Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Le Roi est nu

Il entre dans l'histoire en sortant par la petite porte

En guise d’oraison funeste

« Le changement c’est tout le temps », avec notre bon François deux, dit l’insignifiant. Il vient de tirer sa révérence, devant se charger lui-même de cette contorsion de déférence, faute de trouver ses sujets désireux de la lui octroyer. Son règne restera dans les esprits comme un fiasco monumental, une farce, une grandiose déliquescence et un terrible malentendu. Il espérait qu’on le porte aux nues, lui, le recours derrière le président anormal ; les cieux en ont décidé autrement, faisant choir sur lui toutes les précipitations possibles.

Son prédécesseur avait commandé des parapluies blindés pour se défendre, lui se contenta de les ouvrir pour se mettre parfois au sec. C’est d’ailleurs à ce régime qu’il invita les Français, désespérés d’entendre des discours sans flamme, de voir un président sans dignité ni aura. Il avait trouvé un habit bien trop grand pour lui ; incapable de prendre de la hauteur, il se contenta de piloter le pays de son pédalo, au ras des vagues qui ne cessèrent de se fracasser contre son frêle esquif.

La déchéance de « présidentialité », tel aura été l’héritage de nos deux derniers monarques. L’un par ses grimaces, ses frasques et ses agitations, l’autre par ses postures, ses impuissances et son inertie chronique. Pourtant, le pays semble ne rien comprendre : lui qui va se donner probablement au troisième François de son histoire républicaine : François le pieux. Celui-ci sera le bien nommé : voilà au moins une certitude : nous allons goûter au supplice du pal !

Mais revenons à ce président qui s’est cassé les dents sur les réalités d’un monde qui n’était pas celui des Bisounours. Il rejoint ainsi ceux qu’il a moqués, humiliés, trahis. Son ennemi n’a jamais été la finance mais le petit peuple des humbles, des miséreux, des gens de rien. Le gars de Tulle n’a jamais fait dans la dentelle ; il se fit bourgeois de Calais pour donner les clefs du pays aux financiers et aux puissances d’argent.

La jeunesse attend toujours le grand souffle promis. Elle lui a tourné le dos, préférant hélas, se retrouver derrière des idées plus radicales. On ne désespère pas impunément la génération montante ; notre brave Flambi a réussi ce prodige de priver d’avenir ceux qui l’avaient devant eux. Son départ n’est que justice : il a failli, bien aidé en cela par un parti petit-bourgeois, un groupuscule réservé aux ambitieux, aux carriéristes, aux gens disposés à brader leurs convictions pour quelques places au soleil.

Ils se sont joyeusement fourvoyés. Le roi n’était pas Soleil mais bien plutôt averses et tempêtes. La vie de château, certes, mais dans l’isolement d’un palais coupé du pays réel, oublieux des valeurs de son camp, accaparant les derniers privilèges à distribuer. Tant qu’à choisir, autant faire revenir au pouvoir la vieille noblesse d’ancien régime : les barons de droite sont plus à l’aise dans ce rôle que les farfadets d’une gauche caviar. De toute manière, le résultat sera le même : on rase gratis pour les couches laborieuses, les retraités et les petites gens. Les moutons n’auront bientôt plus de laine sur le dos, les bergers n’ont jamais été aussi voraces et les loups rôdent encore dans le pays !

Alors François l’insignifiant réussit sa dernière pirouette, à défaut d’avoir commencé son règne. Il sort sur la pointe des pieds, va retrouver subrepticement sa chère Julie. Comment le lui reprocher ? Il a voulu imiter son collègue Nicolas le faquin. Mêmes scènes conjugales, mêmes comédies du pouvoir, le talent en moins et l’empathie du bon peuple définitivement usée par le premier. Il entre dans l’Histoire par la porte de sortie : quel merveilleux titre de gloire ; quel succès qui va durablement mettre à genou une gauche de gouvernement coupable d’hypocrisie et de prévarication !

La suite risque d’être une belle galéjade. Les primaires d’une gauche délatéralisée vont opposer, dans l’indifférence quasi générale, les prétendants à la prochaine déculottée. C’est formidable que tous ces joyeux menteurs ne disposent pas du moindre sens de l’honneur. Le mieux après un quinquennat aussi calamiteux serait de laisser la place, de dissoudre le parti socialiste : la machine à trahir. Mais les vanités demeurent ; le bilan n’est rien comparé à l’orgueil de ces pantins. Le roi fut nul, il n’aura pas son avenue … à moins que ce soit une impasse !

Dégagement sien.

15284066_1753162305006670_6400474910761236286_n.jpg

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • fred.foyn 3 décembre 2016 12:20

    C’est vrai...mais il manque le goudron et les plumes !


    • C'est Nabum C’est Nabum 3 décembre 2016 14:06

      @fred.foyn

      Je suis calfat
      Je fournis la poix


    • JL JL 3 décembre 2016 15:26

      @C’est Nabum
       

       si vous êtes calfat, alors c’est encore trop de dire que fred.foyn est plumitif.
       
       smiley

    • C'est Nabum C’est Nabum 3 décembre 2016 16:40

      @fred.foyn

      Je fais de mon mieux


    • JL JL 4 décembre 2016 11:45

      @C’est Nabum,

       
       vous n’aimez pas ma blague plumitifs = fournisseurs de plumes dont ils se servent si mal ?

    • C'est Nabum C’est Nabum 4 décembre 2016 18:29

      @JL

      Je suis parfois étourdi
      Je n’avais pas relevé

      Je suis confus


    • JL JL 3 décembre 2016 12:39

      J’ai pas tenu jusqu’au bout. C’est pourtant bien écrit, mais j’appelle ça enfiler des perles. Désolé.

       
       Vous attendiez quoi ? Qu’il fasse comme Castro ? 
       
       

      • C'est Nabum C’est Nabum 3 décembre 2016 14:07

        @JL

        Lui aussi a enfilé des perles depuis le début
        C’est ma manière de lui rendre hommage


      • Richard Schneider Richard Schneider 3 décembre 2016 17:01

        Hollande n’a jamais su enfiler les habits d’un président d’une monarchie républicaine. Il a dirigé le pays - à part la politique extérieure - comme il a dirigé le PS. À vouloir continuellement rechercher la fameuse synthèse, il a donné à sa politique intérieure une désagréable impression de flou, de reculades, d’avancées - par moment, c’était « La Valse à Mille Temps ».

        En réalité, il n’a pas voulu (ou su ?) rompre avec la servilité envers Bruxelles et Berlin. Son ennemie était la Finance ? Sans blague ...
        Aujourd’hui, le pays est dans une très grande confusion (cf. l’article de Verdi). Confusion qui devrait profiter à Fillon, vu que la Gauche n’a jamais été aussi minoritaire - à peine 35% des intentions de vote ...Moi, personnellement, je ne me déplacerai plus au moment des élections jusqu’à ce que les bulletins blancs soient comptabilisés - à savoir à la St Glin-Glin.
        Bonne soirée.

        • C'est Nabum C’est Nabum 3 décembre 2016 18:23

          @Richard Schneider

          La synthèse produit de l’artificiel
          Les produits sont factice et le président potiche

          Vive Glin-Glin, je suis de cette opinion


        • juluch juluch 3 décembre 2016 19:27

          Se qui me console c’est que je n’avais pas voté pour lui, toutefois je lui ai laissé ça chance.....dès le début ça a foiré..... smiley


          pour info François II a existé et fut Roi de France, il était le fils de Henri II, il a régné qu’un an et 5 mois....

          en tout cas votre déception est bien écrite....une épitaphe déguisée ??

          Merci Nabum

          • sampiero 3 décembre 2016 19:46

            @juluch


            Cousin ,t’a le bonjour de Bernard Cazeneuve qui nous a rendu visite aujourd’hui., d’abord dans la vallée du Taravo d’ou il est originaire, puis Ajaccio et Bastia pour la Ste Barbe, fête des Pompiers à qui il a rendu un vibrant hommage plus que mérité..

            Manifestement il était heureux et ému d’être chez lui. smiley


          • C'est Nabum C’est Nabum 3 décembre 2016 21:21

            @juluch

            Il ne mérite ni la pierre tombale ni ma plume pour son épitaphe
            Le manque de talent dans les discours font de lui un étranger à ma sphère intellectuelle

            Pire orateur, est-ce possible ?


          • juluch juluch 3 décembre 2016 21:48

            @sampiero

            bonsoir cousin !!
             smiley

            Un de ses parents sont né sur l’Ile ?,

            fait beau la bas....ici on se gèle !!

          • sampiero 3 décembre 2016 22:07

            @juluch

            8° et soleil, mais demain il pleut.


            Cazeneuve ?

            http://www.corsematin.com/article/corse/retour-aux-sources-pour-le-ministre-de-linterieur-bernard-cazeneuve : Juin 2014.

            « Pour son premier voyage officiel en Corse, Bernard Cazeneuve se rendra dans le village de son arrière-grand-mère, Cognocoli-Montichi. ............................

            Sitôt les deux pieds posés sur la terre corse, le ministre de l’Intérieur s’offre un petit retour aux sources en allant visiter le village de ses ancêtres : Cognocoli-Montichi, une terre familière de la basse vallée du Taravo pour laquelle le ministre de l’Intérieur avoue avoir gardé une « tendresse particulière ».

            C’est ici que son arrière-grand-mère a vécu tout au long de sa vie : Marie-Clémentine Cianfarani, décédée en 1976. »


          • juluch juluch 5 décembre 2016 23:02

            @sampiero

            Je comprends mieux....

          • jjwaDal jjwaDal 3 décembre 2016 20:48

            Le PS devrait se renommer « les Démocrates ». Après tout on a déjà « les Républicains » et deux partis menant des politiques en faveur d’une minorité de la population très aisée, alors pourquoi pas ?...
            Sarkozy a ridiculisé la droite traditionnelle, Hollande la droite complexée. Ils ont vraiment tout fait pour que le FN prenne le pouvoir lors des prochaines présidentielles. Et ce sera la faute du peuple bien sûr...


            • C'est Nabum C’est Nabum 3 décembre 2016 21:23

              @jjwaDal

              Nous créons des tribunaux populaires pour les traduite devant le peuple en colère quand celui-ci aura enfin ouvert les yeux

              En attendant la catastrophe est nécessaire pour réveiller moutons et gogos


            • hervepasgrave hervepasgrave 4 décembre 2016 06:35

              @C’est Nabum

              La fin de ton commentaire, n’est que vrai malheureusement.Mais il y a une chose que je pense et le dit a qui veux bien l’entendre ! tout cela n’est il pas privisible et ou une chose bien élaborée ?
              Car ,derrière l’apparente imposture d’avoir un tel président ,il se cache certainement la pire magouille de l’histoire contemporaine.Le pendant est le Dieu Obama aux E-U.Je pense qu’ils ne sont arrivé là que pour la prochaine étape d’une transition douloureuse.Qui est au dessus du simple ordre national, c’est international.Si nous revenons en France ,il est évident que le discours de ton autre François devrait faire peur.Quand je dis peur, c’est peu dire.Alors ! que fera ta masse de moutons/gogo/bobo/vieuxjeuno. Ce laisser volontairement flouer encore une fois ? ou un abandon massif des bureaux de votes ? Chose somme toute bien logique. Il n’y aura pas de choix ,soi cela passe et la fête continue ,ou cela ne passe pas et c’est la force qui sera au pouvoir.Les choses se sont mises en place de manière insidieuse,perverse.
              Bien entendu que c’est simplement une couche rajoutée vers le pire.S’il n’y avait que les yeux a ouvrir ? mais cela risque plus certainement les fesses qui se resserrerons !Mais tant que nous entendrons parler ,je dirais vomir de la politique ( un cercle vertueux pour que les choses perdurent) nous ne pourrons pas évoluer dans un monde meilleur.Meilleur étant préparer un terreau sain pour les générations futures. C’est de plus en plus mal barré depuis pfou ????????????


            • C'est Nabum C’est Nabum 4 décembre 2016 06:45

              @hervepasgrave

              Le pouvoir est une illusion
              Nos pantins sont manipulés, d’autres tirent les ficelles et eux s’agitent en tous sens sans logique

              Nous sommes simples spectateurs d’un théâtre de Guignol qui a la curieuse façon de donner les coups à son public


            • tf1Groupie 3 décembre 2016 21:48

              « Fiasco monumental » ?

              ça coute pas cher les défoulements pour Nabum ; au moins il peut remercier son Président pour cela : lui avoir permis de prendre du plaisir à bon compte.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès