• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > En rase campagne

En rase campagne

En direct des quartiers généraux des belligérants ...

Les troupes fourbissent leurs armes.

Mais que se passe-t-il dans notre bonne ville comme certainement dans toutes celles de sa taille ou plus importantes encore ? La douce quiétude de la Loire semble ne plus avoir d'influence sur le climat délétère qui s'installe entre les différents clans d'une société, pas aussi urbaine qu'on pourrait le penser. Les belligérants d'une bataille sans pitié vont s'affronter dans un combat sans merci, qu'ils osent prétendre électoral et républicain.

Je doute que se déroulent ici les habituelles joutes verbales que la sage civilisation grecque nous aurait transmises. L'Agora a laissé sa place à un champ de foire dont sortiront, primées, des bêtes à cornes particulièrement vindicatives. Désormais, à l’instar des algarades de nos députés et nobles sénateurs, la parole politique ne peut se passer de cris et de noms d'oiseaux, d'insultes et de grossièretés, pour prendre toute sa mesure. Comme la proximité a aussi son charme, les coups bas, tordus, douteux ou répréhensibles ne manquent pas.

Le général en chef met des bâtons dans les roues de ses rivaux, imposant des procédures longues et complexes pour enregistrer les listes adverses. L'autre troupe officielle, celle qui aspire à participer à la bataille finale, revêt un uniforme seyant pour aller arpenter le terrain à la manière des éclaireurs indiens. Leur belle tunique blanche ne porte pas encore la noirceur des desseins à venir. Nous devons nous extasier devant ces joutes promises aux deux seules grosses armadas.

Car nul ne peut se bercer d'illusion. La bataille laissera des victimes sur le champ de bataille. Pour s'en convaincre et ne pas tromper les pauvres électeurs, pris au piège de cette farce guerrière ; les guerres Picrocholines qui vont se tenir ici, s’organisent dans l'ordre et la discipline. Il n'est qu'à écouter ceux que nous prenions pour des élus responsables, annoncer à grand renfort de publicité, l’ouverture de leurs quartiers généraux.

Ainsi donc, ces gens d'apparence pacifique vont ouvrir le feu pour gagner la forteresse municipale. Le discours et le vocabulaire appartiennent clairement au lexique martial. J'aurais imaginé une maison des élections, une permanence de propositions et d'actions, une cellule d'écoute et d'initiatives. Que nenni ! Il faut un quartier général à nos maréchaux d'empire ….

Comme l'argent est, nous dit-on, le nerf de la guerre, le citoyen exaspéré pourrait encore s'interroger sur l'origine des fonds secrets permettant de telles fantaisies, s'il avait encore voix au chapitre. Mais voilà bien des questions interdites. Payons, votons éventuellement et surtout ne venons pas fourrer notre nez dans leurs histoires ! `

Nous aurons encore à subir une avalanche de tracts et de professions de foi (curieuse expression dans un tel contexte !) dont le coût ne cesse d'interroger. Nous verrons notre ville défigurée par des affiches dont le seul véritable argument sera de nous exposer la trombine d'un chef de bataillon. Pire, ces magnifiques portraits seront placardés en des endroits interdits pour la plupart, nous signifiant ainsi, de manière particulièrement démonstrative, que la loi ne s'applique pas à ceux qui sont censés la représenter ...

Évidemment, les adversaires en présence ne sont pas tous à armes égales. La guerre moderne suppose une disproportion des armes. Les armées des gros partis disposent de moyens sans commune mesure avec les petites troupes, démunies, des guérillas locales. La conception de la démocratie est ici empreinte des inégalités de l'ancien régime. Normal, le code de la guerre a été établi par les belligérants eux-mêmes qui favorisent toujours la loi du plus fort, la loi de ceux qui ont mis le pied dans les allées du pouvoir.

Le plus incroyable est que toute cette agitation va se faire désormais dans l'indifférence générale de nos concitoyens si peu concernés par ces luttes intestines, qu'ils seront nombreux à ne pas voter. L'abstention est le corollaire de ces années de médiocrité et de magouille, de mensonges et d'abus, de forfaitures et de combines. Mais gare à qui viendrait tenir de tels propos ; il serait taxé de l'ignoble adjectif : populiste, celui qui exonère de toute réponse de fond.

Si tout se passe comme prévu, les joyeuses troupes des deux grandes armées seront présentes au second tour en ne représentant qu'un petit tiers du corps électoral. Cela ne les empêchera nullement de proclamer leur succès et le vainqueur, quel qu'il soit, s'enorgueillira ensuite d'une victoire à la Pyrrhus.

De cette démocratie- là, nous ne voulons plus. Je comprends que des gens se réfugient désormais dans l'abstention ou les votes protestataires. Le spectacle que donnent ceux qui aspirent à prendre la direction de la ville n'est cependant pas de nature à inverser le désamour des gens ordinaires pour la politique. Il serait grand temps de changer toutes les règles d'un jeu qui nous laisse un goût amer dans la bouche …

Pacifiquement vôtre.

 

Nota Bene :

J'use à dessein de la diatribe qui habituellement fait merveille lors des duels de nos joyeux impétrants en suspens au dessus d'une urne. Je doute qu'ils apprécient qu'on leur propose ce brouet indigeste qui est pourtant notre nourriture quotidienne. J'en veux pour preuve les incidents déplorables qui ont marqué le début des hostilités.


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 23 janvier 2014 09:22

    Bonjour Nabum,

    Et oui, c’est parti, nous allons assister au grand bal des faux culs venant serrer les louches sur les marchés en distribuant leur feuille de papier mensongère afin que l’électeur crédule puisse se torcher avec une fois l’escroc élu. Et dire que des mis en examen seront de nouveau réélus par des électeurs bêlants sans cervelle. Bah ! ainsi va le monde, ainsi coule notre démocratie, ainsi meurt nos rêves de justice, de liberté, de fraternité.

    Politiquement incorrectement vôtre.


    • C'est Nabum C’est Nabum 23 janvier 2014 09:46

      Gabriel 


      Comment se fait-il que nous, citoyens si brillants ayons des représentants d’une telle médiocrité ? Je m’interroge vraiment

    • claude-michel claude-michel 23 janvier 2014 09:32

      Les joutes verbales au XIX siècle étaient pires (sans parler des humoristes de l’époque qui osaient ce qui aujourd’hui vaudrait condamnation et prison)..Quelques textes sont disponibles sur le net dont certain de grands noms...Il existait aussi une revue (l’assiette au beurre) très prisée a l’époque par le petit peuple pour ses dessins avant-gardistes...alors les (disputes de moineaux) pour les prochaines élections font pâles figures aujourd’hui...


      • C'est Nabum C’est Nabum 23 janvier 2014 09:47

        Claude-Michel


        Elles étaient sans doute plus violentes et la grande différence, vous avez raison vient de la médiocrité voire la plus parfaite nulité des humoristes de notre époque qui ne sont que des machines à bons mots, des adeptes de la seule dérision et qui n’ont aucune pensée réelle

      • Michel DROUET Michel DROUET 23 janvier 2014 11:22

        Bonjour Nabum,

        Les citoyens n’y comprennent plus rien et on se demande si les élus eux-mêmes, au-delà des effets de manches de campagne comprennent les attentes des citoyens.

        Un élu municipal, une fois élu, ira sièger à l’intercommunalité ou dans d’autres syndicats et ne sera plus sur le terrain pour écouter la population.

        Il sera prisonnier d’un système dans lequel l’élu parmi les élus est l’axe central d’un système et le citoyen la variable d’ajustement.

        Il faut revoir notre système de gouvernance locale, étouffant, empilé, coûteux, chronophage et inefficace


        • C'est Nabum C’est Nabum 23 janvier 2014 11:54

           Michel DROUET


          C’est pourquoi il faut changer toutes les règles du jeu ...

          Vite, une sixième République citoyenne, simple et efficace

        • C'est Nabum C’est Nabum 23 janvier 2014 16:25

           lyacon


          Je crois bien que je vais rester sur mon croissant de Lune

          Tout en bas, je n’aime pas ce que j’y vois

        • Shawford Shawford43 23 janvier 2014 16:31

          Bah bah bah, cher Na Boom, vous n’avez encore vu smiley


        • C'est Nabum C’est Nabum 23 janvier 2014 16:34

          Shawford43


          C’est déja beaucoup trop pour moi

          Tant de médiocrité, ça me navre de la part de gens qui se prennent tellement au sérieux

        • Shawford Shawford43 23 janvier 2014 16:38

          Vous savez, c’est pourtant la fine fleur de la société française du numérique qui s’avilit ici (sauf celui qui fait en sorte que nos écrits paraissent ici hinc & nunc) !

          On est donc très très bien en bas smiley smiley


        • C'est Nabum C’est Nabum 23 janvier 2014 16:42

          Shawford43


          Restons bons amis en ce bon pays d’Agoravox 

        • Shawford Shawford43 23 janvier 2014 16:46

          Pour nous deux c’st acquis cher Nabum. Pour ceux qui auraient déjà pu agir vis à vis de ce que je viens de livrer dans mon précédent commentaire, c’est pas du tout gagné. Pour les autres on verra à l’usage.


        • C'est Nabum C’est Nabum 23 janvier 2014 17:07

          Shawford43

          Le propre de l’usage c’est qu’il finit par user

        • Shawford Shawford43 23 janvier 2014 17:10

          Comme vous dîtes, dans votre grande sagesse habituelle. Mais ce qui est usé tout autant c’est notre civilisation perverse et hautaine de la « raison ». Il est temps de mettre les choses à leur place.


        • C'est Nabum C’est Nabum 23 janvier 2014 17:56

           Shawford43


          Homme de déraison, je revendique le droit à la folie et le refus de ces personnages trop raisonnables et si peu utiles que sont les ministres, députés et sénateurs, maire et conseillers génraux, gens si peu intègres ...

        • Shawford Shawford43 23 janvier 2014 17:58

          Comme je vous comprends, mais on trouve les mêmes parmi vos co-auteurs d’Agoravox, donc ne pas s’égarer smiley


        • C'est Nabum C’est Nabum 23 janvier 2014 18:01

           Shawford43


          Restons calmes Sans mandat on risque moisnd d‘attraper ce syndrome de l’important méprisant

        • Shawford Shawford43 23 janvier 2014 18:04

          Je suis zen, Na Boom, j’y peux rien si y’a que des gros molosses anonymes et vulgaires au programme (sauf vous et le bouzin smiley ) quand j’attends désespérément de gentilles sardines prêtes à se dévoiler vraiment. smiley smiley


        • Shawford Shawford43 23 janvier 2014 18:05

          Et le bouzin rital, en grand pacificateur devant l’éternel, il facilite même les démarches. smiley


        • C'est Nabum C’est Nabum 24 janvier 2014 08:18

          Shawford43


          J’ignore tout des batailles qui se déroulent ici 

        • L'enfoiré L’enfoiré 25 janvier 2014 14:32

          Bonjour Nabum,


           « De cette démocratie- là, nous ne voulons plus....Il serait grand temps de changer toutes les règles d’un jeu qui nous laisse un goût amer dans la bouche »

           Pourriez-vous en quelques mots définir ce que vous désireriez comme démocratie ?
           Cela éviterait les malentendus dans les commentaires éventuels.
           Après cela si vous le voulez bien je commenterai votre billet. 

          • C'est Nabum C’est Nabum 25 janvier 2014 14:53

             L’enfoiré


            Trop long ...

            Une démocratie du tirage au sort
            Des groupes d’expertises
            De la fin des partis

            Une démocratie du débat et du dialogue

            Une utopie en somme



          • L'enfoiré L’enfoiré 26 janvier 2014 19:33
            Bonsoir,
             Je m’attendais à ce genre de réponse : trop long... et tellement imprécis.
             La plupart des gens se rendent compte qu’il n’ont plus leur place dans la démocratie, mais n’ont aucune idée comment la remplacer ou l’améliorer.
             Alors, ils entendent des idées, des échos qui viennent par l’intermédiaire des médias et ne cherchent pas à analyser les bons et les mauvais points.
             Car il y en a toujours. Il n’y a aucun système qui en est exempt.
             Analysez ce qu’apporterait le tirage au sort et donnez-en les conclusions dans un billet.
             Des groupes d’expertises ?
             Mais c’est ce qui existe. On les appelle « lobbies » et ceux-ci interviennent dans les décisions des politiques.
             La fin des partis ? J’ai écrit un billet dans ce sens et pourtant, cela n’apporte pas la réponse à tout. 
             Une démocratie du débat et du dialogue ? 
             Cela entre en contradiction avec votre idée précédente qui parle de groupes d’expertises, avec la peur de parler dans le vide. La politique est une profession comme une autre. C’est à dire, que certains seront bons et d’autres qui ne seront là que pour toucher leurs jetons de présence. 

            Comme vous dites, la démocratie est une une utopie. Un point qui se trouve à l’infini et qu’il faut toujours protéger, sinon c’est ce que l’on voit ailleurs.
            Ce n’est que quand elle n’existe plus, que l’on découvre ce qu’elle est en réalité.
            Dans ce monde-là, vous n’aurez plus l’occasion de dire, ni d’écrire n’importe quoi..


          • C'est Nabum C’est Nabum 26 janvier 2014 19:46

            L’enfoiré


            Que voulez-vous ?

            Qu’on se contente de ça faute de mieux ?
            Je n’en peux plus

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires