fait tourner en rond comme un lion en cage ? Je perds alors toute notion du temps. Il s’étire sans fin, ne cesse de me donner tourments et inquiétudes. Je suis incapable de faire autre chose, j’attends et j’enrage, je m’énerve et je m’inquiète. Je suis tout entier pris par ce temps qui, soudain, n’a plus d’autre raison d’être que dans cette interminable impatience qui m’obsède.

Je fais partie de ces gens qui, bien que n’ayant jamais le moindre instrument de mesure de l’heure, ne supportent pas pour eux-mêmes et pour les autres le moindre retard. J’avoue être passé de mode ; la chose semble être devenue une sorte de politesse de bienséance. Il convient de différer son arrivée, de laisser une marge de confort à celui qui vous reçoit. L’habitude a été prise à l’école ou bien rares sont désormais les cours durant lesquels tous les élèves arrivent en rangs serrés. Il y a toujours des réfractaires à la ponctualité : cette politesse qui n’est plus de bon aloi.

Le téléphone portable dans ce domaine a fait bien des dégâts. Il est si commode d’avertir du moindre incident, du plus petit retard qu’il doit pousser les gens à se donner tant de temps de marge qu’elle finit par déborder du cadre. Il suffit alors d’un petit appel pour se croire exonéré de la précision horlogère. Les bonnes excuses s’ajoutant les unes aux autres, le délai ou bien le débours qui met à la bourre prennent des proportions alarmantes sans que nul ne s’en inquiète. Pourtant on s’accorde ce fameux quart d’heure de toutes les régions.

Mais je suis un idiot qui se refuse à disposer de cet appareil à différer le temps. Je reste campé sur l’accord conclu, sur le rendez-vous fixé et j’attends sottement quand l’autre cherche vainement à m’envoyer les raisons de son imprévoyance. Je deviens fou, je me rends dix fois pour guetter au loin, comme ma sœur Anne, la route qui poudroie et l’inquiétude qui me noie !

C’est une torture : je me ronge de l’intérieur, j’enrage et je perds toute patience. Chaque bruit de voiture me fait sursauter, j’espère ; je compte mentalement les véhicules qui passent me disant qu’au dixième, je vais prendre une décision. Naturellement, je suis incapable de faire autre chose qu’attendre. Lire, écouter la radio, écrire, rien n’est désormais accessible à celui qui a perdu toute mesure. J’attends et je ne sais faire que ça !

Puis l’ami arrive. Il s’était endormi. Je fais bonne figure : il n’est pas question de lui montrer combien son retard a été douloureux. Nous nous hâtons simplement de partir pour aller canoter sur le canal et essayer par là- même mon nouveau canoë, celui qui va me permettre de réaliser notre « Voyage du Tacon », en le chargeant de tout le matériel nécessaire à l’aventure au long cours.

Cette fois nous sommes sur l’eau. Il fait beau, la nature respire le printemps. Au loin, un héron est aux aguets. Il est en chasse, ce diable de pêcheur d’une patience d’ange. Nous arrêtons de pagayer, nous nous postons à l’affût, silencieux et immobiles. Nous désirons le voir prendre une proie, étendre son long cou, piocher une victime pour se nourrir.

Nous attendons, nous retenons notre souffle. Durant trente minutes, notre attente reste vaine. Monsieur Héron reste le bec dans l’eau, bredouille et non repu. Pourtant, nous ne désarmons pas, nous sommes dans l’attente du coup gagnant. Curieusement, cette fois, cette attente ne me met pas les nerfs en pelote. Je suis serein, parfaitement calme, attentif au moindre mouvement du pêcheur.

Pourquoi ce changement ? Faut-il apporter une réponse à ce qui ne se peut expliquer ? Je suis bien, je profite du doux soleil, de ce décor magnifique : cette attente est bienfaisante. L’homme est ainsi fait, capable de trésors de patience à certains moments quand, l’instant d’avant, c’était parfaitement inenvisageable. Ne cherchez pas à comprendre !

Soudain l’oiseau se détend. Il plonge le bec en bord de canal. Il s’est contenté d’une grenouille. La dame est avalée sans autre forme de procès. C’est la terrible loi de la nature ; il n’y a pas à s’en offusquer. Nous allons nous remettre en route quand l’oiseau s’envole et plonge au milieu du canal. Ce geste est suffisamment rare pour nous étonner et récompenser notre long affût.

Il remonte avec un poisson-chat dans le bec. Il est triomphant. Sa patience a été récompensée, la nôtre aussi. Ça valait la peine d’attendre aussi longtemps. Lequel des deux est le plus sage ? Celui qui tourne en rond pour une broutille ou ce même qui reste immobile à observer un oiseau ? Je vous laisse juger de ce curieux animal qu’est l’être humain. Quant à moi, je reprends ma balade en canoë, je n’ai que trop attendu !

Patiemment vôtre.

heroncendre0026.jpg


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Abou Antoun Abou Antoun 21 avril 2016 18:42

    C’est vrai le héron plonge rarement, il pêche à pied du bord. En fait je n’en ai jamais vu plonger.
    détails.


    • C'est Nabum C’est Nabum 21 avril 2016 19:40

      @Abou Antoun

      C’est pourquoi l’instant méritait cette longue attente

      Et celle-ci ne m’énerva nullement


    • sls0 sls0 21 avril 2016 19:34

      On m’a un jour fait la remarque que j’avais fait faux bon à un rendez-vous avec le grand patron, j’ai répondu que j’y étais à l’heure mais qu’ayant un planning après une demi heure je suis parti.
      Le grand patron m’a donné raison.
      Etre à l’heure c’est montrer son respect vers l’autre.

      Mon principe de vie c’est le non attachement donc je suis rarement en attente de et je suis très patient.

      Je vis dans un pays où le retard est chronique, j’y suis à l’heure mais je m’en vais. Comme je demande rarement mais que je répond à une demande la plupart du temps ça ne me dérange pas le rendez-vous manqué.
      J’ai la patience qui me permet d’attendre sans problème mais j’ai une notion du respect de l’autre qui m’en empêche.

      J’en ai rien à foutre du temps mais j’ai aussi rien à foutre des gens qui ne respectent pas les autres.

      Un retard n’est même pas une petite vaguelette sur l’océan de la tranquillité, Mettre sérénité aurait été prétentieux de ma part.


      • C'est Nabum C’est Nabum 21 avril 2016 19:43

        @sls0

        Vous avez bien de la chance
        Je suis toujours à l’heure par respect
        Je suis souvent victime du retard des autres qui ont pris l’habitude de s’accorder une petite marge

        C’est grande impolitesse que ce quart d’heure systématique


      • sls0 sls0 21 avril 2016 20:14

        @C’est Nabum
        C’est le grand avantage de ne pas être demandeur.
        Personne, je m’en vais et c’est un demandeur qui se lèse lui même.
        Ils apprennent vite à être à l’heure même au pays des gens chroniquement en retard. C’est pour leur bien, personnellement je suis très patient.

        On pourrait croire que c’est répulsif coté relations, paradoxalement non l’argument du respect de l’autre ne doit pas y être étranger, le pourcentage d’égoïstes est moindre ce qui en soit est plutôt positif.

        Mon demandeur me vole du temps ce qui en soit ne me dérange pas, mais il vole aussi du temps à d’autres demandeurs éventuels ce que j’apprécie déjà moins. Ce n’est pas l’effet papillon mais sa désinvolture peut avoir un impact négatif. Je n’ai rien contre la désinvolture si elle n’engage que sa personne, dans ce sens je peux paraitre parfois désinvolte, le non attachement peut y ressembler.

        Mes biens pèsent moins de 30kg, il est difficile d’être demandeur dans ses conditions. Je vis et savoure l’instant présent ça me suffit amplement.


      • C'est Nabum C’est Nabum 21 avril 2016 20:35

        @sls0

        Ne demandons rien

        Merci à vous pour votre belle philosophie


      • juluch juluch 21 avril 2016 20:53

        Etre à l’heure, respecter la parole donnée c’est presque une obsession pour moi.


        Je viens à l’avance aux rendez vous et meme parfois selon les missions je reconnais un jour avant histoire de prendre l’ambiance et surtout l’itinéraire.

        Et j’apprécie beaucoup quand je fixe une date,qu’elle soit respectée par l’un ou par l’autre.

        J’ai horreur d’attendre !

        Mais je sais bien sur attendre et patienter quand ça en vaut la peine !

        Bien à vous Nabum et à bientot !

        • C'est Nabum C’est Nabum 21 avril 2016 21:55

          @juluch

          Nous sommes faits pour nous entendre ce qui , il faut le reconnaître, est bien plus agréable que nous attendre !


        • juluch juluch 22 avril 2016 12:41

          @C’est Nabum

          Pas mal.......................  smiley

        • hervepasgrave hervepasgrave 22 avril 2016 08:33

          Bonjour,
          Ton article dépeints bien les choses .Maintenant,il suffit de réaliser , de comprendre ce qu’est le temps réellement ,lui donner un sens dans la société ! Le temps ,ce n’est qu’une forme « d’esclave ».
          Esclave des autres,esclave de soi. Pour les civilités, les rendez-vous c’est cela au sens propre. La d’un coup en ballade et pour une action gratuite sans aucun intérêt ,« pouf !, » magiquement cela n’a plus de sens.D’ailleurs ,même en étant ponctuel, là le temps ne compte plus pour quoique cela soi.

           


          • C'est Nabum C’est Nabum 22 avril 2016 09:26

            @hervepasgrave

            Le temps de la ponctualité est celui de la courtoisie
            Renoncer à ce cela c’est entrer dans la ronde de cette époque
            Je ne puis l’accepter

            Je ne suis pas esclave mais simplement humain


          • hervepasgrave hervepasgrave 22 avril 2016 13:24

            @C’est Nabum
            Bonjour,
            Je suis comme toi,je suis inquiet d’être en retard à une invitation ! eh ! oui. La courtoisie et le respect des gens. Ce que tu devrais dire c’est en fait le mal que l’on se donne par respect,c’est cela l’important et qui ne se voit pas.Maintenant comment font les autres à l’envers ? pas toujours évident,non ? car comme nous ne savons pas a cause de notre instinct régler le sujet de la bonne moyenne. Qu’il faut faire l’effort d’attendre le cas échéant.Il nous reste qu’à trouver un juste équilibre.Je dis cela car j’ai vieilli cela compte aussi,car quand nous étions jeunes ,nous arrivions aussi des fois en retard ?pour toutes les causes inimaginables , lenteur/câlins et j’en passe.Malgré le fait que nous avons par nature toujours été respectueux des autres. Les bons usages ?! au bout du compte ne sont que dans nos cerveaux personnels


          • C'est Nabum C’est Nabum 22 avril 2016 14:11

            @hervepasgrave

            J’ai été élevé dans le culte de la ponctualité
            Je n’y peux rien

            et pour me mettre en rage, rien n’est plus facile ; il suffit d’arriver en retard


          • Albert123 22 avril 2016 12:01

            La ponctualité c’est effectivement la marque de respect que l’on accorde à autrui, le fait de venir au rendez vous que l’on a convenu également, prévenir à l’avance quand on ne peut tenir ses engagements tout autant.


            quelle profession actuellement ne rencontre pas ce genre de situation parmi sa clientèle, les « je m’enfoutistes », les « moi je », les « après moi le déluge » tous issus d’une éducation de goret libertaires et tellement égocentriste propre à la mise en place de l’incivilité généralisée qui fait tourner en bourrique les gens de bonne volonté sans jamais punir (d’une manière ou d’une autre) la légèreté et l’insouciance des foutraques.

            Mais bon pour les inconséquents, enfants roi et autre narcissiques je dois certainement parler en araméen .

            on sait très bien que pour tout un pan de la société on retrouve des individus peu lucides qui maudissent les conséquences des causes qu’ils chérissent.

            toujours est il que pour l’instant la société aux valeurs inverties dans laquelle nous vivons récompenses tous ces parasites en validant/ignorant en permanence leur attitude néfaste.

            l’avantage avec ces retardataires, c’est qu’ils ont bien peu d’arguments (au mieux quelques imbécillités sophistes) à émettre quand à votre tour vous leur posez un lapin pour remplir d’autres obligations auprès d’autres personnes qui sont elles plus respectueuses de votre temps.



            • C'est Nabum C’est Nabum 22 avril 2016 12:27

              @Albert123

              Je devine que pour les professionnels, ce temps perdu doit être parfaitement insupportable
              L’éducation est à revoir

              Nous constatons ici les dégâts d’un individualisme forcené
              Il est grand temps de remettre les pendules à l’heure


            • Albert123 22 avril 2016 18:13

              @C’est Nabum


              Insupportable, oui car c’est devenu la normalité, frustrante et médiocre comme tout le reste.

              Oui l’éducation et les valeurs libertaires des 68 ards est totalement à revoir, car n’on contente d’être inféconde, de ne faire aspirer à personne l’excellence et le réels dépassement de soi (pas celui des sportifs et du culte du corps propre aux sociétés fascistes comme la notre)

              elle génère aujourd’hui tous les fruits pourris que l’on peut observer au quotidien



            • hervepasgrave hervepasgrave 23 avril 2016 14:02

              @C’est Nabum
              Re bonjour,
              il est vrai qu’étant professionnel c’est gênant (c’est vrai dans la pratique sérieuse) ,mais s’abstiennent ils de cette manière de faire. Qui des métiers de la médecine ou autres activités professionnelles ne sont pas les premiers a avoir ce comportement ?? Et eux ils auraient de par leur profession des excuses au dessus de tout soupçon. Il n’y a d’excuse a faire a personne. Un exemple pour toi disciple des bonnes tables.Combien de fois j’ai retenu une table de restaurant pour avoir un coin tranquille avec ma femme,un paquet ! J’arrive a l’heure comme d’habitude, la personne chargée de regarder le planning ,acquiesce et cherche a nous placer ? tu te retrouves dans la situation d’être pris pour un con.Tu aurais mieux fait d’arriver à l’improviste. Mais bon ! peut-être est tu habitué a certaines tables et a des habitudes fixe. Moi aussi ,mais pour ailleurs les professionnels sont-ils aussi mirifique que cela ,j’en doute ,ils sont le reflet et peut-être les premiers a montrer le mauvais exemple. Cela te parais idiot,je m’en doute.Mais la population en tant que client roi, regarde les modèle que représente c’est soit disant gens de qualité supérieur. Indéboulonnable,pasgrave 


            • C'est Nabum C’est Nabum 23 avril 2016 18:48

              @hervepasgrave

              Les véritables modèles sont les gens simples, humbles, discrets

              Laissons les autres à leurs immenses prétentions


            • Auxi 22 avril 2016 14:44

              On ne dira jamais assez de mal du portable, cette immonde saloperie. Combien de fois ai-je dû demander « pardon, s’il vous plaît » à un con / une conne qui se plante dans le passage avec son boulet sans aucun égard pour autrui, carrément seul(e) au monde ! Sans compter les innombrables malotrus qui parlent haut et fort pour ne rien dire et en font profiter tout le monde. Et le fait de pouvoir avertir n’empêche pas que l’on attende, ce qui est exaspérant. L’exactitude est la politesse des rois !


              • C'est Nabum C’est Nabum 22 avril 2016 16:16

                @Auxi

                C’est le pire objet de cette société
                Il est le diable en personne, l’instrument de toutes les impolitesses

                C’est insupportable


              • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 22 avril 2016 18:08

                Bonjour Nabum


                La leçon est aussi vieille que le Monde : « Il ne faut ni se précipiter, ni attendre, il convient d’être en harmonie avec le Temps » ! 

                Evidemment cela n’est pas à la portée des petites gens de ce petit univers où tout le monde surveille tout le monde !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires