• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

J’ai Honte !

Je n'ai jamais dissimulé d'argent dans un Paradis Fiscal ni demandé un dépassement d'honoraire à mes élèves ...

Fonctionnaire je fus …

Les temps sont venus du grand règlement de compte, de la curée généralisée, de l'hallali contre les pauvres fonctionnaires. La droite revancharde, celle qui fréquente les donneurs d’ordre et les grandes fortunes, va tailler des croupières à ceux qui sont la honte de notre nation, l’indignité absolue, les parasites honteux. Et je dois à la vérité de vous avouer que j’en fus !

Oui, messieurs les bien-pensants, je fus fonctionnaire et pire que tout, enseignant : la pire engeance qui soit, celle qui ne travaille que six mois de l’année et tout juste 20 heures par semaine dans l’esprit de ceux qui vont poser une main de fer sur le pays. Alors, je profite de l’occasion qui m’est encore donnée de m’exprimer librement pour faire la liste de toutes mes turpitudes alors que j’étais censé œuvrer pour la nation à ses frais.

Oui, grandes furent mes fautes et mes dérives. J’ai honte mais il convient de vous livrer sans fard ni mensonge la triste réalité qui fut la mienne durant cette carrière de privilégié, d’éternel profiteur, de vacancier à plein temps. Que les âmes sensibles, les contribuables imposés encore quelque temps sur notre infortune, les professions libérales passent leur chemin ; ce qu’ils vont lire ici leur sera, sinon insupportable, pour le moins totalement inimaginable.

Tout d’abord, c’est très tôt que j’ai pris le mauvais chemin. J’ai choisi cette activité éminemment rémunératrice, non par goût de lucre, ce qui eût été pardonné dans votre monde, mais -je ne sais si je peux avouer ce crime absolu-par vocation. Voilà, le pavé est lancé dans la mare croupie des motivations obsolètes. Je suis entré dans la carrière pour reprendre le flambeau que m’avaient confié des maîtres exemplaires, tous militants de l’école Freinet, des gens qui s’étaient engagés dans un combat pour l’égalité des chances, la culture et la laïcité.

J’ai été un pur produit de l’Ecole Républicaine et j’ai voulu rendre ainsi ce que j’avais reçu en héritage. Motivation dérisoire, engagement idéologique, utopie sociale, je sais que vous ne pouvez comprendre pareilles hérésies. Je vous en demande humblement pardon. Car non seulement, ce sont ces raisons qui ont guidé mes choix, mais en plus, ce fut de manière désintéressée. Je sais que ce mot écorche vos oreilles mais j’ai choisi de ne rien vous dissimuler de mes travers.

Je n’ai donc jamais travaillé pour vos enfants : les chers petits chérubins, ceux des écoles de centre-ville, des classes privilégiées et des écoles privées. Je suis toujours allé semer la mauvaise parole, l’esprit de rébellion dans les quartiers difficiles auprès des adolescents en rupture ou bien en échec, en situation de handicap ou bien à la rue. L’argent que me versait l’Etat l’étant à fonds perdus pour un public qu’il convient de laisser à l’abandon. J’ai pensé changer le cours des choses, briser la malédiction de la naissance ; je vous en demande pardon. Il convient de laisser croupir cette jeunesse : celle qui doit constituer votre variable d’ajustement pour abaisser toujours plus les salaires et les droits de ces misérables qui n’ont d’autre ambition que d’être ouvriers ou employés.

Je n’ai pas hésité à payer, non seulement de ma personne, mais également de mon temps et de mon argent personnel. Bien sûr, dans votre monde, cela relève de la faute professionnelle, mais j’ai sciemment donné du matériel, offert des livres, payé des sorties sur mes fonds propres, faute de pouvoir obtenir le budget pour le faire. J’ai même parfois voyagé en fraude avec des élèves, faute d’avoir pu obtenir les bons de transport. Mais oui ! Je pensais ainsi rétablir une égalité que vous combattez de toutes vos forces. Je ne savais pas que j’agissais mal.

Pire que tout : j’ai donné de mon temps. Des dimanches, oui, c’est horrible ; j’ai parfois consacré le jour du Seigneur à encadrer des groupes d’élèves dans des actions culturelles ou des sorties lointaines. Que j’aie pu préférer mon travail à la grand messe est déjà un crime, mais que ce fût sans obtenir rémunération complémentaire doit vous paraître inconvenant. Sachez que c’est pourtant ainsi dans ce métier de fainéants.

Je ne vous raconte pas les petits désagréments que chacun a connus dans ce curieux métier. Un véhicule abîmé, des objets de valeur disparus ou bien cassés, la nécessité d’acheter soi-même ordinateurs, livres, documents, matériels divers. C’est impensable au pays des notes de frais, des frais de déplacements, des cadeaux et des dotations en tout genre. Pour les parasites, les ondes sont brouillées …

Souvent, comme beaucoup de mes collègues et moins encore que les instituteurs du primaire, je fus sollicité pour encadrer des associations, des centres de vacances, des stages. Parfois dédommagé, souvent bénévole, j’ai pris la place d’un vrai professionnel de l’animation, un éducateur sportif ou un animateur. Je me rends compte maintenant à quel point j’ai mal agi et je comprends votre courroux. Dans votre monde, on ne fait jamais rien pour rien. Votre dédain doit venir de cet insupportable mépris de l’argent. Comment redresser la France avec des gens si peu vénaux ?

Alors, n’hésitez plus une seule seconde. Videz tous mes semblables, débarrassez l’état de ces inutiles, dégraissez le mammouth ! N’y allez pas de main morte : des gens comme moi n’ont rien compris à la société de vos vœux. Pire même, nous sommes tous d'indécrottables mécréants qui pratiquons la charité, la générosité et l’altérité sans jamais mettre les pieds dans vos églises. C’est à vous décourager d’être bon catholique en versant scrupuleusement des dons défiscalisés. Nous sommes des gens à éliminer, nous donnons du temps mais pas d’argent. Quelle horreur !

Allez. Sus aux fonctionnaires, mort aux enseignants ! Crachez sur nous, humiliez ceux qui sont en place. N’hésitez pas ; c’est bien pire engeance que vous. Vous seuls, n'est-ce pas, croyez être dans le vrai, libéraux cupides, entrepreneurs avides, politiciens corrompus. Vous pouvez nous diffamer, nous rayer de la carte. Jamais, jamais, vous ne parviendrez à être réellement utiles au pays. Vous vous servez et oubliez de servir, sans jamais avoir honte.

Fonctionnairement leur.

humour-enseigant-2.png

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

77 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 13 décembre 2016 15:34

    la pire engeance qui soit, celle qui ne travaille que six mois de l’année et tout juste 20 heures par semaine

    la catégorie visée est celle qui absentéiste chronique ne fait même pas la moitié de ça ! faut quand même pas déconner ! c’est pareil avec les 40 jours de maladie annuels des employés de la ville de Montpellier .

    Il faut sanctionner sévèrement ceux qui abusent , dans le privé ils seraient virés ! la société paie pour ces gens là , y’en a marre !



    • C'est Nabum C’est Nabum 13 décembre 2016 15:55

      @LE CHAT

      Puisque vous le dites
      il est évident que confit dans vos certitudes vous pensez ainsi que j’ai du être de ceux-là et que j’ai vécu à vos crochets

      je vous souhaite de n’avoir jamais besoin de recourir aux services de ceux qui se dévouent pour les autres, pompiers, gendarmes, policiers, infirmières .... Heureux homme !


    • Richard Schneider Richard Schneider 13 décembre 2016 16:31

      @C’est Nabum
      J’admire votre patience : répondre à ce genre de réflexions bêtes et méchantes mérite toute mon admiration ... Dire que le Vendéen Fillon promet au bon populo de régler le problème de ces feignasses de fonctionnaires manu militari ! 

      Bonne soirée

    • C'est Nabum C’est Nabum 13 décembre 2016 18:03

      @Richard Schneider

      C’est une pratique utile

      Ces individus vont pérorer prochainement fort de la victoire qui les attend
      Ils oublient que l’humain ce n’est pas l’économie et il est bon de leur rappeler de temps à autres


    • Pere Plexe Pere Plexe 14 décembre 2016 17:45

      @LE CHAT
      Mais qui donc signe les arrêts supposés de complaisance.

      Ne serait ce pas l’archétype du « libérale » qu’est le toubib ? 

    • JL JL 15 décembre 2016 09:26

      @Richard Schneider
       

       manu militari, c’était plutôt Valls, non ? Bon Fillon veut envoyer valser tout ça : on peut donc dire que manu militari lui irait bien aussi.
       
       Sérieusement : le chat n’a probablement pas lu l’article, parce que, quoi qu’on pense de l’éducation nationale, ce grand vaisseau livré aux mains des gouvernements successifs, trop souvent des gens auxquels on ne confierait pas les clefs d’’un stand de hot-dogs, si on a du respect, on ne parle pas comme ça à quelqu’un qui s’est tant dévoué pour ce métier d’enseignant.
       
       Mais peut-être lechat n’a-t-il ni respect ni enfants et dès qu’il voit un article qui parle de la Fonction publique, il y dépose sa crotte au lieu de faire dans sa litière intime.

    • juluch juluch 13 décembre 2016 16:33

      Vous vous êtes trompé c’est évidents.....


      vous auriez du faire Politique, c’est plus rémunérateur et en plus vous pouvez mentir sciemment, tricher, voler le bien public et vous refaire un pucelage aux élections......tout en servant l’Etat Français....  smiley

      pas besoin de se faire du soucis , se sont des annonces à la noix comme on va en avoir d’autres d’ici Mai !

      ceci étant vous enseigniez quoi comme matière Nabum ?

      • C'est Nabum C’est Nabum 13 décembre 2016 18:04

        @juluch

        J’étais instituteur donc sans matière particulière et en plus j’enseignais seulement au public en difficulté ou en situation de handicap


      • L'enfoiré L’enfoiré 13 décembre 2016 16:51

        Salut Nabum,


         Il y a une dizaine de jours sortait une enquête auprès des jeunes que l’on appelait la « Génération QUOI ». 
         Je ne reviens pas sur cette première phase.
         La deuxième vous concernait « Réapprendre à apprendre »..
         J’utilise l’imparfait puisque vous avez dépassé cette période d’enseignant.
         Avoir honte, c’est bien, mais corriger c’est mieux pour ceux qui suivent.
         Une autre enquête apparaissait appelée « Le baromètre des parents » explique aussi ce qui se passe auprès des jeunes avec leurs parents en parallèle.
         Aujourd’hui les deux parents d’un couple se voient obligés de travailler.
         Ils cherchent désespérément à trouver la meilleure école.
         Dans le passé, ils passaient même des nuits pour inscrire leur rejeton. 
         Je n’ai pas connu cela.
         
         .
         
         
         

        • C'est Nabum C’est Nabum 13 décembre 2016 18:13

          @L’enfoiré

          Je n’ai jamais eu honte de mon métier que j’ai fait avec passion

          j’use de l’ironie tant le futur président méprise la gente enseignante


        • Alren Alren 14 décembre 2016 12:23

          @C’est Nabum

          le futur président méprise la gent enseignante

          Allons Nabum, les jeux ne sont pas faits pour le deuxième tour de la présidentielle à plusieurs mois du vote !

          En 1981, après des mois de sondages favorables à Giscard, c’est dans les derniers quinze jours que la victoire de Mitterrand s’est dessinée grâce à une mobilisation soudaine des abstentionnistes habituels qui ont soudain compris ce que signifierait sept ans de plus avec le « candidat des châteaux » comme souverain.

          Le même rendez-vous avec l’histoire aura lieu en 2017. Je doute qu’une mobilisation de l’électorat populaire soudain conscient des enjeux sur leur qualité et niveau de vie soit favorable à Fillon, le réactionnaire compassé, l’ex premier ministre de Sarkozy, soutenu par le Figaro mais combattu par Le Monde qui mise sur Macron ...


        • oncle archibald 13 décembre 2016 17:07

          Ne croyez vous pas Nabum que vous forcez un peu le trait ??

          Il y a aussi des infirmiers, des médecins, des plombiers et même des enseignants qui ne sont pas fonctionnaires et qui ont le souci de rendre service à leurs semblables sans être obsédés par ce que ça va leur rapporter en monnaie sonnante et trébuchante. Ça n’est pas une exclusivité du « service public ».

          Comme le fait observer Le Chat il y a aussi dans le service public quelques individus qui se sachant indéracinables abusent de cette situation au mépris du bien public ... Entre parenthèses j’ai beau lire et relire sa contribution je ne vois aucune agression ni même suspicion à votre encontre de la part du même félidé.

          En bref il est toujours aussi stupide, contre productif, dévalorisant de vouloir préjuger et de classer les individus suivant un procédé binaire : blanc dans le tiroir des blancs et noir dans le tiroir des noirs. Il y a des blancs dans le tiroir des noirs et réciproquement. Pire, il y a même des gris clairs et des gris foncés un peu partout et c’est tant mieux !


          • L'enfoiré L’enfoiré 13 décembre 2016 17:21

            @oncle archibald,


             Il y a une grande différence entre les sciences exactes (ou numériques) et les sciences humaines.
             Les premières sont binaires, bipolaires, vrai ou faux.
             J’en ai fait partie, donc je connais
             Les secondes sont plein de nuances.
             En tant qu’artisan des premières, je n’ai jamais aimé les autres.
             Trop complexes avec des relations insolubles qu’on appelait dans mon jargon « many to many ».
             Les études d’un côtés et les profs de l’autres qui sont sensés de passer des messages appris pendant une époque plus ancienne.
             Non, ce n’est pas tant mieux.
             C’est différent tout simplement.
              .

          • chantecler chantecler 13 décembre 2016 17:24

            @oncle archibald
            "Il y a aussi des infirmiers, des médecins, des plombiers et même des enseignants qui ne sont pas fonctionnaires et qui ont le souci de rendre service à leurs semblables sans être obsédés par ce que ça va leur rapporter en monnaie sonnante et trébuchante. Ça n’est pas une exclusivité du « service public »."
            Certes , mais beaucoup sont fonctionnaires , font beaucoup et sont peu payés .
            Pour les plombiers je donne un peu ma langue au chat encore qu’il existe des plombiers appointé dans les collectivités publiques (services techniques).


          • L'enfoiré L’enfoiré 13 décembre 2016 17:26

            En fait, pour tout vous dire, c’est quand je suis devenu manager que j’ai passé de l’autre côté.

            Je me suis intéressé à la psychologie.
            C’est peut-être ce genre de cours qui manque chez les enseignants aujourd’hui.
            Mais de cela, je laisse Nabum y répondre..

          • oncle archibald 13 décembre 2016 17:30

            @chantecler

            C’est le dernier alinéa du texte de Nabum que je ne digère pas. Il y a des gens dévoués et non cupides ailleurs que chez les fonctionnaires et il y a des fonctionnaires qui sont des boulets pour la société. Cette façon de généraliser et de cliver m’est insupportable.


          • Trelawney Trelawney 13 décembre 2016 17:33

            @chantecler
            Pour les plombiers je donne un peu ma langue au chat encore qu’il existe des plombiers appointé dans les collectivités publiques (services techniques).

            Encore un qui n’a jamais entendu parler du plombier polonais. Sacré race de fonctionnaire que celui là

          • C'est Nabum C’est Nabum 13 décembre 2016 18:14

            @oncle archibald

            Mon oncle, allez lire mon premier commentaire

            Je sais le dévouement des autres corps de fonctionnaire
            J’ai simplement parlé de ma petite lucarne


          • oncle archibald 13 décembre 2016 21:53

            @C’est Nabum : allo la lune ici la terre ....


            Je disais donc il existe des personnes QUI NE SONT PAS FONCTIONNAIRES et qui neanmoins sont capables de dévouement non rémunéré au profit de leurs frères humains ...... 

          • C'est Nabum C’est Nabum 14 décembre 2016 06:14

            @oncle archibald

            Mon Oncle, merci de me ramener les pieds sur terre

            C’est curieux comme je suis capable de me perdre


          • hervepasgrave hervepasgrave 13 décembre 2016 17:26

            Bonjour ,
            Pour être franc tu vas certainement me dire qu’a la fin je te casses les c.. Non ! non ! Je vais te résumer facilement ce que les gens pensent ! Ce qu’ils pensent ne veux pas pour autant dire que eux le font.Le respect.
            Ils pensent que les profs,maitres et aux instituteurs doivent bien éduquer les enfants.Ils se basent sur ce qu’ils ont connu et acquis de positif. Ils se foutent complètement des directives de l’état ,des académies et autres conneries qui pullule d’années en années de décénnies en décénnies.Ils veulent de bon professeurs qui font leur boulot,un point c’est tout. Non ! il n’y pas de guerre déclarée sur votre corporation. Mais ils constatent des grèves de merde,pour soit disant améliorer l’éducation,mais c’est tout comme pour beaucoup de syndicats qui font des grèves qui sont a côté de l’ordre du jour. Voila ce qu’ils pensent les GENS.Alors ,oui ! il y a de bon prof, mais ces bons prof ne doivent pas défendre l’indéfendable. Car ce n’est que sauver des meubles mités .D’ailleurs ,dans aucun métier qu’il soit d’ordre public ou privé ont ne peux se réfugier derrière sa bonne pratique pour défendre indument ceux qui ne respecte pas eux cela. Mauvaise guerre ,bonnes intentions peut-être,mais inutile et un résultat nul.
            Conclusion personnelle, dans ma vie j’ai fait diverses activités et c’est partout la même chose. Les seules personnes qui ont le courage de bouger le cul a leurs collègues ,a leur patron ,sont d’une rareté déconcertante.Certain bouge mais plus par carriérisme. Mauvais combat,aucune solution positive,désolé. La gloire peut-être ?


            • L'enfoiré L’enfoiré 13 décembre 2016 17:40

              @hervepasgrave


              « Conclusion personnelle, dans ma vie j’ai fait diverses activités et c’est partout la même chose. Les seules personnes qui ont le courage de bouger le cul a leurs collègues ,a leur patron ,sont d’une rareté déconcertante.Certain bouge mais plus par carriérisme. Mauvais combat,aucune solution positive,désolé. La gloire peut-être ? »

              Figurez-vous que j’ai joué à ce genre de sport « kamikaze ».
              Ce n’est pas pour rien que mon pseudo est « L’enfoiré »
              Ce n’est d’ailleurs pas moi qui me le suis octroyé.
              Etre franc, oser dire les choses, j’ai pu constater que comme vous dites, c’est très rare. Pourquoi ?
              Il y a beaucoup de raisons pour cela.
              La première : une peur de perdre son job.
              La deuxième avoir une famille à nourrir.
              La troisième, c’est l’envie de monter dans la hiérarchie et gagner encore plus de titre et de pognon qui vont avec la nouvelle position.
              Perso, je m’en foutais.
              Mais j’avais quelque chose qui me donnait une assurance : mon avance à l’allumage, mon envie de toujours voir plus loin avant les autres, trouver des orufs de Colomb plutôt que de chercher à travailler bêtement tête baissée.
              En fait, il y a très peu de choses qui détermine toute votre carrière, c’est quand vous êtes « the right man, at the right place during the best moment ».. 


            • C'est Nabum C’est Nabum 13 décembre 2016 18:17

              @hervepasgrave

              Je n’évoquerai pas les grèves que j’ai toujours trouvé contraire à notre mission
              Si on n’est pas d’accord avec l’institution il ne faut pas punir les élèves

              Mais comment faire changer quelque chose dans le monde des syndicats ?

              Quant aux gredins qui ne font pas le job, je peux vous assurer qu’en interne, je leur ai pourri l’existence


            • hervepasgrave hervepasgrave 13 décembre 2016 20:10

              @L’enfoiré
              Bonsoir et oui dans la vie il faut faire des choix ! c’est bien difficile je l’accorde .Et je n’ai plus honte de dire que mes enfants ont de temps en temps bouffer des patates a l’eau ET quand il y en avait.Ton« right man »,mes couilles !
              Dans la vie ,il n’y a pas a tricher et a trouver d’excuse,je suis désolé .
              .
              A vivre cela fait mal ,très mal ,car même avec les leçons de vie cela ne change rien ?pour l’éducation des enfants ,même si c’est involontaire de vivre cela, et merde alors ;la carrière n’est que du vent , de l’air pour des personnes bien trop nombreuses pour comprendre cela,l’intérêt et oui évidement ! c’est depuis longtemps pris comme moteur essentiel. Je ne pense pas que vous m’avez compris non !peut-être vous voulez vous moraliste,mais vous avez certainement plus peur que moi pour vos fesses ! (?) C’est trop ancré dans nos esprits.Dommageable ? « oh !oui. » Je ne peux me résoudre a laisser un héritage aux générations futures en fermant ma G.. Alors aujourd’hui ou nous voyons une fin ou du moins nous percevons de grands changements La majorité des personnes n’a jamais été autant festive, disposé a aider ces proches .Bonne chose me diras tu.Est-ce naturel ? voila la question. Que le pauvre couillon je suis, pose ? est-ce que cela sent la merde ? en voile une autre. Alors que la recherche du meilleur des moments pourrait bien devenir l’apogée de la connerie. Et une fois encore c’est bien triste de s’illustrer en disant cela.Il y en a qui doivent s’amuser et sabler le champagne et tout compte fait je les comprends.Rien a tirer de ces générations là ,les nôtres. La réalité parlera malheureusement dans ce sens.Mais cela ne me réjouis pas du tout.


            • hervepasgrave hervepasgrave 13 décembre 2016 20:35

              @C’est Nabum
              Oui !oui ! avec mon air con et la vue basse j’en aurai quelques exemples vécu,mais bon ! est-ce utile ?
              Comment changer le monde des syndicats m’interpelle quelque peu.Le seul exemple et tu vas bien rire .Je travaillais dans une institution scolaire privé(de la maternelle a la terminale) . les profs qui sont arrivés dedans venaient du secteur public. A l’époque des guéguerres pour l’école privé /subvention etc. Ils ont montrer ce que vaut les enseignants libres,exemplaires a la recherche de bien faire leur métier.Pour se payer des vacances ,ils disposaient d’un mois pour donner des cours d’été (au noir black,net et sans bavures). A 80 francs de l’heure à l’époque ,avec une dizaine voir beaucoup plus d’élèves a raison de 6H00 par jour fait les comptes.mais attends je reviens aux syndicats pour faire un beau panier bien garni.Je me suis retrouvé comme un con responsable du CE.il n’y en avait pas avant (la loi l’avait imposée par le nombre de personnes) alors quand j’ai pris la chose en main j’avais 32H00 si je me rapelle bien pour faire cette tache.Impossible étant seul dans ma fonction.Le premier contact a été avec le syndicat ?il voulait d’emblée que je fasse ou qui sait faire des tracts , grèves ,les payer ! Dehors !basta pour moi le« Ce »c’est ramener du confort au personnel. Quand j’ai trouvé par l’intermédiaire de ma femme une opportunité d’une mutuelle a un prix minime(prix équivalent a une entreprise de 600 personnes au lieu pour moi de 102).Je l’ai proposé a l’ensemble et devine qui ne voulait pas avoir des tarifs équivalent aux petits personnels ??
              Alors ton excuse est bidon,si tu dis allez vous faire foutre ou faites ce qui est de droit. alors oui. Je suis le syndicat,point a la ligne sinon dehors. Alors c’est se vendre.Même pas d’ailleurs.Alors pouet !pouet comme dirais les enfants.Il serait temps de ranger les armes de la connerie et des excuses bidons c’est râpé vous ne ferez pas des centenaires cool baba cool, heureux.Encore une fois désolé d’être aussi obtus.


            • L'enfoiré L’enfoiré 14 décembre 2016 10:57

              @hervepasgrave,


               Nous avons tous des vies différentes avec des points que l’on considère après coup positifs ou négatifs.
               C’est bien triste, en effet, de de s’illustrer en disant cela.
               Une carrière prise isolément n’est que du vent s’il n’y a pas un message à transférer à la génération suivante.
               Génération suivante qui ne rencontrera pas les mêmes phénomènes ni les mêmes environnements ;
               On a tous peur de vivre à la recherche d’un chemin de vie.
               Ce que vous dites des jeunes, j’en suis conscient, je le dis et l’écrit en permanence.
               J’ai confiance en certains jeunes comme probablement notre précédente génération a pu avoir confiance dans la nôtre.
               La recherche de du meilleur peut être l’apogée de la connerie.
               Si je peux vous donner un conseil comme je l’ai fait par deux fois ce matin, regardez cette vidéo dans laquelle je me retrouve à 100%. 
               Je ne sais si elle répondra à vos attentes, mais c’est la mienne.

            • hervepasgrave hervepasgrave 14 décembre 2016 14:56

              @L’enfoiré
              Bonjour, je pense qu’il y a trop de pollution ,j’ai commencé a regarder ta vidéo,mais elle commence par une fausse note,une bien mauvaise fausse note en présentant un tableau édifiant de mensonges et de conneries,tel que dire qu’Al-gore n’avait pas eut le prix Nobel .... ??? Le prix Nobel a consacré beaucoup de gens nuisibles aux humains.Il ne faut aller chercher bien loi. Regarder le dieu Obama,qui a fait l’unanimité mondiale ! et de voir ce que le monde a produit depuis.D’hier a aujourd’hui ? C’est bien drôle !non ?
              .
               Et puis rien que le fait de dire en l’an 2030 me fait mais alors marrer,non ! je devrais dire me fais vomir,cela ressemble a ce qui était dit dans les années 70/80 pour l’an 2000.Demain ,dans un futur proche. Ah ! un futur proche inatteignable de son vivant.imprévisible ?
              .
              Moralité est que le monde du présent soit et persiste à être pourris jusqu’à la moelle , je profites et je dis « rassurez vous demain ! » c’est vraiment un mauvais préambule. Heureusement que nous avons des vies différentes,car nous nous ferions chier ici bas, mais a force de vivre cela ,c’est créer des prisons de pauvretés sous toutes ses formes,de richesses de guerres de monstruosités diverses et variées  . Mais certainement pas une société harmonieuse et équilibrée.Alors parler de sa vie privé ,carrière s’il en est ! N’est pas le sujet et encore moins un chemin de vie.Tout cela est de la littérature a dormir debout. Une société est celle que l’on construit. Ce ’n’est certainement pas au petit bonheur la chance. Cela est du défourgage.Je ne peux rien faire car demain !!! Rigolo oui ! demain sera ce que l’on aura semé aujourd’hui.Ce n’est que cela et c’est intemporel.Il n’y a que les égoïstes pour se planquer derrière se genre de réflexion.Et bien si cela fais deux fois que tu montres cela ,j’aimerai connaitre le résultat de courses mon garçon ?


            • L'enfoiré L’enfoiré 14 décembre 2016 17:55

              @hervepasgrave

              Je retiens cette phrase : demain sera ce que l’on aura semé aujourd’hui. Ce n’est que cela et c’est intemporel« 
              Vous n’avez donc pas été jusqu’au bout.
              A la fin de la conférence, il parle de  l’homme symbiotique, que je partage à 100% même si cela peut déplaire à certains et plaire à d’autres :
               »Mon rôle n’est pas de décrire les catastrophes de l’avenir, les médias le font mieux que moi, mais en tant qu’espoir.
              Mon rôle est d’être réaliste, pragmatique, positif et en même temps constructif", dixitJoël de Rosney.


            • hervepasgrave hervepasgrave 15 décembre 2016 09:03

              @L’enfoiré
              Wouh ! tu t’emballes mais tu ne fais pas la part des choses.Ce MÔssieur de Rosney ,sous le couvert d’un bon père famille est avant un tout un personnage très intelligent ,efficace,mais surtout un personnage très dangereux.D’ailleurs il n’oublie pas de rappeler toutes les quatre phrases sont curriculum vitae et de faire de la pub ,pour son business .
              .
               S’il y a demain l’homme symbiotique ,il sera seul et unique maitre de notre univers terrien.
              .
               Que fait-il ce beau monsieur de Rosney ,son rôle ,le but de cette conférence ?  Simplement rassurer les dirigeants(patrons/propriétaires) qui bien que satisfait de voir tourner en leur faveur cette déconstruction du monde du travail. En ayant de moins en moins de comptes et de devoirs à rendre, se retrouvent perdu devant la complexité des choses.Il me parait évident que cela ne les concernent pas vraiment,ils ne sont que des outils.Mais comme ils n’ont pas d’autres buts que le profit ,ils sont aussi cons que nous la masse. Déjà ,et malgré la classe de ce mossieur de Rosney ,il ne peux s’empêcher de livrer sa manière de voir et de faire les choses. ’exemple embaucher un stagiaire « aux E.U ,peux être que c’est un métier ? Ici c’est pomper la valeur de nos jeunes. Dire que demain ,le burn out ne sera plus une gêne est-ce un progrès si l’on regarde de prêt ??? J’ai comme un doute. Car ce n’est qu’utiliser une réserve de personnel immense, étant devenu un grand libre service , diviser pour mieux régner. Alors cet homme symbiotique du haut de son perchoir peu bien avoir des outils très performants qui trouvera toujours de la main œuvre pour son profit ,il n’en aura rien a faire de l’état d’être des gens. Envoi automatique  » demande ,réception ,acquisition,effacement.«  Alors ton réalisme est certainement en chemin pour certains .Mais elle ne sert pas les humains  . Les hommes qui seront au pouvoir .Ne seront qu’invisible, indétectable, imparable.Est-ce une différence considérable avec aujourd’hui ? oui ,car si déjà les peuples ne sont pas maitres de leur destin ,par manque d’implication.Alors demain cela sera leur arrêt de mort.Quand a espérer un monde ou tu choisirais ton temps libre, tu risques d’être déçu dans ce futur , alors si pour l’instant c’est une réalité pour toi, cela risque de changer très vite.

              Demain au sommet de la pyramide ,tu poseras une balance et assis de chaque côté les derniers concurrent qui tasserons la pyramide ,le gagnant sera ton homme symbiotique .Alors quand je disais
               » demain sera ce que l’on aura semé aujourd’hui."
              Alors ! je n’empêcherai certainement pas tes rêves,La lucidité peut aider a éviter que cela ne se transforme en cauchemar. A voir garçon ? cestpasgrave


            • hervepasgrave hervepasgrave 15 décembre 2016 15:32

              @L’enfoiré,

              Pour info ,les techniques modernes ,internet ne sont que des outils bien mal employée ou trop bien

              a voir selon les intérêts a défendre.

              La preuve ,il est possible de remonter ou descendre un sujet ou un commentaire ad vitam aeternam .Alors ! faut-il jouer ?? D’ailleurs c’est une question a poser a tout le monde. Heureusement il y a des bugs ,encore quelques humains ! Je pense que je le reposterai mon commentaire « l’enfoiré » et cela sera moi qui devrait me nommer « l’enfoiré,peut-être ? »

              L’homme symbiotique a encore du boulot avant d’être au point,non ? alors il n’est pas question d’être pour ou contre,mais simplement une question d’intelligence.L’ avenir glorieux que tu crois sera certainement plus incertain que tu ne le pense .Un individu perdu dans la masse pourra facilement tout détruire.Réfléchi et revois ta copie.Imagine que je programme mon commetaire pour qu’il remonte sur le net ,tous les quart d’heure.Déjà ,il faut bien une décision humaine,non ?ou alors cela serait un chose que l’humain ignore et parce que la symbiotique s’en charge.Humm ! j’aime le progrès,dommage que je n’ai pas les capacités ,le talent ni les moyens.

              Exemple l’automate de prédiction de ton gourou De Rosney pourrait bien se mêler les pinceaux ! Certes efficace sur un ensemble ,bonne source d’analyse et qui donne une réaction immédiate (aux pouvoirs principalement ) mais il y a un hic ! ouf ! je respire.

              @L’enfoiré
              Wouh ! tu t’emballes mais tu ne fais pas la part des choses.Ce MÔssieur de Rosney ,sous le couvert d’un bon père famille est avant un tout un personnage très intelligent ,efficace,mais surtout un personnage très dangereux.D’ailleurs il n’oublie pas de rappeler toutes les quatre phrases sont curriculum vitae et de faire de la pub ,pour son business .
              .
               S’il y a demain l’homme symbiotique ,il sera seul et unique maitre de notre univers terrien.
              .
               Que fait-il ce beau monsieur de Rosney ,son rôle ,le but de cette conférence ?  Simplement rassurer les dirigeants(patrons/propriétaires) qui bien que satisfait de voir tourner en leur faveur cette déconstruction du monde du travail. En ayant de moins en moins de comptes et de devoirs à rendre, se retrouvent perdu devant la complexité des choses.Il me parait évident que cela ne les concernent pas vraiment,ils ne sont que des outils.Mais comme ils n’ont pas d’autres buts que le profit ,ils sont aussi cons que nous la masse. Déjà ,et malgré la classe de ce mossieur de Rosney ,il ne peux s’empêcher de livrer sa manière de voir et de faire les choses. ’exemple embaucher un stagiaire « aux E.U ,peux être que c’est un métier ? Ici c’est pomper la valeur de nos jeunes. Dire que demain ,le burn out ne sera plus une gêne est-ce un progrès si l’on regarde de prêt ??? J’ai comme un doute. Car ce n’est qu’utiliser une réserve de personnel immense, étant devenu un grand libre service , diviser pour mieux régner. Alors cet homme symbiotique du haut de son perchoir peu bien avoir des outils très performants qui trouvera toujours de la main œuvre pour son profit ,il n’en aura rien a faire de l’état d’être des gens. Envoi automatique » demande ,réception ,acquisition,effacement.«  Alors ton réalisme est certainement en chemin pour certains .Mais elle ne sert pas les humains  . Les hommes qui seront au pouvoir .Ne seront qu’invisible, indétectable, imparable.Est-ce une différence considérable avec aujourd’hui ? oui ,car si déjà les peuples ne sont pas maitres de leur destin ,par manque d’implication.Alors demain cela sera leur arrêt de mort.Quand a espérer un monde ou tu choisirais ton temps libre, tu risques d’être déçu dans ce futur , alors si pour l’instant c’est une réalité pour toi, cela risque de changer très vite.

              Demain au sommet de la pyramide ,tu poseras une balance et assis de chaque côté les derniers concurrent qui tasserons la pyramide ,le gagnant sera ton homme symbiotique .Alors quand je disais
               » demain sera ce que l’on aura semé aujourd’hui."
              Alors ! je n’empêcherai certainement pas tes rêves,La lucidité peut aider a éviter que cela ne se transforme en cauchemar. A voir garçon ? cestpasgrave

              @hervepasgrave

            • hervepasgrave hervepasgrave 16 décembre 2016 14:54

              @L’enfoiré
              Bonjour,note que je suis toujours poli.Entêté des moments,mais il faut bien résister a ton homme biométrique de l’avenir.Mais je commence à me dire que tu portes bien ton pseudo d’enfoiré.Soit tu n’assumes pas ce que tu dis ,soit tu es toi même un algorithme mal programmé et qui se meurt dans un silence de plomb,quand le but n’est pas atteint ? Explique moi cela ? je reposte donc ma réponse à
              la contradiction de « demain sera ce que l’on aura semé aujourd’hui. Ce n’est que cela et c’est intemporel«  »

              @L’enfoiré
              Wouh ! tu t’emballes mais tu ne fais pas la part des choses.Ce MÔssieur de Rosney ,sous le couvert d’un bon père famille est avant un tout un personnage très intelligent ,efficace,mais surtout un personnage très dangereux.D’ailleurs il n’oublie pas de rappeler toutes les quatre phrases sont curriculum vitae et de faire de la pub ,pour son business .
              .
               S’il y a demain l’homme symbiotique ,il sera seul et unique maitre de notre univers terrien.
              .
               Que fait-il ce beau monsieur de Rosney ,son rôle ,le but de cette conférence ?  Simplement rassurer les dirigeants(patrons/propriétaires) qui bien que satisfait de voir tourner en leur faveur cette déconstruction du monde du travail. En ayant de moins en moins de comptes et de devoirs à rendre, se retrouvent perdu devant la complexité des choses.Il me parait évident que cela ne les concernent pas vraiment,ils ne sont que des outils.Mais comme ils n’ont pas d’autres buts que le profit ,ils sont aussi cons que nous la masse. Déjà ,et malgré la classe de ce mossieur de Rosney ,il ne peux s’empêcher de livrer sa manière de voir et de faire les choses. ’exemple embaucher un stagiaire « aux E.U ,peux être que c’est un métier ? Ici c’est pomper la valeur de nos jeunes. Dire que demain ,le burn out ne sera plus une gêne est-ce un progrès si l’on regarde de prêt ??? J’ai comme un doute. Car ce n’est qu’utiliser une réserve de personnel immense, étant devenu un grand libre service , diviser pour mieux régner. Alors cet homme symbiotique du haut de son perchoir peu bien avoir des outils très performants qui trouvera toujours de la main œuvre pour son profit ,il n’en aura rien a faire de l’état d’être des gens. Envoi automatique » demande ,réception ,acquisition,effacement.«  Alors ton réalisme est certainement en chemin pour certains .Mais elle ne sert pas les humains  . Les hommes qui seront au pouvoir .Ne seront qu’invisible, indétectable, imparable.Est-ce une différence considérable avec aujourd’hui ? oui ,car si déjà les peuples ne sont pas maitres de leur destin ,par manque d’implication.Alors demain cela sera leur arrêt de mort.Quand a espérer un monde ou tu choisirais ton temps libre, tu risques d’être déçu dans ce futur , alors si pour l’instant c’est une réalité pour toi, cela risque de changer très vite.

              Demain au sommet de la pyramide ,tu poseras une balance et assis de chaque côté les derniers concurrent qui tasserons la pyramide ,le gagnant sera ton homme symbiotique .Alors quand je disais
               » demain sera ce que l’on aura semé aujourd’hui."
              Alors ! je n’empêcherai certainement pas tes rêves,La lucidité peut aider a éviter que cela ne se transforme en cauchemar. A voir garçon ? cestpasgrave


            • hervepasgrave hervepasgrave 17 décembre 2016 07:12

              @L’enfoiré
               Bonjour,il n’est jamais trop tard pour bien faire,Je voulais corriger mon erreur,« homme biométrique »
              a remplacer par « homme symbiotique » ton homme virus suprême.

              @L’enfoiré
              Bonjour,note que je suis toujours poli.Entêté des moments,mais il faut bien résister a ton homme biométrique de l’avenir.Mais je commence à me dire que tu portes bien ton pseudo d’enfoiré.Soit tu n’assumes pas ce que tu dis ,soit tu es toi même un algorithme mal programmé et qui se meurt dans un silence de plomb,quand le but n’est pas atteint ? Explique moi cela ? je reposte donc ma réponse à
              la contradiction de « demain sera ce que l’on aura semé aujourd’hui. Ce n’est que cela et c’est intemporel« »

              @L’enfoiré
              Wouh ! tu t’emballes mais tu ne fais pas la part des choses.Ce MÔssieur de Rosney ,sous le couvert d’un bon père famille est avant un tout un personnage très intelligent ,efficace,mais surtout un personnage très dangereux.D’ailleurs il n’oublie pas de rappeler toutes les quatre phrases sont curriculum vitae et de faire de la pub ,pour son business .
              .
               S’il y a demain l’homme symbiotique ,il sera seul et unique maitre de notre univers terrien.
              .
               Que fait-il ce beau monsieur de Rosney ,son rôle ,le but de cette conférence ?  Simplement rassurer les dirigeants(patrons/propriétaires) qui bien que satisfait de voir tourner en leur faveur cette déconstruction du monde du travail. En ayant de moins en moins de comptes et de devoirs à rendre, se retrouvent perdu devant la complexité des choses.Il me parait évident que cela ne les concernent pas vraiment,ils ne sont que des outils.Mais comme ils n’ont pas d’autres buts que le profit ,ils sont aussi cons que nous la masse. Déjà ,et malgré la classe de ce mossieur de Rosney ,il ne peux s’empêcher de livrer sa manière de voir et de faire les choses. ’exemple embaucher un stagiaire « aux E.U ,peux être que c’est un métier ? Ici c’est pomper la valeur de nos jeunes. Dire que demain ,le burn out ne sera plus une gêne est-ce un progrès si l’on regarde de prêt ??? J’ai comme un doute. Car ce n’est qu’utiliser une réserve de personnel immense, étant devenu un grand libre service , diviser pour mieux régner. Alors cet homme symbiotique du haut de son perchoir peu bien avoir des outils très performants qui trouvera toujours de la main œuvre pour son profit ,il n’en aura rien a faire de l’état d’être des gens. Envoi automatique » demande ,réception ,acquisition,effacement.«  Alors ton réalisme est certainement en chemin pour certains .Mais elle ne sert pas les humains  . Les hommes qui seront au pouvoir .Ne seront qu’invisible, indétectable, imparable.Est-ce une différence considérable avec aujourd’hui ? oui ,car si déjà les peuples ne sont pas maitres de leur destin ,par manque d’implication.Alors demain cela sera leur arrêt de mort.Quand a espérer un monde ou tu choisirais ton temps libre, tu risques d’être déçu dans ce futur , alors si pour l’instant c’est une réalité pour toi, cela risque de changer très vite.

              Demain au sommet de la pyramide ,tu poseras une balance et assis de chaque côté les derniers concurrent qui tasserons la pyramide ,le gagnant sera ton homme symbiotique .Alors quand je disais
               » demain sera ce que l’on aura semé aujourd’hui."
              Alors ! je n’empêcherai certainement pas tes rêves,La lucidité peut aider a éviter que cela ne se transforme en cauchemar. A voir garçon ? cestpasgrave



            • L'enfoiré L’enfoiré 19 décembre 2016 19:16

              @hervepasgrave bonsoir, 

              Comme je voyais que tes commentaires sautillaient de l’un à l’autre, j’ai attendu quelque peu. 
              Que veut dire « symbiotique ?
               »Association constante, obligatoire et spécifique entre deux organismes ne pouvant vivre l’un sans l’autre, chacun d’eux tirant un bénéfice de cette association« .
              Rien à voir avec un virus puisque c’est une situation win-win. 

              J’assume parfaitement ce concept et je ne meurs pas dans un silence de plomb,quand le but n’est pas atteint

              Monsieur de Rosney est un personnage très intelligent ,efficace, Je ne vois pas bien où il serait très dangereux avec une telle perception..Il parle d’un réseau de personnages intelligents et efficaces..

              L’homme n’a pas été créé dans l’évolution pour travailler mais pour réfléchir, pour utiliser les neurones qu’il a en plus des autres êtres vivants..Il a bien dit que les hiérarchies top-down n’existeraient plus dans ce concept dans un échange interculturel, interhumains dans lequel les machines ne seraient que des outils qui seraient là pour augmenter l’efficacité par le partage d’informations ... Cela n’a rien à voir avec du burnout puisque ce serait des infos qui ne seraient plus poussées mais retirées d’une base de données mondiales à disposition.

              Le burnout naît des infos qui vous arrivent quotidiennement sans aucun lien avec ce que vous avez besoin. Elles devraient être simples et accessibles pour n’importe qui.

              Wikipedia est une forme de ce type.

               »Les peuples ne sont pas maitres de leur destin ,par manque d’implication.« 

              Ca c’est très vrai. La démocratie participative qui comprend les implications de ses décisions entre ce qui est nécessaire comme données en entrée et le but à atteindre à la sortie d’un processus, voilà ce qui est un minimum. .

              Encore une fois, le sommet de la pyramide ?

              C’est justement le »peer to peer" qui change tout.. 

              J’ai l’impression qu’il faudra revoir la vidéo... smiley 


            • Yohan Yohan 13 décembre 2016 20:01

              Bien sûr, la gôche ne fréquente pas les donneurs d’ordre et les grandes fortunes d’arabie saoudite


              • C'est Nabum C’est Nabum 13 décembre 2016 20:31

                @Yohan

                Je me moque de ce que fais cette gauche qui s’est déshonorée en agissant de la sorte


              • Pere Plexe Pere Plexe 14 décembre 2016 17:53

                @Yohan.

                Les arguments de cours de récré : Il à fait pire que moi...c’est pas moi qui a commencer...et pis d’abord...

              • Raoul-Henri Raoul-Henri 13 décembre 2016 21:22

                Juste une remarque en passant cher C’est Nabum :

                « l’égalité des chances » est un putain d’oxymore. Il ne faut voir dans cet élément de langage récemment institué par l’oligarchie qu’une schizophrénie à même d’asseoir durablement la ’normalité’ de la pauvreté dans un monde opulent. La chance est, au contraire, l’inégalité du destin.


                • C'est Nabum C’est Nabum 13 décembre 2016 22:05

                  @Raoul-Henri

                  Vous avez raison

                  C’est un raccourci commode pour exprimer qu’en plus de l’inégalité naturelle, de destin, de culture s’ajoute désormais une inégalité de traitement des enfants selon leurs origines, leurs lieus de vie, leur milieu, leur naissance

                  Ça fait beaucoup


                • Pierre 13 décembre 2016 23:25

                  Le diable est toujours dans le détail ! Bien entendu, il y a des fonctionnaires bosseurs, dévoués, etc..Seulement voilà, dans certains secteurs c’est la gabegie, jusqu’au n’importe quoi comme par exemple les deux mois en moyenne ( il y en a bien sûr qui travaillent normalement, alors les autres...) d’arrêts maladies en Corse ! Un chef de service de la DDE m’a dit que le lundi matin, il recevait des arrêts de travail pour quasiment la moitié de ses effectifs...


                  • C'est Nabum C’est Nabum 14 décembre 2016 06:13

                    @Pierre

                    C’est un peu cliché !

                    Et si c’est le cas, c’est sans doute qu’il y a un problème plus profond
                    Je ne m’aventure pas sur le terrain de la Corse, je vous laisse la responsabilité de vos propos. Je crains trop les bombes

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires